Lieu : Bruxelles

Les débuts de Dudamel à Bruxelles

Les débuts de Dudamel à Bruxelles

Göteborgs Symfoniker A peine passé l’ouragan des concerts du début de la saison bruxelloise, le public était encore convié à une affiche de grand luxe : les débuts locaux de Gustavo Dudamel à la tête de l’orchestre de Göteborg dont il est encore le directeur musical. C’était donc un moment très attendu à la veille de ses débuts officiels comme directeur musical du Los Angeles Philharmonic ! Dans la symphonie n°1 de Beethoven, Dudamel ...
Mahler en bonne forme

Mahler en bonne forme

Orchestre National de Belgique L’Orchestre National de Belgique jouait ce dimanche, et pour la seconde fois cette semaine, la cinématographiquement (mais pas seulement) célèbre Symphonie n°5 de Mahler. Un après-midi bruxellois, une journée sans voitures, en silence, et le Palais des Beaux-Arts bien rempli. Pour l’excellente initiative de faire jouer au Bozar l’intégrale des œuvres symphoniques de Mahler par des orchestres belges, comme un anniversaire de naissance (2010) et de mort ...
Paris 1900

Paris 1900

Orchestre symphonique de La Monnaie C’est sous le titre « Paris 1900 » que l’Orchestre de La Monnaie effectuait sa rentrée dans ses murs après une magnifique Symphonie n°6 de Mahler au Palais des Beaux-Arts. Ce beau programme de musique française offrait, par ailleurs, la très rare cantate l’Enfant prodigue de Claude Debussy. L’Orchestre de La Monnaie était, pour un soir, accompagné par le solide et expérimenté Marc Soustrot qui connaît bien ...
Dernière !

Dernière du Klara Festival avec Esa-Pekka Salonen

Dernière soirée du Klara Festival et quelle soirée ! Compositeur qui dirige «pour payer les factures», Salonen a, lors de ses années californiennes, considérablement évolué pour arriver à un style dynamique et éclatant qui prend autant sa source dans la virtuosité d’écriture d’un Stravinsky que dans l’énergie solaire d’un John Adams ou dans l’amour du timbre de Magnus Lindberg. Ce nouveau concerto pour violon qui vient après un renversant concerto pour ...
Le combat des chefs !

Gergiev & Salonen, le combat des chefs !

Klara Festival Ce second semestre 2009 est marqué par la présidence Suédoise de l’Union européenne ! Plus que d’autres pays, la Suède a toujours organisé, à Bruxelles, de nombreux évènements culturels dans ce cadre régulier ! En collaboration avec le Klara festival, le royaume scandinave présente une sélection de son Baltic Sea Festival qui illumine chaque fin d’été la vie musicale de Stockholm. Pour trois concerts, l’Orchestre Symphonique de la Radio Suédoise est ...
Mahler à la Belge !

Mahler à la Belge !

Orchestre Symphonique de La Monnaie Le Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, si souvent prompt à programmer des grands évènements de prestige a décidé de valoriser les orchestres belges autour d’une intégrale des symphonies de Mahler. Les différentes formations nationales : Orchestre de La Monnaie, Orchestre National de Belgique, Orchestre Philharmonique de Liège et Philharmonie Royale des Flandres vont se partager cet Everest symphonique envisagé sur deux saisons. C’est doublement une bonne idée ...
Retour en force

Retour en force de Charles Dutoit

Klara Festival Grosse attente publique à Bruxelles pour ce concert qui devait offrir une prestation de Martha Argerich. Mais, la légendaire artiste et bruxelloise de cœur a du, pour des raisons de santé, mettre un terme prématuré à sa tournée de concerts avec son fidèle comparse Charles Dutoit. La direction du Klara Festival a tout de même pu compter sur la disponibilité de la rayonnante et virtuose Anna Vinnitskaya pour assurer ...
L’impressionnant Sunwook Kim

L’impressionnant Sunwook Kim

Klara Festival En prélude à la rentrée des classes, la vie musicale bruxelloise reprenait le chemin des salles de concerts avec l’ouverture officielle du Klara festival. Le septembre musical belge sera un feu d’artifice d’évènements avec une floraison de noms prestigieux (Argerich, Dutoit, Harding, Salonen, Gergiev, Rousset, Minkowski, Dudamel, Yo-Yo Ma…) digne des grands festivals internationaux. On espère tout de même que cette multiplication des évènements «hauts de gamme» ne détournera ...
cmireb

