Mot-clef : David Oïstrakh

Aldo Ferraresi, maître oublié du violon

Aldo Ferraresi, maître oublié du violon

Si Aldo Ferraresi est de nos jours méconnu, il fut jadis considéré comme l’un des grands musiciens de son époque. Aujourd’hui, son héritage discographique nous est offert par un label nouvellement créé, Rhine Classics, dans le cadre de la série « L’Art du violon ». Né en 1902, Aldo Ferraresi appartient à l’une des dernières générations de violonistes qui, par l’originalité de leur style, ont su jouer de manière inimitable, unique et proprement personnelle. ...
david_oistrahk_Chosta

L’esprit de David Oïstrakh plane sur le quatuor à son nom

Quatre musiciens russes ont choisi de baptiser leur quatuor à cordes en l’honneur du violoniste virtuose David Oïstrakh (1908-1974). Étonnant ou pas, leur jeu n’est pas sans présenter certaines analogies avec celui du maître russe décédé en 1974. Une lecture rude et âpre, déficitaire en fines nuances, rarement lyrique et presque totalement dépourvue de rubato. Ces options sont à respecter intégralement et constituent en quelque sorte l’ADN commun d’Oïstrakh et ...
Giuseppe Russo Rossi par Oliviero Toscani

L’altiste Giuseppe Russo Rossi, un philosophe à La Scala

Jeune altiste talentueux, Giuseppe Russo Rossi est le benjamin de l’Orchestra del Teatro alla Scala de Milan. Né dans une famille de musiciens, il mène sa carrière musicale entre l’univers de l’opéra, les salles de concerts du monde entier et un Master en philosophie. Toujours utile, pour garder du recul et prendre avec philosophie la vie au sein du théâtre milanais. « Le violoniste David Oïstrakh a toujours été mon modèle. » ResMusica ...
dg_the_originals_3D

Coffret d’enregistrements légendaires Deutsche Grammophon

Cette belle publication du label Deutsche Grammophon sera très certainement de nature à satisfaire non seulement le discophile débutant, mais comblera également le mélomane d’un certain âge quelque peu nostalgique. En effet, parmi les quelques 250 CDs de la série « The Originals » de la Deutsche Grammophon, en voici dans ce coffret 50 choisis par la firme allemande, qui constituent en soi une discothèque de base de très haute qualité, ...
Print

Coffret Columbia : des gravures américaines légendaires

En un superbe petit coffret de 28 disques, Sony rassemble une partie des rééditions en CD « Masterworks Heritage » parues fin des années 90 et consacrées à des gravures marquantes de la Columbia américaine (CBS) remontant aux tout débuts de l’ère acoustique (1903) jusqu’aux années 60. Nous précisons bien « une partie », car contrairement à certaine publicité faite pour cet album, il ne s’agit pas ici de « l’intégrale de la célèbre série », ...
melodya slava

Oïstrakh et Rostropovitch sur un nuage

Né dans ce qui était encore un empire au cours de la même décennie que Heifetz et Milstein, Oïstrakh est le seul d’entre eux à ne pas avoir quitté l’Union Soviétique (ce qu’on fait les deux autres dans les années 1920). S’il est souvent affublé du surnom de « Roi David », il est en réalité le véritable « Tsar » du violon russe de son temps. Et puisqu’il dérive étymologiquement du latin Caesar ...
oistrakh_melodiya

David et Igor Oïstrakh : le père et le fils

Que David Oïstrakh soit l’un des plus grands violonistes de l’ère du disque n’est un secret pour personne. En revanche, la reconnaissance du talent de son fils Igor est largement moins commentée, tout comme le fait que le « roi David » ait également manié la baguette avec bonheur. Sachons donc gré au label Melodiya de nous offrir ce double album de grand intérêt Examinons d’abord la collaboration père-fils, dont on connaît surtout ...
andre_comte_sponville12_vign2

Entretien sur la musique avec André Comte-Sponville, philosophe

ResMusica : Pour commencer par le commencement, comment avez-vous découvert la musique ? Par quelle(s) œuvre(s) ? Dans quelles circonstances ? André Comte-Sponville : Il y eut une espèce d’imprégnation pendant l’enfance. Ma mère aimait beaucoup la musique classique, j’écoutais parfois des disques avec elle (j’avais un faible, très jeune, pour la Symphonie n°7 de Beethoven, qui reste l’une de mes préférées), je l’accompagnais au concert, le plus souvent au Théâtre des Champs-Élysées (pour applaudir par ...
brilliant_tchaikovski_edition

Pratiquement tout Tchaïkovski en 60 CDs

Brilliant Classics nous a habitués à ses célèbres boîtes de CDs imposantes souvent dévolues à la quasi-intégrale de l’œuvre de compositeurs connus ; le label se devait d’en consacrer une à Piotr Ilitch Tchaïkovski (1840-1893), et, sans jeu de mots, il y a brillamment réussi ! Il serait évidemment fastidieux de commenter en détail chacune des interprétations offertes ici : à peu de choses près, tout Tchaïkovski s’y trouve, et ...
audite_stoupelingolffson

