Mot-clef : Philharmonia Orchestra

lisaBatiashvili

Au Royal Festival Hall Esa-Pekka Salonen et Lisa Batiashvili

La fin de saison du Philharmonia tenait à célébrer une heureuse collaboration avec le chef Esa-Pekka Salonen dans une suite de concerts qui s’est achevée le 27 juin avec la Symphonie des Milles de Mahler. La veille, la soirée avait vraisemblablement pour trame l’hymne à la musique finlandaise : celle d’aujourd’hui, avec la première britannique de Maan varjot, œuvre de la compositrice Kaija Saariaho, et celle d’hier, avec le célébrissime ...
melodyia khachaturian

Khatchatourian, le coffret anniversaire

Avec les décalages éditoriaux et les grosses transformations dans le domaine de la distribution discographique, c’est seulement maintenant que nous recevons ce coffret russe en hommage au compositeur arménien Aram Khatchatourian dont on célébra, en 2013, les 110 ans de la naissance. De Khatchatourian, le public et les programmateurs retiennent les extraits des ballets Spartacus et Gayaneh et de temps à autre le Concerto pour violon. Le reste de l’œuvre du compositeur ...
DIALOGUES DES CARMELITES -

Dialogues of the Carmelites in Paris, The ladies’ Delight

This is the fourth important production of Dialogues of the Carmelites premiered this season in France, after the ones in Toulon, Bordeaux/Nantes and Lyon. This work, commissioned exactly sixty years ago by the director of the Ricordi book house and premiered in Italian at La Scala, Milan in 1957, can be considered as Poulenc’s magnum opus and has never been that much put forward in France before. The Théâtre des ...
opuskura_tchaikovski_lalo_huberman

Huberman et Dobrowen : deux grands musiciens historiques

Cela fait un moment que le label japonais Opus Kura ne nous avait fait part de ses nouveautés, aussi c’est avec grand plaisir que nous accueillons ces deux productions historiques sous rubrique. L’une d’entre elles, consacrée au légendaire violoniste polonais Bronisław Huberman (1882-1947) est en fait une réédition améliorée en 2012 d’un transfert déjà remarquable, publié en 2001 (OPK2007), et le résultat, nettement supérieur à l’original, méritait vraiment d’être signalé ...
DIALOGUES DES CARMELITES -

Dialogues des carmélites à Paris, au bonheur des dames

Voici la quatrième production marquante de Dialogues des Carmélites créée cette année en France, après celles de Toulon, Bordeaux/Nantes et Lyon. Commandé il y a exactement soixante ans par le directeur des éditions Ricordi, créé en italien à la Scala de Milan en 1957, l’ouvrage majeur de Poulenc (dont on célèbre cette année le cinquantenaire de la disparition) n’a jamais été autant plébiscité chez nous ! Et la distribution plus qu’alléchante ...
51384ENrJpL._SS420_

Huit géants historiques au service du Lucerne Festival

La ville suisse de Lucerne située au bord du lac des Quatre-Cantons, soixante-dix ans après avoir accueilli Richard Wagner, créa en 1938 ce qui allait devenir le célèbre Festival d’été annuel de Lucerne. D’immenses interprètes vinrent y défendre talentueusement les plus belles et riches partitions. Toscanini, Ansermet, Karajan, Giulini, Dorati y offrirent leur savoir et leur art. Mais d’autres également comme en témoigne ce CD occupé par huit légendes. Deux créateurs ...
boult williams emi

Sir Adrian Boult, son legs Vaughan Williams

Il n’y a guère meilleur contact avec la musique de Ralph Vaughan Williams que cet admirable coffret de 13 CDs reprenant toutes les gravures EMI que Sir Adrian Boult a consacrées au grand compositeur anglais. Bien sûr le label britannique a déjà publié un album exhaustif en 30 CDs « Vaughan Williams - The Collector’s Edition » reprenant des œuvres de tous genres avec divers interprètes (EMI Classics 2066362), mais le fait ...
hanssler ballets russes 9 reimer

