Mot-clef : Étienne Dupuis

La Reine de Chypre TCE juin 2017

La Reine de Chypre au TCE : un opéra de circonstances

Créé en 1841, l'opéra La Reine de Chypre de Fromental Halévy a été donné en version de concert au Théâtre des Champs-Élysées, en totale recréation car l’œuvre avait disparu des planches dans les années 1870, ce qui ne peut que questionner sur la raison du maintien au répertoire de certains opéras. Constatant la rareté de cet opus face à la suprématie de La Juive, on remarque que la partition est toutefois ...
5840379e0000000000000000_medium

Les voix à l’honneur dans Iphigénie en Tauride au Palais Garnier

En passant les grilles du Palais Garnier, on se demandait, un peu atterrée, quelle mouche nous avait piquée de nous porter volontaire pour ce spectacle, dont la mise en scène en 2006 nous avait profondément affligée, si ce n'est une distribution plus que prometteuse. Or, la soirée s'est révélée absolument magnifique. Krzysztof Warlikowski a manifestement repensé sa production de bout en bout, et l'a débarrassée de tous les éléments qui la ...
L'Aiglon.cd

Kent Nagano et L’Aiglon d’Ibert et Honegger

Oublié depuis la production d’un double disque capté en public en janvier 1956, avec l’Orchestre national de France sous la direction de Pierre Dervaux et la soprano Geori Boué dans le rôle-titre, c’est avec bonheur qu’on accueille ce nouvel enregistrement d’une très belle œuvre, qui se partage deux compositeurs pour un seul librettiste. Nos colonnes ont relaté les reprises de Lausanne en avril 2013, de Tours en mai de la même ...
Traviata (Strasbourg15)_8

Patrizia Ciofi, une Traviata toujours poignante

En programmant le tube de Giuseppe Verdi pour les fêtes de fin d’année, l’Opéra national du Rhin joue la sécurité tout en offrant à Patrizia Ciofi un écrin rassurant pour l’une de ses dernières (voire sa toute dernière) apparitions en Violetta. D’évidence, cette Traviata s’est construite autour et pour « la » Ciofi. En toute logique, Vincent Boussard en fait amoureusement le centre de sa mise en scène, se contentant d’accompagner et ...
photo 1 Barbier

L’art de Figaro à Montréal

Un excellent Barbier de Séville à l'Opéra de Montréal. L'évidente complicité du baryton québécois Étienne Dupuis avec son illustre personnage Figaro est manifeste dès son entrée sur scène. Il a déjà été barbier à Séville dans une autre vie ! Aussi à l'aise à manier le blaireau, le ciseau, aucun poil ne lui résiste. Au service du comte Almaviva,  il devient le factotum indispensable de la soirée. Entouré par quatre jolies ...
pecheur-39189

Quatuor vocal d’exception pour les Pêcheurs de perles à Angers

La partition des Pêcheurs de perles comporte de réelles beautés mélodiques d’ailleurs saluées par Hector Berlioz qui y trouvait « un nombre considérable de beaux morceaux expressifs pleins de feu et d’un riche coloris », mais il faut convenir qu’elle ne brille pas toujours par sa subtilité dans le rythme obstiné ou dans le traitement des chœurs. En exagérant le contraste, la lecture de Mark Shanahan contribue à souligner ces faiblesses et ...
Davin, 2013-07 Marc Ginot

Festival de Radio France et Montpellier, des concerts et l’opéra

Le temps passant, le Festival de Radio France et Montpellier (en 2014, il fêtera ses trente ans) demeure un roc du service public de la culture. Plus de cent-cinquante concerts, dont seule une vingtaine est payante, riche d’une programmation artistique éclectique, ambitieuse et déployée dans tout le Languedoc-Roussillon. Les fondations en sont connues : les formations musicales de Radio France (orchestres, chœur et maîtrise) y sont de permanents résidents ; les œuvres ...
Massenet (Thérèse) bruzane

