Archives de l’auteur : Alexandra Diaconu

avatar

À propos de Alexandra Diaconu

Née en 1982 en Roumanie dans une famille de musiciens, Alexandra Diaconu débute le violon avec son père avant de travailler avec Mihaëla Martin en France et en Allemagne et d’obtenir un Prix de Perfectionnement au Conservatoire National de Lille en 2000, dans la classe de Fernand Iaciu. Autant passionnée par l’histoire de la création artistique que par la musique, elle obtient une maîtrise d’Histoire de l’Art à l’Université Lille III en 2005, qu’elle consacre à l’image de la musique dans la peinture baroque. Parallèlement à ses études universitaires, elle intègre en 2004 une maison d’Edition parisienne où elle prend aujourd’hui plaisir à faire connaître les auteurs et leurs œuvres.
Le classique a son festival

Tereza Janina Czekaj, le classique a son festival

On imagine à tort que le Nord se dépeuple en été et qu’il serait superflu d’entretenir une vie musicale qui a – enfin – trouvé son public pendant l’année. Lancé il y a maintenant neuf ans, le festival Clé de Soleil a fait patiemment évoluer son statut d’eguayeur d’étés moroses : au cœur du patrimoine comme sur les scènes vacantes de la vieille ville, il présente des artistes qui n’auraient trouvé ...
Faust, traditionnel mais envoûtant

Faust californien, traditionnel mais envoûtant

En deux mois de temps, l’Opéra de San Francisco boucle sa saison avec trois grandes productions : Puccini, Wagner et Gounod. Un rythme d’autant plus médusant que l’opulence des décors, costumes et des moyens en général ne semble pas en souffrir. Bien au contraire ! Pour une œuvre aussi ancrée dans son époque, le Faust de Gounod a toujours son mot à dire, surtout quand il est dirigé dans les règles de l’art ...
La Fille de l’ouest : spaghetti sauce ketchup

La Fille de l’ouest à San Francisco : spaghetti sauce ketchup

La Fanciulla del West Secrètement attendu comme l’opéra qui forgera une nouvelle identité musicale américaine, La Fanciulla del West de Puccini, commande du Met de New York, est finalement resté seul en son genre et sporadiquement joué. Pour son centième anniversaire, l’Opéra de San Francisco met à l’honneur cette œuvre «locale» ancrée dans l’histoire californienne – La ruée vers l’or – où les noms de San Francisco, Sacramento et Wells Fargo ...
eugene_brancoveanu

Eugène Brancoveanu, un baryton qui tape dans l’œil

Dans une ville éminemment lyrique, les San Francisco Performances se devaient de conclure dans le même ton. C’est le jeune baryton Eugène Brancoveanu qui a eu ce privilège. Accompagné par le très stylé John Parr, cet ancien Adler Fellow de l’Opéra de San Francisco a fait mouche. Toutes les voix d’opéra, surtout aussi profondes, aussi généreuses que la sienne ne sont pas taillées pour les lieder et c’est en sculpteur patient ...
Chacun son Chopin

Chacun son Chopin

Depuis qu’il a été le premier américain à remporter le concours Chopin en 1970, le pianiste Garrick Ohlsson a tissé un lien particulier avec l’Europe de l’Est. C’est paradoxalement l’Europe occidentale qui le connaît le moins comme en témoigne ses lapidaires apparitions parisiennes. Son intégrale chez Hypérion et le récent documentaire d’Arte, L’Art de Chopin, qui en fait son fil rouge, ont rappelé au public français qu’il est l’un ...
Le classique se mutine

Le classique se mutine

Solistes du San Francisco Symphony L’affluence aux Sunday Matinee Concerts du San Francisco Symphony est surprenante. D’une part, parce qu’ils ont lieu le dimanche midi dans une région où le citoyen moyen n’habite que rarement à moins d’un Golden Gate Bridge de distance, et d’autre part, parce qu’il s’agit de musique de chambre. Mais quand cela se passe dans le vénérable Davies Hall et que le programme commence par une pièce ...
janvogler_2010

S’essaye au pas de trois

Le Skride/ Vogler Trio Les San Francisco Performances sont le grenier à vedettes de la vie musicale san franciscaine. Stars installées ou en lancement passent ainsi par la scène du Herbst Theater, telles que, cette semaine, les sœurs Skride en trio avec le violoncelliste Jan Vogler. La formation est intéressante, avec le piquant qu’induit leur identités de solistes, leur personnalités musicales diverses et une pointe de compétitivité qui garantit le bon équilibre. ...
Une équipe de choc