Ballets russes mais baguette de plomb

Petit à petit, les Allemands de Hänssler progressent dans leur intégrale des œuvres liées aux célèbres Ballets russes. Ce volume n°9 est ainsi consacré à quelques belles partitions. On commence avec le superbe Train bleu de Milhaud, magnifié, lors de sa création, par des costumes de Chanel, un livret de Cocteau et un rideau de scène de Picasso. Pourtant, à l’exception d’une antique gravure d’Igor Markevitch à la tête des forces ...
emi_beethoven_klemperer

Otto Klemperer, immense

EMI Classics vient d’entamer une édition exhaustive de ses enregistrements consacrés à Otto Klemperer : d’une ampleur à la hauteur de ce grand musicien, elle ne comptera pas moins de 78 CDs réparti en 11 coffrets, par compositeur, par genre ou par période. Selon l’éditeur, cette publication sera achevée en mai 2013. Élève de Hans Pfitzner en composition et direction d’orchestre, Otto Klemperer (1885-1973) est remarqué dès 1905 par Gustav Mahler ...
emi_constantin_silvestri

Constantin Silvestri, finalement, mais partiel

Ce superbe coffret EMI de la série Icon, consacré à l’un des plus grands chefs du XXe siècle, est à la fois une bénédiction et une déception. D’abord, pour en être quitte, la déception : le visuel de l’album affiche fièrement, mais en caractères presque illisibles, « Complete EMI Recordings ». C’est faux et abusif, car il n’en est rien : toutes les gravures concertantes EMI avec solistes sont hélas omises ! Nous sommes ainsi ...

Les lauréats des International Classical Music Awards – ICMA 2013

Le Jury des International Classical Music Awards - ICMA a rendu publics aujourd'hui les lauréats 2013. "Partant de 275 nominations, le Jury des ICMA - 17 médias de 13 pays – a sélectionné les vainqueurs 2013 dans 15 catégories de CD et de DVD. Ce palmarès montre la détermination du jury de trouver, au-delà du mainstream et de considérations nationales, des productions de grande qualité indispensables pour tout mélomane dans n'importe ...

« Etonne-moi ? » en version 3.0

A Londres, le Philharmonia Orchestra d’Esa-Pekka Salonen, vient de frapper un grand coup avec son application The Orchestra pour tablettes tactiles.  Associé à Touch Press, l’une des agences les plus réputées dans le domaine de la création d’applications, l’orchestre vous propose une plongée musicale à travers trois siècles de musique de Haydn à Salonen, lui-même compositeur. On est ainsi projeté au cœur de l’orchestre avec interprétations captées  en vidéo par ...
emi colin davis

Portrait de Colin Davis en jeune homme

Tournant des années 1950-1960 en Grande-Bretagne : la reine Elisabeth II est montée sur le trône depuis bientôt 10 ans ; Harold Macmillan dit Supermac gère, en premier ministre téméraire et volontaire, le déclin mondial de la Grande-Bretagne, et James Bond contre Docteur No n’est pas encore sorti sur les écrans pour revigorer l’égo de l’Albion. Mais EMI offre à jeune chef l’opportunité de graver ses premiers disques : Colin Davis (qui n’est pas ...
rca_stereo_leopold_stokowski

Leopold Stokowski, un maelström de musique

En un élégant petit coffret typique de la série « Masters » de Sony-RCA, voici en 14 CDs l’intégrale des enregistrements stéréo de Leopold Stokowski que la RCA Victor a réalisés de septembre 1954 à mars 1975. c’est en fait la réédition à petit prix d’un album publié en 1997 grâce aux bons soins et à la ténacité du producteur John Pfeiffer, et RCA devait bien cet hommage à Leopold Stokowski, car ...
lugansky

Fin du cycle Salonen-Bartok à Paris

Cette dernière levée du cycle Bartok d’Esa-Pekka Salonen à la tête du Philharmonia Orchestra où on y entendit une suite de ballet, un concerto et une pièce symphonique même si intitulée pour la circonstance Concerto pour orchestre, était la remarquable synthèse de tout le cycle puisqu’on y trouvait exactement les mêmes points forts et les mêmes réserves, montrant d’ailleurs la constance de la conception et de la manière du chef. Car ...
brilliant_richard_strauss_edition

