tous les dossiers(1)

Concerts

« Ravel en fusion » (ou « Hélène et le glaçon »)

Hélène Grimaud / Yan-Pascal Tortelier On connaît le tempérament artistique très entier d’Hélène Grimaud, son jeu passionné et parfois extraverti, qui, s’il lui vaut des succès dans le répertoire romantique, n’était peut-être pas un sûr garant de sa réussite dans une musique aussi pudique et sobre que Ravel. Ravel, généralement peu loquace sur ses propres œuvres, a pourtant laissé quelques phrases fort intéressantes sur ce Concerto, dont il plaçait la composition sous ...

Mahler brille de mille feux.

Michael Gielen Pour fêter les cinquante ans du Land de Bade-Wurtemberg, les forces vives de ce land allemand se sont réunies pour donner une Symphonie des mille de Mahler qui fera date dans l’histoire de cette œuvre. Ils n’étaient pas mille, mais près de cinq cents, tant il est vrai que le chiffre colossal et symbolique n’est jamais atteint pour cette œuvre. Après avoir écrémé les meilleurs éléments orchestraux et vocaux de ...

Kissin, nouvelle icône du piano ?

John Nelson / Evgueni Kissin La venue en France d’Evgueni Kissin, nouvelle star internationale du piano, a déclenché dans les médias de tout poil un vent de panégyriques sans guère de précédent. Il ne s’agit nullement ici de faire le procès d’une presse parfois bien complaisante à l’égard de certains génies autoproclamés, ni de nier qu’Evgueni Kissin soit un pianiste considérable, technicien sans grand rival et artiste sincère. Mais force est ...

Felicity Lott & Ann Murray, sœurs sourires

Innovant, vestige d’un passé quasi victorien, beaux restes, le récital des deux cantatrices anglaises à Strasbourg est de ceux qui accrochent le public sans se préoccuper d’autres considérations. Dans un programme qui allait de Monteverdi à la comédie musicale, les deux chanteuses ont su manier toutes les ficelles de « l’entertainment » sans pousser très loin l’art sublime de l’autodérision. Les connaisseurs ont d’abord grincé des dents en entendant du Monteverdi d’un autre âge ! ...

Les affinités électives de la Suède et de l’Europe centrale…

Alan Gilbert / Nicolaj Znaider Il en est des grands orchestres comme du reste : les meilleurs ne sont pas forcément ceux dont on parle le plus.. L’orchestre Royal Philharmonique de Stockholm, placé sous la baguette d’Alan Gilbert, chef principal et directeur artistique de l’orchestre depuis le 1er janvier 2000, l’a démontré de manière éclatante, ce soir-là, à Pleyel... Depuis sa fondation en 1902 - l’orchestre célèbre son centenaire cette année - cette phalange ...

James MacMillan & Thierry Escaich : L’Orchestre de Bretagne à la Maison de Radio France.

Programme très séduisant de l’Orchestre de Bretagne à la Maison de Radio France : mélange deux jeunes compositeurs actuels, Escaich et MacMillan, à un « classique » du 20ème siècle, Britten, dans deux de ses œuvres de jeunesse les plus réjouissantes. C’est James MacMillan lui-même qui dirigeait l’orchestre venu se produire à Paris. Mais ce concert a surtout été l’opportunité d’entendre l’une des toutes dernières œuvres de Thierry Escaich : son concerto pour trompette ...

Nouveau départ pour l’OCNT.

Gérard Caussé Si l’on pouvait avoir quelques inquiétudes sur le devenir de l’Orchestre de chambre de Toulouse après le départ de son précédent directeur musical, Alain Moglia, au terme d’une saison critiquée, et à bien des égards critiquable, on est heureux de retrouver aujourd’hui les musiciens fidèles à leur poste pour fêter le cinquantième anniversaire de la formation. Il faut dire que les programmations à venir ont de quoi faire dresser l’oreille, ...