Adler Fellows du San Francisco Opera, une équipe de choc

Le soutien à la jeune génération de chanteurs n’est pas une moindre préoccupation des opéras américains comme le prouvent ceux de Los Angeles et Washington qui accueillent les programmes initiés par Placido Domingo, ou encore celui San Francisco. Ce dernier accueille deux de ces prestigieux viviers que sont les résidences Merola et Adler, la seconde conclusion naturelle du premier. Susan Graham, Rolando Villazon, Deborah Voigt ou Joyce DiDonato sont quelques ...
Une partie de plaisir

Une partie de plaisir

Chamber Music Masters Invité du programme Chamber Music Masters du conservatoire de San Francisco, Robert Mann, quatre-vingt dix ans, premier violon fondateur de l’historique quatuor Julliard, a réuni à ses côtés professeurs et étudiants dans un concert exceptionnel clôturant sa master-class. Voilà une initiative qui promeut à la fois les professeurs de cette grande institution et le plaisir de faire de la musique ensemble en immergeant les étudiants aux différentes formations, les ...
Une bouffe raffinée

Le Nozze di Figaro à Rouen, une bouffe raffinée

 Après un Barbier de Séville intéressant mais inachevé, les Nozze di Figaro s’imposent comme la clé de voûte de la trilogie Beaumarchais proposée par l’opéra de Rouen. Esthétiquement d’abord car l’originalité de la production passe par le décor. Cadres, portes, fenêtres et accessoires mobiles sont utilisés avec plus de faste encore que dans le Barbier. On joue sur les dimensions ostentatoires, le détail luxueux, le vide et la lumière, et on ...
Enfin!

La Sonnambula entre à l’Opéra de Paris, enfin !

C’est dans la version du Staatsoper de Vienne et la présence tant attendue de Nathalie Dessay que l’Opéra de Paris ajoute la Sonnambula de Bellini à son répertoire. Son intrigue n’attend qu’une chose, qu’on l’interprète et sa musique, qu’on y succombe. La veille de son mariage, Amina, atteinte de somnambulisme, est accusé d’adultère par Elvino, son futur époux. Le conte de fée se dégrade : rien ne lui permet de prouver le ...
Cadre recherche tableau

Cadre recherche tableau

Il Barbiere di Siviglia Le Barbier de l’Opéra de Rouen réunit de nombreux atouts. Avec ses voix de caractère, son décor intelligent, un chef racé et un orchestre ductile, il n’a manqué que peu de chose pour parvenir à un résultat de rêve. L’intelligence du décor est un des moments forts de cette production qui sait investir et ses fonds et son imaginaire : portes, fenêtres et lumières suggèrent les différents espaces avec ...
Rendez-vous de titans

Matthias Goerne, Daniele Gatti, rendez-vous de titans

Une soirée Mahler clôt la collaboration exceptionnelle de l’Orchestre National de France avec Matthias Goerne et poursuit l’intégrale du compositeur entamée par Daniele Gatti à la rentrée. Intime du cycle Des Knaben Wunderhorn, enregistré avec Chailly et le Concertgebouw en 2003, Goerne approfondit ici la diversité des climats avec le raffinement qu’on lui connaît. Le soin qu’il apporte au détail – diction, nuances, legato - est d’autant plus évident que l’orchestre ...
Sisyphe, une incarnation

Ivo Pogorelich : Sisyphe, une incarnation

On entre dans ce récital comme on entrerait dans une tanière, à la fois ami intime reçu sans cérémonie et voyeur. Pendant que le public gagne sa place, Ivo Pogorelich est sur scène, modestement vêtu, un bonnet sur le haut du crâne. Il regarde le public, bredouille quelque notes au clavier enfin, casse les codes avec une nonchalance un peu forcée. Le programme est intense, fourni, mais ne mérite pas dans ...
Une question de feeling

Janine Jansen, une question de feeling

A Paris, Janine Jansen (lire notre entretien) contourne les sentiers battus. En sonate, dans une création contemporaine ou un concerto de Beethoven, rien dans ses débuts français ne ressemble à un plan de lancement pour virtuose. Répertoire audacieux, succès à l’international : pas étonnant que son Beethoven, récemment enregistré avec Paavo Järvi qui dirige ce soir l’Orchestre de Paris, puisse alimenter ici une polémique. Mais l’artiste n’est ni à une transgression – ...
La lumière vient de Norvège

