Mot-clef : Charles Gounod

81OyqPz3DmL._SL1200_

Première intégrale des quatuors de Gounod par les Cambini-Paris

Le nom de Charles Gounod se rattache à ses gracieuses et élégantes mélodies, à son opéra Faust, à ses messes et oratorios. A l'occasion du bicentenaire du compositeur, le Quatuor Cambini-Paris enregistre la première intégrale de ses quatuors à cordes. La chronologie des cinq quatuors, enregistrés ici pour la première fois, n’est pas certaine, ce qui confirme la situation très anecdotique de ces œuvres méconnues. Esthétiquement, ils se situent dans la noble descendance des ...
_DSC0620

Un Faust intéressant à l’Opéra de Saint-Étienne

Le mythe de Faust serait-il plus une affaire de Dieu que de diable pour Julien Ostini ? Dans cette mise en scène dense et réfléchie, les symboles se multiplient et se croisent à l'infini, crucifix, cierges et médailles en occupant une bonne part. Il serait fastidieux d'en dénombrer tous les détails, mais que l'on ait aimé ou pas, on ne peut que saluer la qualité et l'intelligence de son travail. Le décor ...
gounod

La musique sacrée de Charles Gounod

Né il y a exactement deux cents ans, Charles Gounod, s’il demeure aujourd’hui l’un des compositeurs français les plus joués à l’Opéra grâce à Faust, a été aussi un maître de la musique sacrée, domaine dans lequel on serait aujourd’hui bien inspiré de redécouvrir ses œuvres. Gounod a vingt-et-un ans quand, en 1839, il remporte le premier grand prix de Rome. Pensionnaire de la villa Médicis, il découvre les chœurs de ...
modigliani

Nuit du quatuor à cordes aux Bouffes du Nord

Pour sa soirée d’ouverture, le sixième festival Palazzetto Bru Zane à Paris investit l’espace du sublime Théâtre des Bouffes du Nord avec une ébouriffante et féconde "Nuit du quatuor français" : cette soirée-marathon propose, en quatre concerts d’une heure, la redécouverte de quelques jalons d’un bon siècle de créations romantiques, conçues dans l’environnement géographique et culturel hexagonal.  Fidèle à son idéal de défense et d'illustration du répertoire musical rare d’essence française, le Palazzetto ...
La résurrection éclatante de La Nonne sanglante à l’Opéra-Comique

La résurrection éclatante de La Nonne sanglante à l’Opéra-Comique

Année de commémoration oblige, cette année 2018, qui célèbre le bicentenaire de la naissance de Charles Gounod, voit réapparaître sur scène, grâce aux efforts inlassables du Palazzetto Bru Zane, cet opéra rare du compositeur français. Heureuse initiative, s’il en est, tant cette nouvelle production de l’Opéra-comique séduit par sa qualité musicale, servie par un Insula Orchestra irréprochable et une distribution vocale de haute volée. Une partition au destin mouvementé, dont le ...
41YLUGAVnZL

Charles Gounod par lui-même

Quelle excellente idée, à l'occasion du bicentenaire de la naissance de Charles Gounod, que la republication de son autobiographie, dans une édition revue et augmentée, sous la supervision de Gérard Condé ! Ces Mémoires sont en fait le fruit d'une édition posthume de la compilation de trois sources différentes : Mémoires d'un artiste (1876) et À ma mère (1884), plus un manuscrit non-autographe, intitulé Mes souvenirs de pensionnaire de l'Académie de France à ...
Tours fête Gounod avec Philémon et Baucis

Tours fête Gounod avec Philémon et Baucis

Pour célébrer l'anniversaire Gounod, l'Opéra de Tours a choisi de sortir des sentiers battus en proposant le rare Philémon et Baucis, opéra-comique créé le 18 février 1860 au Théâtre-Lyrique. S'il ne s'agit bien évidemment pas du chef-d’œuvre du compositeur, l'ouvrage séduit par son inspiration mélodique et son habileté instrumentale. La patte de Gounod est en effet indiscutable et, dans les duos amoureux, on entend déjà Roméo et Juliette qui sera donné ...
dg_igor_markevitch

