Mot-clef : Ludwig van Beethoven

Andris Nelsons

Le Philharmonique de Vienne retrouve tout son lustre avec Andris Nelsons

Si la dernière apparition de la prestigieuse phalange viennoise à Paris, en décembre 2016, sur la scène du Théâtre des Champs-Élysées avait pu paraître quelque peu décevante sous la direction de Daniel Barenboim, force est de reconnaître que les Wiener Philharmoniker présentaient ce soir un tout autre visage avec une petite harmonie concentrant leurs plus éminents solistes (Ernst Ottensamer, Dieter Flury et la française Sophie Dartigalongue). Cela n’avait pas été forcément ...
1. opera sauvetage

L’effet de mode de l’opéra sauvetage ou comment inspirer Beethoven

Le 26 mars, jour des 190 ans de la mort du plus connu des musiciens romantiques, nous donne l’occasion de nous pencher sur les origines de son unique opéra, Fidelio, composé entre 1805 et 1814. L’opéra sauvetage s’est développé rapidement en France durant la Révolution française, principalement dans l’opéra-comique, puis est assez vite passé de mode sous l’Empire après que le grand opéra se le fut approprié. Ce type d’ouvrage ...
Elisabeth LeonskajaPhoto: Marco Borggreve

Le Beethoven distingué de Leonskaja à la Philharmonie

Après un concerto « L'Empereur » en janvier, la pianiste Elisabeth Leonskaja est de retour à Paris en récital, pour donner une lecture des trois dernières sonates du même Beethoven. Il n'est guère de pièces du grand répertoire pianistique qu'Elisabeth Leonskaja n'aborde avec bonheur. Après un récent Schubert au disque, triomphal, il faut bien les derniers chefs-d'œuvres de Beethoven pour mettre en valeur son art absolu du piano. Les références du passé ne ...
Martin Helmchenfoto: Marco Borggreve

Les variations romantiques de Martin Helmchen

Le jeune pianiste allemand suscite l'intérêt plus que l'enthousiasme. La salle est clairsemée pour ce concert du dimanche matin, et pourtant le programme du jour a tout ce qu'il faut pour séduire le public de la vénérable série parisienne : les quinze courtes Variations sérieuses de Mendelssohn montrent combien le précédent beethovénien des Variations Diabelli, en ravivant le modèle des Variations Goldberg, avait consacré le genre de la variation comme apogée ...
17310188_1584080814952667_4504718898261322243_o

Fidelio à l’Opéra de Rennes : Prima la Musica

Une semaine après l’annonce de sa nomination à la tête d’Angers Nantes Opéra, prélude peut-être à la constitution souhaitée par beaucoup d’un Opéra du Grand Ouest, Alains Surrans nous propose une nouvelle production de Fidelio confiée à l’architecte et plasticien strasbourgeois Philippe Miesch, coproduite avec… Angers Nantes Opéra. Affirmons-le d’entrée, il est difficile de s’enthousiasmer pour une proposition scénique à ce point dépourvue de la moindre audace, la transposition à l’époque ...
Dali

Au Louvre, des trios de jeunesse par les Dali

Premiers feux : ainsi s'intitule un cycle de douze concerts donnés à l'auditorium du Louvre, pour faire pendant à la déambulation que le musée propose à ses visiteurs parmi les déjà grandes toiles de futurs grands peintres (les jeunes Titien, Dürer, Girodet…). En musique, ces premiers feux sont ceux de créateurs que la suite de leur carrière a élevés au rang de maîtres, mais dont le style a emprunté divers chemins vers ...
Saitkoulov

Roustem Saïtkoulov réveille les pantins de Schumann et Stravinsky

Devant le public de la salle Gaveau, le pianiste russe Roustem Saïtkoulov s'est révélé décevant dans Scriabine, mais captivant dans le tableau coloré et contrasté de la pantomime du Carnaval et surtout de Petrouchka. La Sonate n° 30 de Beethoven ouvrait le concert, avec un début assez libre dans son tempo conférant au premier mouvement une urgence inquiétante qui préfigurait le mouvement Prestissimo. Après un silence, l'Andante et ses variations ...
MAHamelin

