Mot-clef : Roberto Alagna

Savary sous le charme de Carmen

Savary sous le charme de la Carmen de Béatrice Uria-Monzon

Chorégies d’Orange 2004 Un ciel étoilé sans aucun nuage, une toute petite brise de sud-ouest, des cigales qui ont su se taire bien vite – voilà pour l’ambiance inégalée du Théâtre antique d’Orange en cette chaude soirée d’été du 31 juillet, jour de la première d’une nouvelle production de Carmen, signée Jérôme Savary. En ce qui concerne la mise en scène, le théâtre antique lance pourtant un défi non négligeable : un ...

Une Manon sans ses Sources

Jules Massenet : Manon L’Opéra de Paris vient de reprendre sur sa scène bastillane la belle production de Manon de Massenet signée Gilbert Deflo sous la direction du chef israélien Gary Bertini. Créé en 1997, cette mise en scène fonctionne très bien et rapidement grâce à un système de plateau tournant. Les costumes du XVIIIe siècle de William Orlandi sont de tout premier ordre et c’est un enchantement de voir un ...
Bel canto vériste

Bel canto vériste par Roberto Alagna

« Allons bon », se dit-on en voyant ce nouveau récital de notre Roberto national, « voilà qu’il est devenu fou ! » Et de se demander si, dans sa frénésie de répertoire, Alagna ne se prendrait pas tout à coup pour Mario Del Monaco… Mais, en détaillant ce programme qui nous est présenté comme « vériste », on se prend à douter : un tel mélange d’œuvres si différentes, de compositeurs si éloignés (Zandonai avait trois ans quand ...

Benvenuto Cellini par John Nelson

« Je lus et relus les partitions de Gluck, je les copiai, je les appris par cœur ; elles me firent perdre le sommeil, oublier le boire et le manger. Et le jour où, après une anxieuse attente, il me fut enfin permis d’entendre Iphigénie en Tauride, je jurai, en sortant de l’Opéra, que, malgré père, mère, oncles, tantes, grands-parents et amis, je serais musicien. » [Mémoires, I, 64]. Hector Berlioz n’a pas vingt ...
Noces de Sang

Carmen au Stade de France

Deux ans presque jour pour jour après une Aïda pour le moins très controversée, le Stade de France renoue avec les méga-productions d’opéra, par le biais de Carmen. Annoncé dès 2001 au moins, ce projet a eu pour lui la durée propice au mûrissement, et l’avantage de tirer profit de la précédente expérience. Le principal handicap à la charge du « Verdi » étant la dimension minuscule des personnages en un aussi ...
Anne-Sofie von Otter, une Carmen feu follet

Anne-Sofie von Otter, une Carmen feu follet

Coïncidence ?… Pratiquement coup sur coup, paraissent deux nouvelles interprétations numériques du chef-d’œuvre de Georges Bizet. L’internaute a découvert, en ces colonnes, une «critique» du bel enregistrement de Michel Plasson, avec Roberto Alagna et Angela Gheorghiu (EMI). Voici que le label BBC Opus Arte propose en DVD un grand moment du Festival de Glyndebourne 2002 que constitue la prise de rôle – après une version concertante à Osaka, voilà des années ...
Michel Plasson - Une Carmen light

Michel Plasson – Une Carmen light

Un texte de présentation intéressant quoique succinct, Une prise de son artificielle, très « variétés » - voix plaquées en avant et compressées, orchestre réverbéré, chœurs lointains -, l’équipe technique, anglaise et non plus française, a changé par rapport aux précédents enregistrements EMI de Plasson et cela s’entend ! D’une première houleuse au succès planétaire qui en fait l’opéra le plus joué au monde, l’histoire chaotique de Carmen est semée de révisions diverses. La ...
Roberto Alagna - A la croisée des chemins.

Roberto Alagna – A la croisée des chemins

En 1995, au TCE, Alagna déjà faisait chavirer ses nombreux fans avec l’un des plus beaux airs de notre répertoire, « Champs paternels ». Quatre ans plus tard, à Pleyel, il récidivait par un sensationnel « Amant Jaloux ». Ces choix étaient d’un chanteur hors pair professant, pour sa gloire, le goût de l’opéra français classique (et rare), et celui de la diction, devenue quasi légendaire. Miracles qui perdurent dans son dernier disque. La ...