Coffret Igor Markevitch bienvenu chez DG

Deutsche Grammophon réédite cinq coffrets  « Original Masters » parus au début des années 2000 (Géza Anda, Stefan Ashkenaze, Wilhelm Furtwängler, le Quatuor Janáček) et celui sous rubrique consacré à « Igor Markevitch : un véritable artiste »… comme si les quatre premiers ne l’étaient pas ! Une réédition méritée. Le chef d’orchestre – et compositeur – Igor Markevitch (1912-1983), né à Kiev, a souvent été qualifié de cérébral, ce qui est quelque peu réducteur : certes, ...
Faust.03

À Genève, Michel Plasson sauve Faust

Deux centième anniversaire de la naissance de Charles Gounod oblige, le Grand Théâtre de Genève présente son Faust. Entre vulgarités scéniques du metteur en scène Georges Lavaudant, et sublimation de la partition par le chef d’orchestre Michel Plasson, le choix du spectateur s’impose de lui-même. En mars 1980, déjà, Michel Plasson dirigeait Faust au Grand Théâtre de Genève. Sous sa baguette, Ruggero Raimondi (Méphistofélès), Giacomo Aragall (Faust) et Lilian Sukis (Marguerite) ...
23592456_1852022671491812_4931445462428368745_o

Le Médecin malgré lui à Rennes en prélude à l’année Gounod

L'Opéra de Rennes anticipe les célébrations du bicentenaire de la naissance de Charles Gounod avec cette nouvelle production du Médecin malgré lui appelée à voyager sur plusieurs scènes du Grand Ouest. Troisième ouvrage lyrique du compositeur, cet opéra-comique en trois actes, créé au Théâtre Lyrique en 1858, se caractérise par sa fidélité à la pièce de Molière et sa constante inspiration mélodique. Tout y est léger et spirituel à l'image des ...
5186681_cover

Thomas Hampson dans un récital de mélodies françaises

Le baryton américain Thomas Hampson signe son premier disque pour le label néerlandais Pentatone, en nous proposant une incursion dans l’univers de la mélodie romantique française, et il réussit merveilleusement bien à dépeindre l’ambiance nostalgique, tout autant que le côté ludique de ces pages. Rappelons qu’au cours de sa carrière, Thomas Hampson ne s’est aventuré dans le domaine de la musique française que relativement rarement, tout en manifestant une préférence pour ...
Diana Damrau et Nicolas Testé enflamment la Philharmonie de Luxembourg

Diana Damrau et Nicolas Testé enflamment la Philharmonie de Luxembourg

Festival vocal pour un récital nommé à juste titre « Bel canto drammatico ». Diana Damrau et Nicolas Testé, dans un programme tout XIXe siècle conçu avec goût et intelligence, enchantent le public par leur engagement. Aux côtés de pages de Bellini, Verdi, Wagner ou Massenet, Meyerbeer sort comme le grand triomphateur de la soirée. C’est Diana Damrau qui avait ouvert en septembre dernier la saison 2016-2017 de la Philharmonie de ...
YYM_lg

À la Philharmonie, Yo-Yo Ma ne joue pas

Un récital du soliste vedette Yo-Yo Ma fait toujours salle comble. Cette étape à la Philharmonie dans sa tournée mondiale à l’occasion de la sortie du nouvel album Songs from the Arc of Life ne fait pas exception à la règle. Sa popularité, le violoncelliste la doit à son ouverture d’esprit l’entraînant régulièrement au-delà de la sphère de la musique classique, mais aussi à ses nombreuses collaborations prestigieuses, dont ce ...
Décès du ténor Nicolai Gedda

Nicolai Gedda, ténor de légende

Le ténor suédois Nicolai Gedda s’est éteint le 8 janvier dernier à Tolochenaz, sur la Riviera vaudoise. Il avait 91 ans. Annoncé seulement hier, cet avis tardif respecte la volonté du chanteur dont la discrétion était légendaire. Bien sûr, lorsque l'on apprend la disparition d’une telle légende de l’art lyrique, on veut lui rendre un hommage personnel. Et quel meilleur moyen de se souvenir autrement qu'en se précipitant dans sa discothèque ...
Foto: © Philipp Zinniker

