Mot-clef : Paul Hindemith

vasily_petrenko

Julia Fischer et Vasily Petrenko : phénoménal!

L’affiche réunissant Julia Fischer et Vasily Petrenko autour de deux monuments de la musique russe, le Concerto pour violon de Tchaïkovski et la Symphonie n°4 de Chostakovitch était prometteuse, et d’ailleurs Pleyel affichait complet depuis plusieurs semaines. Les attentes étaient justifiées, les deux musiciens ont offert au public et à un Orchestre Philharmonique de Radio France survolté, un concert qui restera dans les annales du Philhar’. Ceux qui ont raté ...
OrchestreMariinsky_Gergiev

Le printemps des arts de Monaco édition 2013

Pour célébrer le Centenaire du Sacre du printemps, Valery Gergiev et ses troupes de l'Orchestre du Théâtre Mariinsky de Saint-Pétersbourg proposaient un pari assez fou : les trois « grands » ballets joués sur une même soirée marathon : l’Oiseau de feu, Petrouchka et le Sacre du Printemps. Pourtant, une partie du défi tomba à l’eau car, contrairement à ce qui était annoncé, Gergiev ne joua pas l’intégrale de l’Oiseau de feu, mais une ...
emi_constantin_silvestri

Constantin Silvestri, finalement, mais partiel

Ce superbe coffret EMI de la série Icon, consacré à l’un des plus grands chefs du XXe siècle, est à la fois une bénédiction et une déception. D’abord, pour en être quitte, la déception : le visuel de l’album affiche fièrement, mais en caractères presque illisibles, « Complete EMI Recordings ». C’est faux et abusif, car il n’en est rien : toutes les gravures concertantes EMI avec solistes sont hélas omises ! Nous sommes ainsi ...
ludus verbalis

Ludus verbalis vol. 2 par l’Ensemble Aedes

Après un premier enregistrement de chœurs profanes a cappella du XXe et XXIe siècle paru en juin 2011, Eloquentia publie en cette fin d’année 2012 le deuxième volume d’un projet ambitieux (deux disques de musique sacrée sont en effet prévus, sur le même principe) mené par le jeune Ensemble vocal Aedes et son chef Mathieu Romano. Comme dans le premier volume, le choix du répertoire s’est porté sur des recueils ...
Théâtre royal de Copenhague (License Creative Commons : Frits Ahlefeldt-Laurvig)

Nielsen : Rencontre avec Stravinsky, Bartók, Schoenberg

Carl Nielsen et la modernité Si Carl Nielsen n’a jamais songé à renier le passé ni à amoindrir les influences multiples et diverses qui ont contribué à colorer sa musique, il a de tout temps eu à cœur d’exprimer un courant de fond intérieur, souvent impérieux, toujours très personnel, et de le traduire en musique à sa manière, suffisamment singulière pour qu’il soit largement considéré comme le compositeur scandinave le ...
Timbales par Beautyredefined (license creative commons)

Les percussions, éléments du modernisme nielsenien

Tandis qu’avance la constitution de son catalogue, l’esthétique de Carl Nielsen se métamorphose progressivement et tend à se rapprocher des nouvelles avancées de la musique européenne lancées après la fin de la Première Guerre mondiale. On pense généralement que les interrogations formulées par le compositeur danois en réaction aux courants les plus contemporains de la musique sont à relier à la désaffection croissante du public danois pour la musique qu’il avait ...
emi_williamsteinberg

Hommage à William Steinberg

EMI a la bonne idée de regrouper, dans un gros coffret pas cher, l’ensemble des enregistrements du chef d’orchestre William Steinberg pour sa filiale américaine Capitole Records. À l’image d’autres chefs comme Vladimir Golschman ou Artur Rodzinski, Steinberg est tombé dans un oubli quasi total, victime de l’augmentation astronomique du nombre d’enregistrements qui relègue toujours plus loin dans les archives, les témoignages de ces chefs solides mais peu médiatiques. Le parcours ...
Alda Caiello  © Festival de Ravenne

Autour de l’œuvre de Paul Klee

L'exposition de la Cité de la Musique montre un Klee musicien averti, dépassant la frontière de la peinture. Le cycle de concerts permet d'approfondir cette correspondance : sait-on d'ailleurs que Hindemith dessinait et que Schoenberg peignait ? Le Quatuor en fa mineur de Hindemith date de 1920. Le Quatuor Pražák l'empoigne avec sa générosité coutumière. A l'écoute de ces élans débridés, de ces interventions solistes fougueuses et de ce violoncelle grondant, on distingue ...
bis_hindemith_neschling

