Mot-clef : Sergueï Rachmaninov

melodiya_richter_mravinsky

Sviatoslav Richter face à lui-même

Datés sur la pochette de 1959 (alors que l’œuvre de Tchaïkovski a été captée l’année précédente) ces enregistrements de Sviatoslav Richter réédités par le label Melodiya font-ils « doublon » avec le même couplage – sous d’autres baguettes – disponible dans la collection « The Originals » de Deutsche Grammophon ? A la réponse négative, il faut même ajouter que la comparaison tourne à l’avantage de ces bandes alors destinées à l’Est… Question de chefs, ...
MPletnev

A Pleyel, Pletnev jusqu’à l’extase

Les salles de concert, avec un acharnement presque poétique, multiplient encore les programmes « à la romantique » – deux pièces orchestrales mettant un concerto en relief – qui depuis qu'ils sont en vogue, c'est-à-dire depuis le XIXe siècle, ont eu toutes les occasions de fournir les preuves de leur inintérêt. Non seulement leur pertinence musicologique est parfois douteuse, lorsqu'ils font se côtoyer des œuvres qui prennent des partis esthétiques ...
NLugansky

Lugansky lumineux dans les sonates de Rachmaninov

Nikolai Lugansky gagne en âge et en maturité, et poursuit son exploration de l'œuvre d'un compositeur qui l'a accompagné depuis les débuts de sa carrière pianistique : Sergueï Rachmaninov. Une connivence, un idéalisme expressif partagé, peut-être aussi un même esprit russe, ont toujours rapproché les deux hommes, alors qu'un siècle écoulé les a condamnés à ne jamais pouvoir se rencontrer autrement que dans la musique. Couronnement de cette proximité spirituelle, ...
Riccardo Chailly

Programme russe avec Riccardo Chailly et Lynn Harrell

Un violoncelliste américain, un chef d’orchestre italien, un orchestre allemand, voilà le très international melting pot dans lequel furent mijotées ce soir deux œuvres russes du XXème siècle. Avons-nous ressenti cette lave en fusion et cet acier typique de l’âme slave ? Pas forcément, et si on s’en rapporte au livret de ce concert présentant ainsi ces deux œuvres, le concerto pour violoncelle de Dimitri Chostakovitch et la symphonie de ...
rca_stereo_leopold_stokowski

Leopold Stokowski, un maelström de musique

En un élégant petit coffret typique de la série « Masters » de Sony-RCA, voici en 14 CDs l’intégrale des enregistrements stéréo de Leopold Stokowski que la RCA Victor a réalisés de septembre 1954 à mars 1975. c’est en fait la réédition à petit prix d’un album publié en 1997 grâce aux bons soins et à la ténacité du producteur John Pfeiffer, et RCA devait bien cet hommage à Leopold Stokowski, car ...
rubinova_rachmaninov_vign

Avec Evgenia Rubinova, Rachmaninov inoubliable

Et en musique s’il vous plaît ! Grâce au toucher d’une jeune pianiste originaire de Tachkent (Ouzbékistan) et aujourd’hui installée en Allemagne. Avec son talent évident, depuis une dizaine d’années, déjà amplement observé et commenté, on nous convie à écouter deux partitions majeures que composa le Russe Sergei Rachmaninov en 1896 (Six Moments musicaux, op. 16) et 1913 (Sonate n° 2 en si bémol mineur, op. 36, révisée en 1931). ...
Anna_Vinnitskaya_Foto13_Esther_Haase

Anna Vinnitskaya et l’Orchestre Philharmonique Royal de Liège

Patrick Davin, récemment nommé directeur musical et artistique de l'Orchestre Symphonique de Mulhouse avec prise de fonction pour la saison 2013-2014 était à Liège ces dernières semaines. Pour le concert qui nous occupe, le chef d'orchestre présentait un programme copieux, attractif tant pour les œuvres portées aux pupitres, que pour la soliste annoncée en tête d'affiche: Anna Vinnitskaya, pianiste ayant emporté le premier prix du concours Reine Elisabeth en 2007. ...
lyrinx_rachma

