Archives de l’auteur : Vincent Deloge

avatar

À propos de Vincent Deloge

Analyste financier dans un grand groupe bancaire français, Vincent Deloge oublie régulièrement les ratios économiques dans le confort des théâtres à l’italienne. Saisi par le virus de l’Opéra un soir de novembre 1992 où Ruggero Raimondi sublimait Basilio, il n’a trouvé depuis aucun remède, délaissant progressivement Musset et Montherlant pour célébrer Mozart et Wagner. Quelques collaborations à Forum Opéra et ResMusica plus tard, ayant quitté la terre de Gustave Charpentier pour celle de Paul Le Flem, il s’efforce de communiquer sa passion et défend sans relâche un répertoire français qui, d’Auber à Petitgirard, ne cesse de l’émerveiller et reste pourtant honteusement sous-exploité. Il s’obstine à défendre les gosiers généreux - leur pardonnant volontiers quelques scories - ainsi que les véritables créateurs d’univers scénique. Il déteste les produits surgelés fabriqués par les maisons de disque mais respecte infiniment tous ceux qui entreprennent au quotidien pour ouvrir l’art lyrique à de nouveaux et larges publics.
flute-47320

Flûte enchanteresse à Nantes

Pour terminer la saison sur une note festive, Angers Nantes Opéra a eu l’excellente idée de reprendre la production de la Flûte enchantée signée par Patrice Caurier et Moshe Leiser, et créée ici-même en janvier 2006. A cette occasion, nous n’avions pas caché notre enthousiasme devant une mise en scène qui, sans occulter la dimension initiatique de l’ouvrage, met en avant la composante comique du singspiel mozartien. L’ensemble est soigneusement ...
rigoletto

Fin de saison réussie avec Rigoletto à Rennes

L’Opéra de Rennes, connu pour l’originalité de sa programmation, a toutefois pris l’habitude de terminer chaque saison avec un pilier du répertoire lyrique. C’est Rigoletto qui est à l’affiche cette année, dans une production de l’Opéra de Monte-Carlo créée en 2011. Dans des décors de Rudy Sabounghi qui illustrent l’enfermement des personnages, Jean-Louis Grinda signe une mise en scène des plus conventionnelles - si l’on fait abstraction de la transposition à ...
FALSTAFF Opéra de Tours - mai 2014 © François Berthon

Lionel Lhote, Pancione de grande classe à Tours

A la grandeur tragique de Bérénice succède la fantaisie douce-amère de Falstaff, point final d’une saison d’opéra tourangelle particulièrement éclectique. La production, signée par l’inévitable Gilles Bouillon, a été créée en mars 2007. Avouons-le, le metteur en scène nous a offert des partitions plus abouties ; ici, il se contente d’illustrer l’ouvrage, dans un cadre épuré, en ne reculant pas devant certains effets faciles. Il en résulte toutefois un spectacle ...
BERENICE Opéra de Tours avril 2014 © François Berthon  6018

Enthousiasmante Bérénice à Tours

Grand promoteur du répertoire français, Jean-Yves Ossonce nous présente la rare Bérénice de Magnard qui, depuis sa création à l’Opéra Comique en 1911, n’avait encore connu qu’une seule reprise scénique à Marseille en 2001. Cette « tragédie en musique » ne manque pourtant pas d’attraits, dès l’ouverture qui constitue une très belle pièce de concert. La partition de Magnard, subtile et raffinée, témoigne d’une grande habileté instrumentale et harmonique ainsi ...
67ed44_16e250b6afa24e3b9b6ce99b5a36e561~mv2_d_2069_3103_s_2

Bérénice, opéra en 3 actes d’Albéric Magnard : entretien avec Catherine Hunold

Du 4 au 8 avril 2014, Catherine Hunold incarnera la princesse de Judée dans Bérénice d'Albéric Magnard à l'Opéra de Tours. Elle nous confie aujourd'hui ses impressions sur l'ouvrage et son exigeant rôle titre. ResMusica : Catherine Hunold, vous nous confiiez, il y a quelques mois, avoir trouvé dans le rôle de Bérénice "un véritable challenge vocal, un rôle écrasant non seulement par l’amplitude de sa tessiture mais aussi par sa ...
ossonce

Bérénice, opéra en 3 actes d’Albéric Magnard : entretien avec Jean-Yves Ossonce

Directeur de l'Opéra de Tours, Jean-Yves Ossonce a mis à l'affiche la trop rare Bérénice de Magnard ; chef d'orchestre, il aura la lourde charge de défendre cette partition exigeante et passionnante. Retour sur un compositeur méconnu et un ouvrage atypique. ResMusica : Jean-Yves Ossonce, quatre ans après Le Pays de Ropartz - désigné en 2008 par le Syndicat professionnel de la critique comme meilleure production lyrique créée en province – et ...
garichot

