TDK

Ariane à Naxos, non, à Zurich !

Ariane à Naxos, non, à Zurich par Christoph von Dohnányi !

Petite merveille du duo Strauss Hofmannsthal, l’Ariadne auf Naxos que nous connaissons aujourd’hui n’en est pas moins l’héritière d’une fausse bonne idée consistant à mêler opéra séria et opéra buffa, ce qui conduisit sans doute à l’échec de la première mouture de l’œuvre en 1912. L’idée géniale fut alors d’ajouter un prologue où seraient mises en scène les raisons du mélange des genres, suivit de la représentation remaniée et raccourcie ...
Surtout pour les oreilles…

Une forza del destino surtout pour les oreilles…

Les mélomanes du mai musical florentin de 2007 ont eu bien de la chance. Réunir un aussi beau plateau, par les temps qui courent, tient en effet du prodige, tant les grandes voix verdiennes sont venues à manquer aujourd’hui. Ainsi, Violeta Urmana s’affirme très certainement comme la meilleure titulaire du rôle de Leonora, et on reste médusé devant tant d’opulence vocale. La voix est longue et homogène sur toute la ...
Mascagni à Baia, toujours et encore prégnant

Mascagni à Baia, toujours et encore prégnant

En dépit de ses défauts souvent soulignés (écriture manquant de raffinement pour certains, caricature des caractères pour d’autres), l’opéra en un acte Cavelleria rusticana de Pietro Mascagni (1863-1945) n’en demeure pas moins l’une des musiques les plus jouées sur l’ensemble des scènes du monde entier. Et ce, pratiquement depuis sa création au théâtre Costanzi de Rome le 17 mai 1890. Classé à juste titre comme représentatif de ce que l’on ...
Des trois oranges à croquer !

Des trois oranges à croquer !

En décembre 2005, Gerard Mortier avait offert au public parisien un Amour des trois oranges très grand public réglé avec efficacité par son vieux compère Gilbert Deflo. Le metteur en scène gantois use, avec un peu de facilité, d’une transposition dans le monde de la Comedia dell’Arte avec des effets secondaires du Paris Art déco mondain, luxueux et polisson. Cependant son travail s’avère poétique et spectaculaire car les décors et ...
Pour rendre hommage à Joe Zawinul

Pour rendre hommage à Joe Zawinul

Né à Vienne, musicien de Miles Davis, cofondateur avec Wayne Shorter du groupe mythique Weather Report (où jouait également le bassiste légendaire Jaco Pastorius) puis fondateur du Jœ Zawinul Syndicate, le pianiste et compositeur Jœ Zawinul fut un pionnier de l’électronique et une figure majeure du jazz rock. Après son décès le 7 août 2007 d’un cancer de la peau, quoi de plus naturel que de remettre au goût du ...
Le songe d’une nuit d’été au Teatro alla Scala

Le songe d’une nuit d’été au Teatro alla Scala

Compositeur serein et équilibré, Mendelssohn penchait pour les atmosphères brillantes et lyriques. Il est resté fidèle tout au long de sa vie à un idéal de beauté « classique ». Son esprit optimiste, sa veine romantique, le traitement mélodique limpide associé à une maîtrise parfaite de l’orchestration trouvent son application dans cette œuvre tirée de la comédie homonyme de William Shakespeare : Le songe d’une nuit d’été. Balanchine, transformant le sujet en ...
Une «Flûte enchantée» enchanteresse

Une «Flûte enchantée» enchanteresse à Garnier

Ce DVD est le reflet de la mise en scène de la Flûte enchantée réalisée en 2001 au Palais Garnier par le regretté Benno Besson. C’est ainsi avec un immense plaisir que l’on retrouve ce spectacle enchanteur et ses images envoûtantes tirées tout droit du conte de fée, auxquelles les superbes éclairages d’André Diot confèrent un aspect littéralement magique. Si certains costumes peuvent paraître un rien douteux, comme par exemple ...
Il Trittico au « Teatro comunale » de Modène