Katia Skanavi retrouve Rachmaninov

L’association semblait tenir toutes ses promesses : Skanavi dans son répertoire de prédilection sous la direction de Tabachnik sauf que la ‘réalisation’ au disque est parfois ingrate et ne permet pas toujours de marquer les esprits. Pourtant, dès les premières notes, l’alchimie est évidente dans cette nouveauté consacrée à Rachmaninov. La stupéfiante qualité du son est la première réussite de cet enregistrement. Usant des dernières technologies de pointe notamment avec le ...
onyx_rubinstein_rachmaninov_joseph_moog

L’effet Joseph Moog

Le tout jeune pianiste allemand Joseph Moog, jeune artiste de l’année des International Classical Music Awards 2012, appose une nouvelle pierre blanche à son palmarès déjà fort considérable. A moins de 25 ans il reçoit chaque jour davantage d’attention et de commentaires au point que certains lui prédisent une fabuleuse carrière. Ses apparitions comme soliste avec ou sans orchestre contribuent à consolider une réputation croissante depuis ses débuts en 2008 lorsqu’il ...
emi_petrenko_rachmaninov

Vasily Petrenko dirige Rachmaninov. Trop facile !

Malgré son jeune âge (35 ans), Vasily Petrenko est déjà à la tête d’une discographie riche d’une vingtaine d’enregistrements dont celui-ci est le quatrième entièrement consacré à Sergueï Rachmaninov et la première collaboration avec EMI. Et le résultat d’être tout à fait convaincant grâce à un chef parfaitement armé pour faire face à l’un de ses compositeurs fétiches (avec Chostakovitch) et un orchestre absolument splendide. La phalange impressionne déjà dans le ...
lso_rachmaninovstravinski_gergiev

Musiques de guerre et d’exil avec Gergiev

Gergiev ose le couplage des extrêmes : la nostalgie romantique de Rachmaninov et le modernisme caréné et vombrissant de Stravinsky. Composées, lors de la seconde guerre mondiale, par deux compositeurs russes exilés aux USA, les Danses symphoniques et la Symphonie en trois mouvements répondent, de manière très différente, et même foncièrement opposées, à la thématique de la création en exil et de l’influence de la guerre.  Mais, en dépit des divergences ...
Alina Ibragimova2_0212_une

Impressionnante Alina Ibragimova

Kirill Karabits, le directeur musical de l’Orchestre de Bournemouth, retrouvait l’Orchestre Philharmonique de Radio France pour un programme russe, avec un bonheur visiblement partagé par les musiciens. Le chef ukrainien a en effet commencé sa carrière comme jeune chef associé du Philharmonique, expérience concluante car son mandat initialement d’un an fut renouvelé par deux fois. Le Concerto pour violon n°1 de Dimitri Chostakovitch est une œuvre phare du répertoire concertant qui ...
kissin_tce0112

Argerich, Kissin, Kniazev : rencontre au sommet

C’est un concert dont on reparlera. Le programme est bâti pour contenter tous les goûts : de Mozart à Lutoslawski, en passant par Schubert, Schumann et Rachmaninov, il serait difficile de ne pas trouver son bonheur. Et que dire des interprètes ? Les immenses Argerich et Kissin, accompagnés du non moins brillant Alexandre Kniazev au violoncelle, excusez du peu ! Cette rencontre tient du sommet : la réunion de quelques ...
Wang_Temirkanov.01w (1)

Verbier, Rachmaninov trop grand pour Yuja Wang

Salle comble au Verbier Festival pour le concert de la jeune et médiatique pianiste Yuja Wang. Du haut de ses vingt-quatre ans, la souvent phénoménale pianiste chinoise s’attaquait au Concerto n°2 de Rachmaninov, l’une des œuvres parmi les plus exigeantes du grand répertoire pianistique. Avant ce grand rendez-vous, le Verbier Festival Orchestra offre un délicieux apéritif musical avec le conte fantastique russe de Kikimora mis en musique par Anatoli Liadov. Dix ...
helene_grimaud_vienne_062011_vign

Vienne, Hélène Grimaud pleine de grâce dans Ravel

Invitée à se produire avec un Orchestre Symphonique de Vienne placé pour la première fois sous la direction du Norvégien Eivind Gullberg Jensen, Hélène Grimaud aura plus que rempli sa part du contrat. Après Träume, poème symphonique de Prokofiev, et avant la Symphonie n°2 de Rachmaninov, elle se surpasse dans le Concerto en sol de Ravel. Dans cette œuvre exemplaire de concision, déjà enregistrée par elle chez Erato, on la trouve ...
Contre la défiguration du romantisme