Finalistes du Concours Reine Élisabeth 2009

Il est une heure trente du matin ce dimanche et le jury prend congé du public et laisse une douzaine de violonistes aux prises avec des journalistes et des photographes. Quelques minutes auparavant, l’Australien Ray Chen était consacré par un 1er Prix du prestigieux Concours Reine Élisabeth, avant d’être fêté par la foule (encore dense à cette heure…), agressé par les journalistes… Et pendant son triomphe, l’annonce d’un second prix ...
Une après-midi au concours Reine Élisabeth…

Une après-midi au concours Reine Élisabeth…

CMIREB 2009 La foule était pressante, ce vendredi après-midi, dans le grand hall du Conservatoire de Bruxelles, et malgré la grève générale et les quarante mille syndicalistes qui paralysaient la capitale, personne n’avait renoncé au violon. Dans la salle ou la petite salle, en «live» ou sur un petit écran, deux petits baffles, pour les retardataires, dont l’auteur de cet article, qui ne put que distinguer à peine la chinoise Zhang ...
Une soirée au concours Reine Élisabeth…

Une soirée au concours Reine Élisabeth…

CMIREB 2009 Le Concours Reine Élisabeth est consacré au violon cette année, suivant l’alternance d’usage avec le chant et le piano. Pendant un mois et demi, la Belgique musicale est submergée par une jeunesse virtuose internationale. Car bien au-delà d’une compétition renommée qui promet la reconnaissance des talents de demain, l’événement ne laisse personne ignorer son visage, au prix d’une importante médiatisation. Radios, télévisions, Internet : chaque foyer mélomane peut bouder ou ...
Webern & Strauss

Webern & Strauss par Hartmut Haenchen

Orchestre Symphonique de la Monnaie Malgré une concurrence plutôt rude, le Palais des Beaux-Arts pouvait s’enorgueillir du nombre honorable d’auditeurs accueillis ce mercredi. Le copieux programme articulé autour de Richard Strauss est en effet parvenu à faire oublier, l’espace d’une soirée, la fièvre «Reine Elisabeth» de ce début de mois de mai. Au delà d’un très attractif Zarathustra, ce programme avait retenu notre attention par les débuts d’Hartmut Haenchen à la ...
Joyeux désordre et bonne soirée !

Joyeux désordre et bonne soirée !

deFilharmonie L’orchestre belge deFilharmonie (ou Orchestre Philharmonique Royal des Flandres), présenté dans le programme comme «un orchestre moderne et stylistiquement flexible», proposait, au Palais des Beaux-Arts, une soirée séduisante. C’est du moins ce que l’on suppose en considérant la foule qui grouillait sur les rougeurs de la salle… Grouillait tant et si bien que le pianiste et le chef traversent la scène dans l’indifférence du parterre qui gesticule et se place, ...
Somptueuse production de La Fura dels Baus

Le Grand Macabre : somptueuse production de La Fura dels Baus

Somptueux délire que le Grand Macabre présenté à la Monnaie de Bruxelles, et en double distribution ! Ce pied de nez à la camarde du compositeur hongrois György Ligeti, premier ouvrage de la seconde moitié du XXe siècle mis en scène par le collectif La Fura dels Baus, est un coup de maître. L’équipe catalane s’impose ainsi dans un univers qu’elle se promet de défendre avec assiduité. Pour l’entrée dans ...
La mort et son corps

Le Grand Macabre à La Monnaie : La mort et son corps

Après Staatstheater, l’anti-opéra de Mauricio Kagel, ou les Aventures et Nouvelles Aventures de György Ligeti, le compositeur hongrois lance, avec Le Grand Macabre, « un anti-anti-opéra », créé à Stockholm en 1978. Plus de textes abstraits, mais une action compréhensible ; un opéra, oui, en quelque sorte, qui garde les traces des blessures de la crise qui bouleversa le genre… La grande farce baroque du bruxellois Michel de Ghelderode (1898-1962) sert de ...
arcadi_volodos