Il Trittico au « Teatro comunale » de Modène

Les occasions de voir Il trittico de Giacomo Puccini ne sont pas nombreuses, loin s’en faut, et on se réjouira de pouvoir visionner ce spectacle donné en février 2007 au Teatro Comunale de Modène. Autant la mise en scène de Cristina Pezzoli que les costumes de Giacomo Andrico, superbement filmés par la caméra de Loreena Kaufmann, méritent qu’on s’attarde sur ce très beau spectacle qui parvient, et le pari n’était ...
Don Calros Ramon Vargas

Don Carlos avec Ramón Vargas, pur chef-d’œuvre

Don Carlos, le plus abouti des opéras français de Verdi est enfin donné dans son intégralité, avant toutes les coupures, même celles opérées dès la création, à l’Opéra de Paris en 1867. Si le fait de remonter à la partition d’origine est légitime, ce sont les justifications dramatiques qui donnent raison à ce retour du texte primitif, à l’urtext, et au travail premier des librettistes et du musicien. Une version ...
La Dame de Pique sur le carreau

La Dame de Pique par Gennady Rozhdestvensky : sur le carreau

Quand Gennady Rozhdestvensky suit Lev Dodin qui prend la main pour La Dame de Pique, le spectateur est en droit d’espérer un spectacle de qualité, original et enlevé. D’autant que le plateau de chanteurs ne peut que retenir l’attention et inciter à la curiosité. Pourtant, dès les premières minutes, musiciens et chanteurs-acteurs vont globalement décevoir les attentes et espérances. D’abord, la mise en scène. Originale, certes. Qui part d’un concept intéressant : ...
Un Poulenc puissant et désuet à la fois

Un Poulenc puissant et désuet à la fois

Le sommet dramatique des Dialogues des Carmélites, le drame lyrique que Francis Poulenc élabora au cours des années 1953-1956 se situe incontestablement dans le quatrième tableau du troisième et dernier acte : « Salve Regina, mater misericordiae ». La foule regarde passer les quatorze carmélites condamnées à mort. Une conduite au supplice particulièrement réussie. Nous sommes en pleine tourmente révolutionnaire. D’ailleurs l’histoire s’inspire d’un fait réel survenu le 17 juillet 1794 à Paris. Le ...
Tosca en chair et os

Fiorenza Cedolins, Tosca en chair et os

Que l’on ne dise plus jamais qu’une direction d’acteur nuancée et variée soit impossible aux Arènes de Vérone ! Car cette Tosca, enregistrée sur le vif en juillet 2006, prouve le contraire. Pour une fois, on ne voit pas de choristes immobiles ni de solistes ouvrant les bras sans raison apparente. On voit au contraire des caractères en chair et os, interprétés par de véritables chanteurs acteurs. Leur jeu à la ...
La Flûte pour les enfants…germanistes

La Flûte pour les enfants…germanistes

Le spectacle figurant sur ce DVD est une émanation de la fameuse production salzbourgeoise autrefois mise en scène par Jean-Pierre Ponnelle, celle qui fut créée à la Felsenreitschule en 1978 et donnée au festival lors de neuf saisons consécutives. Ces représentations légendaires, notamment marquées par le choix de présenter au public l’intégralité du dialogue de Schikaneder, furent également immortalisées par une très belle version discographique jadis publiée chez RCA, et ...
Don Pasquale : la veine comique-sentimentale de Donizetti

Don Pasquale : la veine comique-sentimentale de Donizetti

Don Pasquale, comédie musicale bourgeoise, témoigne bien du grand sens de l’humour de Donizetti et inaugure le genre comique-sentimental. Il ne s’agit pas d’un opéra « larmoyant », mais d’une nouvelle veine pathétique et mélancolique dans laquelle le compositeur enveloppe ses personnages. Composé en onze jours, l’opéra fut représenté au Théâtre Italien de Paris le 3 janvier 1843. À cette époque, Donizetti est le compositeur italien le plus connu à l’étranger. Pour son ...
La Cenerentola

Cenerentola brillante mise en scène par Paul Curran

La Cenerentola reste, devant l’histoire, l’œuvre qui affirma définitivement aux oreilles du public romain le génie du jeune Rossini (à peine âgé de 25 ans), après le houleux succès du Barbiere di Siviglia au théâtre Argentina de la même ville, en février 1816. Ayant offert La Gazzetta et Otello aux théâtres napolitains, Rossini retourna donc presque aussitôt à Rome pour la création de La Cenerentola, le 25 janvier 1817. L’argument ...
Lourde et indigeste Italienne