Contre la défiguration du romantisme

Si une œuvre musicale est spécifiquement architecturée sur le beau son, les sentiments, l’émotionnel… pourquoi l’amputer sciemment et sauvagement de ses atours méticuleusement imaginés par son créateur ? Le Sergueï Rachmaninov du Concerto pour piano et orchestre n° 2 en do mineur avec son thème mélancolique prégnant dominant dans l’Adagio sostenuto tout comme la chaleureuse Rhapsodie sur un thème de Paganini avec sa sensuelle Variation n° 20 Andante cantabile méritent une restitution ...
Remise à plat par Temirkanov ?

Remise à plat par Temirkanov ?

Les choix éditoriaux du label autoproduit, mais hébergé par les Anglais de Signum, de la philharmonie de Saint-Petersbourg laissent, de prime abord, assez dubitatif. A l’inverse du théâtre Mariinsky voisin qui poursuit, sous la houlette de Valery Gergiev des projets éditoriaux réfléchis et novateurs, l’autre grand orchestre russe se contente d’approfondir le répertoire qu’il fréquente, avec assiduité, en concert, sous la direction de Yuri Temirkanov. Ce présent disque ne fait exception ! ...
Giusiano séduit dans un programme inédit

Philippe Giusiano séduit dans un programme inédit

Pour sa première apparition au Théâtre du jeu de Paume à Aix en Provence - à guichets fermés!- Philippe Giusiano a été à la hauteur de l’évènement. Le public présent est, en effet, reparti séduit par sa prestation de haut vol. Avec beaucoup de classe, il s’est illustré dans un répertoire où on ne l’attendrait pas forcément -en l’occurrence Rachmaninov- et confirme une réelle maturité de jeu. La soirée débute avec deux ...
Portrait discographique

David Zinman, portrait discographique

La carrière de David Zinman est jalonnée par une succession de mandats, relativement longs au regard des habitudes actuelles, qui lui ont permis de travailler en profondeur et surtout d’enregistrer sur le long terme. Le chef américain est donc passé à la tête des orchestres de Rochester (de 1974 à 1985), de Rotterdam (1979 à 1982), de Baltimore (1995 à 1998) et de la Tonhalle de Zurich (depuis 1995 et ...
Deux icônes ; deux monstres sacrés du piano

Edwin Fischer et Emil Guilels ; deux monstres sacrés du piano

Après nos chroniques des coffrets EMI Classics Icon consacrés aux pianistes Solomon, Dinu Lipatti, Arthur Rubinstein, Artur Schnabel et tout récemment Alicia de Larrocha, en voici deux autres relatives à ces immenses musiciens que sont Edwin Fischer et Emil Guilels. Le coffret Edwin Fischer, qui contient les gravures les plus anciennes, est pour l’essentiel le simple regroupement de CDs parus individuellement dans la belle série «Références», d’où certaines omissions quant ...
Rachmaninov par le bouillant Svetlanov

Rachmaninov par le bouillant Svetlanov

De plus en plus de labels proposent des enregistrements d’Evgeny Svetlanov, entraînant pas mal de confusions par leurs datations souvent peu précises, et les phalanges utilisées : des imprécisions existent entre, parmi d’autres, les «Orchestre Symphonique d’État de l’URSS» et «Grand Orchestre Symphonique de la Radio-Télévision de l’URSS» qui sont parfois interchangeables pour un même enregistrement ! Et pour compliquer les choses, il existe d’une même œuvre des enregistrements publics et en ...
Paavo Järvi à l’heure russe !

Paavo Järvi à l’heure russe avec Vadim Repin !

Paavo Järvi fait naître beaucoup d’enthousiasme autour de sa récente nomination en qualité de directeur musical de l’Orchestre de Paris. Il est vrai que la fin de l’ère Eschenbach avait donné lieu à certaines critiques, qui considéraient que l’orchestre était devenue une belle endormie. Cette soirée devait confirmer une fois de plus qu’il n’en était rien. D’entrée de jeu, l’Apprenti sorcier est saisi à bras le corps par les forces en ...
Vers la palme ?

Boris Berezovsky : vers la palme ?

