Mot-clef : Wolfgang Amadeus Mozart

L’opéra dans son plus simple appareil

L’opéra dans son plus simple appareil

Yuli Turovsky et l'Ensemble I Musici L’excellente initiative de l’ensemble I Musici de Montréal de proposer des opéras rarement joués ou ne faisant pas partie du répertoire courant revient à son chef Yuli Turovsky. On se souvient que l’an dernier, le même ensemble avait connu un franc succès avec l’opéra Alexandre Bis de Bohuslav Martinu. Cette année, trois opéras de dimension modeste avec peu de personnages et d’ambiance fort différente meublent ...
Convive de pierre et baguette de plomb.

Convive de pierre et baguette de plomb

Don Giovanni Ce Don Giovanni promettait beaucoup, à la fois par la présence de Ludovic Tézier dans le rôle-titre, et par la mise en scène de Brigitte Jaques-Wajeman, venue du théâtre -son Britannicus la saison dernière à la Comédie-Française avait visiblement été apprécié. On pouvait ainsi espérer tout à la fois une relecture passionnante du mythe et de l’opéra, et une prise de rôle majeure par l’un des meilleurs barytons français ...
L’Enlèvement au peep-show

L’Enlèvement au peep-show

Die Entführung aus dem Serail Cet «Enlèvement» fut un des scandales scéniques berlinois de la saison dernière, le plus important sans doute. Mais qu’est-ce qu’un scandale de plus dans une ville où il y a pléthore de spectacles ? Au mieux une excellente publicité car pour la quatorzième et dernière représentation de cette saison de cette mise en scène du catalan Calixto Bieito, le Komische Oper qui joue plutôt devant des salles à ...
Chœur en gloire

Claus Peter Flor, chœur en gloire à Toulouse

Ah ! le Requiem ! Divin Mozart, langueurs religieuses et componction ecclésiastique … Rien de cela, bien sûr : amateurs de clichés, passez votre chemin. Le Requiem de Claus Peter Flor, décapé comme les fresques de la Sixtine, retrouve ses vraies proportions, ses vraies couleurs. Les tempos, allants, sont partout les bons, c’est-à-dire qu’on n’entend pas ici les battues divisées par deux imposées par la tradition. L’orchestre retrouve une taille réduite (8/8/6/3) et ...
Quand Patrick Gallois s’intéresse à Mozart ...

Quand Patrick Gallois s’intéresse à Mozart …

Les œuvres pour vents solistes de Mozart comme les deux concertos pour flûte K313 et K314 ou le concerto pour flûte et harpe K299 sont toutes des commandes que le compositeur satisfait en cette année 1778 dans une optique plus alimentaire que volontairement créatrice : « Enfin, vous le savez, sitôt que je dois écrire sans arrêt pour un instrument que je ne peux pas souffrir [comprendre la flûte], je deviens complètement ...
lausanne_serail_2005

« L’Enlèvement au Sérail »

Opéra de Lausanne Le festival d’Aix-en-Provence avait étrenné cette production du singspiel de Mozart l’été dernier. L’ouvrage, visité par Macha Makeïeff et Jérôme Deschamps (lire l’entretien) fait escale à l’Opéra de Lausanne où il est remonté par Emmanuelle Bastet. Les créateurs des Deschiens évitent sciemment de tourner la fable mozartienne en un festival de gags. Si la veine comique demeure explorée, avec çà et là quelques facéties, c’est pour faire rire, ...
Mozart sans grâce

Mozart sans grâce

Prise de son un peu fatigante, texte de présentation des œuvres intéressant mais mal traduit, nombreuses fautes de frappe (jusque dans le nom du site du label !). Rien sur les interprètes. Part très peu connue de sa production pour piano, les œuvres pour piano à quatre mains de Mozart ne sont pas pour autant négligeables et contiennent quelques pages de la plus haute inspiration. Témoins ces deux sonates de vastes proportions, ...
Chut !! Aldo Ciccolini enregistre …

