Mot-clef : Orchestre national de France

La splendeur retrouvée de l’antique capitale

Ravenne Festival : la splendeur retrouvée de l’antique capitale

Dans la petite ville d’Emilie Romagne dont les éblouissants trésors byzantins rappellent le statut de capitale d’un Empire romain déclinant, se déroule, en ce bel été 2008, une manifestation musicale ...
Merci Messieurs Beethoven et Masur

ONF-Masur : Intégrale Beethoven VIII, merci Messieurs !

Ultime prestation de ce long cycle, le concert du soir était également le seul à ne comporter ni ouverture ni concerto, mais « seulement » les deux dernières symphonies. La ...
Avantage aux  symphonies

ONF-Masur : Intégrale Beethoven VII : Avantage aux symphonies

C’est par la rarement jouée Bataille de Vittoria que Kurt Masur a choisi de débuter l’avant dernier concert de son intégrale Beethoven, choix légèrement surprenant car cette œuvre « de ...
Le National trouve son rythme au cœur du grand Beethoven

ONF-Masur : Intégrale Beethoven V et VI : Le National trouve son rythme au cœur du grand Beethoven

Abandonnant momentanément les concertos pour piano, le programme des deux concerts des 5 et 7 juillet affichait le sublime Concerto pour violon avec Gil Shaham et l’original Triple concerto avec ...
Les choses sérieuses commencent

ONF-Masur : Intégrale Beethoven III et IV, les choses sérieuses commencent

Suite de l’intégrale Beethoven en cours, avec les concerts III et IV consacrés, comme il se doit, aux œuvres portant les « n°3 » et « n°4 ». Si on ...
Sous le signe de Mozart

ONF-Masur-David Fray : Intégrale Beethoven sous le signe de Mozart

Ce second concert de l’intégrale Beethoven entreprise par Kurt Masur pour marquer la fin de ses six années de direction du National, nous a permis d’entendre trois œuvres marquées du ...
L’enfance d’un chef d’œuvre

ONF-Masur : Intégrale Beethoven I – L’enfance d’un chef d’œuvre

L’Orchestre National de France clos la saison avec un cycle Beethoven au Théâtre des Champs Elysées, en huit temps. Six ans après l’intégrale des symphonies donnés dans ce même lieu, ...
Timbres, espace et profondeur

Requiem de Berlioz par Colin Davis : timbres, espace et profondeur

Festival de Saint-Denis Après Duruflé et Campra, le prestigieux Festival de Saint Denis convoquant cette année les plus grandes têtes d’affiche refermait cette trilogie des requiem français par la Grande Messe ...
Mysticisme symphonique

Mysticisme symphonique

Festival de Saint-Denis Après un programme sacré proche de l’opéra dirigé par Riccardo Muti, l’Orchestre National de France se lance dans le mysticisme français du XXe siècle avec John Eliot Gardiner. ...
Sacré bel canto

Sacré bel canto

Festival de Saint-Denis Affluence des grands soirs, et pour cause, pour l’ouverture de la session 2008 du Festival de Saint-Denis. Riccardo Muti aux commandes de ce concert a concocté un programme ...
Sacrifice pour le Sidaction

Sacrifice pour le Sidaction

Orchestre National de France Certains compositeurs les accumulent. Après on s’étonne qu’ils aient été oubliés. Erwin Schulhoff, natif de Prague, a connu une brillante carrière de compositeur et concertiste dans les ...
Classiquissime Muti

Classiquissime Muti

C’est en 1980 que Riccardo Muti donna son premier concert avec le National, auquel il est depuis resté fidèle, même lors des périodes moins fastes de l’orchestre numéro un de ...
L’alizé musical souffle à nouveau sur la capitale

L’alizé musical souffle à nouveau sur la capitale

Orchestre National de France Est-ce la venue parisienne du chef italien Daniele Gatti (qui prendra les rênes de l’orchestre dès septembre), l’annonce d’un programme dont la magnificence n’aurait eu d’égale que ...
Quand les Français osent Bruckner au Musikverein

Quand les Français osent Bruckner au Musikverein

Dans la mythique salle du Musikverein, Kurt Masur donne, cette année, avec l’Orchestre National de France un cycle de symphonies de Bruckner, ainsi que l’intégrale des concertos pour piano de ...
Entre le souffle et la tempête

Entre le souffle et la tempête

Orchestre National de France Délaissant sa résidence du Théâtre des Champs-élysées et les concerts d’abonnement du jeudi soir, l’Orchestre National de France se présentait, en ce samedi, salle Pleyel pour une ...
Un concert bien décevant…