À Berne, un Faust cauchemardesque et hué

Le public bernois hue bruyamment le metteur en scène anglais Nigel Lowery qui présente une version cauchemardesque de Faust, le chef d’œuvre romantique de Charles Gounod. Si un opéra comme le Stadttheater Bern ne peut présenter des productions aussi spectaculaires que celles des grandes maisons d’opéra, on peut cependant exiger que son directeur artistique fasse preuve d’esthétisme dans les opéras qu’il présente à son public. La beauté ne coûte pas plus ...
Roberto Alagna et Aleksandra Kurzak à la croisée des chemins

Roberto Alagna et Aleksandra Kurzak à la croisée des chemins

Un récital de Roberto Alagna est forcément un évènement car, nul n’étant prophète en son pays, les apparitions de notre ténor national ne sont pas si nombreuses à Paris. Avant de nous offrir son Don José dans une série de représentations très attendues à l’opéra Bastille, Roberto Alagna joint l’utile à l’agréable en proposant un récital avec sa compagne, la soprano polonaise Aleksandra Kurzak. Une soirée entre éblouissement et frustrations. Soulignons ...
crebassa

Oh, Boy ! Les affres de l’adolescence avec Marianne Crebassa

Qui ne connaît, est, ou a été, un adolescent ? Marianne Crebassa, avec une grande délicatesse et beaucoup de musicalité, nous fait entrer dans cet univers rempli d'angoisse et défi, de fragilité et d'hormones bouillonnantes, de doutes et de désirs. Voici un programme harmonieusement concocté, qui alterne Mozart et certains compositeurs français des XVIIIe et XIXe qui ont confié des rôles de jeunes garçons à une mezzo-soprano. Avec une grâce et ...
davidfischer

Finale Chant du 71e Concours de Genève

Chaque année le Concours de Genève attire beaucoup de monde pour assister aux épreuves finales. Et, comme dans chaque concours, les décisions des jurys soulèvent des interrogations sinon des réprobations. Avec le chant, cette nouvelle édition n’a pas fait exception. S’il est deux domaines où les mélomanes sont rarement en accords avec les décisions des jurys, ce sont ceux qui concernent le piano d’une part et le chant d’autre part. Cette ...
faust1

Castorf : sans Faust à Stuttgart

Dynamiteur en chef, Frank Castorf politise Faust : critique du capitalisme, du consumérisme et du colonialisme, sa partition scénique ultra virtuose servie par une belle distribution oublie cependant parfois les fondamentaux de Gounod. Récemment récompensé du titre d’Opéra de l’année – décerné par la revue Opernwelt –, Stuttgart ouvrait véritablement sa saison avec une première Première attendue. Directeur de la Volksbühne, Frank Castorf qui avait mis le landernau wagnérien en émoi avec sa ...
13466320_1055877904494812_1448551852162071039_n

Belle reprise de Faust en fin de saison du Capitole

Après ses débuts à Toulouse en tant que metteur en scène avec Faust de Gounod en 1983, Nicolas Joel avait clôturé en 2009 sa dernière saison au Capitole avec cet ouvrage que nous retrouvons sur cette même scène en cette fin de saison brillante. C'est aujourd'hui un Faust empreint de l'excellence des productions antérieures avec une distribution entièrement revue tout en conservant les décors et costumes des proches collaborateurs de ...
Faust.Lausanne.02

À Lausanne, Faust à l’étroit

Après la magnifique production d’Ariodante de Händel, l’Opéra de Lausanne ouvre à nouveau son plateau au metteur en scène, scénographe, costumier et chorégraphe Stefano Poda pour Faust, l’œuvre majeure de Charles Gounod, coproduit avec le Teatro Regio de Turin. Un événement attendu d’une part par la rareté des apparitions scéniques de cet opéra (le dernier Faust donné en Suisse Romande date d’avril 1995), par la beauté de la musique alliée avec ...
13139277_950850558363866_6049182031555522078_n

Le Parliament Choir et le Southbank Sinfonia à Notre-Dame de Paris

Fondé en 2000 à destination des employés du Palais de Westminster ainsi que des députés et pairs du Royaume, le Parliament Choir a d’ores et déjà eu l'occasion de se produire en de nombreux et prestigieux lieux outre-Manche : cathédrale de Westminster, Queen Elizabeth Hall de Londres, cathédrale de Coventry… Accompagnés des jeunes professionnels du Southbank Sinfonia, ils étaient ce soir de passage dans une cathédrale Notre-Dame de Paris comble ...