Chut !! Aldo Ciccolini enregistre …

Ambiance studio Non pas concert, non pas (encore) disque, non plus répétition : c’est autre chose qu’on vient voir. Une ambiance, l’artiste au travail… La musique, pour l’observateur de deux séances parmi six annoncées, est en arrière plan. Aldo Ciccolini : on est plus clairement en face d’un homme, et pas seulement devant un artiste. Inoubliable, forcément. On ne peut seulement écouter, on observe. On songe, on laisse son esprit vagabonder. C’est un « vieux ...
Idomeneo. Les charmes désuets d’avant la vague baroque

Idomeneo par John Ptrichard, les charmes désuets d’avant la vague baroque

Le festival de Glyndebourne fut de tout temps un exemple d’originalité dans sa programmation, ne serait-ce qu’en produisant dès 1951 sous la direction de Fritz Busch, Idomeneo de Mozart, alors considéré comme œuvre de moindre importance. Il n’en est donc pas à son coup d’essai en donnant de nouveau cet opéra en 1974, bien avant l’explosion de la vague baroque : il faudra attendre encore six ans avant le pavé dans ...
Die Zauberflöte

Die Zauberflöte par Stéphane Braunschweig

Pour l’ouverture de la saison 2004/2005 de l’Opéra de Lyon, Serge Dorny nous propose une reprise de Die Zauberflöte dans la production de l’Académie Européenne de Musique d’Aix en Provence, créée en 1999 au théâtre du Grand St Jean d’après un « work-shop » de jeunes artistes lyriques en formation. Depuis 5 ans ce spectacle a fait le tour de l’Europe et certains des artistes engagés dans l’aventure ont commencé de belles ...
Mozart : Musique pour ensemble à vents

Mozart : Musique pour ensemble à vents

Calliope réédite sous la forme d’un coffret les très beaux enregistrements réalisés il y a quelques années des pièces majeures pour ensemble d’harmonie de Mozart. L’ensemble Philidor propose des lectures d’une grande élégance de ces joyaux de la musique de chambre. Le genre de l’octuor à vents connaîtra, après Mozart des heures fastueuses avec les compositeurs, souvent originaires de Bohème, qui lui succéderont : Franz Krommer, Joseph Triebensee, Mislivecek, parmi d’autres, ...
Un diamant à l’état pur

Diamant à l’état pur par Inger Södergren

Pièces maîtresses et centrales de cet enregistrement, la Fantaisie K475 et la Sonate K457 en Ut mineur sont un pur diamant que Inger Södergren nous livre entre les Sonates K332 et 570. Disons-le tout de suite pour ne plus y revenir : nous demeurons étonné du manque de netteté des trilles, grupettos ou autres motifs de doubles croches ; si cela ne nuit pas à la conception générale d’une oeuvre, le premier ...
giovanni_dresde

Balade au cœur de l’Allemagne romantique

Don Giovanni Rien de tel qu’une balade en Saxe et en Thuringe, cœur de l’Allemagne romantique, pour aller sur les traces de tous les compositeurs, écrivains, poètes, qui ont marqué les siècles d’or de la culture germanique. Si Leipzig n’est pas la ville natale de J.S Bach, il y fut Cantor de 1723 à 1750 à la Thomas Kirche où sa tombe a été transportée en 1950, où un chœur d’enfants ...
Pour la charmante Suzanne...

Pour la charmante Suzanne…

Les Noces de Figaro S’il est désormais acquis que l’on puisse jouer indifféremment sur instruments anciens ou modernes les opéras de jeunesse du Maître de Salzbourg comme Mitridate, Zaïde, La Finta Giardiniera, ainsi que les singspiel : L’enlèvement au Sérail, La Flûte Enchantée, sans oublier des opera seria comme Idoménée et La Clémence de Titus, le débat demeure toujours ouvert en ce qui concerne la fameuse « trilogie da Ponte », chef d’œuvre significatif ...
Idoménée, roi du désert

Idoménée, roi du désert

« Idoménée » au Grand Théâtre de Genève C’est dans un décor stylisé à l’extrême que se déroule l’Idoménée imaginé par le couple de metteurs en scène Ursel et Karl-Ernst Hermann. Les Allemands signent l’entier de la scénographie, les décors et les costumes. Une piste éclairée au sol circonscrit la fosse d’orchestre et devient le siège des déambulations, aussi répétées que lassantes, des protagonistes. Hormis quelques tableaux faisant intervenir le peuple ...
Un bonheur musical total