Mon royaume pour Richard Strauss

Il était vraiment prévisible que Brilliant Classics publie cette vaste anthologie Richard Strauss, puisque le label néerlandais avait déjà édité auparavant de nombreuses réalisations individuelles consacrées à l’illustre compositeur bavarois : l’anthologie orchestrale Richard Strauss la plus exhaustive par Rudolf Kempe et la somptueuse Staatskapelle de Dresde (9 CD Brilliant 7591) ; l’intégrale de la musique de chambre et de piano (9 CD Brilliant 9231) ; divers opéras et mélodies avec orchestre… Aussi ...
sinopoli2

Giuseppe Sinopoli, l’incompris

Décédé tragiquement, à l’âge de 55 ans, au pupitre, lors d’une représentation d’Aïda à Berlin, le chef d’orchestre-compositeur Giuseppe Sinopoli, commençait seulement à être reconnu par la critique internationale. Différentes rééditions rendent enfin justice à cet interprète au parcours et aux options interprétatives aussi singulières que souvent pertinentes. Natif de Venise, en 1946, Sinopoli étudie la musique au Conservatoire Benedetto Marcello, et en particulier la composition avec Ernesto Rubin de ...
emi_guido_cantelli

Guido Cantelli, destin coupé net

Par un destin troublant de similitude, deux artistes EMI pratiquement contemporains nous furent tragiquement enlevés dans la fleur de l’âge : le corniste anglais Dennis Brain (1921-1957) et le chef d’orchestre italien Guido Cantelli (1920-1956), le premier dans un accident de voiture, le second dans un accident d’avion à l’aéroport d’Orly. Les deux se connaissaient et s’appréciaient mutuellement : c’est d’ailleurs le légendaire corniste que nous pouvons entendre dans les solos de ...
CD_EMI_Icons_Mackerras

Sir Charles Mackerras chez EMI entre 1956 et 1991

Avec ce coffret de 5 CD, la série Icons de EMI rend hommage au chef australien natif de New York, Sir Charles Mackerras, dont la carrière discographique s’étendit de la fin du 78 tours à l’ère la plus moderne de l’enregistrement numérique. Il ne faut d’ailleurs pas se fier à la photographie d’un Mackerras encore bien jeune ornant ce coffret, pouvant laisser croire que nous avons là les enregistrements princeps ...
tetzlaff_c_alexandra-vosding(2)0112

Cycle Salonen-Bartok avec Christian Tetzlaff

Cette deuxième levée du cycle Béla Bartók d’Esa-Pekka Salonen à la tête du Philharmonia Orchestra introduisait pour la première fois un concerto, celui pour violon, moins fréquemment joué que les concertos pour piano, dont le troisième sera interprété par Nikolaï Lugansky en juin 2012 lors d’un prochain concert de ce cycle. Le programme du soir, assez copieux, comprenait en tout quatre œuvres, dont une intruse, puisque le Prélude à l’après-midi ...
mahler6_salonen_signum

Scanner orchestral avec Salonen

Venant après une magistrale Symphonie n°9, cette Symphonie n°6 de Mahler par le bouillant Salonen était très attendue et elle ne déçoit pas ! Salonen offre évidemment une vision de compositeur analytique. Le matériau orchestral est scanné par un musicien qui recherche les multiples portes de la modernité, tirant ostensiblement l’œuvre vers la klangfarbenmelodie. Construite avec une rigueur et une logique supérieure, cette lecture parvient pourtant à dépasser la stricte analyse des notes ...
…stersjšfestivalen 2010

Salonen par la case Bartók

Pour son étape bruxelloise d’une tournée européenne, Esa-Pekka Salonen n’aura pas cherché à se confronter au Bartók « facile », mais il aura offert un programme plutôt rare dans les œuvres choisies et surtout dans son agencement. En introduction, l’orchestre reste dans les coulisses et cède sa place au pianiste Yefim Bronfman et à deux solistes de la phalange pour les Contrastes. Placée apéritif, cette pièce peine à s’imposer dans les vastes proportions ...
mahler2

Mahler : de l’hyperinflation aux années 2010

Si Mahler commençait à s’imposer durablement dans les années 1970. La décennie 1980 fut celle de l’hyperinflation avec une multiplication des enregistrements. Cette fascination pour le compositeur ne fit que s’amplifier et les disques, même en temps de crise de la musique enregistrée, continuent de se multiplier ! La deuxième partie de cette analyse passe au crible les étapes de cette croissance exponentielle. L’hyperinflation des intégrales Entre 1980 et 1995, le ...
emi_ballet_edition_lanchbery