Arcadi Volodos : avant une lecture de Liszt…

Arcadi Volodos, c’est l’histoire d’un jeune Russe qui découvre le piano sur le tard et devient rapidement l’un des plus grands virtuoses de ce début de siècle. Les plus grands orchestres, les plus grandes salles et les plus grandes œuvres… Il improvise, il arrange, il paraphrase ; il rappelle Liszt, Horowitz… Au-delà du virtuose, ses enregistrements révèlent un musicien coloriste, intelligent enlumineur dans Schubert (récital 2002) ou Liszt (2007)… Et pour le ...
Brovtsyn avec fermeté

Brovtsyn avec fermeté

Orchestre Philharmonique de Liège Wallonie-Bruxelles Si la salle Henri Lebœuf du Palais des Beaux-Arts de Bruxelles n’était pas si pleine ce jeudi soir, une belle parcelle de jeunesse donnait à l’avant-musique un grouillement particulier. De la jeunesse mais suffisamment d’autres gens pour déchaîner les toux les plus énergiques ; en soliste ce soir dans le public, un puissant «éternueur» qui s’attaque à quatre reprises au second mouvement de la Symphonie de Haydn… ...
Le grand piano

Murray Perahia, le grand piano

Lorsqu’un public se lève à la fin du concert, et rappelle autant que possible le pianiste, généreux par deux fois déjà, deux longs bis, un sourire, chacun montre et confirme un bien-être évident, un concert de plaisir… Murray Perahia jouait à Bruxelles ce lundi… Un événement comme chaque fois, pour un grand pianiste, et d’autant plus depuis qu’un pouce fragile l’éloigna de la scène dans le courant des années 90. Perahia ...
vladimir_jurowski

Russie sonore

Orchestre National de Russie Une affiche russe et russe absolument pour la soirée du 19 janvier au Palais des Beaux-Arts ; musique et musiciens parmi les plus fameux du pays se réunissaient pour un instant dans la salle Henri Lebœuf garnie, bien garnie, grouillante… En résidence au Palais depuis le 15 novembre, Vladimir Jurowski (36 ans) laissait «son» London Philarmonic Orchestra pour retrouver l’Orchestre National de Russie, fondé il y a près ...
Venise est anglaise

Venise est anglaise

Death in Venice Pour commencer l’année 2009, la Monnaie présente, en coproduction avec l’English National Opera (London), le dernier opéra de Benjamin Britten : Death in Venice. Créé trois ans avant la mort du compositeur, beaucoup y cherchent un testament musical, au cours d’un sujet qui prête aux parallèles avec les vivants. Depuis Thomas Mann, après Visconti, Venise reste la ville énigmatique où le tourmenté Gustav von Aschenbach se consume de passion ...
La bombe Berezovsky

La bombe Berezovsky

Orchestre National de Belgique L’entrée sur scène de Boris Berezovsky, c’est l’entrée d’un colosse au milieu des myrtilles ; colosse aux bras ballants, placide ; assis, un peu éteint… Puis le colosse lève le bras, il joue… L’attaque paraît nonchalante… Mais quel son ! L’énergie masquée par le flegme… Une apparente apathie… Mais quel son ! Chaque trait, chaque note, semblent piqués par une force extraordinaire, alors que le colosse lève la main, joue, simplement, ...
Le rêve d’une sirène de la rue

Le rêve d’une sirène de la rue

Rusalka Ce vendredi 5 décembre 2008, la Monnaie donnait en première représentation Rusalka (1900), dixième des onze opéras de Dvorák. L’histoire d’une ondine, slave, une petite sirène, plus démoniaque que le personnage d’Andersen. Un «conte lyrique», merveilleux, qui révèle un rôle-titre audacieusement muet au cœur du récit. Un conte métamorphosé par les visions complices de Stefan Herheim et Heike Scheele. Plongés dans une scénographie somptueuse, les nymphes deviennent prostituées, le prince ...
pierre-laurent_aimard

Pierre-Laurent Aimard, brillant hommage à Olivier Messiaen

Comme un nouvel hommage à Olivier Messiaen, Pierre-Laurent Aimard jouait ce vendredi le cycle des Vingt Regards sur l’Enfant-Jésus (1944) au Studio 4 à Flagey. À quelques jours d’un centenaire (le 10 décembre), Messiaen occupait la salle, pharaonique, et son essaim de projecteurs, comme un temple, des stalles et des chaires, de la hauteur et bien plus. Et ça tombe bien… Qu’une musique démesurée, irradiant la foi, complexe, énorme, soit ...
Adieu…  Bravo !