Un bonheur musical total

Myung-Whun Chung Les concerts de Radio-France sont une grande leçon permanente de musique pour le plus grand nombre. Ce fut un concert de toute beauté tant par la qualité des solistes que par celle de cet orchestre généreux et talentueux magnifiquement dirigé par Myung-Whun Chung. Un bonheur musical total aussi par le choix des œuvres présentées. D’abord la brillante et complexe mais très élégante Symphonie n°28 en ut majeur en quatre ...
Cycle Ivan Fedele

Cycle Ivan Fedele

Concert à la Cité de la musique Pendant une semaine, la Cité de la Musique rend hommage au grand compositeur italien Ivan Fedele. Né en 1953, professeur au conservatoire de Côme et vivant à Milan, Ivan Fedele s’inscrit dans la lignée de ces grands compositeurs contemporains que sont Pierre Boulez, Franco Donatoni dont il a été l’élève, Goffredo Petrassi, Luciano Berio. Il travaille avec l’Ensemble Intercontemporain, l’Ircam. Riche de plus de ...
cd_hm_nozze-300x2681

Les Noces de Figaro par René Jacobs : Engagé

Après un Così fan tutte très remarqué, René Jacobs propose son deuxième volet de la trilogie Da Ponte/Mozart. Le Nozze di Figaro qu’édite Harmonia Mundi rassemble quatre des neufs solistes — seulement — qui ont chanté en version concertante le chef d’œuvre lyrique de Mozart à Montreux le 7 septembre 2001. « Je suis d’avis qu’il faut que six à douze mois se passent entre une production telle que celle-ci et ...
« Flûte » de charme ?

« Flûte » de charme ?

Die Zauberflöte Cette « Flûte » est une reprise du spectacle donné en juillet 2000 au festival de Saint-Céré, avec une tout autre distribution. Olivier Desbordes, directeur de l’« Opéra Eclaté » (Compagnie Nationale de Théâtre Musical et lyrique) et du Festival de Saint-Céré depuis une vingtaine d’année, assure en outre depuis 2002 la direction de la scène lyrique du Duo/Dijon. En cette qualité et en cette occasion, il précise ses intentions. Sur le plan ...
Où sont passés Da Ponte et Mozart ?

Où sont passés Da Ponte et Mozart ?

Don Giovanni Contraste de programmation, de jeu, de geste musical, de conception scénique. Après la légèreté de La Périchole, l’Opéra de Nancy, ayant pour maître mot l’hétérogénéité, nous a invité à fêter cette nouvelle année autour d’un grand festin, celui de pierre… avec le ô combien célèbre et merveilleux Don Giovanni. L’impatience de se rendre à Nancy pour savourer une nouvelle fois le génie mozartien était alliée à une interrogation sur ...
Mozart : Divertimenti, Serenata notturna

Mozart : Divertimenti, Serenata notturna

Un condensé allègre de la production du jeune Mozart tient lieu de fil conducteur à cette parution Harmonia Mundi qui met en lumière — autant du point de vue de l’édition que de la couleur éclatante du Freiburger Barockorchester — la Serenata Notturna en Ré majeur et trois Divertimenti pour cordes. Le prodige salzbourgeois n’était que dans la fleur de l’adolescence lorsqu’il écrivit ceux qui sont gravés sur le présent CD. ...
W.A. Mozart (1756-1791) : Divertimenti

Divertimenti de Mozart par l’Ensemble Philidor

Le Divertimento, comme son nom l’indique, et au même titre que la Cassation, la Sérénade ou toute espèce de Tafelmusik, ne vise qu’à divertir. Aussi convient-il de ne pas venir chercher ici ce qu’on ne risque pas d’y trouver. Point de longs développements avec savantes et complexes modulations, nulle angoisse sous-jacente, pas même la moindre tonalité en mineur : nous ne sommes pas dans le Mozart des Quintettes à cordes, des ...
Vengerov, mozartien inspiré

Vengerov, mozartien inspiré

Il planait sur ce concert comme une malédiction : le chef initialement prévu, Philippe Jordan — annoncé partout comme l’un des possibles successeurs de Michel Plasson — étant souffrant, devait être remplacé par Jaap van Zweden… lui même indisposé. C’est donc Ion Marin qui fut appelé au dernier moment. Quelques aléas aussi pour le programme, qui prévoyait originellement le Concerto pour violon de Beethoven et la Quatrième symphonie de Mahler. Mais qu’importe ...
Fièvre russe et pâleur mozartienne

