Mot-clef : Dietrich Henschel

The Harmonia Mundi Years

Harmonia Mundi célèbre les 70 ans de Philippe Herreweghe

Réunis dans ce généreux coffret, des disques déjà souvent réédités, mais qui sont un parfait cadeau de fin d’année. À l’instar de William Christie et René Jacobs, Philippe Herreweghe fut et demeure une locomotive dans les ventes de la maison de disques Harmonia Mundi. Parmi la centaine de disques gravés entre 1981 et 2008, le label arlésien maintenant propriété du groupe PIAS ressort quelques fleurons de son catalogue à l’occasion des ...
Conclusion en apothéose pour le Festival de Saintes

Conclusion en apothéose pour le Festival de Saintes

En conclusion de l'édition 2017 du Festival de Saintes, trois concerts témoignent du niveau atteint par cette manifestation créée en 1972 : un magnifique concert de musique de chambre par de jeunes et talentueux solistes français, un concert particulièrement réussi du Jeune Orchestre de l'Abbaye dirigé par William Christie et un concert final inégal mais passionnant de Philippe Herreweghe et Dietrich Henschel, fabuleux dans les rares lieder avec orchestre de ...
Eliahu Inbal

Eliahu Inbal, mahlérien sans doute, brucknérien assurément

On connaît les affinités anciennes et ténues existant entre le chef israélien et les deux compositeurs post-romantiques viennois, l’importante discographie qu’il leur a consacrée en est la plus éminente preuve (une Intégrale des symphonies de Mahler et pas moins de cinq versions de la Symphonie n° 4 de Bruckner, dont l’exceptionnelle version de 1874). Deux compositeurs unis par le même désir de se soustraire à l’influence brahmsienne, mais deux façons bien ...
Rencontre avec un chef « historiquement informé » : Philippe Herreweghe

Un chef historiquement informé : Philippe Herreweghe

ResMusica a pu rencontrer Philippe Herreweghe, chef fondateur de l'Orchestre des Champs-Élysées, avec lequel il a remis sur le métier les symphonies de Beethoven. Dans l'abbaye aux Dames de Saintes, le 12 juillet dernier,  il dirigeait les symphonies 5 et 7 avant de s'attaquer à la n° 6 d'Anton Bruckner le 16 juillet. L'occasion d'évoquer avec lui sa conception de ces deux grands symphonistes. « L'utilité première de jouer sur des ...
Christoph Pregardien_cop_Marco Borggreve

La Saint-Matthieu dirigée par Christoph Prégardien

Après avoir chanté l’Évangéliste près de 150 fois, c’est comme chef d’orchestre que le ténor Christoph Prégardien aborde aujourd’hui la Passion selon Saint-Matthieu à l'Arsenal de Metz. À mi-chemin entre romantisme et vision « historiquement informée », sa lecture se révèle forte et originale. Suite au succès remporté en 2012 avec la Passion selon Saint-Jean, donnée au cours d’une tournée de treize concerts, c’est avec la Saint-Matthieu que se poursuit aujourd’hui ...
lulu-hannigan

Lulu possède Barbara Hannigan

La barre était placée très haut pour Barbara Hannigan  et son metteur en scène Krzysztof Warlikowski pour leur Lulu à la Monnaie. Pour sa prise de rôle, la soprano réalise une prise de rôle époustouflante. Alban Berg a été gâté depuis une dizaine d'années avec une succession de productions incarnées avec maestria par Laura Aikin à Bastille dans une mise en scène de Willy Decker, Agneta Eichenholz à Covent Garden vue ...
Doctor Atomic (Strasbourg14)-10

Strasbourg : Succès pour la création française de Doctor Atomic

Presque neuf ans après sa première représentation au War Memorial de San Francisco le 1er octobre 2005, l’opéra Doctor Atomic de John Adams a enfin connu sa création sur une scène française. L’événement avait lieu à Strasbourg grâce à l’entreprise courageuse et louable de l’Opéra national du Rhin et de Marc Clémeur, son directeur. Doctor Atomic retrace les dernières heures du «Projet Manhattan», celles qui ont précédé l’explosion de la première ...
Christoph_Pregardien12_vign

