Mot-clef : Inva Mula

26e Concours international de chant de Clermont-Ferrand

Organisé par le Centre lyrique Clermont Auvergne, le Concours international de chant de Clermont-Ferrand (26e édition) s’est déroulé du 26 février au samedi 2 mars 2009. Le jury, présidé par Inva Mula, a décerné un certain nombre de prix à différents artistes qui concouraient cette année dans des airs tirés de Cavalleria Rusticana de Pietro Mascagni et Pagliacci de Ruggero Leoncavallo. Certains lauréats gagnent notamment l’opportunité d’être engagés lors de la ...
IMG_8443 b photo Christian DRESSE 2018

Gloire à l’orchestre, dans Hérodiade à Marseille

C'est devenu une sorte de tradition, l'Opéra de Marseille propose régulièrement des raretés de l'opéra français, dans une distribution léchée. Ne serait-ce quand dans les cinq dernières années, nous avons eu le privilège d'y entendre Cléopâtre, Les Troyens, Moïse et Pharaon, ou encore l'Aiglon ! Cette fois-ci, l'institution phocéenne nous offre la grandiose Hérodiade de Massenet. Envoûtante partition que celle-ci, dernier feu d'un grand opéra moribond, qui allie pompe et sentimentalité, ...
2017-03-12 09_50_34-Henri-Lucien Doucet - Carmen - Carmen (opéra) — Wikipédia

Discographie comparée pour Carmen de Bizet

Malgré le grand nombre d’enregistrements, Carmen ne fait pas partie des opéras dont on puisse dire qu’il existe une version de référence. Œuvre ambiguë, elle reste difficile à appréhender. Faute de distribution parfaite, avec une diction perfectible ici, un style inadéquat là, l’auditeur devra d’abord choisir s’il préfère une Carmen soprano ou mezzo, provocante ou plus élégante et cela sans oublier que Don José doit bouleverser et que tous les rôles ...
IMG_1209 photo Christian DRESSE 2014

Le Roi d’Ys à l’Opéra de Marseille

Dans les notes d’intentions de ce Roi d’Ys, représenté pour la première fois en 2007 à Saint-Etienne, puis en 2009 à Liège (ce dernier ayant fait l’objet d’une captation DVD sous l’étiquette Dynamic) Jean-Louis Pichon décrit la légendaire cité courbée sous la religion d’Etat, envahie par la frustration, la haine, la jalousie et le culte effréné du pouvoir. Cela nous vaut une mise en scène sombre, dans des décors oppressants ...
faust1_onp_11

A l’Opéra Bastille : un Faust en devenir ?

Paris aime Faust, et Paris aime Roberto Alagna. Pour Nicolas Joël, c’était donc à la fois créer l’événement et s’exposer à de dangereuses comparaisons avec la production chérie de Jorge Lavelli - qui, reconnaissons le, commençait fortement à sentir le kitsch des seventies - que d’en proposer une nouvelle mise en scène, ce dont joue admirablement l’excellent programme de salle. Effectivement, les places se sont très vite arrachées, et probablement vendues ...
La Mireille de Garnier en DVD

La Mireille de Garnier en DVD

On trouvera sur ce DVD le reflet de la mise en scène de Nicolas Joël donnée pour l’ouverture de la saison 2009-2010 de l’Opéra de Paris. L’ouvrage de Gounod, autrefois un des piliers de l’Opéra-comique, faisait ainsi, plutôt tardivement, sa grande rentrée au Palais Garnier… Il ne fait aucun doute que cette mise en scène de grand-papa aurait satisfait les abonnés de la salle Favart dans les années 1950 et 60, ...
Routine et reprises…

Les Contes d’Hoffmann à Bastille, routine et reprises…

C’est un véritable bonheur que de retrouver cette splendide production des Contes d’Hoffmann, une des plus réussies de Robert Carsen pour l’Opéra de Paris. Créée en mars 2000, elle n’a pas pris une ride malgré ses dix ans, et fonctionne toujours aussi bien : pour qui ne l’a jamais vue, le numéro de la poupée nymphomane fait toujours autant rire, et le même murmure d’admiration accueille l’ouverture du rideau de l’acte ...
Récital d’Inva Mula

Récital d’Inva Mula

Rencontres musicales de Puteaux Afin d’affirmer la volonté de faire de ce festival un lieu emblématique de l’art lyrique, et en grande partie pour honorer la mémoire de Vincenzo Bellini, c’est à June Anderson qu’aurait dû revenir l’honneur d’ouvrir cette nouvelle édition des Rencontres Musicales de Puteaux. C’est en effet dans cette ville que le compositeur italien passa les derniers jours de sa vie, où il devait d’ailleurs achever la partition ...
Inva Mula: Si le chef n’y était pas …