Sonates en tout genre sous les doigts de Marc-André Hamelin

Invité de la série des « Grands interprètes » de l'Auditorium de Lyon, le pianiste canadien Marc-André Hamelin offre l'étonnant aperçu de sa personnalité musicale. Le programme que Marc-André Hamelin a choisi pour son récital se présente comme une longue litanie de sonates, disposées selon un ordre astucieux : la frise du temps et des paternités créatrices semble avoir été comme repliée en deux, pour converger vers le pianiste des pianistes, Chopin, dont le ...
Fruhling_in_Wien

Le Printemps viennois par les Wiener Symphoniker et Manfred Honeck

Plébiscitée dans le monde entier, la musique populaire reliée au printemps viennois, fredonnée par les Wiener Symphoniker, nous enchante une nouvelle fois. Qui mieux que l’Orchestre symphonique de Vienne, icône planétaire de l’art de vivre à l’autrichienne, et son chef et compatriote Manfred Honeck, pouvaient nous offrir cette sympathique excursion à Vienne, sa campagne alentour, ses nombreux estaminets et la joie de vivre de ses habitants ? Nature et musique, voilà un thème ...
Gerhaher-Huber-©ABasta-for-SonyClassical_4825

Gerhaher et les autres fêtent le lied à la Philharmonie

Dans les saisons répétitives des salles parisiennes, le lied est trop rare. Petite consolation et grands musiciens pour un week-end parisien. Londres a son Wigmore Hall, qui organise tout au long de l’année des récitals de Lieder par dizaines ; Paris a sa Biennale d’art vocal où, le temps d’un week-end, on peut enchaîner plusieurs récitals : c’est déjà bien, mais ce n’est naturellement pas assez, alors que le public est ...
Lisitsa_Valentina_pc_Sam Jones_1_72

Récital décevant de Valentina Lisitsa

Péchant par un style lourd et affecté, la pianiste ukrainienne Valentina Lisitsa n’a pas convaincu dans le long récital qu’elle a donné à la Philharmonie de Paris. En ouverture, la Sonate Hob. 52 de Haydn est martelée sans finesse, privant l’œuvre de subtilité et rendant toute narration impossible. Dans la Sonate « Appassionata » de Beethoven, Valentina Lisitsa se montre encore quelque peu brutale dans ses traits, en particulier les aigus, malheureusement dépourvus ...
sunwook kim tce

Sunwook Kim, meilleur impressionniste que romantique

Dans son récital parisien de l'année, le pianiste coréen Sunwook Kim brille de façon inégale. Sunwook Kim est encore jeune, mais son prestige ne cesse de croître. Tout auréolé de sa victoire au concours de Leeds, il gravit une à une les marches de la célébrité : après des apparitions remarquées à la salle Pleyel, comme partenaire de musique de chambre, il a prouvé qu'il excellait dans les concertos, et se produit ...

Avec Impressing the Czar, William Forsythe surprend encore

Invité pour la première fois à l’Opéra national de Paris, le Ballet du Semperoper de Dresde donne une interprétation vive et spirituelle d’Impressing the Czar de William Forsythe, entré au répertoire de la compagnie en 2015. Impressing the Czar est une pièce protéiforme et foisonnante, où il est question de cerises dorées, de Mr PNut et d’écolières à frange. Dans cet univers absurde et baroque, à mi-chemin entre la rigueur géométrique ...
beethoven

Bernard Fournier ausculte le génie de Beethoven

Dans ce fort volume, Bernard Fournier dissèque toutes les composantes de l’art de Beethoven et met en évidence ce qui, dans cet art, a marqué un tournant dans l’histoire de la musique et caractérise le génie du grand musicien allemand. Bernard Fournier est l’auteur d’une thèse sur la modernité de Beethoven et d’une somme sur le quatuor à corde (Clef d'or Resmusica 2010, Fayard). Dans ce livre très fouillé, il analyse ...
marek-janowski_0

A Genève, Marek Janowski durcit Bruckner

Quatre ans après avoir fait ses adieux à un Orchestre de la Suisse Romande admirablement reconstruit, Marek Janowski revient à Genève à la tête de l’Orchestre Symphonique de la Radio de Berlin, orchestre avec lequel il a, entre autre, enregistré une intégrale des opéras de Richard Wagner, dont un superbe Parsifal, et un magnifique Meistersinger von Nürnberg. Dès les premières notes de la Symphonie n° 8 de Ludwig van Beethoven, on ...
pires_photo_5_credit_felix_broede_deutsche_grammophon

Récital Beethoven et Schubert par Maria João Pires

À la Philharmonie de Paris, Maria João Pires a proposé un moment musical d’un romantisme total, réunissant Schubert et son modèle de toujours, Beethoven, dans leurs ultimes sonates pour piano. Dans ces deux œuvres crépusculaires, la pianiste portugaise parvient à un rare niveau d’intensité musicale. Elle frappe d’abord dans l’opus 111 de Beethoven par son sens de la dramaturgie. Le premier mouvement est fougueux, en forme de protestation véhémente ; Maria João Pires ...