Jukka-Pekka Saraste / Julia Fischer

Orchestre National du Capitole Plutôt qu’avec un précédent concert bien peu représentatif du niveau des musiciens, où Michel Plasson s’était contenté de survoler Richard Strauss et Mahler, on peut considérer que c’est avec la venue à Toulouse de Jukka-Pekka Saraste qu’a véritablement commencé la saison de l’orchestre du Capitole. Il faut d’abord saluer les progrès constants de la formation toulousaine, dans des conditions souvent difficiles. En effet, la surcharge de travail notoire d’un ...

La dernière ligne droite

Jan Latham-Koenig / Sophie Mautner Jan Latham-Koenig entame sa dernière saison à la tête de l’Orchestre philharmonique de Strasbourg. En concert inaugural, il a proposé un programme classique bien en place et qui valorisait surtout la pianiste Sophie Mautner, merveille de souplesse et de musicalité. L’ouverture de La Consécration de la maison de Beethoven est toujours une bonne manière d’ouvrir un concert, tant son style est festif, puissant, valorisant pour l’orchestre et ...

Jessye Norman de velours

C’est sur une véritable soirée de gala que s’est ouverte la saison 2002-2003 du Théâtre du Châtelet, qui accueillait pour la seconde fois consécutive en ce même cadre, la majestueuse Jessye Norman. Mais, contrairement au Voyage d’Hiver de Schubert mis en scène l’an dernier par Bob Wilson, la cantatrice américaine s’est cette fois montrée en pleine possession de ses moyens. Dans ces deux grands monologues que sont Erwartung (1909) de ...

Hommage à Dutilleux et Daniel-Lesur.

Figures d’ouverture à Radio France Les 13, 14 et 15 septembre derniers étaient l’occasion du premier week-end de concerts gratuits de Radio France, week-end consacré aux « Figures d’ouverture ». Un petit rappel du principe de ces week-ends : une série de concerts gratuits donnés par les quatre formations de Radio France (le National, le Philharmonique, le Chœur et la Maîtrise) auxquelles se joignent des formations de jazz et de musiques traditionnelles. Au ...

Musica : autour du mysticisme et de la méditation

XXIe festival des musiques contemporaines Musica C’est autour du mysticisme et de la méditation qu’a été placé le premier week-end de la 21e édition du festival des musiques contemporaines Musica de Strasbourg. Jonathan Harvey (1939), l’un des compositeurs britanniques les plus significatifs de notre temps, ouvrait le concert inaugural, avec deux œuvres judicieusement mises en regard avec le déjà classique Olivier Messiaen. Le tout en présence d’un ministre de la Culture, ...

Olga, Jessye, Jimmy… et les autres.

Festspielhaus de Baden Baden James Levine a conduit deux concerts au Festspielhaus de Baden Baden. Olga Borodina et Jessye Norman étaient ses solistes de prestige pour une aventure musicale qui aura d’abord confirmé que le « Met » est devenu un des grands orchestres de notre temps. Jimmy Levine, pareil à lui même, a rallié les foules malgré quelques réserves de style. Le constat est désormais sans appel ; l’orchestre du Metropolitain ...

Nouvelles rencontres avec Suzanne Giraud.

Musicalta 2002 Ça n’allait pas de soi, vous savez. Mais alors quelle sensation ! Je suis sûr désormais que les années qui s’ajoutent, le poids de la culture et de l’expérience accumulées n’ont rien altéré de ma faculté d’émerveillement. La musique, la belle, la bonne vit, se meut et se transforme toujours. Nos compositeurs d’aujourd’hui savent nous émouvoir. Une émotion intense et délectable qui gagne un large public lui-même surpris de ce ...

Wagner et Beethoven au Jardin des Vanités.

Festival de Radio-France et de Montpellier-Languedoc-Roussillon En général, on reconnaît un chef d’orchestre de valeur à sa capacité à dompter les œuvres les plus parfaites, comme son inclination à savoir faire revivre les partitions « faibles ». Comment dès lors définir un substitut, un ersatz de direction d’orchestre ? Sans doute par le talent irréfragable à ruiner les premières comme les deuxièmes. Au cœur d’un Festival de Montpellier 2002 globalement décevant (pour ce ...

