Mot-clef : Elīna Garanča

BPhil_BB_Verdi-Requ_140319_c_Monika Ritterhaus

Verdi en majesté au Festival de Pâques de Baden-Baden

Lors du week-end d’ouverture de son Festival de Pâques, le Festspielhaus de Baden-Baden mettait Verdi à l’honneur. Un Requiem sous la baguette experte de Riccardo Muti y rachetait l’Otello à l’esthétisme léché mais bien peu passionné imaginé par Robert Wilson. D’œuvre en œuvre, Robert Wilson recycle les mêmes éléments de langage inspirés du kabuki japonais. C’est à nouveau le cas pour cet Otello tout en bleu, blanc et noir, avec ...

Les Troyens à l’Opéra de Paris : changements de distribution

L’Opéra national de Paris présente à Bastille du 22 janvier au 12 février une nouvelle production des Troyens d’Hector Berlioz (150e anniversaire de sa mort en 2019), mise en scène par Dmitri Tcherniakov, la précédente production remontant à l’inauguration de la salle en 1990 (Myung-Whun Chung/Pier Luigi Pizzi).  Pour cet événement, l’Opéra national de Paris joue coup sur coup de malchance. Après Bryan Hymel, qui devait interprété le rôle d’Enée, c’est ...
Casting d’exception pour Don Carlos à Bastille

Casting d’exception pour Don Carlos à Bastille

Ils sont tous là ! L’évènement lyrique de la rentrée est bien en ce moment à Paris dans un formidable Don Carlos qui ne détonne que par une direction musicale le plus souvent à côté de la plaque. Peu importe : l’apothéose opératique est sur le plateau, à tout point de vue. On attendait le scandale sur le plateau, c’est dans la fosse que finalement on le trouve. Ou peut-être dans cette salle ...
Garanca_2014_03_07612_8_PS

Fulgurante Elīna Garanča à la Philharmonie de Cologne

Pour promouvoir son album « Revive », Elīna Garanča est actuellement en tournée en pays germaniques. A Cologne, elle se présente en superbe voix, mais aussi de façon particulièrement réservée. Quelle voix ! Quelle puissance ! Quelle arrogance de l’émission ! Dès les premières mesures du premier air, Elīna Garanča cloue les spectateurs à leurs sièges. Des graves poitrinés sans excès à l’aigu fulgurant, en passant par un médium d’une rare épaisseur, elle exhibe une ...
Garanca

Héroïnes combatives avec Elīna Garanča

Belle série de portraits féminins avec le mezzo-soprano pulpeux et stylé d’Elīna Garanča. Si la caractérisation manque peut-être de personnalité, la beauté vocale reste néanmoins au rendez-vous. Spécialiste surtout des rôles belcantistes italiens, où son mezzo-soprano à l’aigu facile et sa technique accomplie font merveille, Elīna Garanča semble se diriger aujourd’hui vers de nouveaux répertoires. Ce nouveau CD dessine ainsi les pistes et les orientations qui pourraient se présenter pour la ...
Cavalleria Rusticana / Sancta Susanna : quand la passion vient du couvent

Cavalleria Rusticana / Sancta Susanna : quand la passion vient du couvent

À défaut de convaincre totalement, la réunion improbable de Cavalleria Rusticana et de Sancta Susanna permet à l’Opéra de Paris d’élargir son répertoire et de faire découvrir au public parisien l’œuvre d’Hindemith. La réussite d’une soirée vient parfois de là où l’on ne l’attend pas. Mario Martone tente de justifier ce rapprochement par l’approche commune de la sensualité et de la passion sous l’emprise de la morale religieuse. C’est vrai mais ...
La Favorite à Munich, une rareté magnifiée par Elīna Garanča