Une Passion passionnante à Lyon avec Eric Stoklossa

29ème Festival de Musique Baroque de Lyon. Le concert était complet depuis longtemps… Le public lyonnais ne s’était pas trompé ! Christoph Pregardien et ses troupes lui ont offert une superbe interprétation de cette célébrissime Passion selon Saint Jean. Dès le « Herr, unser Herrscher… » et les premières notes instrumentales, le tempo est donné : allant mais sans excès. Le son est beau, l’ensemble est précis. De bon augure ...
Die Meistersinger_pentatone

Wagner/Janowski vol. 2 : Des très grands « Maîtres Chanteurs »

Ce deuxième volet de la série consacrée au projet de Marek Janowski d’offrir les dix principales œuvres opératiques de Richard Wagner, Die Meistersinger von Nürnbergs’inscrit dans la même veine musicale du récent Fliegende Holländer. Si la musique reste souvent grandiose, de prime abord la multitude de personnages habitant cette œuvre ne rend pas l’écoute facile. Et sur un opéra de plus de quatre heures, si une comparaison des versions existantes sur ...
Des Carmina Burana pour percussions et chœur !

Des Carmina Burana pour percussions et chœur !

Orchestra Filarmonica Salernitana G. Verdi Les Carmina Burana, un recueil de chansons profanes en latin, allemand et français anciens, devrait développer, selon l’idée de Carl Orff, le Theatrum mundi, à savoir un dramatisme où «action/mouvement» et parole sont inséparables. En réalité la plupart des productions contemporaines réduisent l’œuvre à une cantate profane où les chanteurs et le chœur sont superposés en filigrane à d’images magiques. Quoiqu’il en soit cette œuvre imposante, requiert ...
Beethoven par Paavo Järvi, en vidéo  !

Beethoven par Paavo Järvi, en vidéo  !

En matière de symphonies de Beethoven, les stocks de DVD sont assez minces. Jusqu’à la fin de l’année 2010, le mélomane ne pouvait compter que sur l’inévitabe somme gravée par Karajan (DGG) et par une intégrale dirigée par Abbado captée à Rome (TDK) ; les deux musiciens officiant avec le même orchestre : la Philharmonie de Berlin. Presque simultanément, deux nouveaux coffrets font leur apparition dans les bacs : une captation viennoise où ...
Hugo Wolf selon Dietrich Henschel

Hugo Wolf selon Dietrich Henschel

Dans l’œuvre de Hugo Wolf, comme dans tout le répertoire du lied, les 53 poèmes du pasteur Eduard Mörike (1804-1875) doivent être comptés comme un sommet. Sous un propos apparemment banal, décrivant des peines d’amour, des objets, des légendes populaires ou des fêtes religieuses, chaque poème recèle une mélancolie prenante et une profondeur que Wolf a su exprimer, en plus d’exalter la beauté de la langue et du rythme. Dietrich ...
Une épopée sans souffle

Peer Gynt version Guillaume Tourniaire, une épopée sans souffle

Dix ans ! Il aura fallu dix ans entre l’enregistrement de ce Peer Gynt et sa mise sur le marché. De surcroit dans un coffret digipack au minima sociaux : les 32 pages de la notice sont consacrées presque exclusivement au catalogue d’Aeon, c’est-à-dire que les paroles mises en musique de la pièce d’Ibsen n’y figurent pas. Ce qui, pour une œuvre vocale, est plutôt gênant. Pourtant, musicalement, cette nouvelle version intégrale de ...
A la source de la poésie populaire slave

La difficile ascension du Chant de la Terre par Hartmut Haenchen

Orchestre Symphonique de La Monnaie Après l’exceptionnelle Symphonie n°6 de Mahler jouée en ouverture de la saison et en première du projet « All Mahler » des orchestres symphoniques belges, le public était venu en masse écouter ce Chant de la terre sous la direction du grand Hartmut Haenchen espérant que le miracle se renouvelle. Le chef présente une constante dans son approche qui vise plutôt un expressionnisme viennois typique du début ...
Une nouvelle Création de Sir Colin Davis

Une nouvelle Création de Sir Colin Davis

Sir Colin Davis parvient dans cet enregistrement à nous communiquer la joie, la foi et l’enchantement propre à cet oratorio, qui ne relate rien moins que les six jours de la Création et les plaisir d’Adam et de Eve au jardin d’Eden. L’orchestre est précis, dynamique, électrisé sous la baguette de son chef. Les chœurs sont impliqués, ciselés, notamment dans les pages fuguées, hommages de Joseph Haydn à Haendel. Le ...
signum_korngold_sonnett_072009-305x3001

