Mot-clef : Patrick Méeüs

Tosca mise en scène par Paul-Émile Fourny à Metz

Dans une esthétique à la fois angoissante et envoûtante, Paul-Émile Fourny redessine le destin des quatre protagonistes du chef d’œuvre de Puccini. Une fois de plus, le spectacle marque le succès du professionnalisme et de l’esprit d’équipe. De toute évidence, l’univers de Puccini sied à Paul-Émile Fourny. Nous avions déjà dit dans nos colonnes toute notre admiration pour sa mise en scène de La Bohème, et encore plus du Trittico donné ...
IMG_1696

Sidérant trio vocal de la Turandot Puccini/Berio à Toulon

Il se passe souvent quelque chose d'original à l’Opéra de Toulon. Preuve supplémentaire avec cette Turandot  qui tourne le dos à Alfano et nous révèle les sopranos Gabriela Georgieva et Adriana Gonzalez et le ténor Amadi Lagha.  On connaît la fameuse recette de cuisson du Trouvère : les cinq plus grands chanteurs du monde. Trois suffisent pour cuire à point une Turandot.  La Princesse de glace tranchante de Ghena Dimitrova semble ressuscitée. ...
flute toulon 1

À Toulon, René Koering confie sa Flûte enchantée à Elvis Presley

L’on était très curieux de voir ce que René Koering allait faire de l’avant-dernier Mozart. Le frisson d’une sublime Ouverture laisse vite la place à la circonspection face à un spectacle inégalement distribué où le prêt-à-porter d’une sympathique modernisation a priori s’avère totalement impuissant à masquer une lecture au final bien peu stimulante. La Bohême spatiale conçue par Claus Guth a alimenté bien des réveillons. De quelque bord que l’on se ...
Lohengrin à Saint-Étienne : duels aux sommets

Lohengrin à Saint-Étienne : duels aux sommets

Les wagnériens (et les autres) auront eu tort de laisser à l'abandon quelques fauteuils de l'Opéra de Saint-Étienne pour l'ultime représentation d'un puissant Lohengrin coproduit avec Marseille (séances de rattrapage l'an prochain) et dévolu, à l'exception de l'autrichien Nikolaï Schukoff à une équipe 100 % française : Cécile Perrin, Catherine Hunold, Daniel Kawka… Mise en scène sobrement intense de Louis Désiré. Orchestre et chœur maison. Grosse impression. Oublions le très fugace frisson d'inquiétude ...
Werther-3_Chantal-Droller

Un Werther bien encadré mais surtout bien entouré à Massy

Avec cette nouvelle production créée à Metz au début du mois, nous rejoignons Werther dans une salle de musée. Plaisante sans être originale, la mise en scène de Paul-Emile Fourny tourne autour d’un Sébastien Guèze ne paraissant malheureusement pas à la hauteur du rôle alors qu’il est admirablement soutenu par le talent du chef David T. Heusel, par Mireille Lebel qui incarne une élégante et raffinée Charlotte et par la ...
Cavalleria  3 © A. Hussenot  - Metz Métropole

À Metz, Cavalleria rusticana et Pagliacci dans un décor unique

Même s’ils ne ressortissent pas tout à fait de la même esthétique, les deux chefs d’œuvre de l’opéra vériste affichent des parallèles thématiques et structurels qu’il est intéressant de mettre en exergue. Pari gagné pour Jacques Mercier, Paul-Émile Fourny et l’ensemble des équipes messines. Plantés dans un décor unique, qui rappelle les dunes de sel siciliennes du long de la Méditerranée, les deux ouvrages de la fin de l’Ottocento traitent des ...
pas de dieux soir de fete

Pas de Dieux et Soir de fête par le Ballet Nice Méditerranée

Du jazz de George Gershwin au classicisme de Léo Delibes, le Ballet Nice Méditerranée propose, avec Pas de Dieux/Soir de fête, un voyage  divertissant à travers l’histoire de la danse. Dirigé depuis 2009 par Eric Vu-An, ancien danseur de l'Opéra de Paris, le Ballet Nice Méditerranée propose une programmation variée, alternant des pièces des répertoires classique et contemporain. Néanmoins, le niveau technique de la troupe reste globalement en-deçà de l’ambition artistique de ...
Les Paradis perdus de Kader Belarbi

Les Paradis perdus de Kader Belarbi

Au théâtre du Capitole de Toulouse, Kader Belarbi mène la danse. Dynamique directeur de la danse depuis 2012, le danseur étoile de l’Opéra de Paris sort des sentiers battus et emmène les danseurs sur des chemins encore inexplorés. Avec Paradis perdus, il propose un triptyque qui associe deux de ses ballets, Salle des Pas perdus et Mur-Mur, sa nouvelle création, avec une pièce du chorégraphe madrilène Angel Rodriguez, Thousands of ...
Féérie à Metz avec Le Songe d’une nuit d’été de Britten