Thérèse de Massenet par Nora Gubisch et Altinoglu, version de référence

Même s’il ne s’agit pas d’un des opéras les plus populaires de Jules Massenet, Thérèse a déjà connu à deux reprises les honneurs du disque, et le public lyricophile a donc déjà eu l’occasion de se familiariser avec cet ouvrage atypique, et pourtant attachant à plus d’un titre. Mettant en scène les amours complexes de Thérèse pour son Girondin de mari et pour le marquis Armand de Clerval, la partition ...
pecheurs-de-perles-onr-photo-alain-kaiser

Strasbourg : Mise en scène sans passion pour Les Pêcheurs de Perles

Troisième ouvrage lyrique terminé par Georges Bizet, Les Pêcheurs de Perles n’a bien sûr pas connu le succès planétaire de Carmen. Pourtant, en dépit d’un livret « exotique » assez fade et approfondissant bien peu la psychologie des caractères, l’œuvre mérite notamment l’intérêt pour son invention mélodique et la richesse de son instrumentation. C’est donc avec une bienveillance teintée de gourmandise qu’on attendait cette nouvelle production de l’Opéra national du ...
Etienne Dupuis (Joseph De Rocher) © Yves Renaud

Dead Man Walking en création mondiale à Montréal

On se doit de féliciter l'Opéra de Montréal qui a osé présenter une oeuvre contemporaine, forte, sur le sujet brûlant qu'est la peine de mort. Le livret de Terrence McNally, basé sur le livre de Soeur Helen Prejean est limpide et linéaire dans le déroulement de l'action, c'est surtout un plaidoyer sans détours contre la peine capitale. Bien entendu, on peut trouver au-delà la référence biblique et le fatras des ...
faust5_montréal

Faust à Montréal, de père en fils

La nouvelle production de l’Opéra de Montréal du chef-d’œuvre de Gounod a voulu ouvrir un créneau, privilégiant la dimension gémellaire du héros goethéen. Le tour de force étant de convaincre que cette gémellité – Faust âgé et Faust dans la force de l’âge – est une seule et unique personne. Nous avions déjà été confronté à cette thématique du double, Faust et Méphisto formant un couple avec toutes les nuances ...
Une Mimi idéale

Marianne Fiset, Mimi idéale

La Bohème L’Opéra de Montréal clôt la saison lyrique avec une nouvelle production de La Bohème, caractérisée par une distribution en grande partie québécoise. La mise en scène d’Alain Gauthier est simple, d’une grande lisibilité de lecture. Elle s’inscrit dans un moule classique se jouant des lieux communs et réussit à séduire par des mouvements de foule et réserve des plages d’intimité où évoluent les différents personnages. Pourtant, la direction d’acteurs ...
Gala de l’Opéra 2010

Gala de l’Opéra 2010 à Montréal

Soirée lyrique avec l’Orchestre Métropolitain La quinzième édition du Gala de l’Opéra de Montréal s’inscrit désormais dans la continuité, une tradition des Fêtes que personne ne remet en question. Quatorze chanteurs et cantatrices, en grande forme, sont venus interpréter les airs du grand répertoire, essentiellement de Mozart à Verdi, de Massenet à Puccini. De plus, il est de coutume à chaque année, d’introniser au Panthéon canadien de l’art lyrique une personnalité ...
Trente airs pour nos trente ans

Gala de l’Opéra de Montréal : Trente airs pour nos trente ans

L’Opéra de Montréal, afin de souligner la 14e édition du Gala, rendait un vibrant hommage au Père Fernand Lindsay, fondateur du Festival international de Lanaudière. Il est de coutume, chaque année, d’introniser au Panthéon canadien de l’art lyrique un personnage qui a œuvré en ce domaine. Toute sa vie le Père Lindsay a voulu rendre accessible la musique classique au plus grand nombre ; il en avait fait, en quelque sorte, ...
festivalquebec

Au Québec, d’un Gala à l’autre

Québec. 6-XII-2008. Salle Louis-Fréchette du Grand-Théâtre de Québec. Airs et extraits d’opéras. Avec : Lyne Fortin, Anna Maria Popescu, Antoine Bélanger, Anna Kasyan, Elena Xanthoudakis, Aline Kutan. Mikhail Svetlov, Gregory Dahl, Oksana Kramaryeva, Marc Hervieux, Marie-Josée Lord, Liam Bonner. Chœur de l’Opéra de Québec. Chef de chœur : Réal Toupin. L’Orchestre symphonique de Québec. Direction : James Meena. Montréal. 7-XII-2008. Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts. Airs et extraits ...
Les amours à jamais perdues

