Mot-clef : Antonio Abete

71AgqPR+XGL._SL1200_

Un Orfeo minimaliste mis en scène et dirigé par Paul Agnew

Dans la foulée de leur travail sur les madrigaux de Monteverdi, Les Arts Florissants et Paul Agnew nous livrent une belle et sobre version du premier opéra du répertoire. Le présent album est le reflet, sur support DVD et Blu-Ray, de la production chroniquée en mars 2017 dans nos colonnes. Nous retrouvons donc ce spectacle à l’esthétique délibérément minimaliste, autant pour la partie musicale que pour la réalisation scénique. Le décor se ...
Les Vêpres de la Vierge de Monteverdi à Salzbourg, Savall au sommet

Les Vêpres de la Vierge de Monteverdi à Salzbourg, Savall au sommet

Un musicien d'élite dans un répertoire essentiel : Jordi Savall est justement fêté à Salzbourg. Depuis 2012, le Festival de Salzbourg dure un peu plus longtemps : Alexander Pereira avait introduit une sorte d'avant-propos au festival proprement dit, sous le titre Ouverture Spirituelle, et le nouveau directeur du festival, Markus Hinterhäuser, a choisi de conserver cette nouveauté. On peut être sensible à l'aspect religieux, très autrichien, de ces journées initiales, on ...
Cirque et acrobaties pour l’Alcione de l’Opéra Comique

Cirque et acrobaties pour l’Alcione de l’Opéra Comique

Jordi Savall a eu raison de persévérer pour faire de nouveau résonner l’Alcione de Marin Marais à Paris : cette tragédie lyrique est un véritable petit bijou. Portée par un sublime orchestre et un trio vocal de haute tenue avec Lea Desandre, Cyril Auvity et Marc Mauillon, c’est du côté de la mise en scène et des costumes que la déception est grande, alors que l’implication de circassiens et la vision ...
Philippe Delval 4

Aux origines de l’opéra, l’authenticité des Arts Florissants

Même si les opéras de Monteverdi demeurent en bonne place dans le répertoire des grandes maisons d’opéra actuelles, les 450 ans de sa naissance le mettent particulièrement à l’honneur cette année : après Il ritorno d’Ulisse in Patria aux Champs-Élysées, et L’Incoronazione di Poppea à l’Opéra de Vichy, voici l’Orfeo par l’un des ensembles de musique baroque les plus reconnus au monde : Les Arts Florissants. Quelques pierres en carton-pâte, un peu de ...
cosi1_mtp

Così mondain à Montpellier

Des jolies robes, des perruques, des minauderies... Selon Jean-Paul Scarpitta, l'esthétique XVIIIe siècle ressemble uniquement à du Watteau (enfin, ce qu'on veut bien y voir). Certes, nous sommes en période dite "galante", qui est aussi le Siècle des Lumières, de Voltaire, de Sade, de Choderlos de Laclos, de Marivaux, etc. Avec Così on est en plein empirisme / scepticisme prôné par les philosophes écossais des Lumières, David Hume le premier. ...
Poppea e Nerone, Poppea + Nerone, par Marc Ginot (1)

Transgressif Poppea e Nerone à Montpellier

Tout comme son collègue Thomas Ostermeier, la romancière Elfriede Jelinek ou le dramaturge Thomas Bernhardt, Krysztof Warlikowski (tous sont natifs d’Europe centrale ou orientale) est un moraliste qui ne craint pas de recourir au geste large et à la radicale puissance qu’offrent les institutions scéniques pour jeter, au visage du spectateur, le véhément et scandalisé constat de notre monde ravagé et (potentiellement) totalitaire. Depuis les coups de tonnerre que furent, ...
Figaro-3 ©Marc Ginot

Réouverture réussie de l’Opéra Comédie de Montpellier avec Les Noces de Figaro

C’est avec la Folle journée du duo Mozart-Da Ponte que l’opéra de Montpellier avait décidé de rouvrir l’Opéra Comédie après de longs mois de travaux consacrés à la rénovation de la fosse d’orchestre, de la scène, du foyer et, sans doute partie la plus visible pour les spectateurs, la reconstitution du rideau de scène en trompe l’œil du plus bel effet avec sa jolie patine. Cette phase de travaux terminée, ...
karina_gauvin

Rare Deidamia par Karina Gauvin

Comme nous le rappelle Donna Leon (écrivaine de policiers, mécène de l’ensemble Il Complesso Barocco et amoureuse de la musique de Haendel) introduisant l’œuvre en anglais, Deidamia traite de l’héroïsme masculin dans la Grèce antique en mettant en scène des protagonistes tels que Achille ou Ulysse ; sujet bien connu des contemporains de Haendel, ce dernier s’essayant une dernière fois à la composition d’opéra avant de se tourner définitivement vers l’oratorio. Achille, ...
Un Haendel,  Essentiellement pour les oreilles !