Korngold : « I never knew the old Vienna before the war… »

Comme l’explique la voix off au début du Troisième homme de Carol Reed (1949), le nazisme et la guerre ont irrémédiablement détruit la brillante vie intellectuelle et artistique qui avaient fait la renommée de Vienne. Le Sonnet pour Vienne, dernier lied de Erich Wolfgang Korngold (1953), semble partager le même constat mélancolique, augmenté, sans doute, par l’échec du retour au pays pour cet ancien enfant prodige, qui était devenu le ...
Cycle Mahler : une « cinquième » magistrale

Cycle Mahler d’Eschenbach : une « Cinquième » magistrale

Orchestre de Paris On le savait depuis quelques jours ; Thomas Hampson qui était à l’affiche du programme Mahler donné par l’Orchestre de Paris les 4 et 5 mars était remplacé par Dietrich Henschel dans les Chants d’un compagnon errant. Ce cycle de quatre lieder pour orchestre écrit par Mahler – paroles et musique - à 25 ans sous le coup d’un chagrin d’amour, est révisé en 1896 pour sa création à ...
Pourquoi pas?

Intégrale des symphonies de Beethoven par Hugh Wolff, pourquoi pas?

Difficile de s’attaquer à l’enregistrement des symphonies de Beethoven, quand tant de versions, certaines sublimes, existent déjà ? Qu’apporter de plus quand tout, ou presque, a déjà été dit ? La version du HR-Sinfonieorchester (Orchestre de la Radio de Francfort) ne fera probablement pas partie des références pour l’histoire de l’enregistrement discographique, mais elle ne démérite pas non plus. Même si l’ensemble des symphonies a été enregistré sur une durée de 4 ans, on ...
Poussez, poussez l’escarpolette

Véronique de Messager au Châtelet : Poussez, poussez l’escarpolette

Poussez, poussez l’escarpolette… oui mais pas dans l’orchestre ! Presque tout était réuni pour que cette production de Véronique d'André Messager, qu’enfin une grande scène parisienne ose monter, puisse être d’anthologie. Sauf l’orchestre. Avec Jean-Christophe Spinosi, chaque roulement de caisse claire est une rafale de mitraillette, chaque coup de timbale un coup de canon. Nous sommes loin de la musique « distinguée », « sans banalités » et « riche d’inventions ...
Sublime Albert Dohmen

Sublime Albert Dohmen dans les Maîtres Chanteurs à Genève

En 1979, le Hans Sachs de Karl Riddersbusch et le Walther von Stolzing de René Kollo montaient sur les planches du Grand-Théâtre de Genève. On imaginait mal qu’une nouvelle production puisse détrôner le souvenir encore vivace de ces monstres sacrés du chant. Vingt-sept ans plus tard, c’est chose faite. Le chant et ses interprètes ont repris leur place sur une scène que le prestige passé n’aurait jamais dû abandonner. Les ...
La baguette merveilleuse de Philippe Herreweghe

Des Knaben Wunderhorn, baguette merveilleuse de Philippe Herreweghe

C’est en 1887 que Gustav Mahler mit pour la première fois la main sur l’anthologie de lieder populaires de Clemens Brentano et Achim von Arnim intitulé Des Knaben Wunderhorn (le Cor merveilleux de l’enfant), un recueil qui fut un véritable phénomène culturel germanique lors de sa parution au début du XIXe siècle. Mahler était tellement fasciné par l’atmosphère de ces poèmes qu’il y puisa une grande partie de son inspiration ...
Entre naufrage et triomphe

Philippe Herreweghe dirige Mahler et Bruckner, entre naufrage et triomphe

« La musique de Mahler est une musique de chef ». Cette assertion méprisante a longtemps collé à la réputation de Gustav Mahler, justifiant la disgrâce posthume dans laquelle sa musique était tombée. L’assertion est bien entendu fausse, mais pas au point d’en faire une musique de non-chef. Or le cycle du Knaben Wunderhorn que nous avons eu l’occasion d’entendre fut d’un point de vue orchestral particulièrement affligeant, pâtissant de la direction ectoplasmique ...
Une vision de Tannhäuser ...