De l’art de la musique de ballet

Sans doute inconsciemment EMI Classics, dans sa belle et récente série « Ballet Edition », rend-il hommage au regretté John Lanchbery (1923-2003), compositeur, arrangeur et chef d’orchestre anglo-australien dont nous avons déjà dit le plus grand bien lors d’une superbe publication des trois ballets de Tchaïkovski. Par sa collaboration avec les danseurs et chorégraphes Sir Frederick Ashton et Kenneth MacMillan, John Lanchbery offrit ses multiples talents au Sadler’s Wells et à Covent ...
Svetlanov

Svetlanov, le vieil homme et l’âme russe

Ce disque du label Ica est artistiquement intéressant car il documente le dernier Svetlanov. Captée quelques semaines avant son décès, en 2002, la Symphonie n°1 de Tchaïkovski témoigne des options interprétatives d’un musicien gagné par une certaine nostalgie bonhomme alliée à une lenteur souvent propre au grand âge. Fuyant les interprétations fougueuses qui firent sa légende, le vieux chef prend son temps et se laisse aller à une rêverie d’hiver, ...
Thomas Beecham et Sibelius

Thomas Beecham et Sibelius

Le chef d’orchestre Thomas Beecham fut l’un des plus fervents défenseurs de la musique de Sibelius. Le chef anglais, né quatorze ans après Sibelius, silencieux à partir de la fin des années 1920 pendant presque trois décennies dans sa retraite solitaire de sa propriété d’Aïnola, ne lui survivra que de quatre années seulement. A l’occasion du 50e anniversaire de la disparition du chef d’orchestre britannique Sir Thomas Beecham (1879-1961), deux ...
Hans Richter-Haaser enfin restitué, mais en partie

Hans Richter-Haaser enfin restitué, mais en partie

C’est certainement à un coup de cœur de l’un ou l’autre membre anonyme de EMI Classics France, amoureux de l’art de Hans Richter-Haaser (1912-1980), que nous devons cette inespérée publication de l’intégrale des gravures beethovenienne du très grand pianiste allemand, et il est tout bonnement scandaleux que ce ne soit pas l’œuvre de EMI Classics International dont le devoir était d’accomplir impérieusement non seulement pareille résurrection, mais bien l’entièreté de ...
EMI met Furtwängler en boite

EMI met Furtwängler en boite

Bayreuth, 29 juillet 1951, concert de réouverture. Quelques pas résonnent sur un parquet, soudain un crépitement d’applaudissements, secs comme une décharge électrique, saluent le chef. Le silence rapidement. Wilhelm Furtwängler, fidèle à sa manière, fait émerger des nimbes la musique de la Neuvième Symphonie de Beethoven pour, en quelques mesures, lui faire déclencher des éclairs jupitériens. Moment historique, enregistré par EMI par l’incontournable producteur anglais Walter Legge, celui-là même qui ...
Edwin Fischer et Wilhelm Furtwängler grands seigneurs

Edwin Fischer et Wilhelm Furtwängler grands seigneurs

De très vieilles connaissances ! Enfin, presque, car la version proposée par Naxos de la Symphonie n°4 en si bémol op. 60 de Beethoven n’est pas celle habituellement publiée par EMI : il s’agit en l’occurrence de la toute première version studio Furtwängler avec la Philharmonie de Vienne, gravée en 78 tours en janvier 1950 et plus rarement rééditée, alors que la plus connue, avec ce même orchestre, fut captée, également en ...
Un label historique anglais de bonne qualité sonore mais de présentation sommaire

Un label historique anglais de bonne qualité sonore mais de présentation sommaire

Le récent label britannique nommé simplement Historic Recordings, entreprise de Paul Terry, vient de nous faire parvenir deux disques consacrés l’un à Tchaïkovski et Liadov par Issay Dobrowen (1891-1953), l’autre à Liszt et Berlioz sous la baguette de Selmar Meyrowitz (1875-1941). Ce label est un peu l’équivalent de son confrère français Forgotten Records, à quelques nuances près : tous deux publient des enregistrements historiques en CD-R produits à la pièce à ...