Bérénice, opéra en 3 actes d’Albéric Magnard : entretien avec Alain Garichot

Alain Garichot, qui signe la nouvelle production de Bérénice de Magnard à l'Opéra de Tours, nous fait part de ses impressions et de ses ambitions avec sa passion coutumière.  ResMusica : Alain Garichot, quatre ans après le Pays de Ropartz couronné en 2008 meilleure production lyrique en province, vous retrouvez l'Opéra de Tours pour une autre rareté du répertoire français : Bérénice de Magnard. Comment avez-vous découvert cet ouvrage ? Alain Garichot ...
magnard2

Bérénice, opéra en 3 actes d’Albéric Magnard (1) : introduction

En prélude aux représentations de la rare Bérénice de Magnard à l'Opéra de Tours du 4 au 8 avril prochain, nous vous proposons de découvrir cet ouvrage méconnu en compagnie des principaux artisans de cette nouvelle production.  Bérénice, tragédie en musique en trois actes d'après la tragédie de Racine, poème et musique d'Albéric Magnard (1865-1914) Baron, dans l'Oise, 3 septembre 1914, Albéric Magnard succombe dans l'incendie de sa maison provoqué par des ...
pecheur-39189

Quatuor vocal d’exception pour les Pêcheurs de perles à Angers

La partition des Pêcheurs de perles comporte de réelles beautés mélodiques d’ailleurs saluées par Hector Berlioz qui y trouvait « un nombre considérable de beaux morceaux expressifs pleins de feu et d’un riche coloris », mais il faut convenir qu’elle ne brille pas toujours par sa subtilité dans le rythme obstiné ou dans le traitement des chœurs. En exagérant le contraste, la lecture de Mark Shanahan contribue à souligner ces faiblesses et ...
P18-CULT_1429-FORTUNIO_GJE-01

Le charme si français de Fortunio à Rennes

La très belle production proposée par l’Opéra Comique en 2009 a permis de remettre en évidence les mérites de la partition de Messager qui allie simplicité et sophistication, élégance et passion. Le compositeur y fait preuve d’une belle patte mélodique et d’une réelle science de l’orchestration qui confèrent au genre léger de la comédie lyrique ses lettres de noblesse. Aussi c’est avec joie que nous accueillons cette nouvelle réalisation coproduite ...
andrea hill carmen tours14

Carmen à Tours, Andrea Hill mezzo à suivre

Nul n’ignore les affinités de Jean-Yves Ossonce et de sa phalange avec le répertoire français de la seconde moitié du XIXe siècle et des deux premières décennies du XXe. Cette reprise de Carmen en administre une nouvelle preuve flagrante. La lecture orchestrale s’inscrit dans la grande tradition française combinant une parfaite maîtrise rythmique, un sens aigu de la dynamique et un souci permanent de la couleur instrumentale. Nous retiendrons en particulier ...
Turc-35320

Le Turc en Italie à Nantes : un pur moment de plaisir

En cette période de fête, Angers Nantes Opéra a choisi de confier une nouvelle production de ce bijou rossinien à l’homme de théâtre anglais Lee Blakeley qui a fait le bonheur du public du Châtelet avec ses mises en scène de comédies musicales. Au regard de la chaleur et de la durée des saluts, on peut affirmer que le public nantais a éprouvé le même plaisir à la vision de ce ...
atherine-hunold-1000x1000

Catherine Hunold, soprano pour une grande carrière

Quelques mois après une Brunnhilde très remarquée à l’Opéra de Rennes et alors qu’elle entamait les répétitions de Dialogues des Carmélites pour Angers Nantes Opéra , Catherine Hunold est revenu pour ResMusica sur quelques jalons importants de sa jeune carrière et évoque ses projets à venir. « J’ai toujours eu une profonde attirance pour Berlioz. » ResMusica : Votre début de carrière, depuis la Nonne sanglante à l’Opéra de Montpellier, a été principalement ...
Carmelites-29445 (2)

Nantes : Dialogues des carmélites tout en subtilité

C'est à un véritable questionnement sur la foi que nous invite Mireille Delunsch, signataire de cette coproduction avec l'Opéra national de Bordeaux. L'artiste connaît parfaitement cet ouvrage pour avoir interprété Blanche de la Force il y a vingt ans, et plus récemment Madame Lidoine. Ceci lui permet de caractériser avec soin chacun des protagonistes et de réaliser un spectacle d'une réelle intelligence et d'une grande sensibilité, au succès duquel contribuent ...
OrlandoN450