Inva Mula, fascinante mais ternie par le chef

C’est à un moment crucial de sa carrière que Inva Mula sort son premier récital lyrique. Laissant derrière elle le répertoire colorature, elle s’apprête à aborder des emplois plus lourds. Ainsi, après sa Mireille parisienne, sa première Amelia (Simon Boccanegra) l’attend à Madrid en juillet prochain. Cet album, enregistré au printemps dernier à Zagreb, la montre donc un peu à mi-chemin : par le répertoire d’abord (plus de Lucia ni de ...
Un Faust de niveau international

Un Faust de niveau international

Faust Affichée «complet» bien avant la première, cette nouvelle production de Faust était extrêmement attendue. Dernière mise en scène proposée par Nicolas Joël aux toulousains avant son départ pour l’Opéra National de Paris, dernier spectacle de la saison, ce devait être une fête absolue. Fête il y a eu, mais pas sur tous les plans. Tout d’abord la joie de voir Nicolas Joël venir saluer malgré les séquelles de l’attaque qu’il a ...
Inva Mula : c’est ici que ma carrière a commencé !

Inva Mula : c’est ici que ma carrière a commencé !

«Je n’ai pas l’habitude de faire des discours» murmure la douce voix d’Inva Mula, «mais je fais une petite exception pour Avignon. C’est ici, grâce à Monsieur Duffaut, que j’ai chanté Traviata à mes débuts et que ma carrière a vraiment commencé. Je suis donc particulièrement émue et heureuse de rechanter Traviata ici même». C’est en effet en 1994 que l’Opéra-Théâtre d’Avignon l’avait judicieusement accueillie, avant de lui confier à ...
Un veritable regal

L’Elisir d’amore à SF, un veritable régal

L’opéra se ferait-il brusquement californien ? Après l’énorme échec de ce Rheingold (San Francisco, juin 08) transposé au pays de l’or (ce Ring «américain» de Francesca Zambello serait d’ailleurs en plein péril), après un Elisir d’amore (San José, septembre 08) transplanté dans les champs et les vergers de la Santa Clara Valley (aujourd’hui «Silicon Valley») des années 30, voici un nouvel Elisir que James Robinson, Allen Moyer et Martin Pakledinaz situent en ...
Concours international d’opéra Placido Domingo

Concours international d’opéra Plácido Domingo

Operalia 2008 La salle du Grand Théâtre était bondée et une atmosphère fébrile y régnait, non seulement sur scène mais aussi parmi un public attentif. Cette seizième édition pourrait être qualifiée d’historique. Parmi les nombreux concours de chant classique qui existent, Operalia est certainement l’un des plus prestigieux. Créé en 1993 par Plácido Domingo , peu de concours peuvent s’enorgueillir de présenter – sur l’air du catalogue – autant de noms ...
Un « Vrai Faust » enfin !

Un « Vrai Faust » à Orange, enfin!

Chorégies d’Orange 2008 Cette production était attendue. On peut même se demander comment il a fallu attendre si longtemps pour entendre en France, l’un des opéras les plus populaires au monde, chanté par le ténor français le plus doué depuis longtemps. Faust en effet, et c’est un véritable scandale, n’a été chanté par Roberto Alagna qu’en 1994, pour sa prise de rôle, à Montpellier. C’est bien là le scandaleux comportement de ...
Des Contes d’Hoffmann qui font flop !

Des Contes d’Hoffmann qui font flop !

Le seul opéra d’Offenbach est une œuvre posthume dont la version définitive n’existe pas vraiment. La part du fantastique est prégnante et l’onirisme dû aux vapeurs de l’alcool doit donner sa cohésion à tout l’opéra. La dimension Pirandellienne de théâtre dans le théâtre doit ouvrir sur un espace vertigineux avec des visions diverses et un jeu théâtral habile. La richesse de l’orchestration nécessite par ailleurs de grandes voix. On aura ...
Chanter n’est pas jouer

Rigoletto à Turin, chanter n’est pas jouer

Après le Teatro Comunale de Bologne en 2004, le San Carlo de Naples en 2005, la mise en scène de Giancarlo Cobelli, reprise par Ivo Guerra fait son apparition sur la scène du Regio de Turin. Dès l’ouverture, le rideau se lève sur un Rigoletto seul, prostré dans un cercle de lumière. Solitude de son rang ? Peu à peu, les très beaux éclairages d’Andrea Oliva dévoilent un fond de scène où ...
Le Capitole ressuscite le Roi d’Ys dans sa totale splendeur !

Le Capitole ressuscite le Roi d’Ys dans sa totale splendeur !

