Lieu : Pays de la Loire

L’univers de Chopin

Folles journées 2010, l’univers de Chopin

Encore une fois les folles journées organisées par René Martin sont un succès et un sujet de grande satisfaction pour l’organisateur lui-même et la ville de Nantes : 98 % de fréquentation, une ouverture vers les publics jeunes ou défavorisés, les plus démunis, la prison, les quartiers «sensibles» et cette année, pour la première fois, une action en faveur des maisons de retraite. L’ambiance est agréable, la foule se presse par ...
Trop sérieux, s’abstenir !

La Périchole d’Offenbach, trop sérieux, s’abstenir !

Angers Nantes Opéra a pris l’habitude, pour les fêtes de fin d’année, de nous présenter un ouvrage léger confié à une jeune metteur en scène : L’Etoile revisitée dans les grands magasins Ouf par Emmanuelle Bastet, La Belle Hélène transposée par Mariame Clément dans l’univers d’Hollywood, et désormais La Périchole imaginée par Bérangère Jannelle et créée en début d’année à Lille. Il est difficile de croire que celle-ci signe sa première ...
C’est la belle Manon, avec son chevalier

Burcu Uyar, c’est la belle Manon, avec son chevalier

Angers-Nantes-Opéras inaugure sa saison avec cette Manon, co-produite avec l’Opéra de Marseille, où elle fut créée en mai 2008. Renée Auphan et Yves Coudray nous proposent une mise en images de bon ton, animée et toujours lisible. Cette lecture, à défaut de réelle originalité, s’appuie sur une direction d’acteurs précise et inspirée ainsi que sur des costumes et un dispositif scénique séduisants. L’intérêt de cette reprise réside dans une distribution totalement ...
Les mille et une senteurs d’un voyage baroque

Festival de Sablé 2009 : les mille et une senteurs d’un voyage baroque

C’est sous le signe de l’Europe Baroque que le Festival de Sablé a fêté ses 31 ans. L’Europe de Monteverdi et Buxtehude, de Campra et Bach. Celle qui vous conduit de Lisbonne à Prague, de Paris à Rome et s’en va vagabonder bien plus loin, au-delà, vers la Turquie et l’Orient, vers les Amériques, vers tous les horizons, toutes les formes, toutes les expressions. Multiple et unique, l’Europe baroque s’est ...
L’ange aux cheveux rouges

L’ange aux cheveux rouges

Festival de Sablé-sur-Sarthe 2009   Quel spectacle aurait pu mieux nous donner un tel sentiment de bonheur de vivre ? Quel spectacle aurait pu rendre la séparation à la fois aussi difficile et pourtant si lumineuse, et surtout nous donner hâte d’être à l’année prochaine ? Christina Pluhar et l’Arpeggiata ont fait de cette dernière soirée un instant divin. Avec la Rappresentazione di anima e di corpo ils nous ont permis de quitter Sablé le cœur au ...
Une rose parmi les roses

Une rose parmi les roses

Festival de Sablé-sur-Sarthe 2009 Le festival de Sablé aime à suivre certains jeunes artistes ou ensembles en leur offrant non seulement de revenir régulièrement sur le festival, mais la possibilité d’enregistrer en partenariat avec le label Zig Zag Territoires des programmes originaux ou une interprétation totalement renouvelée d’œuvres archi-connues. C’est le cas d’Amandine Beyer et de son ensemble Gli Incognitti, qui après avoir donné l’année dernière une interprétation des Quatre Saisons ...
« Ces doux fruits de l’amandier »

« Ces doux fruits de l’amandier »

Festival de Sablé-sur-Sarthe 2009 Après avoir sorti en 2007 pour le festival de Sablé, sous le label Zig-Zag Territoires La Missa Motiva ZWV18, Vaclav Luks et le Collegium 1704 poursuivent avec les mêmes partenaires leur redécouverte d’un compositeur peu connu du public français et au combien mystérieux, Jan Dismas Zelenka. L’œuvre proposée au festivalier cette année, est un oratorio I Penitenti al Sepolchro del Redentore. La sortie du CD était prévue ...
Müsennâ : la cité enchantée

