Mot-clef : Orchestre national de France

Joyeux anniversaire, maestro !

Georges Prêtre : joyeux anniversaire, maestro !

C’est la fête en ce samedi soir 27 novembre, l’Orchestre National de France célèbre le 80ème anniversaire de Georges Prêtre. Bien sûr, ce n’est pas un grand show à l’américaine, une exhibition pour laquelle les stars d’hier et d’aujourd’hui se seraient déplacées, toutes les divas qui ont pu accompagner le maestro durant sa carrière, Régine Crespin et Denise Duval en robes glamour, qui auraient débitées un petit discours enjoué et ...
Une Cenerentola qui décoiffe

Une Cenerentola qui décoiffe

Ce spectacle est un bonheur total, à consommer sans modération et l’on ne peut que regretter qu’il ne soit présenté que quatre fois seulement tant il est drôle, vivant, généreux et décapant. Le public du Théâtre des Champs Elysées ne s’y est une nouvelle fois pas trompé et a plébiscité cette superbe et décapante reprise dont on sort avec le sentiment que la vie est belle. En mai 2003, la ...
Intégrale des concertos de Beethoven

Evgueni Kissin, intégrale des concertos de Beethoven

Soirée de gala au Théâtre des Champs-Elysées. Le « tout-Paris » est présent, la fine fleur de la critique parisienne est de sortie. On jouera ce soir à guichets fermés. Malgré cela, nombreux sont ceux qui tentent leur chance avec leur petits panneaux « Cherche 1 place », au cas où … Mais quelle est donc l’affiche qui suscite un tel engouement du public ? S’agirait-il de la dernière diva à la mode ? D’une grande soirée d’opéra ? Rien de ...
Nouveaux Mondes

George Antheil et Nouveaux Mondes

Figures de Maestro II Proche du milieu dadaïste, l’américain George Antheil compose son Ballet Mécanique - la seule œuvre tant soit peu connue de son auteur, pour un film du peintre Ferdinand Léger. Paradoxalement la première projection de la pellicule à Vienne en 1924 se fit sans la musique qui devait l’accompagner. La création mondiale du Ballet Mécanique en sa version intégrale et originale n’eut lieu que le 5 mai 2001 ...
Le Bûcher des Vanités

Le Bûcher des Vanités

Festival de Saint-Denis D’ordinaire placé fin juin/début juillet, le festival de Saint-Denis a cette année joué les prolongations post-estivales en proposant cette imposante Jeanne au Bûcher d'Arthur Honegger. Ce concert est une forme de prélude à toute une série de production de cette étonnante œuvre, à mi-chemin entre l’oratorio, la cantate et l’opéra, 2005 étant l’année des cinquantenaires de Claudel et d’Honegger. Dommage que leur autre collaboration, la Danse des Morts, ...
Cycle Dimitri Chostakovitch

Cycle Dimitri Chostakovitch

Orchestre National de France C'est toujours un réel bonheur de voir Kurt Masur diriger l'excellent Orchestre National de France. Et, une fois de plus, on n'aura pas été déçu tant la beauté et l'élégance étaient au rendez-vous. D'autant plus que le programme était souverain de qualité. En effet, ce jeudi 23 septembre, l'Orchestre National de France a ouvert un grand cycle consacré à Dimitri Chostakovitch, cycle qui se refermera en 2006, ...
Vingt ans déjà !

Festival de Montpellier et Radio France, vingt ans déjà !

Pour sa vingtième édition, le Festival de Radio France et Montpellier dirigé par René Kœring débutait ce dimanche 11 Juillet en la cathédrale Saint Pierre par une messe d’ouverture et un premier rendez-vous de musique de Chambre piano/ violon au Corum, avec Piotr Anderszewski et Dorota Anderszewska. Comme chaque année, les journées du Festival seront rythmées par quatre rendez-vous : A douze heures trente, le concert des jeunes solistes, gratuit et ...
Mythes et Légendes

Fin de saison de l’ONF avec Matthias Goerne et Bernard Haitink

L’ultime concert de la saison 2003/2004 de l’orchestre National de France — retransmis en direct sur France-Musiques — s’est déroulé bien évidemment dans un théâtre des Champs-Élysées plein à craquer. Comment pourrait-il en être autrement avec en soliste un des grands spécialistes du lied et à la direction un monstre sacré du milieu musical ? Matthias Goerne avait déjà conquis le public parisien il y a un an dans ce même lieu ...