Lourde et indigeste Italienne

A priori, l’acquéreur confiant de ce DVD se prépare à passer une réjouissante soirée en tête-à-tête avec son téléviseur. D’abord pour l’œuvre, premier chef-d’œuvre dans le domaine buffa d’un tout jeune compositeur de 21 ans, qui vient de connaître, trois mois plus tôt, la consécration dans le domaine seria avec Tancredi. Ensuite pour l’affiche, qui aligne quelques noms reconnus en matière de chant rossinien. Enfin, pour l’étiquette « Opéra National de ...
Le Simon Boccanegra de Thomas Hampson

Le Simon Boccanegra de Thomas Hampson

Trop longtemps et injustement délaissé par les programmations, Simon Boccanegra bénéficia d’un regain d’intérêt dans le dernier quart du XXe siècle, à la suite du retentissant succès de la production milanaise de Giorgio Strehler réunissant Piero Cappuccilli, Mirella Freni et Nicolai Ghiaurov sous la baguette de Claudio Abbado. Signe de ce retour mérité au répertoire, la présente production, captée en 2002 au Staatsoper de Vienne et reprise d’une production du ...
Turandot

Turandot au Liceu

Le DVD ici chroniqué témoigne du spectacle proposé au Gran Teatre del Liceu de Barcelone au mois de juillet 2005. Le compositeur offre au rôle titre, une soprano dramatique d’une grande intensité que Luana DeVol, sculpturale et glaciale à souhait, défend avec un talent remarquable. Le prince inconnu, Calaf, est incarné avec conviction par Franco Farina, au timbre impressionnant (bien que parfois limite dans les forte fortissimo) comme son physique d’ailleurs. ...
Sacré Rossini !

Sacré Rossini !

Grand mystère des publications, voici que paraît en DVD la troisième intégrale de Tancredi de Rossini ! Certes, l’œuvre est magnifique, premier des opere serie de prestige du compositeur. Il y souffle, comme dans L’Enlèvement au sérail de Mozart, un vent de jeunesse, d’enthousiasme, mêlé à la maturité du compositeur. Le premier chef-d’œuvre serio de Rossini, en quelque sorte. Mais doit-on rappeler aux programmateurs, aux producteurs, que les chefs-d’œuvre de la maturité, ...
Elektra

Elektra par Christoph von Dohnányi à Zurich

Ces derniers mois le DVD vient en renfort salutaire à l’opéra, et de manière tout à fait opportune et efficace. Et souvent de façon fort enthousiasmante. Pour une somme assez modeste, il devient loisible de regarder et écouter le répertoire d’opéra le plus large possible. Le sous-titrage multilingue contribue également à rendre plus intelligibles tous ces chefs-d’œuvre merveilleux. Richard Strauss, à l’instar de tant d’autres bénéficie amplement de ce mouvement. ...
Le Chevalier à la rose

Le Chevalier à la rose

Il est peut-être né en Bavière mais c’est bien l’art de l’Autrichien Mozart que Richard Strauss habite après s’être abreuvé aux sources du post-romantisme. Non sans succès d’ailleurs ! Avec l’écriture du Chevalier à la rose (1911) il abandonne les satisfactions d’une auto-glorification pour décider de se complaire au sein d’un art, à ses yeux immortel et porteur de valeurs éternelles. Des succès innombrables accompagnèrent la métamorphose qui aujourd’hui encore rendent compte ...
Rigoletto

Rigoletto à Vérone

D’un festival l’autre… mais toujours en Italie. La captation de Rigoletto encore proposée par TDK est celle d’une production des Arènes de Vérone. C’est un habitué des scènes immenses qui prend en charge l’occupation de l’espace, Charles Roubaud, bien connu pour ses mises en scène aux Chorégies d’Orange. Le spectacle est de bonne facture et les tenues vocales épanouies. Le public est en particulier conquis par un magnifique duo entre Rigoletto ...
Enlèvement au sérail

Enlèvement au sérail au Mai Musical Florentin

Plutôt que demander aux productions ce qu’elles ne sont pas en mesure d’offrir, mieux vaut y prendre ce qu’il y a de bon, sans y chercher des versions de référence. Prendre alors cette livraison du Mai Musical Florentin pour ce qu’elle est, un spectacle extrêmement sympathique et divertissant. Sans arrière-pensée ni second degré, Eike Gramms fait de l’Enlèvement au sérail la turquerie légère qu’est substantiellement ce singspiel. Zubin Mehta, sans abus ...
Verdi, Aida