Maria João Pires, fièvre russe et pâleur mozartienne

Après un premier concert donné dans le cadre du Festival « Toulouse les Orgues », l’orchestre de chambre national de Toulouse entamait ici sa saison 2003/2004 à la Halle aux Grains. Inaugurant le défilé de solistes renommés que Gérard Caussé a invité cette année -Nora Gubisch, Boris Berezovski, Brigitte Engerer, Michaël Levinas, Elisabeth Chojnacka entre autres- la pianiste Maria João Pires était très attendue dans la sonate pour alto de Chostakovitch, un ...
Puissance déficiente et gloire incertaine

Puissance déficiente et gloire incertaine

Concert d’ouverture de la saison de l’Orchestre National d’Ile-de-France Au sortir de certains concerts, il arrive que la perplexité de l’auditeur vienne en premier lieu du choix des œuvres. Tel a été le cas pour nous, ce samedi soir, à la fin d’une manifestation musicale que les noms de Mozart et Brahms plaçaient pourtant sous le signe de l’excellence et de l’exigence. Car il arrive parfois, hélas, que les compositeurs ne ...
anne_queffelec

Anne Queffélec et Mozart, émotion et fidélité

Les enthousiastes et généreux responsables du Festival de l’Orangerie de Sceaux que sont Jacqueline Lœwenguth, Pierre et Annie Benoit et toute leur équipe avaient placé ce concert sous le signe de l’émotion et de la fidélité, pour un hommage à la pianiste Catherine Collard, disparue voilà dix ans. Au programme les Sonates K. 332, K. 310 de Mozart, les Préludes et Images de Debussy et Miroirs de Ravel. Mais, la ...
Au royaume du piano…

Au royaume du piano…

23ème Festival international de piano La Roque d’Anthéron, Parc du château de Florans, 17 et 19 VIII.2003 Joseph Haydn (1732-1809) Trio pour flûte et violoncelle en ré majeur Hob. XV.16. Alexandre Lavignac (1846-1916) Galop pour piano à huit mains. Serge Rachmaninov (1873-1943) Romance pour piano à six mains. Robert Schumann (1810-1856) Andante cantabile, extrait du Quatuor en mi bémol majeur op. 47 Johannes Brahms (1833-1897), Allegro con brio extrait du ...
Deux « folles journées » dans un jardin anglais

Deux « folles journées » dans un jardin anglais

Festival de Glyndebourne 2003 Le Festival d’opéra de Glyndebourne vient de s’achever avec une excellente reprise de la production de l’édition 2000 des Noces de Figaro de Mozart et une nouvelle réalisation très brillante de La Chauve-Souris de Johann Strauss fils. Les Noces de Figaro sont une tradition, à Glyndebourne. C’est avec elles que l’institution a levé le rideau, il y aura l’an prochain soixante-dix ans, et, depuis, il ne se passe ...
Soirée Mozart à l’église Saint-Pierre

Soirée Mozart à l’église Saint-Pierre

Festival Pablo Casals Comme tous les dimanches, le Festival Pablo Casals se déroulait le 27 juillet en l’église Saint-Pierre de Prades, dont le somptueux retable de bois doré surplombant le chœur offre aux artistes un décor privilégié. Au programme, et toujours avec l’Orchestre de Chambre de Novossibirsk dont c’était le dernier concert, trois œuvres majeures de Mozart qui, bien évidemment, ont attiré un public très nombreux et toujours fidèle. Plus à l’aise ...

Friedmann Layer dirige Mozart, les Noces ou l’aristocratie du cœur

Créées le 1er Mai 1786 au Burgtheater de Vienne, Les Noces de Figaro appartiennent à l’une des époques les plus radieuses de la vie musicale de Mozart. Dans le même temps, deux concertos pour piano (KV. 488 et KV. 491) et de nombreuses pièces de musique de chambre manifestent cet épanouissement lumineux que connaît l’écriture du musicien autrichien tout à la joie de composer. A l’automne 1785, Mozart rencontre Lorenzo ...