Müsennâ : la cité enchantée

Festival de Sablé-sur-Sarthe 2009 La mélopée du ney s’élève dans la nuit du théâtre, nous invitant au songe. Ainsi le festival de Sablé ouvre pour la 31e année le livre de sable qui va s’écouler durant ces 5 dernières journées d’août, tandis que les hirondelles au dehors s’apprêtent à reprendre le voyage. La magie s’installe dès les premières secondes. Les navires de la Sérénissime fendent les brumes du rêve et la ...
hugo_reyne

Festival de la Chabotterie 2009 : « Atys est trop heureux… »

Le Festival de la Chabotterie se clôture cette année par la représentation d’Atys de Lully. La tragédie lyrique, qui avait été couronnée de succès en 1987, à l’Opéra-Comique, reste un événement sans précédents dans l’histoire du renouveau baroque, et n’avait pas été montée sur scène depuis. On a parlé du «miracle», et même du «mythe» d’Atys. Nimbée de gloire, encore fallait-il, plus de vingt ans après, prendre le risque de ...
Les coloristes de l’éphémère

Les coloristes de l’éphémère

Festival de la Chabotterie 2009 Dans le cadre de la 13ième édition du festival de musique baroque de la Chabotterie qui se déroule dans le cadre enchanteur du logis qui lui prête son nom, Hugo Reyne et la Simphonie du Marais nous ont proposé d’entendre le programme Rameau, Concerts mis en simphonie qu’ils viennent d’enregistrer. Publiés en 1741 les pièces ici composées faisait partie d’un recueil pour clavecin accompagné de deux ou ...
Un Tristan mémorable

Tristan mémorable par Olivier Py et Pierre-André Weitz

En collaboration avec l’Orchestre national des Pays de la Loire et l’Opéra de Dijon, Angers Nantes Opéra nous propose la première hexagonale de la production de Tristan et Isolde conçue par Olivier Py pour le Grand Théâtre de Genève en 2005. Salué comme une réussite majeure, ce spectacle a connu une captation vidéo qui en restitue partiellement la richesse. Cette production rejette au second plan toutes les propositions récemment faites ...
La musique des lumières, le temps qui fugue…

La musique des lumières, le temps qui fugue…

Festival de Sablé-sur-Sarthe Le quatuor Rincontro, lors d’un concert donné à l’occasion des Préludes de Sablé, nous a permis de découvrir un répertoire rare et délicat servi par une virtuosité lumineuse, faite d’humilité et d’écoute. Mais au-delà de la maîtrise technique, ils ont su nous faire entendre une perception d’un monde trop souvent déformé par les prismes de l’histoire. Construit comme une conversation, le programme Quartetti Fugatti est une invitation à participer ...
La luminosité du classicisme

La luminosité du classicisme

Festival de Sablé-sur-Sarthe Au Printemps, Sablé organise une série de concerts préludes au festival d’été (lire notre compte-rendu de l’édition 2008). Cette année, il nous a été offert de remonter aux sources du classicisme, autour de Haydn et Mozart…, à cet instant précis où le baroque cède la place à une ère nouvelle qui n’est pas sans filiation avec son héritage et est porteuse des fruits de l’avenir et du romantisme. ...
Autopsie de la décadence

Mahagonny, autopsie de la décadence

Aufstieg und Fall der Stadt Mahagonny Mahagonny figure trop rarement à l’affiche des scènes hexagonales pour ne pas nous réjouir de l’initiative d’Angers Nantes Opéra qui, en coopération avec l’Opéra de Lille, nous propose de retrouver la brillante production créée par Patrice Caurier et Moshe Leiser à Lausanne il y a douze ans déjà. Les deux metteurs en scène ont décidé de nous conter une histoire, celle de Jimmy Mahoney, bûcheron ...
Jubilatoire !

La Belle Hélène à Nantes : Jubilatoire !

C’est avec un plaisir certain que nous retrouvons à Nantes cette production de La Belle Hélène créée à Strasbourg pour fêter la fin d’année 2006. En effet, Mariame Clément a réussi une transposition cohérente et savoureuse dans le Hollywood des années 20. Hélène est une star du muet, Ménélas son mari et producteur, et Pâris un ambitieux figurant, sûr de sa séduction. Les gags s’enchaînent avec un rythme soutenu et ...
L’amputation