Un Kocian intellectuel et virtuose.

Quatuor Kocian, la Tchéquie au Corum Quel bonheur de s’évader dans les contrées moraves aux sentiers broussailleux en compagnie de la fine fleur quartettiste, le rigoureux Quatuor Kocian. Au menu, essentiellement des musiciens à la slavité prononcée : Dvorak, Smetana –incontournables – et deux victimes de la tourbe fangeuse nazie, appartenant au courant de la musique dite dégénérée. Et de s’embarquer pour un inoubliable voyage initiatique sur le Danube ; seul passager clandestin, ...

Concerto perotiniano a sei voci

Diabolus in Musica Des diablotins un brin trop sages... Pourtant, avec une appellation pareille, l’on se surprend à souhaiter s’étourdir avec un concert légèrement décalé alla Hoffnung. Or, point d’Hymnus hilarius, de messe païenne délicieusement sulfureuse, ou de motet à l’exubérance égrillarde, détonant sur la solennité du lieu. Non, ce n’est guère l’atmosphère rabelaisienne du Comte Ory - lorsque celui-ci se travestit en nonne lubrique - qui soufflera sur cette salle ...

Un reliquaire pour Ludwig van Beethoven

Festival de Quatuors à Cordes « Monum » La Sainte Chapelle, on le sait, est l’un des plus grands joyaux de l’art religieux, et de toute l’architecture occidentale. Contrairement à une tradition qui la veut ressortissante au « gothique flamboyant », il convient de rappeler que son érection remonte... à saint Louis. En fait à l’apogée du gothique, comme la cathédrale saint Étienne de Bourges par exemple. Le terme de « flamboyant » désigne principalement ...

Des Italiens dans le Gers

Festival « Éclats de Voix » La Dolce vita in Gascogna. S’agirait-il, par le plus étrange des hasards, d’un titre de rareté rossinienne exhumée à Pesaro après avoir été enfouie dans les sables mouvants de l’injuste oubli ? C’est un drôle de voyage virtuel – non pas à Reims, mais à Auch – qui entraîne le mélomane-wanderer dans les méandres de l’italianité éclatante. Expérience unique de téléportation, d’ethnologie géomusicale… Ne seraient-ce point plutôt ...

On en redemande, Monsieur Hogwood !

Christopher Hogwood / Orchestre Philharmonique de Radio France Concert surprenant ce mardi soir salle Olivier Messiaen. Très classique par les compositeurs joués : J.S. et C.P.E. Bach, Poulenc et Mozart. Inattendu par les transcriptions originales de Honegger, Berkeley, Harbison et C.P.E. Bach lui-même pour son concerto. C’est le célèbre Christopher Hogwood, réputé pour ses cross-over entre musique baroque à l’ancienne (ou l’authentique si on préfère) et musique contemporaine, qui dirigeait pour l’occasion ...

Un Yutaka Sado « déchaîné »

Orchestre Philharmonique de Radio France Concert spectaculaire de l’Orchestre Philharmonique de Radio France ce vendredi soir Salle Pleyel avec deux œuvres grandioses et inédites : The Warriors de Percy Grainger et la version « allongée » par Colin Matthews des Planètes de Gustav Holst. Mais pour commencer le concert : le concerto pour trois pianos de Mozart. Il s’agit d’une œuvre de jeunesse toute belle toute jolie, bien écrite et pleine de charme, notamment ...

Yutaka Sado en orbite

Orchestre Philharmonique de Radio-France A la sortie du concert un tract émanant de la direction de la salle Pleyel était distribué. Celui-ci mentionnait les travaux débutant en juillet prochain jusqu’en 2004 pour moderniser ce vénérable lieu parisien. Etait entre autre abordé le problème de l’acoustique. Espérons lors de la réouverture que le spectateur n’aura plus la désagréable impression d’écouter un concerto pour cuivres et percussions en lieu et place d’une œuvre ...