Aida mise en scéne par Franco Zeffirelli

En matière de production lyrique, le savant mélange de l’inédit et du rituel est à la source de presque toutes les réussites récentes, surtout lorsque le DVD en prolonge et en approfondit la leçon. Dans cette édition - commémorant, au petit théâtre de Busseto, le centenaire de la mort du compositeur - d’Aida, chef-d’œuvre consacré par un siècle d’inaltérable triomphe, le plus remarquable reste le soin avec lequel tous ses ...
Agréable à l’oreille et médiocre à l’œil

Günter Wand et Bruckner, agréable à l’oreille et médiocre à l’œil

Regarder Günter Wand diriger ne constitue pas un spectacle particulièrement affriolant. Cette appréciation n’altère en rien la qualité de l’interprétation du grand chef d’orchestre allemand récemment disparu. Dans ce répertoire qu’il connaît parfaitement bien, il dirige ses troupes avec autorité, précision et amour de cet art musical servi avec talent pendant de nombreuses décennies. L’Orchestre symphonique de la NDR joue la Symphonie n° 5 de Schubert et la Symphonie n°1 de ...
Une solide Gioconda

Une solide Gioconda avec Deborah Voigt

Monter la Gioconda n’est pas chose facile. Il faut réunir six chanteurs hors pairs, des masses chorales et orchestrales aguerries et un corps de ballet. Nous ne sommes pas loin du Grand Opéra, mais revu à l’italienne. Quant au rôle-titre, il demande une endurance et un gosier à toute épreuve. Ces raisons expliquent que l’œuvre soit beaucoup moins jouée de nos jours qu’il y a un demi-siècle. Le Liceu a ...
Verdi en français…pour qui ?

Verdi en français…pour qui ?

Depuis quelques années la discographie de Giuseppe Verdi s’est vue agrémentée des versions françaises de ses opéras. Parfois re-cuisinées mais, hormis Don Carlos (dont l’original est dans la langue de Molière), l’intérêt de ces phagocytages reste d’un intérêt limité pour le grand public. Si toutefois le disque peut apporter un léger intérêt à l’écoute d’une œuvre dans sa version originale et si sa reproduction scénique et sa retransmission en DVD ...
Derrière les apparences

La finta giardiniera par Harnoncourt, derrière les apparences

Lentement, très lentement, l’année Mozart touche à sa fin. Nous avouons un certain soulagement, tellement on a été submergé en pays germanique de nouvelles productions et reprises, de nouveaux enregistrements, rééditions et compilations, tous dédiés au génie autrichien. Et tout de même, cette année Mozart nous réserve encore de belles surprises dont cette superbe Finta giardiniera, enregistré en février dernier à l’Opéra de Zürich. Pour l’occasion, l’acteur Tobias Moretti, célèbre ex-commissaire ...
Così fan tutte  selon Patrice Chéreau

Così fan tutte selon Patrice Chéreau

Pas de décor. Comme si tout n’était pas encore prêt au moment de la première. Fiordiligi et Dorabella semblent répéter leur « Ah guarda sorella ». Peut-être est-ce la générale. Elles sont déjà en costumes, mais pas encore dans un décor. Elles commencent à chanter sans avoir en main les indispensables médaillons qui représentent leurs fiancés et qu’elles sont censées se faire admirer l’une à l’autre. Vite un accessoiriste leur distribue des ...
Boris Godounov et Willy Decker : Slava Tsar Boris Fyoderevitch

Boris Godounov et Willy Decker : Slava Tsar Boris Fyoderevitch

En provenance directe du Nederlandse Opera d’Amsterdam qui en est le producteur, ce Boris Godounov, présenté dans sa première version originale (donc sans l’acte polonais, et sans rôle féminin important, mais avec la scène de Saint-Basile), se veut « conceptuel ». La mise en scène de Willy Decker plonge cet épisode sombre de l’histoire de la Russie des tsars dans un mélange de d’Union Soviétique des années 30 (lors de la prise ...