De Robert Schumann à Michèle Reverdy

Orchestre National de France Ce concert magnifique de l’Orchestre National de France où le grand chef allemand Kurt Masur a une nouvelle fois fait rayonner la musique a débuté par Lac de lune, une création mondiale de Michèle Reverdy. Cette ancienne élève d’Olivier Messiaen et de Claude Ballif a écrit une passionnante partition de couleurs, de mouvements de l’onde, de flux et de reflux, de reflets et de brillances nocturnes sur ...
Basilique et Légion d’honneur I

Basilique et Légion d’honneur I

Festival de Saint-Denis Ce Festival digne des plus grandes manifestations du monde est devenu la plus prestigieuse fête musicale d’Ile de France. Il celèbre cette année ses 35 ans d’ouverture, de générosité musicale et de partage grâce à l’intelligence de son directeur Jean-Pierre Le Favec et à la volonté de l’exemplaire député-maire de Saint-Denis, Patrick Braouzec pour qui la culture a et aura toujours toute sa place dans le monde d’aujourd’hui. ...
Ni trop, ni trop peu ...

Repin/Masur, ni trop, ni trop peu …

Suite à son cycle Brahms qu’il « exporte » en tournée au Japon ce mois-ci Kurt Masur avant son départ offrait en dernier concert parisien un programme russe plus original qu’il n’y paraît. L’Ouverture de Russlan et Ludmilla reste un cheval de bataille de référence de tout orchestre. Pièce courte et brillante, virtuose et débridée, elle est livrée ici tambour battant par un Masur en grande forme et un National survolté. Contraste saisissant ...
Masur et Brahms… deux allemands ?

Masur et Brahms… deux allemands ?

Cycle Brahms par Kurt Masur et l’ONF Après le somptueux cycle Mendelssohn offert il y a tout juste un an qui succédait lui-même à une exploration beethovénienne, Kurt Masur cette année nous a conduit sur les pas du Brahms symphonique, héritier naturel des précédents. Doit-on d’ailleurs évoquer le curieux hasard des programmations parisiennes qui annoncent deux cycles… Mendelssohn (?!) et … Brahms (le même, oui) pour la saison 2004-2005 de l’Orchestre ...
Hélène Grimaud

Hélène Grimaud

Théâtre des Champs-Élysées L’Oiseau aurait-il supplanté la belle Hélène ? Où couraient donc tous ces parisiens pressés et euphoriques ce samedi soir ? Qui pouvait bien les motiver et les exciter ainsi ? Une femme bien sûr ! Jeune, médiatisée, ravissante mais aussi talentueuse… de quoi faire des jaloux lorsque vous avez la chance d’assister à son concert parisien, qui plus est lorsque la belle est invitée par l’Orchestre National de France, éblouissant un peu plus à chacune ...
Vous avez dit apprenti sorcier ?

Oleg Caetani au TCE, vous avez dit apprenti sorcier ?

L’annonce du remplacement de Bernard Haitink, souffrant, n’a pas empêché le public de se presser à ce concert et c’est un théâtre des Champs-Élysées comble qui a réservé une véritable ovation à un chef jusqu’alors peu connu en France, Oleg Caetani. Fils d’Igor Markévitch — comme son nom ne l’indique pas — il reçut ses enseignements auprès de Nadia Boulanger puis de Kirill Kondrachine et de Ilia Moussine. S’en est suivie ...
Présences Démesurées

Présences Démesurées

Festival Présences 2004 Démesure du programme avec pas moins de quatre créations mondiales, dont deux très attendues (Hersant et Connesson), pour un concert d’une durée totale de deux heures un quart. Démesure du public enfin qui, une heure avant le concert, avait rempli intégralement la salle Olivier Messiaen de Radio France, avec en outre une affluence notable de la presse internationale, le tout pour un service d’ordre et un service de presse ...
Muti il Divino

Muti dirige la Symphonie funèbre et triomphale de Berlioz

Le théâtre des Champs Elysées affichait complet ce Jeudi 14 Janvier pour accueillir Riccardo Muti à la tête de l’Orchestre National de France : à l’affiche, un programme plutôt atypique, sans soliste, faisait résonner les derniers échos, ô combien porteurs, de l’hommage à Berlioz célébré durant l’année 2003 avec tous les honneurs dus à ce génie tourmenté. (Cette rétrospective ne s’achèvera d’ailleurs qu’en Mars 2004 avec l’opéra Béatrice et Bénédict donné ...