A Rennes Orlando démarre en fanfare

Cette nouvelle production d’Orlando s’inscrit dans une tournée de deux mois qui, après Lorient et Brest, fait étape à l’Opéra de Rennes avant le Capitole de Toulouse et l’Opéra royal de Versailles. C’est dire si l’enjeu est important. Ce soir, Jean-Christophe Spinosi et sa formation évoluent dans leur répertoire de prédilection et le résultat est d’une évidence absolue. Le chef, dynamique et souriant, nous offre un Orlando limpide, nuancé et entrainant, ...
Don Giovanni Opéra de Tours  10 oct 2013  Fr Berthon  8835 (3)

Don Giovanni à Tours : Tassis Christoyannis, libertin magnifique

Quelques mois après un impressionnant Germont à Nantes, Tassis Christoyannis signe une nouvelle prestation de haut vol en incarnant Don Giovanni dans la nouvelle production proposée par les Opéras de Tours et de Reims. Vocalement irréprochable, titulaire d’un diplôme supérieur ès mezza voce, il dévore Finch'han del vino avec une facilité déconcertante (quel souffle !)  avant d’aborder la sérénade avec un luxe de nuances qui la rendra mémorable. Scéniquement, il domine ...
traviata (c) Jef Rabillon pour Angers Nantes Opéra

Eternelle Traviata à Nantes

Emmanuelle Bastet, qui signe sa quatrième mise en scène pour Angers Nantes Opéra, cherche à souligner l’intemporalité et l’universalité de l’ouvrage en refusant tout cadre précis. Le rideau s’ouvre sur la chambre de Violetta entièrement recouverte de miroirs symbolisant l’idée de narcissisme mais aussi d’apparences trompeuses. Pendant l’ouverture, à rideau ouvert, c’est la maladie qui est d’abord évoquée, puis aussitôt la frivolité avec cet extravagant placard contenant des dizaines de ...
Crédit photographique : Maïra Kerey (Violetta) © Laurent Guizart

À Rennes, La Traviata pour tous

Quatre ans après Don Giovanni et deux ans après L’Enlèvement au Sérail, c’est La Traviata qui a été choisie par l’Opéra de Rennes pour son évènement biennal mêlant diffusion populaire (retransmission en direct le 4 juin sur grand écran dans plusieurs villes bretonnes ainsi que sur les chaînes de télévision locales) et nouvelles technologies de l’image, du son et du numérique. Jean-Romain Vesperini a choisi de transposer l’action dans l’Italie des ...
L'Aiglon -Carine Séchaye (Duc de Reichstadt) ©  François Berthon

Tours : l’Aiglon royal

En 2004, Renée Auphan, alors directrice de l’Opéra de Marseille, avait remis à l’affiche L’Aiglon de Honegger et Ibert dans une remarquable mise en scène de Patrice Caurier et Moshe Leiser, qui n’avait malheureusement pas connu de reprises jusqu’à cette année. Les Opéras de Lausanne et de Tours ont eu l’excellente idée de s’associer pour donner une nouvelle vie à ce spectacle, Renée Auphan en assurant désormais la régie. On ne ...
Enlèvement_nantes

Nantes : L’Enlèvement au sérail sauvé par sa distribution

Après Montpellier et avant Liège, la production de l’Enlèvement au sérail signée par Alfredo Arias fait étape à Nantes. Le metteur en scène rejette toute turquerie et choisit l’intemporalité pour centrer son propos sur les caractères et les confrontations. Malheureusement, il n’est pas en mesure de nous proposer la direction d’acteurs au cordeau qui légitimerait cette option. Sa régie se révèle assez statique et impose trop souvent aux chanteurs une ...
catherine hunold

Rennes : Catherine Hunold, la nouvelle Brünnhilde

Afin de favoriser la diffusion de son œuvre, Richard Wagner avait autorisé la réalisation de versions pour orchestres réduits de ses ouvrages. C’est le cas de cette Coburger Fassung de la Walkyrie proposée en concert par l’Opéra de Rennes en collaboration avec le Théâtre de Cobourg, qui fait appel à une soixantaine d’instrumentistes. Les cordes ne sont pas impactées par cette réduction d’effectif qui affecte en revanches les cuivres et ...
ac gillet-tours

Anne-Catherine Gillet, magnifique Juliette à Tours

L’un des principaux attraits de cette nouvelle production tourangelle de Roméo et Juliette était la prise de rôle en Juliette d’Anne-Catherine Gillet. Depuis ses premiers pas dans la troupe de l’Opéra Royal de Wallonie à la fin des années 90, la soprano belge a en effet construit sa carrière avec une grande sagesse et un succès certain. Après une entrée en scène légèrement tendue, elle nous impressionne au fil des ...
chapeaupaille-2003