Le Roi d’Ys Cette exceptionnelle ouverture de saison était très attendue et pas seulement au Capitole de Toulouse… Le Roi d’Ys ressorti des limbes de l’oubli se révèle être un ouvrage très dramatique véritable chef-d’œuvre de concision, débordant de splendeurs musicales. Le futur directeur des opéras de Paris y signait une de ses dernières mises en scène. À son habitude il a parfaitement respecté l’esprit de l’œuvre et avec délicatesse et efficacité ...
Un couple bouleversant

Un couple bouleversant

Teatre del Liceu Le « répertoire de grand papa » a traîné après lui pendant des années une mauvaise réputation. Certains membres de l’intelligentsia musicale ont parfois regardé Manon avec condescendance, voire mépris. Renée Fleming déclarait récemment dans le mensuel Ópera actual qu’elle fut presque obligée de défendre cette partition face à des Français ! Rolando Villazon racontait il y a peu une anecdote lors d’une rencontre avec les Amis du Liceu. ...
Falstaff

Falstaff, Frittoli, Antonacci, Muti… inoubliable !

Lorsque la première maison d’opéra veut rendre hommage à Verdi à l’occasion du centième anniversaire de son décès, on ne pouvait en attendre moins que l’inoubliable. Ce fut chose faite avec sa production de Falstaff. Reconstitution, plateau d’étoiles, et maestro Muti. Les décors et costumes furent réalisés d’après une représentation historique de 1913. Pour les célébrations du centenaire de la naissance de Verdi, Toscanini avait dirigé l’œuvre en ce même ...
Rigoletto

Rigoletto à Vérone

D’un festival l’autre… mais toujours en Italie. La captation de Rigoletto encore proposée par TDK est celle d’une production des Arènes de Vérone. C’est un habitué des scènes immenses qui prend en charge l’occupation de l’espace, Charles Roubaud, bien connu pour ses mises en scène aux Chorégies d’Orange. Le spectacle est de bonne facture et les tenues vocales épanouies. Le public est en particulier conquis par un magnifique duo entre Rigoletto ...
L’Europe galante

L’Europe galante

Puccini, La Rondine Accentuant l’élégance parisienne de cette Rondine, Nicolas Joël a placé sa mise en scène sous le signe de la somptuosité, opposant décors Art Nouveau et robes hautes des années folles, les silhouettes droites soulignées par de grandes colonnes contrastant avec les fresques à la Mucha d’Ezio Frigerio et ses superbes verrières. Un Paris très Morand, élégant, superficiel et railleur pour une Traviata des années 20, qui, au lieu ...
Prise de rôle souveraine pour Ludovic Tézier

Prise de rôle souveraine pour Ludovic Tézier

Manon de Jules Massenet Genève présente en guise de clôture à la saison 2003-2004 Manon de Jules Massenet. Le célèbre ouvrage de l’abbé Prévost, qui a également inspiré des opéras à Puccini et Auber y est présenté avec des récitatifs chantés remplaçant les dialogues parlés. Signalons que cette option, rarement retenue, n’est nullement arbitraire puisqu’il s’agit en l’occurrence d’une version qu’a signée Massenet lui-même. Rattaché au genre de l’opéra-comique qui vit ...
Michel Plasson - Une Carmen light

Michel Plasson – Une Carmen light

Un texte de présentation intéressant quoique succinct, Une prise de son artificielle, très « variétés » - voix plaquées en avant et compressées, orchestre réverbéré, chœurs lointains -, l’équipe technique, anglaise et non plus française, a changé par rapport aux précédents enregistrements EMI de Plasson et cela s’entend ! D’une première houleuse au succès planétaire qui en fait l’opéra le plus joué au monde, l’histoire chaotique de Carmen est semée de révisions diverses. La ...

Berlioz et Shakespeare : Rencontre au Sommet

Bicentenaire oblige, Mogador affrète une « Berlioziade » de première grandeur en offrant deux raretés relatives avec, pour Deus ex machina, le prolifique dramaturge anglais. Ce dernier peut se flatter d’avoir inspiré des compositeurs aux esthétiques aussi antagoniques que Mendelssohn, Britten, Korngold ; en passant par l’incontournable Verdi, Reimann - écouter son Roi Lear. Voire Bœsmans et Le Conte d’hiver. Ce ne sont là que de très épars exemples marqués du ...

Béatrice sans Bénédict

Il existe toujours une appréhension à voir un opéra en version concert, l’absence de support visuel ne cachant aucun de ces passages à vide ou de ces imprécisions que le spectacle seul fait pardonner. Cela dit, les occasions de voir ce dernier opéra de Berlioz sont si rares, surtout servi par la belle Béatrice (la bien prénommée) Uria-Monzon, qu’il n’était guère question de faire le difficile. Un point noir, pourtant doit ...