Olivier Py au Grand Théâtre, une vision de Tannhäuser …

Tout le monde a entendu parler de la mise en scène d’Olivier Py bien avant le soir de la première. Le maître d’œuvre se distingue une nouvelle fois par certains aspects provocateurs de son travail. Le Venusberg et son cortège de bacchantes délurées et de personnages mythologiques l’ont incité à engager un acteur de l’industrie du porno pour le bref rôle muet de Zeus afin que ce dernier apparaisse nu ...
L’Ineffable ici devient acte

Huitième de Mahler par Chung, l’Ineffable ici devient acte

Festival de Saint-Denis L’affaire s’annonçait risquée : quand on programme une intégrale Mahler, il faut bien « caser » quelque part la symphonie n°8, appartenant au genre « mastodonte symphonique » avec son orchestre pléthorique (auquel se rajoute un piano, un célesta, une mandoline et un orgue), son chœur d’enfants, son double chœur mixte et ses huit solistes. Mais où le faire à Paris? Aucune salle ne peut engloutir un tel effectif. Il y a quelques saisons ...
naive_gardiner_cantates_bach-300x2751

Les Cantates de Bach par Gardiner Vol. 1

Premiers albums d’une nouvelle intégrale des cantates de Bach… Un nouveau cycle quand Koopmann et plus récemment Suzuki poursuivent la leur, sans omettre celles plus anciennes de Harnoncourt/Leonhardt et Rilling, toujours disponibles au catalogue ? Très vite, la surprise remplace le scepticisme. L’écoute révèle une lecture, une vision, une sensibilité qui s’imposent peu à peu en nous faisant entendre un Bach humain, fervent, superbement incarné. Les conditions des enregistrements et le contexte ...
mc_chappuis-300x4381

René Jacobs et la Brockes-Passion de Telemann : Inattendue Marie-Claude Chappuis

Grand défenseur des partitions méconnues du répertoire hambourgeois du XVIIIe siècle, on se souvient entre autres de ses enregistrements magistraux du Crœsus de Keiser et de l’Orpheus de Telemann, René Jacobs est venu la semaine dernière à Bruxelles présenter au public la rare Brockes-Passion de de cernier compositeur. Cette œuvre créée en 1716 à Hambourg est la première d’une série de 46 passions composées par le compositeur de Magdebourg, et ...
Honegger et Orff

Honegger et Orff par Riccardo Muti

L’Orchestre National de France a offert, ce jeudi, un concert mémorable et magnifique. La Symphonie n°2 pour cordes et trompette ad libitum d'Arthur Honegger fut composée de 1940 à 1941, après l’invasion allemande et créée le 23 janvier 1942 par le Collegium Musicum de Zurich sous la direction de Paul Sacher qui l’avait commandée à Honegger. Cette œuvre magistrale et impressionnante de tension est une merveille d’architecture musicale. C’est Charles ...
seasons_jacobs

Les Saisons de Haydn par René Jacobs

C’est avec un pur chef d’œuvre que Joseph Haydn (1732-1809) fera son entrée dans le XIXe siècle : Les Saisons, oratorio créé en 1801. Ce siècle verra les dernières œuvres de ce grand génie et, à sa fin, les premières d’Arnold Schönberg. Schönberg fera à son tour basculer la musique dans le XXème siècle avec une autre grande oeuvre vocale : les « GurreLieder », qu’il acheva en 1901. Dans les cinq dernières années que ...
Conversation dilatée

Cappricio vu par Robert Carsen avec Renée Fleming à Garnier

Dernière nouvelle production de la saison, Capriccio, conversation en musique de Richard Strauss sur un livret du compositeur et de Clemens Kraus, vient de s’achever au Palais Garnier dans une production spectaculaire signée Robert Carsen avec une distribution digne d’un festival international. En ressort-on certain cependant d’avoir vu l’œuvre dans son esprit intime et avec des interprètes bien distribués dans leurs rôles ? Cela n’est pas sûr. Robert Carsen a situé sa mise ...

Alcina, cinq ans après …

Georg Friedrich Haendel L’Alcina de Haendel a fait son entrée à l’Opéra de Paris, au Palais Garnier, en juin 1999, avec un quatuor de stars et dans une mise en scène très « mode » de Robert Carsen. Elle y revient cinq ans après avec une distribution complètement renouvelée ainsi que la réalisation orchestrale et dans une version simplifiée, légèrement plus courte. On est revenu à la version originale en supprimant le secondaire ...