Un Haendel essentiellement pour les oreilles !

Coproduit entre le Teatro di San Carlo de Naples et le Teatro Regio de Turin, ce spectacle fut destiné l’année dernière à commémorer en Italie le 250e anniversaire de la disparition de Haendel. Capté au Teatro Carignano de la capitale piémontaise, il constitue en réalité la première mondiale en DVD d’un ouvrage de la toute première jeunesse du compositeur saxon, ouvrage vraisemblablement conçu pour être représenté en concert sans le ...
Veronica triomphante !

Ezio de Haendel : Veronica triomphante !

Disons le d’emblée Ezio n’est pas de la meilleure plume de Georg Friedrich Haendel, il connut à sa création un échec cuisant (5 représentations seulement), pourtant depuis quelque temps il jouit d’un regain de vitalité : outre le concert de ce soir en tournée (donné aussi au Festival de Montpellier de cet été), signalons la parution discographique et la tournée de concerts par le chef Alan Curtis ainsi qu’une production scénique ...
Le défi du seria

Le défi du seria

Ezio Ezio, le vingt-cinquième opéra de Haendel, ne connut, lors de sa création au King’s Theatre en janvier 1732, que cinq représentations. Haendel reprenait l’un des inusables livrets de Métastase (d’après une pièce de Thomas Corneille, Maximian, créée en 1662) déjà mis en musique par une quarantaine de compositeurs dont Hasse, Porpora, Jommelli et Gluck, pour ne citer que quelques uns d’entre eux. Le général Ezio revient à Rome, auréolé de ...
Les Noces, c’est la fête !

Les Noces, c’est la fête !

Pour initier la jeunesse, disons les pré-adolescents, aux joies des Noces de Figaro, Gallimard a réuni une équipe de trentenaires amusés et enchantés par leur mission. Sans doute ont-ils le bel âge, quand la juvénilité se teinte de la maturité, pour restituer et faire partager Mozart. Le récit de Timothée de Fombelle, écrit avec une plume alerte et délicatement teintée du vocabulaire du XVIIIème siècle, met Figaro à la première personne. ...
Un gâchis rageant

Ariodante à Genève, un gâchis rageant

Dans une interview parue dans un journal romand quelques jours avant la première représentation d’Ariodante, Pierre Strosser déclarait qu’une « mise en scène qui ne s’oublie pas n’est pas une mise en scène ». N’en déplaise aux affirmations du metteur en scène, on se souviendra avec bonheur de son récent Meistersinger von Nürmberg de Wagner, comme de De la Maison des Morts de Janáček. Aujourd’hui pourtant, il est difficile d’accepter les ...
L’Orfeo au plus près des sources

Rinaldo Alessandrini pour un Orfeo au plus près des sources

Cet Orfeo voulu par Rinaldo Alessandrini, le plus musicologiquement correct, diffère-t-il beaucoup des autres versions récentes (Garrido, Jacobs, Malgoire, Savall, …) ? Rien ne semble inédit dans cette version, mais la partition est en elle-même protéiforme, laissant à chacun le loisir de l’instrumentation, de l’ornementation et surtout de la reconstitution. Rinaldo Alessandrini, dont le nom est apparu il y a une quinzaine d’années avec une version décapante du Second Livre des Madrigaux de ...
L’Orfeo, version Jordi Savall

L’Orfeo, version Jordi Savall

Comment ne pas succomber à chaque nouvelle production de cet opéra mythique ? 2007 est un rendez-vous à ne pas manquer pour célébrer les 400 ans de la naissance de ce chef d’œuvre enregistré en 2002 et proposé à nouveau pour cet anniversaire. Après avoir eu le bonheur de pouvoir enfin revoir la version des années 80 de Nikolaus Harnoncourt, nous ne pouvons que saluer cette production en DVD de la ...
La Serva Padrona de … Paisiello

La Serva Padrona de … Paisiello

Giovanni Paisiello fait partie de ces artistes de l’ouest de l’Europe qui, à l’époque des Lumières, ont tenté leur chance à l’est auprès des Tsars de toutes les Russies. C’est ainsi que l’on a pu retrouver bon nombre de Français et d’Italiens attachés à la cour du monarque russe le plus important de l’époque, Catherine II. Paisiello, star immense en Italie à la fin des années 1760, tente l’aventure et ...
On croit tout savoir

