Mot-clef : Ludwig van Beethoven

ATerenkova

À Lyon, Anastasya Terenkova conclut la saison Blüthner de l’Institut Goethe

Cinq concerts à Lyon et six à Paris ont permis aux habitués de l'Institut Goethe, ainsi qu'aux mélomanes de passage, de découvrir tout au long de l'année le talent de jeunes pianistes, lauréats de la fondation Blüthner-Reinhold. À Anastasya Terenkova revient le mot de la fin. Le cadre de l'Institut Goethe est idéal pour qui veut faire la connaissance d'une interprète : un « loft » accueillant coiffé d'une verrière, un public réduit, et ...
backhaus

Des inédits de la radio allemande signés Wilhelm Backhaus

Il y a quelque temps, le label SWR Music a ouvert ses archives en vue de rendre disponibles des trésors d’enregistrement radio qui complètent et embellissent le paysage de la phonographie allemande. Parmi ceux-ci, on découvre, entre autres, des gravures inédites signées Wilhelm Backhaus, reproduites à partir de bandes qui sommeillaient depuis plusieurs dizaines d’années. Wilhelm Backhaus, l’un des pianistes germaniques les plus respectés de sa génération, se cantonna, après la ...
tugan_sokhiev patrice nin

Tugan Sokhiev convaincant à la tête des Berliner Philharmoniker

L'Orchestre philharmonique de Berlin invitait à sa tête Tugan Sokhiev, actuel directeur musical de l'Orchestre National du Capitole de Toulouse, et jusqu'en 2016 de la seconde grande phalange berlinoise : le Deutsches Symphonie-Orchester Berlin. Dans un programme dominé par les Tableaux d'une exposition de Moussorgski, le chef exploite avec brio les talents qui composent le premier orchestre de Berlin. En guise d'amuse-bouche, l'orchestre interprète la pétillante Symphonie n° 1 de Prokofiev. Surnommée la ...
harding-daniel-2-harald-hoffmann

Daniel Harding et l’Orchestre de Paris dans Beethoven et Brahms

Un concert au programme éminemment classique, pour une interprétation qui ne l’est pas moins, où l’Orchestre de Paris fait valoir avec éclat tous ses pupitres sous la direction volontaire et inspirée de Daniel Harding. Tandis que le pianiste Lars Vogt livre une interprétation à la pointe sèche du Concerto n° 3 de Beethoven. Maria João Pires ayant décidé de mettre fin à ses apparitions sur scène, c’est finalement au pianiste Lars ...
Marc Coppey

Marc Coppey et Peter Laul, intégrale violoncelle et piano de Beethoven

Pour son troisième album chez le label Audite, Marc Coppey s’aventure à aborder un répertoire bien connu de tous les amateurs d’instruments à cordes : les œuvres pour violoncelle et piano de Beethoven. Entreprise hasardeuse, car de multiples références ont déjà été signées. Et pourtant, cet enregistrement est une réussite, toute en fraîcheur et finesse. Parmi les pages pour violoncelle et piano du compositeur de Bonn, on trouve cinq sonates, façonnées entre ...
31393916_10156308321247232_814088009522581283_n

Mariss Jansons et la Radio Bavaroise en hérauts de la liberté

De Guillaume Tell vers l'Eroica : le premier concerto de Prokofiev est au cœur d'un beau programme grâce à Frank Peter Zimmermann. Ouverture, concerto, symphonie : la sainte trilogie du concert symphonique est ce soir strictement respectée, mais le concert a malgré tout une grande cohérence, car les trois œuvres au programme ont toutes trois à voir avec le thème de la liberté et de la révolution. L'ouverture de Guillaume Tell commence ...

Soirée Anne Teresa De Keersmaeker à Garnier : reprise sans reprise

Les saisons se suivent … et parfois se ressemblent. Après leur entrée au répertoire du Ballet de l’Opéra de Paris en octobre 2015, trois pièces d’Anne Teresa De Keersmaeker, Quatuor n°4, Die Grosse Fuge et Verklärte Nacht, font leur retour sur la scène de Garnier, sans grand changement ni dans les distributions ni dans l'interprétation. Ce sont trois pièces majeures, créées entre 1986 et 1995 par la chorégraphe belge, fondatrice ...
Esa-Pekka Salonen

