Lieu : Lille

A Lille, Mahler est chez lui

A Lille, Mahler est chez lui

Début de saison lilloise Pour le début de la saison d’abonnement de l’Orchestre national de Lille dans son port d’attache du Nouveau Siècle, Jean-Claude Casadesus a choisi un programme assez court, couplant Prélude et Mort d’Isolde de Wagner au Chant de la terre de Gustav Mahler. Ce programme a été donné également au Festival de Laon et à la Cité de la Musique à Paris. Le prélude de Tristan par Casadesus, austère, ...
Double réussite

Double réussite

Le Barbier de Séville Deuxième manche de la confrontation Paisiello-Rossini par l’Atelier Lyrique de Tourcoing, qui se déplaçait en voisin à l’Opéra de Lille. Reprenant le même décor et une distribution presque identique aux représentations du Paisiello de février (lire notre chronique), cette production a beaucoup gagné au changement de lieu, les intentions théâtrales sont plus claires, le jeu d’acteur plus fluide, et l’utilisation du décor, toujours la même grande cage ...
Charles Gounod, Faust

Faust de Gounod à l’Opéra de Lille

Le public est venu en nombre ce dimanche au magnifique Opéra de Lille pour cette fastueuse production de Faust qui créée la saison dernière au Royal Opera House de Covent Garden est passée par Monte-Carlo et Trieste avant d’arriver dans la Métropole Nordiste. De la distribution réunie, on se serait volontiers passé du chevrotant Paul Charles Clarke, qui serait peut-être un Faust apprécié à l’Opéra de Milwaukee ou à Houston, ...
Les contes d’Ernman ou la bombe blonde

Les contes de Malena Ernman ou la bombe blonde

Le pire est redouté lorsque s’avance, flanquée de son comparse pianiste, une blonde pulpeuse ultra sexy (style Kylie Minogue) aux appâts ravageurs. Presque un choc : on a l’impression de voir devant nos yeux ébahis la Kim Novak de Vertigo ; ou, surgie de la comédie musicale hollywoodienne, La blonde ou la rousse. Un clone de Miss Kozena ? Que nenni. Dès que le chant éclaire cette salle de pierre, de marbre et de ...