Un concert bien décevant…

Orchestre National de France Fondé sur un recueil de légendes locales du poète Karel Jaromír Erben, célèbre en son pays, le groupe des cinq poèmes symphoniques de 1896 (L’Ondin, La Sorcière ...
Concert « performance » du National

Concert « performance » du National

Quelques jours après avoir montré de quoi il était capable avec Kurt Masur dans la Symphonie Alpestre, l’Orchestre National remettait le couvert face à une autre montagne de difficultés, cette ...
Bouquet hivernal

Bouquet hivernal

Sergey Khachatryan et Orchestre National de France Suite à ses imposantes Symphonies n°7 et 8, Chostakovitch devait édifier avec la n°9 un monument à la gloire de la victoire soviétique de ...
sarah_nemtanu

Le National guidé par Kurt Masur réussit l’ascension des Alpes

Voilà un programme de concert digne d’un orchestre allemand ou autrichien, puisqu’avec le Double Concerto de Brahms joué, comme souvent là bas, par le premier violon et violoncelle de l’orchestre, ...
La quête du sublime

La quête du sublime par Louis Lortie et Kurt Masur

Orchestre National de France Il y a foule ce samedi soir salle Pleyel et pour cause : Kurt Masur dirige Bruckner et le pianiste canadien Louis Lortie, dans le Concerto en la ...
Finale de concours spectaculaire

Concours Long-Thibaud 2007, finale spectaculaire

Assumé par la Présidence d’Aldo Ciccolini, la XXIXème édition du concours Long-Thibaud s’est imposé l’objectif d’être le tremplin offrant un élan artistique à la carrière de jeunes pianistes et violonistes. ...
Siete il benvenuto Maestro !

Siete il benvenuto Maestro Daniele Gatti !

Certains collègues critiques musicaux ont cru bon de se lamenter sur les difficultés de se rendre au concert en temps de grève. Mais pourquoi écrit-on une chronique ? pour causer du concert ...
Le retour attendu de Seiji Ozawa

Le retour attendu de Seiji Ozawa à l’Orchestre National de France

C’est un Seiji Ozawa en pleine forme, souple et félin comme à ses plus beaux jours, que le public parisien a retrouvé après quelques années d’absence, à la tête de ...
Orchestre National de France, un brin nostalgique

Orchestre National de France, un brin nostalgique

Ouverture de la saison 2007-08 Ce concert, sur-titré « Bon anniversaire Maestro ! » en raison des 80 ans de Kurt Masur, officiellement fêtés le 18 juillet dernier à Londres, constituait l’ouverture de la ...
Sergiu Celibidache : un portrait  vidéographique

Sergiu Celibidache : un portrait vidéographique

Sergiu Celibidache est entré dans la légende de l’art de la direction pour ses tempi retenus à l’extrême, ses exigences redoutables en terme de répétitions et son refus catégorique de ...
Le Roc allemand résiste à la tramontane

Le Roc allemand résiste à la tramontane

Festival de Radio-France et Montpellier 2007 Le soleil réussit à Kurt Masur. Peu avant l’envol pour Londres, le National est venu en escale à Montpellier dans un répertoire germanique, avec à ...
Requiem pour une acoustique

Requiem pour une acoustique

Festival de Saint-Denis « J’espère que cela fera réfléchir un peu les gens ». Au lendemain de la création triomphale le 30 mai 1962 de son War Requiem, Benjamin Britten était loin de ...
On a brisé la glace avec des fers rougis

Pelléas et Mélisande au TCE : on a brisé la glace avec des fers rougis

Après une version de concert mémorable et gravée pour l’éternité chez Naïve en 2000, l’Orchestre National de France a décidé de réinviter Bernard Haitink dans le chef-d’œuvre de Claude Debussy ...
Le public en délire pour Yo-Yo Ma

Le public en délire pour Yo-Yo Ma

Si Schubert a été le maitre incontesté du Lied, sa musique symphonique s’est souvent trouvée un peu moins privilégiée. Composée en 1820 et publiée en 1827 par l’éditeur Leidesdorf, l’ouverture ...
L’adieu à la vie

Kurt Masur & Neuvième de Mahler, l’adieu à la vie

Après Das Lied von der Erde, symphonie qui n’ose pas dire son nom, Gustav Mahler devait bien s’attaquer au chiffre fatal de la symphonie au moment le plus gai de ...