Au TCE, Salonen et le Philharmonia chaotiques dans Mahler

A défaut d’originalité dans son programme, associant la Symphonie n° 2 de Beethoven et la Symphonie n° 1 de Mahler, ce concert du Philharmonia Orchestra, dirigé par son directeur musical, Esa-Pekka Salonen, surprend par l’intensité de son interprétation, à la fois fougueuse, sèche, et quelque peu iconoclaste. La Symphonie n° 2 de Beethoven marque indiscutablement un tournant dans le corpus symphonique du compositeur viennois, dernier regard vers Haydn et Mozart avant ...
Disque

Triple concerto et trio de Beethoven passionnants autour d’Anne Gastinel

Les artistes de ces enregistrements réalisés en Allemagne nous offrent deux lectures du Beethoven trentenaire où se côtoient, avec élégance et détermination, la frénésie et la mélancolie dont était si friand le Maître de Bonn. Beethoven travailla sur le Triple Concerto pour piano, violon, violoncelle et orchestre pendant les années 1803-1804, alors que la création publique, à Vienne, attendit 1808. Le compositeur concrétisa là son souhait de façonner un nouveau cadre ...
Hofmann 1

Neuvième volume de l’intégrale des enregistrements de Josef Hofmann

Après nous avoir fait patienter une bonne dizaine d’années, le label Marston Records – ayant espéré redécouvrir, en vain, toutes les gravures égarées de Josef Hofmann – rend finalement accessible le neuvième volume de l’intégrale des enregistrements du légendaire musicien polonais, également compositeur, qui était l’un des meilleurs pianistes de son époque, voire probablement de tous les temps. Rappelons que la série a pour but de recueillir toutes les interprétations que ...
Dohnányi à Paris dans une 7e de Beethoven d’une formidable énergie

Dohnányi à Paris dans une 7e de Beethoven d’une formidable énergie

Malgré de multiples annulations ces dernières années, Christoph von Dohnányi est bien présent ce mois d'avril pour diriger à la Philharmonie deux concerts avec l’Orchestre de Paris, formation dont il a été conseiller musical de 1998 à 2000. Atmosphères de Ligeti, enchaîné directement avec le Prélude de l’acte I de Lohengrin, souffre des toux d’un public heureusement plus concentré pendant le Concerto pour violoncelle de Schumann, avant une Septième Symphonie ...
solstice_blanche_selva

Blanche Selva revit et rayonne dans une réédition au disque

Le label français Solstice, géré de main de maître par François et Yvette Carbou à qui nous devons tant d’admirables réalisations, nous gratifie d’une édition définitive des vénérables gravures 78 tours Columbia de 1929-30 accomplies par Blanche Selva. Il est des réalisations rares qui imposent vraiment l’admiration et le respect, et celle-ci en est une, qui restitue dans toute sa vérité artistique l’art d’une interprète d’exception : la fascinante pianiste française ...
c4e1bebf

Joies et déceptions à l’écoute de Yefim Bronfman et des Wiener Philharmoniker

Yefim Bronfman, figure incontournable du piano et grande star aux États-Unis, poursuit sa tournée européenne avec les Wiener Philharmoniker, avec une étape au Théâtre des Champs-Élysées. Beaucoup d'attentes pour ce concert, tantôt comblées, tantôt déçues. Le programme, alléchant, proposait des œuvres aussi séduisantes pour l'auditeur que difficiles techniquement : le Concerto n° 3 de Beethoven, le Concerto n° 2 de Bartók, et la musique du ballet Petrouchka de Stravinsky. Ces deux ...
Musicales-de-Pommiers-le-meilleur-du-classique-a-rendez-vous-dans-la-Loire_exact1024x768_l

Plusieurs visages de Beethoven avec les frères La Marca et David Kadouch

Dans le grand salon des Invalides, trois artistes qui ont le vent en poupe (lire notre entretien) se retrouvent avec complicité : David Kadouch au piano, Christian-Pierre La Marca au violoncelle et son frère Adrien à l'alto. Le programme, supposé s'articuler avec l'exposition sur Napoléon stratège, ne brille ni par sa cohérence ni par son souci d'ancrage dans l'histoire, même si l'on connaît les sentiments ambivalents de Beethoven pour l'empereur. Il ...
ICMA_CONCERT_60_preview

Remise des prix et concert de gala des ICMA en Pologne

Le 8e gala des International Classical Music Awards (ICMA) s’est tenu vendredi dernier à Katowice en Pologne, avec l’Orchestre symphonique national de la radio polonaise comme hôte de la cérémonie. Le concert est précédé de la remise des prix (voir la liste des lauréats 2018), pour laquelle les gagnants ou leurs représentants se sont fait remettre, dans la salle de musique de chambre, les trophées ICMA par les membres du jury. ...
0885470010021_600

