Lieu : Nice

Chagall reçoit Webern et Schubert

Chagall reçoit Webern et Schubert

Solistes de l’Orchestre Philharmonique de Nice Ce soir encore les vitraux du Musée Chagall servirent d’écrin aux concertistes de l’orchestre philharmonique de Nice, réunis en quatuor d’abord, puis en octuor, pour une soirée chaleureuse et intime où chacun put mettre en valeur ses talents d’ordinaire noyés au sein de la masse orchestrale. Qu’ils soient solistes ou non, tous ont donné un net aperçu de la qualité des musiciens niçois, particulièrement Pascal ...
Fantastique Annick Massis

Fantastique Annick Massis dans Les Contes d’Hoffmann

S’il est une chose qu’il faut saluer avant toute autre, ce soir, c’est bien l’extraordinaire performance d’Annick Massis qui, malade, a tenu avec brio le quadruple rôle. Une légère faiblesse dans certains graves et une petite baisse de puissance sur la fin, mais une magnifique interprétation d’Olympia. Il fallait être habitué à la voix claire et pure de la chanteuse pour percevoir sa gêne. Ovationnée par le public pour cette ...
De Beethoven à Lutoslawski

De Beethoven à Lutoslawski par Antoni Wit

Sans aucunement dévaloriser l’auditorium du Conservatoire, une telle soirée aurait mérité l’opéra. L’orchestre a retrouvé sa verve qui avait quelque peu pâli lors des deux dernières représentations de l’année 2008. Cette fois-ci il était bel et bien là, tel qu’on le connaît, fin et précis, uni et clair. Ce fut, du reste, la carte maîtresse de l’interprétation de la Petite suite de Lutoslawski, dont la grande précision des ostinatos fut ...
Noël à l’Opéra de Nice en 1895

Noël à l’Opéra de Nice en 1895

Orchestre Philharmonique de Nice D’emblée, en prenant la parole – fait rarissime dans des maisons aussi sérieuses ! –, Hervé Niquet a souhaité inscrire ce concert dans l’ambiance familiale de Noël. Passionné comme à l’accoutumée, avec beaucoup d’humour et de simplicité, il a commenté les œuvres choisies, en transportant le public au cœur du tout-Paris du XIXe siècle, se pressant les veilles de fêtes dans les églises de la capitale pour entendre ...
Une hirondelle sans fard

Une hirondelle sans fard

La Rondine Disons le sans ambages, cette soirée niçoise ne fut pas à la hauteur de ce que l’opéra de Nice nous propose d’ordinaire. On ne peut pas dire que c’était mauvais, c’était juste fade et sans saveur. Les voix étaient faibles, trop faibles, sans puissance. Lorsque la puissance était là c’était plutôt une confusion criarde, comme sur la fin de l’acte II, lors du ballet, lui-même confus et inégal. Les ...
Une agréable rencontre

Debussy et Beethoven réunis chez Chagall

Si la soirée, quoique fort simple, fut relativement agréable, on peut toutefois se demander ce qui a présidé au choix des pièces. Il semble bien que ce soit la simple présence simultanée des instrumentistes, car unir dans une même soirée Beethoven et Debussy est de soi insolite, quand on sait la distance prise par le jeune Debussy après son échec cuisant lors de l’exécution de l’opus 111 du maître de ...
Création de Trame IX à l’Opéra de Nice

Création de Trame IX à l’Opéra de Nice

De ses mains, il polit avec autant de finesse que de précision la pâte hétérogène qu’il a entre sous les doigts. De fils divers et épars il tisse une seule toile à la fois complexe et profondément unie. Comme contemplant ces bobines l’une après l’autre, il les laisse d’abord se dérouler puis s’enrouler autour de ses mains en une trame soyeuse faite de cachemire et de tissu damassé. D’une main ...
Les pulsions atemporelles du mal

Les pulsions atemporelles du mal

Macbeth au Kremlin «Elle ne tiens pas la note !» Certainement Verdi aurait-il été ravi de cette remarque naïve d’un spectateur de l’opéra de Nice ce mardi soir. Il est de fait assez rare que le défaut de qualité soit la clef de la réussite. Et on peut dire que ce soir presque tout était réussi. Car mal chanter est à la portée de tout le monde, mais bien chanter mal demande une ...
Flamboiements niçois d’une Turandot sonorisée

Flamboiements niçois d’une Turandot sonorisée

Fin de saison scintillante pour l’Opéra de Nice. Plus précisément pour les ressources locales de l’institution : son directeur, Paul-Emile Fourny, l’orchestre philharmonique de Nice dirigé par son chef Marco Guidarini, les chœurs (étoffés), le ballet de l’Opéra, renouvelaient, ces 17 et 18 juin, le projet populaire d’opéra sonorisé, initié l’an dernier avec Carmen dans ce même Palais Nikaia, qui est pour les niçois ce que le palais omnisports de Bercy ...
Salomé