Henning Kraggerud : La lumière vient de Norvège

Il faut rendre à César ce qui est à César : c’est l’audace provinciale qui donne à la vie musicale française le ton de la diversité. Lyon, Lille comme Bordeaux sont de ceux qui, avec goût, infusent du sang jeune et de la nouveauté parmi les solistes invités. Janine Jansen ou récemment Herbert Schuch à Lille, c’est au tour de Bordeaux aujourd’hui de distinguer le violoniste norvégien Henning Kraggerud dans un ...
Un mythe bien vivant

L’Orchestre de Cleveland, un mythe bien vivant à Paris

Un peu comme s’il arrivait en territoire miné, l’Orchestre de Cleveland sied presque trop sagement sur la scène du Théâtre des Champs-Elysées. Circonspection, crainte de décevoir sans doute malgré le prestige qui le précède... la pression semble être à son maximum. Son dernier concert sur cette même scène remonte à 1965 avec George Szell. Sous la baguette de Franz Welser-Möst, son directeur artistique depuis huit saisons (reconduit jusqu’en 2018), il entame ...
Les débuts de Dudamel à Bruxelles

Orchestre des Jeunes Simon Bolivar et l’OPRF : un, voire deux miracles

Gustavo Dudamel et Orchestre Simon Bolivar des Jeunes du Venezuela sont les deux noms qui peuvent balayer instantanément les réticences d’un auditeur moyen à privilégier la salle de concert à son salon. Qu’il se reconnaisse dans ces jeunes musiciens (douze à vingt-six ans) issus des quartiers pauvres du Venezuela que rien ne prédestinait à la musique classique ou qu’il pressente le show qui se dévoilera autant à ses yeux qu’à ...
Janine Jansen

Janine Jansen, violoniste

RM : Comment vous a été révélée votre vocation musicale? JJ : Mes parents sont tous deux musiciens, mon père est organiste et joue du clavecin et ma mère chante. Mes deux grands frères sont aussi musiciens, organiste et violoncelliste. Au tout début, je voulais jouer du violoncelle, comme mon frère. J’ai toujours une passion pour cet instrument, si beau, si grand... impressionnant pour un enfant. Dès que je trouvais l’occasion, je me ...
Dans la cour des grands

51e Concours international de jeunes chefs d’orchestre, dans la cour des grands

Soirée fébrile, exaltante, la finale du Concours de Jeunes Chefs d’Orchestre de Besançon a ordonné un chef mais ils sont deux à s’être distingués à la tête de l’orchestre de la BBC. Deux japonnais : Tomohiro Seyama et Kazuki Yamada. Le premier finaliste, Rossen Gergov (Bulgarie) a su structurer et contrôler les effets de la création Times d’Edith Canat de Chizy (commande du festival) autant qu’accompagner David Grimal avec un orchestre chantant ...
Le quotient plaisir

BBC Symphony Orchestra au Concours de Jeunes Chefs de Besançon, le quotient plaisir

Au Concours de Jeunes Chefs de Besançon, le BBC Symphony Orchestra aura marqué les esprits. Parce qu’il aura accepté l’invitation tout d’abord, prêt à s’user à la tâche sous les multiples baguettes depuis les quarts de finale. Et enfin, parce qu’offrir avec une telle générosité et constance un concert exigeant dans de telles conditions, même sous la baguette de Jiří Bĕlohlávek son directeur artistique et président du jury, est une ...
sumi_jo

Sumi Jo, soprano colorature

ResMusica : Quand votre voix vous a-t-elle été révélée ? Vous aviez commencé mezzo- soprano... Sumi Jo : Étudiante, je n’avais pas une voix aigüe, j’essayais de chanter Carmen, enfin, le répertoire de mezzo... Mais quand je suis arrivée en Italie, j’ai rencontré un professeur très important qui m’a dit que j’étais supposée avoir des aigus, ce que je n’arrivais pas à croire! Elle m’a demandé de lui faire confiance et de suivre ...
Looking for Kafka