Hommage de Ragna Schirmer à Clara Schumann

Une passion de longue date pour Clara Wieck Schumann anime la pianiste Ragna Schirmer. Son dernier enregistrement aux côtés de la Staatskapelle Halle nous la présente à la fois comme compositrice et interprète. Après avoir enregistré les Variations sur un thème de Robert Schumann (Liebe in Variationen, Berlin Classics), la pianiste a choisi pour ce disque le Concerto en la mineur d'une toute jeune Clara Wieck. Il est associé au Concerto ...
audite91441

Wilhelm Furtwängler au Festival de Lucerne

Découvrir encore à ce jour des enregistrements, inconnus ou presque, des concerts dirigés par Wilhelm Futwängler peut tenir du miracle. Et pourtant, de vieilles bandes radiophoniques sommeillaient encore et ne demandaient qu'à être publiées. Ce concert de 1953 à Lucerne offre l'aperçu d'un maestro rayonnant, arrivé au sommet de son art. Pendant plus de trente années, Wilhelm Furtwängler n'a cessé d'enregistrer pour le studio et encore plus au concert. Ces derniers ...
71DJ8q0xSIL._SL1200_

La Hammerklavier miraculeuse de Murray Perahia

Désormais septuagénaire, Murray Perahia effectue un fabuleux retour à la scène et au disque après avoir surmonté des problèmes de santé. Si la « Clair de lune » est un modèle d'équilibre et de grâce, c'est surtout sa « Hammerklavier », à la fois pleine d'énergie et d'un classicisme parfait, qui s'impose au sommet de la discographie. Le retour de Murray Perahia au disque, sous l’étiquette jaune désormais, se révèle tout bonnement miraculeux. ...
ozawa-argerich

Ozawa et Argerich, affiche prestigieuse au service d’un Beethoven traditionnel

L'image de couverture illustre bien le retour de deux légendes de la musique, au service d'un répertoire on ne peut plus balisé. Reflet de deux concerts donnés au Japon en 2017, le programme est interprété de façon irréprochable, mais sans surprise ni véritable originalité. Mito est une ville située au centre du Japon, à une centaine de kilomètres au nord de Tokyo. En 1990, pour célébrer l’inauguration du complexe culturel de ...
guiseppe guarrera

Giuseppe Guarrera à la Fondation Louis Vuitton

Pour son premier récital à la Fondation Louis Vuitton, le pianiste sicilien de 26 ans a choisi un programme virtuose, constitué de pièces de compositeurs qui ont repoussé les possibilités pianistiques. Né en 1991, Giuseppe Guarrera a été remarqué dans des concours internationaux, en remportant notamment le deuxième prix au Concours James Mottram à Manchester en 2015 et six prix et récompenses (dont le deuxième Prix, le Prix du Public, le ...
Herbert Schuch - Felix Broede (4)

Flagey Piano Days ou les folles journées bruxelloises

Pour leur édition 2018, les Flagey Piano Days de Bruxelles proposent un large éventail de répertoires et d’artistes autour du clavier roi, en n’oubliant ni le jazz, ni le répertoire contemporain, la musique de chambre ou concertante ou encore les masterclasses. Prospections de nouveaux répertoires Le pianiste belge Stephane Ginsburgh, grand défricheur de partitions inédites, offre un concert-présentation autour de son nouveau disque : il est consacré, en première mondiale, aux vingt-quatre ...
joo_yeon_choi_audun_sandvik

La Sonate pour violoncelle de Chostakovitch et ses ascendances

La Sonate pour violoncelle et piano op. 40 de Chostakovitch est sa première œuvre d'importance en musique de chambre. La Sud-coréenne Joo Yeon Choi l'inscrit dans sa filiation beethovénienne, tandis que le Norvégien Audun Sandvik l'associe au post-romantisme de Rachmaninov. Deux options aussi différentes que légitimes. Depuis sa composition durant l'été 1934, la Sonate opus 40 de Chostakovitch est devenue un classique. Écrite pendant une période de séparation de sa première femme Nina, elle incarne ...
Muenchner_Philharmoniker__Valery_Gergiev__Helene_Grimaud_credit_Hans_Engels