La Favorite à Munich, une rareté magnifiée par Elīna Garanča

Une œuvre théâtralement impossible, bien servie par quelques chanteurs d'exception. Depuis que Nikolaus Bachler en a pris la tête, l’Opéra de Bavière a suivi avec constance la piste de l’opéra français et surtout italien de la première moitié du XIXe siècle qui n’était guère sa spécialité : certes, Edita Gruberova avait détenu pendant de longues années une sorte d’exclusivité sur quelques titres de bel canto, mais c’était bien tout. Quelques mois à ...
Emilie_Brouchon___Opera_national_de_Paris-2015-16-WERTH-149-800

Un Werther déjà classique à Bastille avec Beczała et Garanča

Pour sa troisième reprise à Bastille, ce Werther mis en scène par Benoît Jacquot s'offre le luxe de réunir le couple Piotr Beczała - Elīna Garanča. De belles qualités de part et d'autre mais pas forcément convaincantes dans ce répertoire à la fois populaire et exigeant. L'esthétique à la fois épurée et classique des décors de Charles Edwards contraste élégamment avec la tendance habituelle à voir le chef d'œuvre de Massenet ...
garanca

A Genève, Elīna Garanča, l’émotion vivante

Malgré un Orchestre de la Suisse Romande pas très bien dirigé, la mezzo-soprano Elīna Garanča sublime son chant pour en offrir une lecture au sommet d’un art totalement dominé. Depuis sa superbe prestation genevoise de I Capuletti ed I Montecchi de Bellini en novembre dernier, la venue de la mezzo lituanienne pour ce concert extraordinaire préparé à l’attention des Amis de l’Orchestre de la Suisse Romande, un des pourvoyeurs de fonds ...
Elina Garanca © Harald Hoffmann

De la beauté du bel canto avec Ekaterina Siurina et Elīna Garanča

Il en est de certains concerts qu’on voudrait que jamais ils ne cessent. Celui que nous offre le Deutsche Radio Philarmonie Saabrücken-Kaiserlautern, son chef Karel Mark Chichon avec les voix d’Elīna Garanča et d’Ekaterina Siurina avec cette version concertante de I Capuletti e I Montecchi de Bellini est de ceux-là. On attendait un duo Elina Garanca et Aleksandra Kurzak (Madame Roberto Alagna à la ville). Si les deux chanteuses étaient superbement ...
Garanca

Airs sacrés pour Elīna Garanča

Un produit qui en séduira beaucoup, mais dont on aurait tout aussi bien pu se passer. Le passage par le recueil d’airs sacrés semble jalonner le parcours de tout grand artiste lyrique qui se respecte. Invariablement la formule décline divers extraits de musiques religieuses, vieux classiques immémoriaux aux adaptations plus ou moins sirupeuses, pièces contemporaines provenant de l’entourage musical direct du chanteur en question. Le dernier récital de la mezzo lettone Elīna ...
verdi_requiem baremboim

Requiem de Verdi à Milan – Barenboim et un quatuor de luxe

C’est un Requiem de luxe, enregistré en public en août 2012 à Milan, que Decca vient de publier en cet automne verdien. Daniel Barenboim dirige chœur et orchestre de la Scala, le quatuor de solistes étant composé de : Anja Harteros, Elīna Garanča, Jonas Kaufmann et René Pape. Une affiche plus prestigieuse est, en effet, difficilement imaginable. Et pourtant, parfois le luxe cache la misère… Heureusement, ce n’est pas le cas ici. ...
Une Lettonne en Espagne

Elīna Garanča, une Lettonne en Espagne

L’Espagne, c’est sa passion ! Dès son premier album, enregistré pour Deutsche Grammophon en 2006, Elīna Garanča se dédie régulièrement à la musique proprement espagnole ou inspirée par la culture ibérique. A Düsseldorf aussi, l’Espagne est à l’honneur. Annoncé comme un concert pour promouvoir son dernier CD (intitulé «Habanera»), le programme varie pourtant sensiblement. Certes, on retrouve certaines compositions espagnoles, on retrouve Carmen aussi, mais à côté, on découvre également des ...
Elīna Garanča, Habanera ?