Hindemith par John Neschling

Ce disque est l’ultime témoignage du travail du chef d’orchestre John Neschling à la tête de l’Orchestre Symphonique d’Etat de São Paulo . On l’a souvent écrit dans ces colonnes : l’orchestre brésilien s’est imposé comme l’un des plus exceptionnels du monde et les résultats artistiques de l’ère Neschling furent exceptionnels. Après des gravures de Villa-Lobos et Respighi, le chef affrontait, en 2008, des « tubes » de Paul Hindemith. Curieusement alors que ...
Un Mathis à ne pas rater

Un Mathis der Maler événement Bastille

Incontestable soirée événement à Bastille avec cette double première constituée à la fois par l’inscription du chef-d’œuvre lyrique de Paul Hindemith au répertoire de l’Opéra de Paris, et par les débuts du chef Christoph Eschenbach dans la fosse. Œuvre rare, car complexe dans ses nombreuses thématiques et coûteuse à monter avec ses douze rôles et ses sept tableaux, exigeant autant de changements de plateaux et de nouveaux décors, cet opéra ...
Fischer-Dieskau, the Birthday edition

Dietrich Fischer-Dieskau, the Birthday edition

Remarqué pour ses nouvelles parutions comme pour ses rééditions d’archives, le label Audite célèbre les 85 ans de Dietrich Fischer-Dieskau avec quatre albums inédits. Ces enregistrements radiophoniques, retranscrits à partir des bandes originales, redisent l’art humble et glorieux de l’infatigable liedersänger. Le programme de ce récital Mahler, capté à Berlin en 1971, sera gravé sept ans plus tard pour EMI. Ce document n’en est pas moins exceptionnel, offrant une voix ...
Pierre Monteux à Boston en 1958-1959

Pierre Monteux à Boston en 1958-1959

Cet album West Hill Radio Archives consacré à Pierre Monteux est l’idéal compagnon du précédent coffret «Pierre Monteux in Boston : A Treasury of concert performances, 1951-1958» déjà chroniqué auparavant. Les enregistrements de concert proposés dans cette présente anthologie documentent dix concerts des saisons 1958 et 1959 ; un simple coup d’œil sur les noms des compositeurs étonnera plus d’un mélomane, puisque les œuvres de compositeurs français sont en minorité (Debussy, d’Indy, ...
Pittsburgh Symphony Orchestra

Pittsburgh Symphony Orchestra

Le Pittsburgh Symphony Orchestra entame une tournée européenne sous la direction de son chef, l’excellent Manfred Honeck. Moins médiatisé que les orchestres légendaires de New-York, Boston, Cleveland ou Chicago, l’orchestre de Pittsburgh est une phalange d’élite qui a vu passer des chefs comme : Fritz Reiner, André Previn, Lorin Maazel ou Mariss Jansons. Pour ce premier volet d’Histoires d’orchestre, ResMusica vous plonge au cœur de cet orchestre prestigieux. L’Histoire de l’orchestre Le ...
Janowski en son jardin

Marek Janowski en son jardin

Marek Janowski dans Paul Hindemith et Joseph Haydn est une valeur sûre, la certitude d’entendre un grand moment de musique. Le chef d’orchestre débute par un Hindemith survolté. Les Métamorphoses symphoniques sur un thème de Weber est une pièce brillante, virtuose, très valorisante pour l’orchestre. Le danger est d’en faire un festival de forte, mais Janowski sait bien faire différentier à ses instrumentistes les plans sonores de l’œuvre. L’Orchestre de ...
Histoires de démons

Histoires de démons

Scharoun Ensemble / Fanny Ardant Le Scharoun Ensemble Berlin se fait plutôt rare en France. Derrière ce nom peu usuel se cache un ensemble de solistes issus de l’Orchestre Philharmonique de Berlin, créé en 1983, rendant hommage ainsi à l’architecte Hans Scharoun, créateur du bâtiment qui accueille ce célèbre orchestre. Formation à géométrie variable, cet ensemble se consacre aussi bien aux grandes pages de la musique de chambre qu’à des œuvres ...
hindemith_peniche_opera