José Montalvo redonne vie à la MAC de Créteil

Installé depuis le 2 septembre à la tête de la Maison des arts et de la culture de Créteil, le chorégraphe José Montalvo a repris le flambeau de Didier Fusillier, parti présider l'établissement public du parc de la Grande Halle de La Villette. José Montalvo avait dirigé le Centre chorégraphique national de Créteil et du Val-de-Marne à partir de 1998, avant de prendre la direction artistique du Théâtre national de Chaillot dans ...
herreweghe-philippe-orchestre-champs-elysees

À Aix, Herreweghe et Chamayou dans Beethoven

Soirée « Beethoven » au Grand Théâtre de Provence avec l’Orchestre des Champs-Élysées sous la direction de Philippe Herreweghe. Un concert globalement réussi qui nous a permis de redécouvrir des œuvres phares jouées sur instruments anciens. "L'Empereur" fait partie des concerti les plus joués et il est le plus souvent interprété sur un piano moderne. Lorsqu'un soliste opte pour un piano-forte, on réalise à quel point notre écoute a été ...
hugues-dufourt

Hugues Dufourt, beethovénien dans l’âme

Le week-end dernier, la Philharmonie de Paris a accueilli la 8e édition du festival Orchestres en fête, avec de nombreuses phalanges orchestrales venues célébrer la figure de Beethoven en lien avec l'exposition Le mythe Beethoven. L'Orchestre national du Capitole de Toulouse et son chef Tugan Sokhiev ont lancé la manifestation avec la création française d'Ur-Geraüsch d'Hugues Dufourt, commande du Festival Beethoven de Bonn. S'agissant de cette nouvelle oeuvre composée en regard ...
zachariascocl_und_nicole_chuard

Récital romantique de Christian Zacharias au Théâtre des Champs-Élysées

C’est un récital inspiré qu’a donné Christian Zacharias au Théâtre des Champs-Élysées, dans une atmosphère baignée de romantisme. Pourtant, la Sonate n°4 de Schubert résonne un peu tristement en ouverture, le choix d’un tempo lent dans le premier mouvement (Allegro ma non troppo) donnant par instant une sensation de pesanteur. L’Allegretto est déjà plus convaincant, avec son thème en forme de comptine, auquel Zacharias insuffle une rêverie très bienvenue. Le dernier ...
lucas-debargue

Lucas Debargue dans le Deuxième concerto pour piano de Beethoven

Si Lucas Debargue aborde encore très peu de concertos pour piano, c’est certainement à cause de sa formation atypique et tardive. Au n° 24 de Mozart, au n° 2 de Liszt, au n° 4 de Rachmaninov, à celui en sol de Ravel, et à quelques autres joués en privé, il ajoute aujourd’hui le n° 2 de Beethoven. Dans la première partie, on a entendu La Prière de Oleg Yantchenko, compositeur, organiste ...
_mg_7196

À Munich, Afkham et Lupu serviteurs de la musique

David Afkham est un jeune maestro, mais un vrai maître, qui préfère la musique aux grands effets. Lorsqu’en 2010 David Afkham gagna le tout nouveau concours de jeunes chefs d’orchestre du Festival de Salzbourg, une mémorable Dixième Symphonie de Chostakovitch avait clairement fait voir au public que ce premier lauréat allait faire parler de lui pour longtemps. Six ans plus tard, l’œuvre figure à nouveau au programme de son concert à ...
castro-balbi-et-debargue

Parfums d’Espagne au Pianoscope de Beauvais

Après « Soirée Russe », « Fêtes tziganes », « Lumières scandinaves »,« So British » (Royaume-Uni et Irlande), la 11e édition du festival Pianoscope de Beauvais répand, du 14 au 16 octobre, des parfums d’Espagne. Classique, traditionnel, sauces pop ou rock, ou mélanges de styles, ces parfums sont multiples. Notre week-end commence le samedi à 16 heures, à la Grange de la Maladrerie Saint-Lazare. D’abord, Boris Berezovsky, directeur artistique du festival, et Henri Demarquette donnent un concert dont ...
capucon_braley