Gergiev et Grimaud à Munich, festival de couleurs

Un concerto de Beethoven passionnant, un Petrouchka inhabituel : Valery Gergiev ne fait rien comme les autres, et cette fois, avec un plein succès. Tout fraîchement confirmé dans son poste de directeur musical des Münchner Philharmoniker (jusqu'en 2025), Valery Gergiev partage les esprits, ceux du public munichois, ceux de la critique, et même ceux des musiciens de l'orchestre. En entendant, pour entamer le concert, les Symphonies d'instruments à vent de Stravinsky ...
Rafał Blechacz s’illustre en compagnie des grands romantiques

Rafał Blechacz s’illustre en compagnie des grands romantiques

Rafał Blechacz a choisi de réunir Mozart, Beethoven, Schumann et Chopin à la Philharmonie de Paris dans un récital de grand style. Pure et lumineuse, la partie Mozart s’inscrit dans des tons mineurs faisant surgir la dimension angoissée de l’œuvre. D’une apparente simplicité, le Rondo en la mineur (K. 511) est un modèle d’équilibre et de délicatesse : dans ces pages à l’écriture intimiste, la moindre brusquerie serait fatale. La maîtrise de ...
Koroliov

Evgeni Koroliov aborde les œuvres tardives de Beethoven

Evgeni Koroliov, le discret magicien du piano, primé dans la catégorie « récital instrumental » des International Classical Music Awards 2015, fait paraître le XXe volume de la discographie qu’il construit en collaboration avec l’étiquette allemande TACET. Les interprétations d’Evgeni Koroliov proposées dans cet album sont marquées au sceau d’un classicisme humaniste germanique, en évoquant en quelque sorte le jeu poétique de Wilhelm Kempff. C’est de cette façon que le pianiste russe ...
EQUILBEY BEETHOVEN

Laurence Equilbey et Insula irrésistibles au Grand Théâtre de Provence

Le concert donné au Grand Théâtre de Provence donne l’occasion à Laurence Equilbey et à l’Insula Orchestra de revisiter des œuvres incontournables et d’en faire découvrir d’autres de grande qualité. Le concert débute par le Triple Concerto de Beethoven : trois solistes y sont réunis en une seule œuvre à mi-chemin entre le concerto, la musique de chambre et la symphonie. Interpréter cette œuvre sur instruments d'époque témoigne d’une démarche louable ...
olivier-cave-011

Olivier Cavé joue ses compositeurs de prédilection à la Salle Gaveau

Pour la sortie de son nouveau disque consacré à Haydn et Beethoven, et dans la lignée des concerts « Beethoven » à Gaveau, Olivier Cavé a donné un récital d’œuvres de ces compositeurs, en y associant Mozart et Scarlatti : ce sont « les compositeurs que j’affectionne particulièrement », a déclaré le pianiste suisse. Le choix des pièces d’Olivier Cavé pour cette soirée diffère beaucoup du programme de l’enregistrement, ce qui n’est pas le ...
dg_igor_markevitch

Coffret Igor Markevitch bienvenu chez DG

Deutsche Grammophon réédite cinq coffrets  « Original Masters » parus au début des années 2000 (Géza Anda, Stefan Ashkenaze, Wilhelm Furtwängler, le Quatuor Janáček) et celui sous rubrique consacré à « Igor Markevitch : un véritable artiste »… comme si les quatre premiers ne l’étaient pas ! Une réédition méritée. Le chef d’orchestre – et compositeur – Igor Markevitch (1912-1983), né à Kiev, a souvent été qualifié de cérébral, ce qui est quelque peu réducteur : certes, ...
Fidelio-3244-original

Fidelio des mauvais jours à Hambourg

Mise en scène, orchestre et chanteurs sont à égalité dans une soirée interminable. Découvrir une nouvelle production quelques jours après la première a ses bons côtés : tout le snobisme ambiant est retombé, la salle est souvent moins bondée, et les artistes eux-mêmes ne sont plus soumis à la même pression. Mais il y a aussi un mauvais côté : beaucoup de critiques sont déjà parues ; et quand elles sont ...
LBerlinskaia

Ludmila Berlinskaïa à Gaveau : une flânerie beethovénienne

La salle Gaveau retentit cette saison d'une série de concerts pensés comme des rêveries libres autour des sonates de Beethoven. Ce soir, Ludmila Berlinskaïa brode autour de la Trentième, la première du célèbre trio des « dernières sonates ». Vagabondage musical oblige, l'enchaînement des œuvres que Ludmila Berlinskaïa a programmées n'obéit pas à une logique d'abord musicologique ; et au fond, ces pièces ne doivent à Beethoven que d'assez loin. Bien plutôt, elles ...