Le retour d’Ulysse dans sa patrie : on croit tout savoir

On croit tout savoir sur Il ritorno d’Ulisse in Patria. Et pourtant, jamais personne n’a mis la main ni sur la partition originale de Claudio Monteverdi, ni sur le livret original de Giacomo Badoaro. Mais, depuis ses premières productions modernes, vers les années 1920, l’absence de ces documents fondamentaux n’a jamais rebuté ni les théâtres ni les producteurs discographiques d’offrir leur version – définitive, évidemment – de l’œuvre attribuée à ...
Ennui et gadgets

Ennui et gadgets

Le couronnement de Poppée Lors de sa création au Théâtre des Champs-Élysées, cette production du Couronnement de Poppée avait suscité quelque scandale et provoqué des articles généralement acerbes dans une presse globalement négative. Pour cette reprise à la Monnaie, il semble que certains détails sulfureux ont été modifiés, car dans ce que nous avons vu à Bruxelles, il n’y a pas de quoi fouetter un chat, la production suscitant plutôt l’indifférence ...
La Scala di seta

La Scala di seta de Rossini par le Freiburger Barockorchester

Fidèle habitué du Théâtre de Poissy, l’Orchestre baroque de Fribourg y présentait cette année le scintillant chef-d’œuvre d’un Gioachino Rossini de vingt ans, dont les merveilles ne se résument pas, tant s’en faut, à sa célèbre ouverture. Sur un livret aussi conventionnel qu’efficace (mariage secret, tuteur dupé, rendez-vous nocturne, quiproquos en série), le compositeur sait déjà créer une musique théâtrale entre toutes, et signe entre autres l’une de ses plus ...
Les Vêpres de la Vierge ... un cadeau de Noël tout trouvé ?

Les Vêpres de la Vierge … un cadeau de Noël tout trouvé ?

En ce mois de novembre, vous commenciez à vous inquiéter de trouver un cadeau de Noël pour votre oncle Jules, amateur de livres d’art, votre tante Germaine, grenouille de bénitier, votre cousin Alphonse, baroqueux invétéré, et votre grande sœur, amoureuse de belle musique. Ne cherchez plus, car le nouveau coffret des Vêpres de la Vierge édité par Naïve les contentera tous ! Tout d’abord l’objet est beau, magnifique même, luxueux, du format ...
Pour la charmante Suzanne...

Pour la charmante Suzanne…

Les Noces de Figaro S’il est désormais acquis que l’on puisse jouer indifféremment sur instruments anciens ou modernes les opéras de jeunesse du Maître de Salzbourg comme Mitridate, Zaïde, La Finta Giardiniera, ainsi que les singspiel : L’enlèvement au Sérail, La Flûte Enchantée, sans oublier des opera seria comme Idoménée et La Clémence de Titus, le débat demeure toujours ouvert en ce qui concerne la fameuse « trilogie da Ponte », chef d’œuvre significatif ...
Antonio piu furioso !!

Antonio piu furioso !!

La Musique — merveilleuse machine à remonter le temps — nous emmène ici en 1714, dans l’une des 130 loges du théâtre San Angelo, afin de découvrir le premier des opéras de la production prolifique — mais méconnue — d'Antonio Vivaldi. De part sa virtuosité violoniste, le compositeur est encore associé à son opus 8 et aux nombreux concertos pour instruments que pour ses écritures lyriques. C’est grâce à la ...
cd_hm_nozze-300x2681

Les Noces de Figaro par René Jacobs : Engagé

Après un Così fan tutte très remarqué, René Jacobs propose son deuxième volet de la trilogie Da Ponte/Mozart. Le Nozze di Figaro qu’édite Harmonia Mundi rassemble quatre des neufs solistes — seulement — qui ont chanté en version concertante le chef d’œuvre lyrique de Mozart à Montreux le 7 septembre 2001. « Je suis d’avis qu’il faut que six à douze mois se passent entre une production telle que celle-ci et ...
Bill l’Espiègle

Bill l’Espiègle

Christie et von Otter dans « Serse » de Haendel Serse (Xerxès), antépénultième opéra de George Frideric Haendel, est à lui seul un paradoxe. Il comporte dès son début une des mélodies les plus mondialement connues de son auteur, « Ombra mai fù » ; et demeure pourtant une quasi-rareté. À tel point que si même Admeto et Ezio ont été chantés à Paris, on y attendait encore ce Roi des Perses ! De même, ...