Elīna Garanča, mezzo-soprano

ResMusica : Comment êtes-vous devenue une chanteuse d’opéra ? Elīna Garanča : Je viens d’une famille de musiciens ! Mes deux parents sont, en plus, liés au chant : ma mère est une chanteuse et mon père est un chef de chœur. C’est à l’âge de 17 ans que j’ai réfléchi à mon avenir et j’ai décidé de devenir une chanteuse d’opéra ! RM : Mozart est-il toujours aussi important dans votre répertoire ? EG : Curieusement, Mozart est désormais ...
Pour un plateau d’exception

Carmen londonienne : pour un plateau d’exception

Malgré les défauts de la production de Francesca Zambello, il fallait être des spectateurs de cette Carmen londonienne, ne fut-ce que pour voir et entendre un grand couple d’opéra. Car Elīna Garanča a tout pour être la grande Carmen des dix années à venir. Le timbre est somptueux, la voix bien menée et projetée, et l’actrice très crédible, belle et majestueuse. Il ne lui manque qu’un accent français un peu ...
elina_garanca1

Elīna Garanča frôle la perfection à Düsseldorf

Qu’est-ce que la perfection ? Certes, elle reste inaccessible aux êtres humains et, par conséquent, toujours un rien énigmatique. Et pourtant, depuis ce soir à la Tonhalle de Düsseldorf, nous avons un soupçon de ce qu’elle pourrait être. C’est qu’Elīna Garanča a fait escale dans la ville rhénane dans le cadre de sa tournée à travers l’Allemagne. Tournée promotionnelle oblige, la première partie du concert était essentiellement tirée de son nouvel album intitulé ...
Le meilleur casting pour… rien !

Le meilleur casting pour… rien !

Une belle partition, une musique très souvent sublime, un texte sensible, une histoire magnifique, le meilleur cast vocal féminin actuel, un moment privilégié de la production discographique (depuis l’incandescente version d’Edita Gruberova et d’Agnes Baltsa avec un Riccardo Muti en grande forme du Covent Garden en 1986, la discographie de cet opéra n’avait accouché que d’une pâle version de l’œuvre bellinienne avec une Eva Mei et une Vesselina Kasarova trop ...
Elina Garanca, Marguerite de lumière.

Elīna Garanča, Marguerite de lumière

La Damnation de Faust En juin 2003, La Damnation de Faust d'Hector Berlioz mis en scène par Olivier Py avait soulevé de violentes protestations du public genevois. Alors reçue par une bronca de protestataires aux cris de «De Py en pis!» et autres «Monsieur Blanchard, plus de Py à Genève!» par des spectateurs déjà perturbés par Les Contes d’Hoffmann que le metteur en scène français avait montré deux ans auparavant, cette ...
Sacré bel canto

Sacré bel canto

Festival de Saint-Denis Affluence des grands soirs, et pour cause, pour l’ouverture de la session 2008 du Festival de Saint-Denis. Riccardo Muti aux commandes de ce concert a concocté un programme dont il a le secret, fait de baroque tardif et de romantisme précoce sur lequel plane toujours l’ombre de l’opéra. Le Salve Regina de Nicola Porpora ne doit sa survie qu’à l’excellence de ses interprètes. Avec Riccardo Muti, les cordes de ...
The opera gala

The opera gala

Les amateurs de beau chant ne seront pas déçus par ce CD, venu tout droit du Festspielhaus de Baden-Baden. Reflet d’un concert donné en juillet 2007, disponible également en DVD, il nous permet d’entendre côte à côte quelques unes des gloires internationales du moment. Airs, duos et ensembles s’enchaînent sans véritable cohérence artistique, et le programme semble surtout avoir été conçu afin qu’aucune de nos quatre super-vedettes ne s’arroge la ...
Elina Garança : A en tomber amoureux