Leçon de musique russe par Judith Ingolfsson et Vladimir Stoupel

Il est des cas où l’ « arrangement » (et tout ce qui y est assimilé de près ou de loin) devient une œuvre d’art à part entière –en matière pianistique, Liszt a transcrit et/ou adapté un certain nombre de pièces majeures tandis que Busoni a réalisé de véritables bijoux à partir de pages célèbres du Kantor de Leipzig. Lorsqu’un compositeur est, pour une raison ou une autre, amené à réécrire lui-même ...
orchestrenationaldebelgique_2011

Les 75 ans de l’Orchestre national de Belgique

L’Orchestre symphonique de Bruxelles En 1929, Le Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, centre culturel construit par Victor Horta était inauguré en grande pompe. Il ambitionnait d’imposer la ville aux plus hauts rangs internationaux. Comme toute capitale européenne d’alors, Bruxelles comptait des associations symphoniques qui animaient les soirées orchestrales de la capitale. Mais, il manquait, une phalange symphonique de haut niveau, en résidence au Palais des Beaux-Arts. En 1931, l’Orchestre symphonique de ...
Thomas Beecham et Sibelius

Thomas Beecham et Sibelius

Le chef d’orchestre Thomas Beecham fut l’un des plus fervents défenseurs de la musique de Sibelius. Le chef anglais, né quatorze ans après Sibelius, silencieux à partir de la fin des années 1920 pendant presque trois décennies dans sa retraite solitaire de sa propriété d’Aïnola, ne lui survivra que de quatre années seulement. A l’occasion du 50e anniversaire de la disparition du chef d’orchestre britannique Sir Thomas Beecham (1879-1961), deux ...
Hommage à Sviatoslav Knushevitsky

Hommage à Sviatoslav Knushevitsky

Outre les rééditions des bandes abandonnées par les majors, Brilliant poursuit avec talent l’exploration des archives oubliées de l’époque soviétique. À ce titre, il faut saluer bien bas, l’initiative du label de consacrer un volume au grand violoncelliste Sviatoslav Knushevitsky (1908-1963). Ce projet éditorial est d’autant plus intéressant que Brilliant édite, simultanément, un coffret consacré au trio que l’artiste composait avec David Oïstrakh et Lev Oborine au piano (excusez du ...
Trio Oïstrakh, tsar mais pas star

Trio Oïstrakh, tsar mais pas star

Attention, la première écoute du Trio Oïstrakh pourrait s’avérer décevante à ceux dont les yeux brillent à la seule évocation de dix disques par David Oïstrakh. En formation de trio, le violoniste surnommé le Roi David ne joue pas à la star. Non seulement il est musicien de chambre et mise sur la cohésion, mais ses coéquipiers ont un jeu en retenue, jouant la carte de l’extrême classicisme. Formé en 1940, ...
Milstein période EMI

Nathan Milstein période EMI

La collection Icon d’Emi continue de remettre à disposition des collectionneurs les trésors du catalogue de la firme anglaise. Natif d’Odessa, Nathan Milstein (1903-1992) étudie avec Piotr Stoljarski (qui est aussi le professeur de David Oïstrakh et de Leonid Kogan) et de Leopold Auer (qui dispense son enseignement à Mischa Elman et Jascha Heifetz) lors de classes de maître données à Moscou. De retour à Odessa, le jeune virtuose survit tant ...
Tout Oistrakh pour EMI en boîte

Tout Oistrakh pour EMI en boîte

2008, ce n’est pas que l’année Karajan, c’est aussi l’année David Oïstrakh dont on célèbre également les 100 ans de la naissance. Tout comme Karajan, EMI célèbre cet anniversaire par l’édition d’un gros coffret économique qui reprend la totalité de ses enregistrements pour la marque au chien. En 17 disques, ce coffret en carton parcours vingt ans d’une excellence violonistique au service de la musique. Le mélomane commence ce voyage ...
Rostropovitch : Compil’poil Anniversaire

Rostropovitch : Compil’poil Anniversaire

Après tant de succès et une si riche carrière, le temps du bilan est arrivé pour Mstislav Rostropovitch. Désormais octogénaire, ayant rangé son violoncelle depuis 2005 et entrepris à son tour la direction orchestrale, les récompenses et la reconnaissance internationale s’accumulent sans cesse et viennent enrichir une renommée trônant à son zénith depuis de nombreuses décennies. EMI Classics, pour fêter tout cela, propose un coffret de trois copieux CDs composés d’œuvres, ...
Une réédition Hindemith aux multiples qualités

Une réédition Hindemith aux multiples qualités

D’Australie, cette magnifique anthologie Hindemith nous ramène de vieilles connaissances – et non des moindres ! – constituant un concert des plus remarquables. Les trois œuvres proposées ici sont toutes postérieures à 1930 : après s’être opposé, dans tout l’éclat de sa jeunesse, aux diverses esthétiques de l’époque (dont l’écriture sérielle), Paul Hindemith (1895-1963) entre alors dans la plénitude de sa maturité en un art décanté, dépouillé, qui ne rompt aucunement avec ...