Benvenuto Cellini par John Nelson

« Je lus et relus les partitions de Gluck, je les copiai, je les appris par cœur ; elles me firent perdre le sommeil, oublier le boire et le manger. Et le jour où, après une anxieuse attente, il me fut enfin permis d’entendre Iphigénie en Tauride, je jurai, en sortant de l’Opéra, que, malgré père, mère, oncles, tantes, grands-parents et amis, je serais musicien. » [Mémoires, I, 64]. Hector Berlioz n’a pas vingt ...
Le maestro aux mains nues et le clavier bien inspiré

Le maestro aux mains nues et le clavier bien inspiré

Kurt Masur La venue, en mai dernier, des Berliner Philharmoniker, qui consacra s’il en était besoin l’Auditorium de Dijon, confère à cet « espace symphonique qualitativement privilégié » une sorte de label étoilé. Aussi, les mélomanes dijonnais, comme bien d’autres venus d’ailleurs, ne ressentent-ils plus automatiquement comme un événement la présence en la cité des Ducs d’un orchestre de quelque renom que ce soit. Oui, mais voilà : le National de France qui présida, ...
Une merveille au côté d’Emmanuel Krivine et de l’Orchestre National de France

Ingolf Wunder, une merveille au côté d’Emmanuel Krivine

Il est des soirées musicales dont on pressent dès les premières notes qu’elles s’inscriront sous le signe de l’exceptionnel. Jeudi 16 octobre, dans le cadre du théâtre des Champs-Élysées il nous a été donné d’en vivre une dont la mémoire restera longtemps illuminée. Tout avait commencé avec Berlioz (au passage, avez-vous noté qu’après quinze ans de commémorations, toutes plus sinistres les unes que les autres, celle-ci ne cesse de nous ...
Edgar, sur les traces de Puccini

Edgar, sur les traces de Puccini

Depuis plusieurs saisons, Radio France produit et enregistre des concerts consacrés à des œuvres peu connues du public mais d’un grand intérêt pour les mélomanes et professionnels de la musique. Cette volonté très appréciable de faire perdurer par le disque « notre mémoire vivante » ne s’arrête pas là car en y intégrant des éléments d’archives, en collaboration avec l’Institut National des Archives (INA), Radio France se propose de nous plonger véritablement ...

Qui veut la peau des festivals ?

Pyromanes Qui veut la peau des festivals ? Sans doute est-il trop tôt pour voir émerger, de l’immense gâchis de l’été, la réflexion de fond qu’appellent trop de problèmes complexes et souvent mal posés. La seconde représentation d’Otello aux Chorégies d’Orange, rares rescapées parmi les grandes manifestations de musique, démontrait surtout l’état de confusion et d’irrationalité auquel en sont réduits les principaux acteurs de ce drame, partenaires sociaux et pouvoirs publics plus encore ...
Otello sauvé par Desdémone

Otello de Verdi ouvre les Chorégies 2003 sous la protection des intermittents du spectacle

Fallait-il ou non sauver les Chorégies d’Orange 2003, manifestation lyrique estivale la plus populaire de France, en donnant Otello de Verdi à l’heure où renonçaient les illustres voisins, les Festivals d’Aix-en-Provence et d’Avignon ?… Annuler ce festival autofinancé à 80 %, c’était le vouer à une disparition certaine, ce qu’attend depuis huit ans la municipalité Front national d’Orange. Conscients du danger, et comme ils l’ont précisé avant le début de la ...
Deux grands allemands chez les rois de France