Elīna Garanča à en tomber amoureux

Après nous avoir éblouis avec un album Mozart – et après être passée de Virgin Classics à DG – Elīna Garanča présente aujourd’hui un nouveau récital au répertoire plus vaste, où elle fait des aller-retour assez surprenants entre la musique espagnole, les opéras de Rossini et le répertoire français, pour enfin arriver chez Richard Strauss. Mais ce petit bémol concernant le programme est vite balayé par une prestation hors normes ...
Elina Garanca, rusée Rosina

Elīna Garanča, rusée Rosina

La longue ouverture du Barbier donne bien souvent le ton de la direction musicale. Point trop précipitée, celle de Miguel Gomez-Martinez pour ce nouvel enregistrement d’un des chefs-d’œuvre de Rossini, est équilibrée, énergique quand il le faut mais aussi mœlleuse, langoureuse, lyrique. Et elle est bien servie par la prise de son qui fait ressortir distinctement les différents instruments. Les enregistrements du Barbier sont certes déjà nombreux mais celui-là ne semble ...
Così fan tutte  selon Patrice Chéreau

Così fan tutte selon Patrice Chéreau

Pas de décor. Comme si tout n’était pas encore prêt au moment de la première. Fiordiligi et Dorabella semblent répéter leur « Ah guarda sorella ». Peut-être est-ce la générale. Elles sont déjà en costumes, mais pas encore dans un décor. Elles commencent à chanter sans avoir en main les indispensables médaillons qui représentent leurs fiancés et qu’elles sont censées se faire admirer l’une à l’autre. Vite un accessoiriste leur distribue des ...
Missa Solemnis de Beethoven

Missa Solemnis de Beethoven

Les concerts de Radio France Une œuvre à l’exécution difficile, qui exige un engagement total des solistes, du chœur, de l’orchestre au grand complet et du chef. Kurt Masur offre un concert superbe de ferveur, de méditation et de spiritualité. Lors des dernières années de sa carrière de compositeur, Beethoven ne cesse de monter toujours plus haut : il conçoit la Neuvième Symphonie, les trois dernières sonates pour piano, la Missa Solemnis, ...
Admirable Elina Garança

Admirable Elīna Garanča

Alors qu’il s’avère souvent très difficile de trouver une Amneris ou une Eboli convaincante, nous sommes en train de vivre une véritable profusion de mezzos plus lyriques qui excellent dans les répertoires belcantiste et/ou mozartien. Citons Vesselina Kasarova et Susan Graham, mais également Angelika Kirchschlager, Sophie Koch, Joyce DiDonato, Anna Bonitatibus, Katarina Karneus, Liliana Nikiteanu ou Karine Deshayes. Ces derniers temps, une autre chanteuse s’est faite remarquer : Elīna Garanča, mezzo ...
Werther. À l’ombre de la puissance tutélaire

Werther à l’ombre de la puissance tutélaire

L’Opéra de Vienne tenait à proposer une relecture moderne de Werther. Voilà qui est fait. D’aucuns pourront critiquer l’approche sommaire voire certains traits réducteurs dans la caractérisation des personnages. Le metteur en scène Andrei Serban transpose l’action au milieu du vingtième siècle, afin d’éviter, explique-t-il dans l’interview accompagnant le DVD, (Bonus : Prior to opening night) « le piège dix-huitième ». Les personnages perdent ce vernis et ce raffinement qui en font le ...
Une Cenerentola qui décoiffe

Une Cenerentola qui décoiffe

Ce spectacle est un bonheur total, à consommer sans modération et l’on ne peut que regretter qu’il ne soit présenté que quatre fois seulement tant il est drôle, vivant, généreux et décapant. Le public du Théâtre des Champs Elysées ne s’y est une nouvelle fois pas trompé et a plébiscité cette superbe et décapante reprise dont on sort avec le sentiment que la vie est belle. En mai 2003, la ...