Les amours à jamais perdues

La Bohème Pour tous ceux qui ne sont pas nés de la dernière pluie, les Episodes de la vie de Bohème hantent les souvenirs qui sommeillent en nous. C’est l’époque rude de l’apprentissage de la vie, les premières gelures amoureuses de nos hivers glorieux. C’est la balafre caressée de nos rêves de jeunesse que nous gardons intacte : fraîcheur initiale de nos premières amours et déclaration liminaire de nos ambitions insensées. Il ...
Admirable Nézet-Séguin

Admirable Nézet-Séguin

Festival de Lanaudière. Divin Mozart – Glorieux Liszt Première moisson engrangée dans le cadre champêtre de Lanaudière, le concert d’ouverture du 8 juillet dernier fut non seulement excellent en tout point – avec un programme plus éclectique que de coutume – mais surtout chaudement apprécié par un très grand nombre de mélomanes. Si l’on doit jauger la richesse saccharique de la saison estivale à cette bonne récolte, la vingt-neuvième saison du ...
Sans l’âme de la femme fatale

Sans l’âme de la femme fatale

Carmen Afin de souligner le centenaire de la naissance de Raoul Jobin, l’Opéra de Québec a dédié la production de Carmen à la mémoire de l’un des ténors les plus illustres du XXe siècle. Il est vrai que le monde lyrique reconnaît les qualités uniques du grand artiste québécois. Malheureusement, on est en droit de se demander si celui-ci n’a pas eu quelques soubresauts d’outre-tombe, lors de la première. Un décor ...
Le bonheur, c’est de le chercher ...

Le bonheur, c’est de le chercher …

Yuli Turovsky et I Musici Depuis trois années consécutives, Yuli Turovsky et l’Orchestre de Chambre I Musici de Montréal, annoncent le printemps d’une manière fort originale. Nous avions apprécié le spectacle quelque peu décapant de l’an dernier, Une nuit à l’Opéra (Voir article). Cette année encore, c’est un concert haut en couleur qui comporte deux volets bien distincts. La première partie intitulée À la recherche du bonheur aurait pu porter le ...
L’arc solaire du destin

Carmen, l’arc solaire du destin

Elle a, dans sa laideur piquante, Un grain de sel de cette mer D’où jaillit, nue et provocante, L’âcre Vénus du gouffre amer. Carmen. Théophile Gautier Carmen est unique et pourtant toutes les femmes se reconnaissent en elle. Sa fascination est telle qu’elle attire un large public qui d’ordinaire ne fréquente pas les théâtres lyriques. Les amateurs de tout acabit et autres aficionados confondus viennent entendre chanter et voir mourir la ...
Le madrigal monteverdien aux rives de la fière Albion.

Le madrigal monteverdien aux rives de la fière Albion.

Dido ans AEnas Est-il nécessaire de préciser que le spectacle présenté le 8 avril – la première partie se consacre exclusivement aux madrigaux de Monteverdi, la seconde à l’opéra Didon et Énée de Purcell – forme un ensemble cohérent non seulement par son atmosphère féerique ou fantasmagorique mais plus encore dans son prolongement dramatique ? Madrigaliste de génie, Monteverdi imprima une forme nouvelle à son art, portant à leurs effets ultimes, tous les ...
Don Pasquale : Salsa americana y mariachis

Don Pasquale : Salsa americana y mariachis

Donizetti aussi Outre Atlantique Don Pasquale fut créé au Théâtre-Italien à Paris en 1843 et connut un triomphe qui ne se démentit jamais. Cet opéra bouffe renouvelle en quelque sorte le miracle du Barbier de Séville de Rossini par différents aspects - jeux de crescendos, accélération du rythme dans les ensembles, débit extrêmement rapide dans certains airs et duos - et si par tous ces éléments, Donizetti se réclame de l’art ...