Deux grands allemands chez les rois de France

Festival de Saint Denis Samedi 28 juin s’achevait la partie classique du festival de Saint Denis 2003. Ce millésime aura été d’une incontestable qualité musicale. Jean-Pierre Le Pavec a construit un programme passionnant avec des musiciens talentueux, généreux et authentiques. L’excellent député-maire Patrick Braouzec, qui fait honneur à la politique, constamment présent et attentif a su soutenir et protéger l’image d’ouverture de ce très beau festival. Les musiciens de Radio France ...
Grande Messe Solennelle n° 2 en ré mineur de Cherubini

Grande Messe Solennelle n° 2 en ré mineur de Cherubini

Festival de Saint Denis En 1817, la basilique de Saint-Denis accueillait le Requiem de Luigi Cherubini, l’un des grands orchestrateurs de la vie musicale sous le Premier Empire malgré l’antipathie de Napoléon qui lui préférait Spontini. Ce même Requiem a ouvert la saison 2000 du Festival de Saint-Denis avec l’Orchestre National de France, et les Chœurs de Radio France sous la direction de Riccardo Muti, qui se sont tous retrouvés les ...
Un grand Paavo dans la mare du Romantisme

Un grand Paavo dans la mare du Romantisme

Oubliés la chaleur lourde d’un été en pleine maturation ainsi que les tracas d’une société socialement éprouvée, c’est une soirée placée sous le signe du recueillement que le théâtre des Champs-Elysées nous offrait le jeudi 12 juin dernier. Presque une célébration tant le programme était imposant et rempli d’espoir, tant les serviteurs de ce dernier faisait rayonner la reconnaissance de leur talent sur l’imaginaire d’un public d’emblée conquis et enthousiaste. Paavo ...

Rendez-vous avec la Mort

Riccardo Muti dirige l’Orchestre National de France Maudit soit le prix de Rome ! Le politiquement incorrect Debussy, via son caustique M. Croche, fustigeait avec raison ledit concours, exercice scolastique sésame du séjour obligé Villa Medicis à Rome. « Parmi les institutions dont la France s’honore, en connaissez-vous une qui soit plus ridicule que l’institution du Prix de Rome ? On l’a déjà, je le sais, beaucoup dit, encore plus écrit ; cela sans effet bien ...

La Belle et le Monstre

Kurt Masur / Elisabeth Leonskaja L’Orchestre National de France et Kurt Masur ont mis jeudi face à face la Belle et le Monstre. La Belle a été la rare symphonie chorale Psyché de Franck qui ne s’était dévoilée jusqu’ici que partiellement à nos oreilles avant d’apparaître enfin intégralement dans sa beauté nue ; le Monstre n’est autre que le Concerto n° 2 pour piano et orchestre de Prokofiev, épreuve de force et ...

Le Rêve d’Alfred Bruneau, mythe ou réalité ?

Claude Schnitzler Grand moment à la Maison de la Radio ce samedi 15 mars avec la reprise d’un opéra (en version de concert) oublié d’un compositeur plus présent dans les encyclopédies que sur les affiches. La précédente exécution de ce Rêve remonte à 1964 grâce à… l’ORTF. La dernière représentation scénique date de 1947 à l’Opéra de Paris. Curieux destin pour cette œuvre créée avec succès en 1891, année « maudite ...

Puck et Titania à Leipzig …

Il s’agissait ce soir-là du concert de clôture du cycle consacré par Kurt Masur et l’Orchestre National de France à Felix Mendelssohn. Déjà en 2002, lors de son arrivée à la tête de l’Orchestre National de France, le chef allemand avait eu une initiative similaire en dirigeant une intégrale des symphonies de Ludwig van Beethoven. Felix Mendelssohn, cet « enfant béni des dieux », dont la vie fut plutôt courte, mais féconde, est ...

La Petite renarde rusée aux Champs-Elysées

Habitué à un répertoire plus conventionnel en matière d’art lyrique, le public du Théâtre des Champs-Elysées s’est fait plutôt discret pour l’ouverture de la saison avec cette Petite renarde rusée, chef d’œuvre de Leoš Janáček trop rarement représenté. La salle aux trois quarts pleine n’a guère franchement applaudi un spectacle qui, de la direction musicale à la direction scénique, était de grande qualité. André Engel réussi à mêler animaux et ...