Alfred Brendel : Adieu… Bravo!

Lorsque Brendel monte sur la scène des Beaux-Arts, ce lundi 17 novembre, il se retrouve cerné… Par un public, une foule, dans la salle, sur la scène, devant, par-dessus, puis derrière… Partout. L’annonce d’un adieu fait salle comble… Non, Brendel fait salle comble. La dernière date d’un fidèle parcours bruxellois dont chaque étape était fêtée par ce public. Une dernière rencontre en multitude. Le pianiste s’avance, le buste penché, petits pas, ...
Jonathan_Nott

Maîtrise et diversité

Des spécialistes de la musique du siècle dernier se réunissaient au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles pour un concert en mouvement. Mouvements de scène et de sons : d’un pianiste isolé, façonnant les couleurs dans Schoenberg, maître verrier d’une musique audacieuse qui découvre l’atonalité (1909). Pierre-Laurent Aimard est esseulé devant le squelette d’un orchestre qui patiente en coulisse ; l’étonnante vision d’un cimetière de pupitres et d’un pianiste impliqué physiquement par son ...
mark_wigglesworth

Une manière de mort

Orchestre Symphonique de la Monnaie Après le Requiem de Mozart à l’automne dernier, la Monnaie poursuit son chemin de mort en montant le Requiem de Verdi au Palais des Beaux-Arts. L’exécution de cette Messa da Requiem (écrite en 1874) est à chaque fois une nouvelle aventure, un grand poème, une épopée comme peut l’être une course cycliste, un film de Scorsese, … Un opéra ? Peut-être. Face aux détracteurs d’une musique corrompue, d’un ...
frank_braley

Braley/Bartók à Bruxelles

Orchestre National de Belgique Au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, Frank Braley remplace Radu Lupu comme soliste dans le Concerto n°3 de Béla Bartók. Moins sec et sauvage que les deux concertos précédents, le troisième est écrit l’année de sa mort, en 1945 ; plus féminin, diront certains, lorsque le compositeur hongrois dédie l’œuvre à son épouse ; le concerto résonne, clair et serein, d’une heureuse simplicité. Braley choisit d’étendre les phrases musicales ...
La Cenerentola

La Cenerentola

Cendrillon au pays des merveilles Après une première expérience positive avec les musiciens de la Monnaie à l’occasion de leur concert de nouvel-an, Marc Winkowski revient à Bruxelles pour diriger le dernier opera buffa de Rossini. Pour cette Cenerentola, la direction de la Monnaie n’a pas souhaité créer de nouvelle production, préférant proposer à son public la plaisante production de Joan Font, directeur du collectif d’artistes « Comediants ». Si Jacopo Ferretti avait ...
Mahler 9

Mahler 9 par Mark Wigglesworth

Orchestre Symphonique de la Monnaie L’orchestre de La Monnaie a ouvert sa saison symphonique à travers les pages de l’ultime symphonie achevée par Gustav Mahler. Après le décevant souvenir d’une Symphonie n°3 globalement terne dirigée par Kazushi Ono, nous étions curieux d’entendre si les musiciens Bruxellois allaient se montrer plus inspirés sous la baguette de leur actuel directeur musical : Mark Wigglesworth. Dans un premier mouvement évoluant à la manière d’une marche lente, ...
Au revoir et merci maestro

Au revoir et merci maestro

Orchestre Symphonique de La Monnaie Ce dernier concert symphonique saisonnier de l’orchestre de La Monnaie au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles voyait également l’ultime prestation symphonique de Kazushi Ono en tant que directeur musical de l’orchestre du théâtre lyrique belge. Au terme de 6 ans de mandat, le chef nippon aura conduit 23 productions d’opéras et de nombreux concerts symphoniques, portant les couleurs du théâtre de La Monnaie jusqu’au Japon à ...