Le poignard de l’innocence

Simphonie du Marais Début septembre, nous avions évoqué le double CD sorti par Hugo Reyne et la Simphonie du Marais à la demande du Conseil Général Vendée qui souhaitait évoquer la personnalité musicale méconnue du Cardinal de Richelieu nommé évêque de Luçon il y a 400 ans. Et en ce soir du 21 novembre en la cathédrale de Luçon, c’est la musique sacrée enregistrée sur ce CD qu’il nous a été ...
Une Tosca mise à nue

Une Tosca mise à nue

Patrice Caurier et Moshe Leiser sont désormais des habitués de la scène nantaise, où ils ont signé de probantes réussites comme cette Flûte enchantée réinventée de façon ludique, cette Jenufa primée par le syndicat de la critique ou ce sidérant Château de Barbe-bleue. Si Tosca nous réserve des satisfactions plus mitigées, on ne peut lui nier son originalité. En effet, les maîtres d’œuvre ont décidé de s’affranchir de la plupart ...
Quel Swing !

Festival de Sablé-sur-Sarthe : Quel Swing !

«Oh rage, oh désespoir !...» ! Comment commencer, que dire sans risquer d’oublier un artiste, ou un programme, qui tous à leur manière nous ont offert un enchantement… baroque ? Et d’abord, l’Académie ! Car tout le monde ne le sait peut être pas, mais la grande jeunesse de ce festival c’est d’abord d’être un lieu de rencontres toutes générations confondues de musiciens baroques et où vous pouvez si vous le souhaitez le temps d’un ...
Osons les contrastes

Les trente ans du Festival de Sablé

Le Festival de Sablé fêtait cette année ses 30 ans et a rassemblé durant une courte semaine tous ceux qui pouvaient prétendre d’une manière ou d’une autre à ce «trentenaire» également. Parmi tous les invités, Vincent Dumestre et le Poème Harmonique y figuraient. C’est avec un programme connu mais empruntant des formes nouvelles que cet ensemble s’est présenté aux festivaliers. Le Fasolo, programme fascinant s’il en est, offre une musique aux ...
« Des merveilles pour les yeux et les oreilles »

« Des merveilles pour les yeux et les oreilles »

Festival de la Chabotterie 2008 Lorsque fut représenté pour la première fois en janvier 1663, le Ballet des Arts, un critique du nom de Loret écrivit de ce spectacle qu’il était « remply de merveilles pour les yeux et les oreilles ». Hugo Reyne dont on connaît l’attachement pour l’œuvre de Lully, a donc décidé de persévérer pour notre plus grand bonheur, en collaboration avec Marie – Geneviève Massé, en redonnant ...
Un week end pour redécouvrir luth et viole de gambe

Un week end à la Chabotterie pour redécouvrir luth et viole de gambe

Festival de la Chabotterie 2008 L’Herbergement, Salle Aquarelle, 28-VII-2008 Karl Friedrich Abel (1723-1787), Prélude ; Johann Sebastian Bach (1685-1750), Allemande BWV 1011, Bourrée BWV 1010 ; Johannes Schenck (1660-1712) : Aria Burlesca ; Mr. de Sainte-Colombe le fils (16.. -17.. ) : Fantaisie en rondeau, Fantaisie ; Mr. de Sainte-Colombe le père (16.. - av. 1701) : Les Pleurs ; Mr. de Machy (16.. -1692) : Prélude ; Marin Marais (1656-1728) : Les voix humaines, Muzettes ; Tobias Hume (15.. -1645) : Musical Humours ; ...
L’amour à quinze ans

Cosi fan tutte, l’amour à quinze ans

Nul n’a oublié la trilogie Mozart – Da Ponte montée par Pierre Constant pour l’Atelier lyrique de Tourcoing, il y a treize ans déjà. Cosi revient aujourd’hui à l’affiche d’Angers–Nantes–Opéra, dans les mêmes décors et costumes, mais en bénéficiant d’une réflexion nouvelle, inspirée au metteur en scène par d’autres rencontres avec le joyau mozartien. Si le dispositif opte pour le siècle des Lumières, Pierre Constant insiste sur l’actualité du thème, ...
Une course effrénée vers la folie

The Rake’s Progress à Angers, une course effrénée vers la folie

Le Rake’s Progress est une œuvre d’une actualité brûlante : au même titre que Mahagonny, il dénonce par anticipation les plus sombres dérives de notre société. Les mirages de l’argent facile, la spéculation, l’évacuation du mal-être dans la dérive alcoolique, la corruption des âmes, tout y est ! Carlos Wagner en est conscient et réfute l’anecdote ou même le moindre repère local ou temporel, pour peindre la déchéance d’une âme simple confrontée ...
Festif, avant tout !