Un Médecin malgré lui de bonne tenue à Genève

Match Molière contre Gounod : 1-0. Avec Le Médecin malgré lui, curiosité lyrique de Charles Gounod basée sur la célèbre comédie de Molière, le Grand Théâtre de Genève propose un spectacle de bonne tenue grâce à une mise en scène fine et enlevée de Laurent Pelly. En 1857, Charles Gounod mettait la dernière main à son Faust. Il y travaillait depuis de nombreuses années, et sa première au Théâtre-Lyrique était prévue ...
pirgu saimir

Un récital bien décevant de Saimir Pirgu

Ce disque banal et passe-partout déçoit d'autant plus qu'on attendait beaucoup de Saimir Pirgu. On avait beaucoup aimé l'entretien que nous avait accordé le beau Saimir Pirgu en 2013, on avait découvert à cette occasion une personnalité charmeuse, attachante, intelligente, et passionnée par la musique. On avait également apprécié les fois où on l'avait entendu sur scène et on garde par exemple un excellent souvenir de son Rinuccio dans Il trittico à l'Opéra Bastille. ...
hector-berlioz

Faust ou la damnation de Berlioz

L’histoire de Faust est une très vieille histoire : le personnage historique de ce nom a vécu au début du XVIe siècle, comme d’assez nombreuses sources l’attestent ; sa légende trouve une première forme écrite sous la forme d’un livret de colportage imprimé en 1587 et largement diffusé dans les décennies qui suivent. Il faudra encore un bon moment avant que ce sujet scabreux (alchimie !) et fort peu conforme au ...
Roméo et Juliette 4 - Metz © Arnaud Hussenot - Metz Métropole

Metz, Roméo et Juliette s’invitent chez Tim Burton

Une distribution moyenne et une mise en scène inspirée du cinéma sont-elles suffisantes pour renouveler notre approche du chef d’œuvre de Gounod ? Jacques Mercier et l’Orchestre national de Lorraine, en tout cas, illuminent une partition aux mille beautés. Située dans un décor marqué par la quasi omniprésence d’un grand escalier en colimaçon traversant le plafond, symbole de la liberté à laquelle aspire une Juliette opprimée par le poids des injonctions ...
faust turin

À Turin, admirable Faust visionnaire de Stefano Poda

Une interminable ovation salue un Faust sublimé par une lecture théâtrale chargée de symboles dévoilés dans un écrin scénique somptueux et par la formidable densité musicale d’un Gianandrea Noseda, artiste d’exception. Depuis bientôt quarante ans que votre serviteur assiste à des spectacles d’opéra, jamais son souvenir ne lui a fait connaître telle ovation à l’endroit d’un metteur en scène. Certains spectacles sont applaudis pour leur pertinence ou pour leur beauté esthétique. ...
Gounod Viardot

Lettres de Gounod à Pauline Viardot

Témoins touchants de la vie quotidienne au cours de la deuxième moitié du dix-neuvième siècle, les échanges entre Gounod et Viardot rendent également compte, avec la gestation de Sapho, d’une collaboration artistique unique en son genre. Le présent volume est constitué de la totalité de la correspondance entretenue par Charles Gounod et Pauline Viardot sur la période allant de 1849 à 1893. Divisé en huit parties chronologiques, dictées surtout par ...
faust paris bastille

Un Faust en demi-teintes à Paris

Ce Faust à la Bastille est sauvé de la banalité par le chef d'orchestre Michel Plasson, brillant à la baguette.  Il ne s'agit pas de réduire ce Faust à l'idée banale qu'on ait voulu faire du neuf avec du vieux. On retrouve l'immense bibliothèque imaginée par Johan Engels en 2011 pour la production de Jean-Louis Martinoty. Cette production est expurgée de la débauche d'attirails assez inutile qui peuplait ce décor dans ...
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La Colombe et Le Pauvre Matelot, contrastes à l’Athénée

Pour le dernier spectacle de la saison 2013-2014, le théâtre de l’Athénée invite les chanteurs de l’Opéra studio de l’Opéra national du Rhin pour deux petits œuvres : La Colombe de Gounod et Le Pauvre matelot de Milhaud. Deux pièces totalement opposées, mais chacune est un « condensé d’humanité » selon le metteur en scène, Stéphane Vérité. Le plus impressionnant dans La Colombe, ce sont ces images numériques qui se projettent sur la toile ...