Capuçon et Braley dans Beethoven

Gautier Capuçon et Frank Braley s’emparent des œuvres pour violoncelle et piano de Beethoven (lire notre entretien). Quelques mesures suffisent pour plonger dans l’univers beethovénien. En ce qui concerne les cinq Sonates pour violoncelle et piano cette reconnaissance opère de la même façon. Beethoven construit ses Sonates avec le ton qu’on lui connaît et que l’on retrouve également à l’écoute des trois séries de Variations sur des thèmes de Mozart et ...
Ludwig van, le mythe Beethoven à la Philharmonie de Paris

Ludwig van, le mythe Beethoven à la Philharmonie

L'écran kaléidoscopique qui captive l’œil et l'oreille durant de longues minutes extatiques à l'entrée de l'exposition Ludwig van proposée par la Philharmonie de Paris exprime d'emblée l'omniprésence de Beethoven dans la mémoire collective, populaire et savante. C'est ce qu'ont voulu démontrer les deux commissaires historiens de l'art Marie-Pauline Martin et Colin Lemoine, à travers les huit salles d'une exposition inédite à ce jour et les quelques 250 pièces qui en ...
agnes-mellon-grand-theatre-de-provence-1024x682

Laurence Equilbey et Insula Orchestra au Grand Théâtre de Provence

En mars dernier, Laurence Equilbey et son Insula Orchestra avaient enchanté le public aixois dans un programme consacré à Beethoven. On les retrouve à nouveau dans cette fois le Concerto pour violon du Maître de Bonn. La soliste invitée n’est autre que Viktoria Mullova dont on connaît les affinités avec cette œuvre emblématique. Dès les premières mesures, la magie opère. Depuis plusieurs années, Insula Orchestra s’est imposé comme un des tous ...
beethoven-goerner

Nelson Goerner dans une Hammerklavier sidérante

Nelson Goerner, en compagnie de son fidèle producteur d’enregistrement Franck Jaffrès, poursuit la lente édification de son panthéon pianistique au disque pour Alpha : après Debussy, Schumann ou Chopin, le voici aux prises, pour son premier disque Beethoven, avec la sonate « Hammerklavier », incontestable Everest pianistique dominant tout le XIXe siècle et augurant la dernière période créatrice du maître de Bonn. Elle est ici opportunément complétée par les bagatelles opus 126, ...
092b978656fc6c88df70a0465059dc94ba37ebc0

Esa-Pekka Salonen met le feu au TCE

Qu’y a-t-il de commun entre Stravinsky, Beethoven et Sibelius ? Sans doute, lors de ce concert au Théâtre des Champs-Élysées, la pâte d’un des plus grands chefs de notre temps, toutes générations confondues : Esa-Pekka Salonen. Compositeur intéressant, moderniste engagé en Finlande, Salonen est un meneur d’orchestre extraordinairement doué à l’enthousiasme communicatif et inaltérable. Le Philharmonia Orchestra qu’il dirige depuis 2008 montre ce soir la qualité de ses pupitres, de son homogénéité, ...
shuichi-okada2

47e Session de l’Académie internationale de musique Maurice Ravel

L’Académie Maurice Ravel, fondée en 1967, a toujours attiré, sous l’égide de professeurs de renom, de jeunes interprètes qui déploient aujourd’hui leurs talents sur le plan international. À travers les master classes publiques, l’Académie perpétue la tradition de l’enseignement d’excellence afin de former des grands musiciens de demain. Cette année, 65 jeunes musiciens de 14 pays (Allemagne, Australie, Brésil, Chine, Colombie, Espagne, France, Japon, Lettonie, Lituanie, Pays-Bas, Pologne, Russie et Taïwan), en ...
Quatuor Prazak

Festival de quatuors du Lubéron, les Pražák de retour au sommet

Itinérant dans les merveilleuses petites églises de cette ravissante région, le 41e festival de quatuors à cordes du Lubéron a choisi cette année comme fil conducteur l’Autriche-Hongrie de 1867 (année du couronnement de l’impératrice Élisabeth comme reine de Hongrie) à 1918. La programmation fait la part belle aux meilleurs quatuors tchèques (Pražák, Talich, Zemlinsky), viennois (Artis, Hugo Wolf) et, bien sûr, français de l’heure, ainsi qu’à de nombreux chefs-d’œuvre méconnus de ...