Initialement programmé en janvier dans le cadre de la Saison Russe au Louvre, le concert de Boris Berezovsky avait été annulé à la dernière minute. C’est peu dire si sa présence semblait attendue et, à en croire l’interminable file d’attente et la répartition dissymétrique côté jardin, on pouvait aisément deviner l’excitation du public. Berezovsky est un pianiste qui sait cultiver son image de virtuose «à l’ancienne», tant par ses attitudes ...
Dérapage incontrôlé

Dérapage incontrôlé pour Gergiev dans Rachmaninov

On connaît le goût de Valery Gergiev pour les interprétations survoltées, les tempos à toute vitesse, les sons d’orchestre à la limite du criard. Si cela peut convenir à Moussorgski, Chostakovitch ou Mahler, ce parti-pris montre ces limites avec Sergueï Rachmaninov. Rachmaninov, comme bien de ses contemporains encore empêtrés dans le romantisme, lorgne toujours vers l’opéra, donc une ligne mélodique soutenue qui prend le temps de s’épanouir. Dans ce présent enregistrement, ...
Eternelle Russie

Rachmaninov, Boris Berezovsky, éternelle Russie

Un concert «tout Rachmaninov» pendant l’année de la Russie en France, cela tombe sous le sens. L’affiche était alléchante : Boris Berezovsky, qu’on ne présente plus, le National, le Chœur de Radio-France – qui a encore confirmé ce soir ses progrès – dans trois partitions rarement données du dernier des romantiques. Le Printemps, œuvre de la maturité, contemporaine du Concerto pour piano n°2, est l’héritier des ballades romantiques pour chœur et orchestre. ...
Rachmaninov & Stravinsky

Rachmaninov & Stravinsky par Patrick Davin

Orchestre philharmonique de Liège Dans le cadre de son cycle de concert intitulé «l’Ame Russe», l’OPL portait au pupitre la Symphonie n°2 de Rachmaninov. Loin du terrible échec rencontré par la Symphonie n°1, cette œuvre, dont la durée (environ une heure) aurait pu en effrayer plus d’un, a connu un succès immédiat et égal à celui rencontré par son Concerto pour piano n°2. En guise de mise en bouche à ce ...
Rachamninov et Dvořák au soleil

Rachmaninov et Dvořák au soleil

Vêpres et Liturgie de Saint-Jean Chrysostome mises à part, on connaît peu la production chorale de Rachmaninov. De même pour Dvořák. Quant à Rheinberger, sa renommée n’a pas franchit le Rhin. Paradoxalement, c’est un ensemble situé bien loin de la Russie, de l’Allemagne ou de la Bohême-Moravie qui nous fait découvrir ces œuvres. La Maîtrise des Bouches-du-Rhône est un chœur d’enfants établi depuis de nombreuses années à Marseille, attaché à l’opéra ...
Nuit russe

Nuit russe avec Rattle et les Berliner

Comme chaque année, l’Orchestre philharmonique de Berlin se produisait, devant des milliers de spectateurs, sur la scène en plein air de Waldbühne à Berlin. Ce cru 2009, dirigé par Simon Rattle, était 100 % russe, avec des partitions de démonstration que l’on assimile peu aux conditions de plein air. Assez inégal dans le grand répertoire (la récente intégrale des symphonies de Brahms est assez décevante), Rattle présente d’indéniables affinités, avec la ...
Une nouvelle référence moderne ?

Steven Osborne, nouvelle référence moderne des Préludes de Rachmaninov ?

Il est regrettable de ne pas avoir l’occasion en France d’écouter en récital Steven Osborne, au regard des Préludes de Sergueï Rachmaninov qu’il nous propose aujourd’hui. Le pianiste écossais fait pourtant une solide carrière en Grande-Bretagne, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Australie… et a la particularité d’interpréter à la fois le «grand répertoire», mais également des œuvres d’Alkan, Britten, Messiaen, Tippett ou Kapustin. En hommage à Chopin, et dans un genre ...
Couleurs, énergie, émotion

Couleurs, énergie, émotion

Orchestre National de Russie La saison 2009/10 de la MC2 propose plusieurs intégrales, dont celle des concertos pour piano de Rachmaninov, répartis tout au long de l’année. Ce concert est donc le premier d’une longue série. Le programme est construit de façon intéressante, proposant un panel d’œuvres russes des XIXe et XXe siècles. Ceci servi par des interprètes dont l’excellence n’est plus à prouver : c’est la promesse d’une soirée grandiose, et ...