Nantes célèbre Nino Rota

C’est à Palerme, le 21 avril 1955, que fut créé le Chapeau de paille d’Italie, opéra de Nino Rota anachronique par son sujet de pure comédie comme par son respect de la grande tradition italienne. Les cliens d’œil à Rossini sont en effet appuyés, de l’ouverture à l’inévitable scène d’orage, tandis que l’écriture décalée du rôle d’Elena s’apparente clairement à celle d’une héroïne de Bellini. La partition n’est pourtant en ...
lost_rennes

Lost in the stars à Rennes

Saison après saison, Alain Surrans parvient à nous faire oublier la faiblesse des moyens financiers de l’Opéra de Rennes à coups de flair et d’audace. Il confirme ce fait en ouvrant la saison avec une production bâtie par Opéra Eclaté de Lost in the stars, le testament lyrique de Kurt Weill. Comédie musicale ? Peut-être par la forme : un théâtre interrompu par des numéros lyriques s’inscrivant dans la pure ...
deuxveuves-145278

Les Deux Veuves, superbe ouverture à Angers

En ouverture de la saison, Angers Nantes Opéra propose la création scénique française du cinquième opéra de Bedřich Smetana, Les Deux Veuves, créé à Prague en 1874 et inspiré d’une comédie de salon française. Il est inexplicable qu’un tel joyau soit resté aussi longtemps ignoré car la partition est un régal d’invention mélodique, de science du coloris orchestral et de vivacité rythmique, avec un juste équilibre entre le rire et ...
MACBETH Opéra de Tours 11 mai 2012 © Fr Berthon  6517

Macbeth à Tours : brillante fin de saison

Pour cette nouvelle production de Macbeth présentée en conclusion de la saison tourangelle, Gilles Bouillon reste fidéle à ses principes : un cadre scénique épuré auquel quelques accessoires donnent sens, un souci d’intemporalité en convouant toutes les époques pour n’en caractériser aucune, un travail minutieux de mise en évidence des ressorts dramatiques de l’ouvrage, une direction d’acteurs assez conventionnelle mais toujours précise. Il souligne en particulier le caractère profondément nocturne ...
boheme-128677b

A Nantes, une Bohème inventive

Précisons-le d’entrée, à Nantes la vaste nef de la Cité des Congrès ne constitue pas le meilleur écrin acoustique pour une représentation de La Bohème, obligeant plus d’une fois les chanteurs à forcer leurs moyens et remettant en cause les équilibres entre fosse et plateau. Aussi est-ce avec clémence que nous jugerons les performances vocales et orchestrales, sans doute plus convaincantes aux oreilles des auditeurs du quai d’Angers à la ...
Charles Gumery, La Poésie, couronnement gauche du Palais Garnier © Jastrow

La création lyrique à l’Opéra de Paris : l’année 1911

L’année 1911 n’offrit aucune création mondiale à l’Opéra de Paris, mais nous nous arrêterons cependant sur les représentations de Déjanire de Camille Saint-Saëns. Pour le reste, le millésime ne manqua pas d’intérêt. Le 3 mai, en couplage avec le ballet España, André Messager avait en effet décidé de donner une nouvelle chance à la Gwendoline de Chabrier, dix-sept ans après sa création in loco et avec la très séduisante Maria Kousnetzoff ...
Tauran_rennes12_vign

La Princesse jaune, l’audace est payante

L’Opéra de Rennes confirme, au fil des saisons, que l’on peut disposer de moyens financiers limités et proposer des saisons de haute qualité. Après la version originale reconstituée de Jenufa en première française, après un jubilatoire Mariage secret offert pour les fêtes de fin d’année, après un Tour d’écrou illuminé par la prise de rôle de la captivante Marie-Adeline Henry en Miss Jessel, voici le tour de la Princesse jaune ...
orphee-123636b

A Nantes, Orphée en noir et blanc

Orphée et Eurydice constitue la troisième collaboration entre Emmanuelle Bastet et Angers Nantes Opéra après une Etoile jubilatoire  et un remarquable Lucio Silla. La réalisatrice s’est, dans cette nouvelle production de la version révisée par Hector Berlioz, attachée à caractériser le voyage intérieur d’Orphée. Tout démarre mollement avec un dispositif minimaliste, une expression un peu forcée de la douleur du poète et une entrée fastidieuse du chœur, mais la cohérence du ...