Hindemith à la Péniche-Opéra, éloge de la brièveté

Soirée Paul Hindemith à la Péniche Opéra qui reprend dans ses «murs», du 19 au 24 octobre, le spectacle accueilli par la Cité de la Musique en avril dernier. Mireille Laroche y met en scène deux opéras de poche rarement donnés du compositeur allemand, Hin und Zurück (Aller-retour) et Das lange Weihnachtsmahl (Le long dîner de Noël) soulevant à leur manière un questionnement singulier sur le temps. Œuvre de jeunesse (1927) ...
Maria Youdina, l’icône cachée de l’URSS

Maria Youdina, l’icône cachée de l’URSS

Maria Youdina (1899-1970) est une artiste légendaire de l’époque soviétique, qui pourtant ne manque pas de titans, d’Oïstrakh à Richter, de Mravinski à Chostakovitch. D’origine juive mais convertie à la religion orthodoxe deux ans après la révolution bolchévique de 1917, elle fut une farouche défenseure de la foi et de la liberté. Ouvrant ses concerts par un signe ostensible de croix, elle pouvait les conclure par une lecture des extraits ...
Un cabaret post-dada, de la crise de 1929 à nos jours…

Un cabaret post-dada, de la crise de 1929 à nos jours…

Berlin, années 20 ! En présentant le spectacle au public, le metteur en scène Olivier Desbordes insiste sur le fait qu’il s’agit de la première revue dans laquelle a joué Marlène Dietrich. Il insiste aussi sur le fait que les textes ont été traduits en français pour l’occasion, mais que rien n’a été modifié sur le fond. En fait, c’est en préparant Neues vom Tage (1929) de Paul Hindemith sur un ...
Celibidache à Cologne

Celibidache à Cologne

L’Art de Sergiu Celibidache commence à être recensé avec soin. Fini le temps des labels pirates ! Après les éditions officielles EMI et DGG des mandats du chef à Munich et Stuttgart, Orfeo nous propose une compilation des concerts du musicien lors de son très rapide passage à la tête de l’Orchestre radio symphonique de Cologne en 1957-58. Après son départ de la Philharmonie de Berlin, le chef dirigea de nombreuses ...
Les ravages de la passion

Sancta Susanna & Le château de Barbe-Bleue : les ravages de la passion

Que mettre avant Le château de Barbe-Bleue de Béla Bartók, dont la durée (un peu moins d’une heure) nécessite un complément de programme ? L’œuvre est écrasante, aucune tentative n’a été jusqu’à présent satisfaisante. Le tout petit opéra (20 minutes à peine) de Paul Hindemith, Sancta Susanna, en a fait les frais. Cette pièce en elle-même peine à s’imposer. Le sujet, à l’époque sulfureux (la création est faite en 1922) d’une religieuse qui ...
Une soirée exceptionnelle

Balanchine, Noureev, Forsythe : soirée exceptionnelle

Ce programme d’une exceptionnelle qualité permet de renouer avec l’ancienne tradition des soirées de ballet, autour de trois chorégraphes réunis par une même exigence du mouvement et de l’espace. Il offre aussi son lot de bonnes surprises et de révélations, comme l’incroyable aisance de Myriam Ould-Braham ou la fluidité d’Eleonora Abbagnato dans Artifact Suite. La soirée commence par Les Quatre Tempéraments de George Balanchine, un ballet entré au répertoire de la ...
Histoire de l’alto

Tabea Zimmermann et l’Orchestre de Paris en formation de chambre

Au plus l’Orchestre de Paris s’amenuise, au plus ses musiciens sont exposés, au mieux ceux-ci se révèlent. La preuve dans ce concert, où on passe d’un orchestre de chambre (Pulcinella) à un septuor (L’histoire du soldat) en passant par un effectif chambriste « élargi » (Der Schwanendreher). Le Stravinsky néoclassique sied bien à Christoph Eschenbach. Dans Pulcinella il opte pour une interprétation quasiment « baroque », sans vibrato, avec un jeu ...
Un assassin à l’opéra ?

Un assassin à l’opéra ?