Le Comte Ory, festif avant tout !

Alors que le marché de Noël bat son plein Place Royale, le Théâtre Graslin nous offre une nouvelle production parfaitement adaptée à l’esprit des fêtes de fin d’année. Le Comte Ory est un ouvrage heureux, sans prétentions, jouant de mélodies charmantes et d’une orchestration joyeuse ; un ouvrage qui garantit le succès d’un spectacle, pour peu qu’on évite la tentation d’une relecture impossible comme celle d’une trivialité grossière. Frédéric Bélier Garcia, ...
Huis clos freudien

Huis clos freudien

Angers-Nantes-Opéra Ouvrir une saison avec Béla Bartók, il fallait oser. La salle flambante neuve Le Quai s’est pourtant remplie d’un public enthousiaste pour le premier spectacle lyrique dans ce lieu depuis son inauguration en mai dernier. Venu de Strasbourg, la vision du Mandarin merveilleux de Lucinda Childs renoue avec l’esprit de pantomime d’origine. L’argument – considéré comme licencieux le jour de la création - est à peine retouché : trois voyous obligent une ...
Médiéval et baroque

A Nantes, un Printemps des Arts médiéval et baroque

Cette année, encore une fois, le Festival du Printemps des Arts à Nantes confirme l’engouement du public pour la musique ancienne. Ce qui est intéressant dans ce festival, c’est que la musique n’y est pas simplement jouée, elle y est vécue, incarnée et réinventée par la danse, le jeu, par tout ce qui fait de la scène musicale un lieu de vie dramatique (au sens théâtral du terme). Le Concert ...
Un maillon fort du baroque français

Pirame et Thisbé, maillon fort du baroque français

Angers Nantes Opéra Au terme d’un prologue allégorique, pendant lequel Vénus et la Gloire débattent de la compatibilité de l’amour et du devoir pour finalement proclamer « Régnons d’intelligence », nous sommes plongés dans la tragédie de Pirame et Thisbé, deux jeunes gens qui s’aiment depuis toujours. Ninus, roi de Babylone et fils de Sémiramis, tombe malheureusement amoureux de Thisbé et délaisse Zoraïde. Celle-ci n’est autre que la fille du grand magicien Zoroastre, ...
Rigoletto plus fort que la malédiction

Rigoletto à Nantes, plus fort que la malédiction

Après Lausanne et Marseille, co-producteurs du spectacle, Angers Nantes Opéra nous propose de retrouver Rigoletto dans la vision de facture classique d’Arnaud Bernard. Ayant écarté toute tentation de relecture ou d’actualisation, le metteur en scène nous conduit dans une Renaissance cynique et cruelle, en s’appuyant sur l’astucieux dispositif d’Alessandro Camera (un décor unique, évoquant le cabinet d’étude du duc, dans lequel des éléments imbriqués viendront nous révéler les changements de ...
Grâce et mélancolie

Karine Deshayes, grâce et mélancolie

Au moment où la Cité des Congrès célèbre « l’Harmonie des peuples », thème retenu pour la Folle Journée 2007, Angers-Nantes-Opéra accueille dans le cadre intimiste et chaleureux du Théâtre Graslin l’une des valeurs sures du chant français. Quelques semaines après avoir chanté Siebel pour ses débuts au Met, quelques jours seulement après avoir conquis le public tourangeau dans La Cenerentola, Karine Deshayes nous propose un récital au programme éclectique ...
L’harmonie des peuples

La Folle Journée 2007, l’harmonie des peuples

Nantes. Cité des Congrès. 2-II-2007. Béla Bartok (1881-1945) : Suite En plein air Sz. 8 ; Deux Danses populaires roumaines op. 8a Sz 43 ; Danses populaires roumaines pour orchestre Sz. 68. Georges Enesco (1881-1955) : Carillon nocturne ; Rhapsodie roumaine pour orchestre n°1 transcription pour piano ; Musique tzigane de Roumanie. Antonin Dvorak (1841-1904) : Danses slaves op. 46 et 72. Maurice Ravel (1875-1937) : Tzigane. Eugène Ysaÿe (1858-1931)  : Sonates pour violon seul n°2, ...