De Gershwin à Piazzolla

Orchestre national d’Ile-de-France Concert original et séduisant de musique de chambre américaine dans la charmante petite Eglise des Billettes en plein quartier du Marais à Paris. Je dois avouer que je suis un inconditionnel de Piazzolla et de Villa-Lobos et je ne pouvais manquer un tel programme, riche en émotion et en diversité, donné par les solistes de l’Orchestre National d’Ile-de-France. L’introduction fut en douceur par une berceuse de Gershwin pour quatuor ...

Quatuors envoûtés, enfin du Suzanne Giraud à Paris !

Festival Agora Enfin du Suzanne Giraud à Paris !!! Et en bonne compagnie transalpine de surcroît : Spirali (1988) de son presque exact contemporain Marco Stroppa (né en 1959) et un des monuments pour quatuor contemporain : Fragment-Stille, An Diotima (1980) de Luigi Nono (1924-1990). Spirali fait appel en plus du quatuor traditionnel à un système de sonorisation et spatialisation du son. Chaque instrument est enregistré et amplifié en direct, le son étant alors projeté ...

Percussions et musique vocale de Iannis Xenakis, précédées du film de Chris Marker le Cri de la Chouette.

Suite et fin du cycle Iannis Xenakis au Châtelet. L’après-midi avait été consacré à la musique de chambre avec un concert joué à guichet fermé. La soirée s’ouvrait avec le huitième des 13 épisodes de l’Héritage de la Chouette de Chris Marker, série consacrée à l’héritage de la civilisation grecque dans plusieurs domaines, en l’occurrence la musique. Et qui de mieux placé que Xenakis pouvait en parler, au travers de ...

Concert « Figures Légères » (2)

Ensemble Sorties d’Artistes Second concert gratuit du week-end Radio France consacré aux «Figures Légères» de la musique. Deux parties à l’atmosphère diamétralement opposée mais avec en point commun le goût du pastiche. Première partie intime avec Michaël Levinas seul au piano pour la suite-hommage des «A la manière de ….» de Casella et de Ravel. Deuxième partie délirante avec une imitation très drôle et fine due à Georges Van Parys des ...

Xenakis au présent, la musique d’orchestre

Iannis Xenakis aurait eu 80 ans ce 29 mai. L’occasion rêvée pour organiser un concert « hommage ». Mais la réalité a dépassé toute espérance puisqu’il ne s’agit non pas d’un mais de trois concerts étalés sur 2 jours, et un miracle n’arrivant jamais seul, la gratuité était de mise. La grande salle du Châtelet était pleine, et les applaudissements longs et fournis n’ont pu laisser de doutes sur l’enthousiasme ...

Concert « Figures Légères »

Orchestre National de France Concert d’ouverture du week-end Radio France consacré aux «Figures Légères» de la musique. Au programme un concerto pour piano rose bonbon de Moszkowski et des airs délicieux d’Offenbach. Mais avant cela, en apéritif, une ouverture d’Auber, figure très populaire de l’opéra parisien du 19ème siècle. Son ouverture du «Cheval de bronze» est un joli pot-pourri d’airs enjoués et bien orchestrés. On a vu pire comme ouverture. Mais passons ...

Simon Keenlyside & Malcolm Martineau, parcours du voyageur solitaire

En ce soir du 28 mai où les amateurs de beau chant avaient fort à faire (Dawn Upshaw au T. C. E., Thomas Quasthoff à la Cité de la Musique), le public avisé qui opta finalement pour ce concert n’eut pas à le regretter, car rarement récital plus personnel, intelligent, et, quelque part, hors normes, lui fut offert par ce baryton britannique qu’on entend si peu à Paris. Le programme, d’abord : ...

L’univers sonore de Tristan Murail

Festival « Les Musiques » Personnalité centrale du Festival Les Musiques de Marseille (22/05 - 1/06), Tristan Murail est à 55 ans l’une des grandes figures de la création musicale contemporaine française. Il est pourtant rare aujourd’hui ici. Il lui aura fallu s’installer aux Etats-Unis, à l’invitation de l’Université Columbia de New York où il enseigne la composition depuis 1997, pour retrouver les faveurs de ses concitoyens. « Je suis parti ...