Féérie à Metz avec Le Songe d’une nuit d’été de Britten

Succès d’équipe pour l’Opéra-théâtre de Metz-Métropole. Une distribution jeune et convaincante, habilement mise en scène par le maître des lieux, rend pleinement justice à l’un des plus grands chefs-d’œuvre de Britten. Un amoncellement savamment agencé de chaises rouges, donnant l’apparence du désordre et du chaos, signale les excès et les débordements de la fameuse nuit d’été. Excellente idée que de donner les deux premiers actes, reliés dans l’esprit tout comme ils ...
Elixir 2 - Metz

Metz enivrée par L’Elisir de Donizetti

Le village pourrait être celui d’Astérix. Celui des schtroumpfs, même. Car de la masse chorale ressortent autant d’individualités et de types psychologiques qui contribuent à donner vie au spectacle et à multiplier pour le public le regard et le point de vue que l’on peut porter sur une action qui, pour une fois, ne brille pas par sa complexité. L’oncle de Nemorino devient ainsi un personnage à part entière, que ...
Il n’y a pas d’autre mot … un massacre !

Manon Lescaut à Nice, il n’y a pas d’autre mot … un massacre !

Ce devait être le concert de rentrée de l’opéra, un concert de la nouvelle équipe, un concert pour montrer que les choses continuent, un concert pour faire taire les murmures nés des soubresauts de la fin de l’année dernière et ce fut un massacre, une pantomime du ridicule. La mise en scène encore signée Paul-Emile Fourny n’avait rien d’original, si ce n’est sa platitude et son incohérence avec le texte ...
Le dernier oratorio de Haendel

Jephta, le dernier oratorio de Haendel

Dernier oratorio, crée en 1752 – si l’on excepte la troisième mouture de The Triumph of Time and Truth datée de 1757 – d’un compositeur de soixante-six ans, Jephta est une œuvre rarement donnée. L’Opéra du Rhin la propose, qui plus est en version scénique, avec une affiche très prometteuse. Un chef de guerre qui, pour s’attirer les faveurs de Dieu, fait le serment de lui sacrifier la première personne qu’il ...
Fantastique Annick Massis

Fantastique Annick Massis dans Les Contes d’Hoffmann

S’il est une chose qu’il faut saluer avant toute autre, ce soir, c’est bien l’extraordinaire performance d’Annick Massis qui, malade, a tenu avec brio le quadruple rôle. Une légère faiblesse dans certains graves et une petite baisse de puissance sur la fin, mais une magnifique interprétation d’Olympia. Il fallait être habitué à la voix claire et pure de la chanteuse pour percevoir sa gêne. Ovationnée par le public pour cette ...
Les passions du duc de Mantoue

Les passions du duc de Mantoue

Rigoletto Troisième étape provençale de cette production de Rigoletto après Marseille et Avignon. Avec Verdi la musique se suffit, l’effet est assuré, jamais démenti depuis plus de 150 ans. Que l’interprétation soit bonne ou légère, les mélodies touchent et enjouent toujours de la même façon. Il est heureux qu’il en soit ainsi, sans quoi le public de l’opéra de Toulon aurait pu être déçu par l’interprétation musicale, ou plus exactement l’absence ...
Excellent Gilles Ragon

Excellent Gilles Ragon dans Le Pays du Sourire

L’amorce du spectacle était quelque peu hésitante, comme si le genre hybride de l’opérette - victime de la désuétude culturelle du monde qui en a vu la gloire - devait toujours batailler pour trouver le ton juste, tous interprètes confondus. En effet, au premier acte de ce Pays du Sourire, entre la comédie coquine (Ludovic Crombé élégamment égrillard dans le rôle du Comte de Lichtenfels) et l’intrigue amoureuse naissante, acteurs ...
Drame à huis clos pour Rigoletto

Drame à huis clos pour Rigoletto

Rigoletto C’est dans un cabinet de scientifique aux murs tapissés de livres que le duc de Mantoue ausculte son bouffon Rigoletto dont il mesure la bosse… Là viendront tour à tour se placer l’habitation de Rigoletto, puis les maquettes des immeubles de la ville et enfin la barque où semblent vivre Sparafucile et sa sœur Maddalena. Ces choix surprennent un instant à chaque lever de rideau, avant de fonctionner à plein. ...
Bon début de saison

Bon début de saison

Rigoletto La première saison d’Eric Vigié en tant que nouveau directeur de l’Opéra de Lausanne a été lancée à la fin septembre avec un nouveau Rigoletto de Verdi. Une première production globalement réussie qui laisse augurer une suite de saison intéressante. A la mise en scène de l’avatar verdien du Roi s’amuse de Victor Hugo se trouve Arnaud Bernard qui s’est formé comme assistant sur des scènes comme celle du MET, ...