Robin Renucci & Mikhaïl Rudy : Looking for Kafka

Festival international de musique de Dinard Lecture-récital ou plus justement portrait d’un Kafka intime, le dernier spectacle du Festival International de Musique de Dinard n’est pas de ces fins festives comme on pourrait s’attendre d’une clôture. Plutôt le contraire. Alliant un choix des Lettres à Milena avec des pièces de Janáček, il donne tantôt à endurer, tantôt à rire et beaucoup à penser. Car cette correspondance passionnée est d’une sincérité troublante, cynique, ...
Trio Dali, une classe au-dessus

Trio Dali, une classe au-dessus

Festival Jeunes Talents On est presque étonné d’entendre le Trio Dali ici, dans cette salle des Archives Nationales - histoire d’éviter la météo du pire - assaillie par les habitués ou mélomanes de passage. Au festival Jeunes Talents, ce rendez-vous incontournable et nécessaire sans lequel la vie musicale parisienne stagnerait ferme pendant l’été. Cette humble scène tremplin pour solistes en quête d’avenir, alors que ces trois là en ont déjà un, ...
Heureux Gustavo Dudamel

L’effet Dudamel avec l’Orchestre Philharmonique de Radio-France

Une fin de saison parisienne sans Gustavo Dudamel n'est pas une vraie clôture. L'Orchestre Philharmonique de Radio-France se félicite de l'inviter régulièrement depuis 2005, ce soir avec Renaud Capuçon, et pour cause. Visiter un répertoire marginal avec à propos, comme le concerto de Korngold, n'est pas donné à tous. C'est avec une intuition juste et un lyrisme qui jamais ne sombre dans la caricature que Renaud Capuçon aborde les cimes de ...
Explorateur de l’intime

Radu Lupu, explorateur de l’intime

Dans cette ère de surabondance, la rareté et l’exigence de Radu Lupu font figure d’un mets raffiné que l’on n’accorderait qu’en d’uniques occasions. Son récital parisien, attendu avec cette impatience fébrile qui est la marque des grands événements de la saison, n’a pas failli à sa réputation. Sa concentration impénétrable qu’on méprend pour de l’austérité ouvre littéralement à une autre dimension. Beethoven vu par Lupu c’est accéder à l’intime du compositeur, ...
La diva discrète du violoncelle

Natalia Gutman, la diva discrète du violoncelle

Prestigieuse invitée du cycle «L’âme du violoncelle» au Musée d’Orsay, Natalia Gutman est une artiste rare, témoin d’une autre époque, d’un autre esprit, tout comme Elisso Virsaladze, partenaire chambriste de toujours. Issue de «l’âge d’or» de l’école russe, protégée de Rostropovitch et Richter, Natalia Gutman privilégie l’intériorité, sans concession. Gestuelle épurée, sobriété absolue : l’accroche visuelle est inexistante. C’est l’oreille qui est aimantée par la force et la variété expressive d’un ...
Christopher Nupen

Christopher Nupen, Réalisateur / Producteur

ResMusica : Quand et comment la musique est-elle entrée dans votre vie?  Christopher Nupen : Ça a commencé à sept ans alors que mon père écoutait Caruso dans «Vesti la Giubba» extrait de I Pagliacci de Leoncavallo. A douze ans, je lui ai dit que je voulais être chanteur d’opéra. Je chantais déjà tous les solos de mon école à cet âge. Mon père a joué du violon folklorique en Norvège, il ...
lang_lang

Lang Lang, en noir ou blanc

Depuis février, la capitale a accueilli Lang Lang deux fois déjà (dont un concert avec le Gewandhaus de Leipzig et Riccardo Chailly) et n’est pas prête à lâcher prise. A mettre sur le compte de l’offre ou de la demande, la salle ne désemplit pas. Pour son récital salle Pleyel, il explore un programme éclectique qui surprend, à tous niveaux. Étonnantes, la clairvoyance et l’inspiration que le pianiste déploie dans une ...
Leonidas Kavakos : un Mendelssohn qui compte

Leonidas Kavakos : un Mendelssohn qui compte

2009 voit fêter le bicentenaire de la naissance de Mendelssohn, auquel nombres d’artistes et de labels dédient une parution. Le diptyque que lui consacre Leonidas Kavakos n’est pas une sortie de trop. Portrait sensible d’un compositeur qui accompagne tout violoniste, il est le fruit d’une recherche et d’une maturation toutes personnelles. Le violoniste a pris la direction de la Camerata Salzburg la saison dernière et c’est en sa compagnie qu’il a ...