Cardillac Pour quelques jours, l’opéra Bastille reprend sa création de Cardillac, opéra de Paul Hindemith entré au répertoire en 2005. En trois actes et quatre tableaux, c’est au développement et au déroulement d’une étonnante intrigue qu’est convié le public. Nous sommes à Paris, le Paris du XVIIe siècle, mais qui peut sans inconvénient devenir celui aujourd’hui, au besoin dans le cadre d’un palace des années vingt. Un meurtrier en série sévit (aucune ...
Quand Wilhelm Furtwängler dirige ses contemporains

Quand Wilhelm Furtwängler dirige ses contemporains

Il n’est pas habituel d’entendre Wilhelm Furtwängler dans des œuvres du XXe siècle, et pourtant l’immense chef allemand participa activement à la défense de ses contemporains non seulement de culture germanique (Blacher, Fortner, Hindemith, Höller, Mahler, Pepping, Pfitzner, Reger, Schönberg, Richard Strauss), mais aussi d’autres horizons tels que Bartók, Honegger, Debussy, Prokofiev, Ravel, Sibelius, Stravinsky. Ce double CD de la Société Wilhelm Furtwängler nous en propose un panorama qui, s’il ...
Yo-Yo Ma fait son Dvořák

Yo-Yo Ma fait son Dvořák

Après son passage au TCE il y a quelques mois où il interprétait, avec l’Orchestre National de France et Kurt Masur, l’électrisant Concerto n°1 de Chostakovitch, Yo-Yo Ma se produisait ce mercredi 17 Octobre à la Salle Pleyel dans le mythique Concerto d'Antonín Dvořák, cheval de bataille de tous les violoncellistes. Et c’est bien le soliste, hier au soir, qui « tenait les rennes » de l’Orchestre de Paris, modelant à son ...
Krzysztof Penderecki

Une journée Penderecki à Prades

Festival Pablo Casals 2007 S’ouvrant par une conférence donnée par Krzysztof Penderecki au cinéma Le Lido, la journée du Jeudi 9 Août rendait un hommage appuyé au compositeur polonais familier du Festival de Prades. Lors du premier concert sous la voûte romane du Prieuré de Marcevol, l’éminent violoncelliste finlandais Artos Noras interprétait six mouvements du Divertimento pour violoncelle (qui en comporte neuf) et dont trois d’entre eux étaient donnés cet après-midi ...
Panufnik

Le label américain First Edition renaît enfin de ses cendres

Dès les années 50 et l’apparition du microsillon, deux labels américains, plus que tout autre, ont surtout défendu les compositeurs de leur pays grâce à des musiciens d’exception : Mercury fit confiance à Howard Hanson (1896-1981), remarquable compositeur, chef d’orchestre et pédagogue d’origine suédoise, réputé avoir dirigé plus de 2000 œuvres de plus de 400 compositeurs américains pendant le directorat de sa chère Eastman School of Music, Rochester, de laquelle étaient ...
Paul Hindemith jamais si bien servi que par lui-même

Paul Hindemith jamais si bien servi que par lui-même

Hindemith a enregistré ses propres œuvres sporadiquement chez Telefunken (78 tours), CBS/Sony ou Everest, surtout dans les années 50, Decca, mais c’est essentiellement chez Deutsche Grammophon et chez EMI que l’on pouvait disposer sous sa propre direction d’imposantes gravures de ses œuvres symphoniques à l’époque du microsillon. Dans sa belle série « Original Masters », Deutsche Grammophon a réédité en 2003 l’intégrale des gravures de Paul Hindemith par Hindemith sur 3 CD ...
De Brahms à Hindemith, le consensus…

De Brahms à Hindemith, le consensus…

Orchestre Symphonique et Lyrique de Nancy Quand le violoniste français le plus en vue du moment se déplace à Nancy, le public suit ! La salle Poirel était ainsi bien pleine pour accueillir Renaud Capuçon dans le Concerto de Brahms, dédié à l’éminent violoniste Joseph Joachim, qui le créa en 1879 sous la baguette du compositeur. Renaud Capuçon, soliste accompli, fut tel qu’on l’attendait : brillant, sonore et consensuel. Dans le premier mouvement, c’est ...
Fantômas, Arsène Lupin, Cardillac ?

Fantômas, Arsène Lupin, Cardillac ?

Le label Bel Air Classiques nous propose de manière fort opportune l’édition en DVD du spectacle d’ouverture de la saison 2005-2006 de l’Opéra national de Paris. Les opéras de Hindemith sont, en dehors du monde germanique, très rares à la scène. C’est donc avec grand intérêt que l’on se satisfaisait à l’idée de pouvoir redécouvrir sur ce support cette pièce et cette production. Impatient de composer un premier « vrai » opéra après ...