Salomé dans la cale d’un vaisseau…

Nouvelle escale d’une production mémorable qui a déjà hissé pavillon à Saint-Etienne, dans une distribution légèrement différente. Lire à ce propos la chronique de notre consœur Catherine Scholler. La saison 2004/2005 de l’opéra de Nice finit donc en beauté. Avant l’été, il reste Turandot au palais Nikaïa à la mi-juin (critique à suivre sur Resmusica). Dans le splendide écrin de la salle de l’Opéra, le premier chef-d’œuvre de Richard Strauss ...
Agnes Mellon en concert

Agnes Mellon en concert

Une coupure d’électricité des Bouches-du-Rhône jusqu’à Menton a conféré au concert d’Agnès Mellon une touche imprévue, « vénitienne », en l’église bleue de Saint-François-de-Paul à Nice, déjà somptueusement baroque par son architecture et située en face de l’Opéra. Les dominicains qui réservent un accueil quasi permanent à l’ensemble de Gilbert Bezzina ont sorti de leur trésor les hauts bougeoirs habituellement dévolus à la Semaine Sainte ainsi que d’innombrables bougies… les musiciens disposent ...
Les feux d’un clavecin haletant

Huguette Gremy-Chauliac, les feux d’un clavecin haletant

L’artiste n’est pas seulement le professeur, chef d’une brillante école dont fit partie Scott Ross, ni la pionnière qui défendit les génies oubliés tels Gaspard Leroux ou bien encore Elisabeth Jacquet de la Guerre. C’est avant tout un touché d’exception, un jeu d’une vivacité, d’une jeunesse magnétique, une intellection sensitive de l’harmonie qui fait de ses interprétations débordantes de musicalité non plus seulement le fait de sons issus du clavecin ...
Poutine et gros poissons

Une balade printannière du côté Niçois

Poutine et gros poissons Nice par coutume est appelée lieu du palmier, c’est dire que cet arbre symbolise sa soi-disant absence de culture, quoique l’on donne la palme aux poètes ! Oui, les grands peintres sont venus ici, mais, pense-t-on, en dépit du magnifique musée de Chagall, ils sont repartis avec leurs trésors, laissant à Nice son unique beauté insolente. C’est bien injuste pour une ville dotée de théâtres, de concerts, d’une ...
Ensemble Antonio Il Verso

Ensemble Antonio Il Verso

Séduction baroque de Palerme A Nice, le public vint nombreux pour admirer une exposition de photos artistiques de la Palerme baroque et entendre l’ensemble de cette ville : il Studio Di Musica Antica Antonio Il Verso, ensemble qui participe régulièrement aux enregistrements monteverdiens de Gabriel Garrido. Cette initiative heureuse est l’œuvre de la Présidence de la Région Sicilienne - Bureau des Relations Diplomatiques et Internationales ; du Consulat Général d’Italie à Nice ; ...
Une Duchesse originelle

Une Duchesse originelle

Jacques Offenbach Hélas Annie Vavrille n’est pas Hortense Schneider qui porta en triomphe l’opérette d’Offenbach au moment de sa création en 1867. Ni même Régine Crespin ou Felicity Lott qui laissent au disque (chez Sony Classical pour la 1ère, dirigé par Michel Plasson) et ou sur scène des versions indiscutables de cette partition conçue après la Belle Hélène et la Vie Parisienne. Le génie des trois complices qui ont fait les ...
Les 120 ans de l’Opéra de Nice

Les 120 ans de l’Opéra de Nice

Aïda souffle En programmant Aida, l’opéra de Nice reprend une partition liée à son histoire. C’est en effet l’ouvrage de Verdi qui inaugura, il y a exactement 120 ans, le « Nouveau Théâtre », édifié par l’architecte niçois François Aune, le 7 février 1885. Anniversaire oblige, puisque le théâtre fête en ce début d’année ses 120 ans justement, l’ouvrage verdien s’imposait donc et c’est le directeur du lieu, Paul-Emile Fourny qui signe la ...

Les Nuits Etoilées

Festival International de Musiques d’Aujourd’hui« E lucevan le stelle » Nice : Festival International de Musiques d’Aujourd’hui – CIRM Manca 2001 – Les Nuits Etoilées – Du 7 au 17 Novembre 2001. Il y a seulement quelques jours, dans une proche galaxie, Nice a vécu une expérience interstellaire : l’Invasion des Mancas (que l’on se rassure, rien à voir avec l’Attaque des Clones, futur opus 2 de la Nouvelle Trilogie Star Wars !). François Paris, l’heureux ...