Mot-clef : Jossi Wieler

À Genève, Les Huguenots font leur cinéma

Absents de la scène genevoise depuis près de cent ans, Les Huguenots de Giacomo Meyerbeer font leur retour en version intégrale au Grand Théâtre de Genève. De tous les opéras de ...

Norma à Stuttgart, voix féminines

La production déjà ancienne mais efficace de Jossi Wieler vaut mieux que la direction agitée de Giacomo Sagripanti. Avant d’assurer la direction de l’Opéra de Stuttgart (entre 2011 et 2018), Jossi ...

Strasbourg : Le Freischütz en bande dessinée

En contre-pied systématique de la tradition, Jossi Wieler et Sergio Morabito désacralisent Le Freischütz en une bande dessinée sans grande profondeur. Faute d’une distribution de format vocal adéquat, le spectacle ...

Jommelli à Stuttgart : Naxos publie Il Vologeso

Pendant quinze ans, de 1753 à 1768, Niccolò Jomelli officia à Stuttgart comme Oberkapellmeister du duc de Wurtemberg. Pour commémorer le 300e anniversaire du compositeur aujourd’hui peu connu, l’Opéra de ...

Toshio Hosokawa adapte Kleist à Stuttgart

Une musique délicate, mais une dramaturgie peu convaincante pour Erdbeben. Träume de Toshio Hosokawa est présenté à Stuttgart. Le tremblement de terre au Chili de Kleist, écrit en 1806, est un ...

L’opaque Wunderzaichen de Mark André repris à Stuttgart

Créé à Stuttgart en 2014 et révisé pour cette reprise, cet opéra sans théâtre vaut pour son écriture orchestrale avant tout - et ce n'est pas assez. Attention, métaphysique. Il n’est ...

Don Pasquale à Stuttgart, une sage comédie sérieuse

La soirée est un peu longue, avec un chef trop timoré et une distribution un peu effacée - à une glorieuse exception près. Il y a des répertoires qui suscitent moins ...

Une Dame de Pique sombre et passionnante à Stuttgart

Jossi Wieler, directeur de l'Opéra de Stuttgart, propose un des meilleurs spectacles de son mandat, avec l'aide précieuse d'une irremplaçable artiste de la scène, Anna Viebrock. Pouchkine revu par Dostoievski : ...

À Genève, Norma l’objet du scandale

Cette production de Norma de Vincenzo Bellini créée en 2002 à l’opéra de Stuttgart, reprise au Novaya Opera de Moscou en octobre 2012, puis en mars de cette année, ou ...

Ariodante ou le charme haendelien à l’Opéra de Stuttgart

Jossi Wieler et Sergio Morabito jouent avec un réel succès la carte de la légèreté. Ariodante n'est pas le plus réussi des opéras de Haendel du point de vue dramatique, et ...

Jommelli à Stuttgart, passions et clichés

Efficace travail de direction d’acteurs pour cette première mise en scène moderne d'Il Vologeso, mais il aurait fallu une approche plus volontaire et moins attendue pour convaincre de l’actualité persistante de ...

Denoke, Bieito, Cambreling : Jenůfa inoubliable à Stuttgart

Calixto Bieito, quand il est inspiré, comme c'est le cas ici, sait raconter l'histoire des petites gens avec une empathie et une intelligence du détail que peu possèdent comme lui, ...

Stuttgart donne à voir Tristan et Isolde

Wagner à Stuttgart, la tradition est ancienne : on a beaucoup discuté du Ring composite, vite promu au rang d'apothéose du Regietheater par ses détracteurs mais passionnant au moins par ...

Ariadne auf Naxos la tête en bas à Stuttgart

1912 : dans la petite salle du tout nouveau Théâtre Royal de Stuttgart, Strauss, Hofmannsthal et Max Reinhardt ne récoltent qu’un succès d’estime pour leur ambitieux projet autour du Bourgeois ...

Rusalka à Genève, adieu poésie !

Après Salzbourg et Londres où cette production avait été reçue avec plus ou moins d’enthousiasme (plutôt moins que plus), Rusalka fait halte au Grand Théâtre de Genève. Certains critiques ayant jugé ...

La modernité selon Cambreling

Osud ? En cette période où Janáček, par bonheur, a enfin conquis les scènes d’Europe occidentale, où ses cinq opéras les plus célèbres enchaînent les nouvelles productions prestigieuses, il était bien ...

Rusalka à Londres, une nymphe pour aujourd’hui

Plus d’un siècle après sa création, il était temps que Rusalka entre enfin au répertoire du Royal Opera, d’autant plus que cela fait maintenant une quinzaine d’années que ce chef-d’œuvre ...

Tristan et Isolde, Wagner Majuscule

Grosse sensation à l'Opéra de Lyon avec ce Tristan et Isolde revenu de loin -défection du duo Wieler-Morabito et du ténor Gary Lehman, le Parsifal de la récente version Gergiev- ...

Rusalka à Munich : l’Ondine prisonnière de l’aquarium

Ni cet excès d’honneur, ni cette indignité : comme on pouvait s’y attendre, l’équipe de mise en scène a reçu des huées assez violentes ; comme on pouvait s’y attendre, les chanteurs ...

Une Juive mémorable à Stuttgart

Nous en rêvions depuis longtemps, plus exactement depuis que l'œuvre est réapparue timidement sur les scènes ces dernières années. Malheureusement La Juive que nous avons eu l'occasion de voir à Vienne, ...

Trilogie Mozart-Da Ponte au Nederlandse Opera d’Amsterdam : comme la télé !!

En décembre 2006, le Nederlandse Opera d’Amsterdam fêtait Mozart en montant sa trilogie sur des livrets de Da Ponte. Rien d’original, sauf que les trois opus étaient présentés sur une ...

Grandeur et misère des relectures contemporaines

Le Staatsoper de Stuttgart est comme nous avions constaté lors de notre visite estivale (pour Otello et Aenas in Kartagho) un des temples du Regietheater allemand, qui cherche une actualisation ...

Alcina de Haendel, reflets dans un oeil d’or

Ce salon miteux, avec papier peint défraîchi et objets rouillés entreposés, on le dirait tout droit sorti d’une mise en scène de Christophe Marthaler, genre Kátia Kabanová ou les Noces. ...