Danse

Victorieuse

Le Lac des Cygnes au Mariinsky : Victorieuse

Fer de lance du Mariinsky, le Lac des Cygnes proposé dans le cadre du festival international annuel s’est révélé assez décevant. Le corps de ballet fut tout juste correct, et l’on est surpris de nombreuses fois de constater des décalages entre les différents groupes qui manifestement ne cherchent pas la même cohésion en tous points, en tout instant. Ce défaut serait moindre si un quelconque aspect concerné avait été utilisé ; ...
Belle danse vide

Entity de Wayne McGregor, belle danse vide

Wayne McGregor pratique une belle danse unisexe et super laxe, basée sur l’en dehors, le déhanché et l’extension, comme William Forsythe a pu l’utiliser à une période de son œuvre. Cette malléabilité du corps ne sert pourtant pas un propos difficile à cerner. Dans un décor d’abord statique, délimité par trois pelles de bulldozer géantes, les danseurs se déploient en duos, trios et ensembles mouvants. Virtuose, énergique, la danse ne ...
Danser, vivre et mourir en noir et blanc

b.c., janvier 1545, Fontainebleau : Danser, vivre et mourir en noir et blanc

Christian Rizzo, dans b. c., janvier 1545, Fontainebleau retrouve Julie Guibert, avec qui il travailla en 2004 en compagnie du Ballet de l’Opéra de Lyon, dans sa chorégraphie Ni fleurs, ni Ford mustang. Il rapporte lui-même qu’il fut impressionné par «son incroyable intelligence physique du plateau». Aussi lui confie-t-il aujourd’hui le difficile rôle de danseuse soliste dans une œuvre hermétique et conceptuelle. Le décor entièrement blanc aveugle quelque peu le spectateur ...
Reconstruction ?

Le Corsaire : reconstruction ?

La création artistique à Saint-Pétersbourg est d’une surprenante vitalité ; au Mariinsky, on y crée un nouveau Cheval Bossu, une nouvelle version du Corsaire est montée au Mikhaïlovsky. Farukh Ruzimatov a repris le ballet de Mazilier, pour en présenter une version raccourcie (une heure trente seulement…) et peu opérante dans l’action. Le ballet est noué et dénoué si rapidement qu’en naît une certaine frustration liée à la quasi absence d’intrigue au second ...
Vers un nouveau genre ?

Le Petit Cheval Bossu, vers un nouveau genre ?

Que le télescopage et la diversité des troupes classiques en Russie créent nombre d’occasions cocasses ! En une semaine ont lieu pas moins de trois (re)créations (Coppélia, le Petit Cheval Bossu, le Corsaire) dans trois théâtres différents (Bolchoï, Mariinsky, Mikhaïlovsky) avec des chorégraphes (Ratmansky, Vikharev, Ruzimatov), officiant dans l’un ou l’autre, et reprenant des ballets dans les théâtres qui n’avaient pas cette œuvre dans la même forme à leur répertoire. Le Petit ...
A la croisée des styles

Don Quichotte au Mariinsky, à la croisée des styles

Des équipes insolites sont formées lors du festival organisé par le Mariinsky, le théâtre mélangeant des artistes étrangers invités pour l’occasion et des danseurs locaux. Le couple exotique et assez improbable Valdes-Sarafanov ne captive pas particulièrement, tant de nombreux accrochages dans le partenariat semblent être le défaut de mise en comparaison de leurs chorégraphies habituelles. Et ce n’est pourtant pas faute d’avoir précédemment apprécié l’un et l’autre (à Baden-Baden, et ...
Ballet en temps de carême

Pitié ! d’Alain Plater, ballet en temps de carême

Là, tout n’est que désarroi, folie, torture et émoi... Susciter la compassion du spectateur, voilà ce que recherche Alain Platel : il faut souffrir avec les interprètes qui souffrent eux-mêmes dans leur corps pour comprendre ce qu’est la pitié. Sur la trame du déroulement de la Passion selon saint Matthieu de Bach, des danseurs agités de convulsions semblent improviser en solo, en duo, ou bien exécutent une chorégraphie torturée. Le décor évoque ...
Un chemin vers l’autre

Cordes de Sylvain Groud, un chemin vers l’autre

La création Cordes est née de la fascination du chorégraphe Sylvain Groud pour la musique. Cordes apparaît ainsi comme la réponse à une question : qu’est-ce qu’un musicien ? L’enjeu est d’ordre humain : il s’agit de mettre en scène les musiciens dans leurs propres rôles et de les inviter à partager «leur territoire» avec les danseurs. Une confrontation qui permet à chacun de se nourrir de la singularité de l’autre. Au cœur de ...
Le Riche prodigieux dans Neumeier

Nicolas Le Riche prodigieux dans Neumeier

Troisième Symphonie de Gustav Mahler Pari gagné avec l’entrée au répertoire du Ballet de l’Opéra National de Paris de l’une des premières chorégraphies de Neumeier sur la musique de Gustav Mahler. Nicolas Le Riche est prodigieux de présence dans ce ballet fleuve, emblématique des années 70. De prime abord, le pari n’était pas gagné ! Quelle mouche avait piqué Brigitte Lefèvre, directrice du Ballet de l’Opéra national de Paris, de faire entrer au ...
Le Parc

Le Parc d’Angelin Preljocaj, ou les jeux de l’amour

Quinze ans après sa création pour le Ballet de l’Opéra de Paris, Le Parc d’Angelin Preljocaj est devenu un classique indémodable, donné pour la sixième fois par la compagnie ! Dans un décor paysager se jaugent et se rencontrent, en trois actes, des garçons et des filles dans les jeux de l’amour et du hasard. Des premières approches à l’abandon final, le chorégraphe a recherché l’inspiration dans la littérature française des XVIIe ...
Subtile rencontre

Russell Maliphant, subtile rencontre

Un programme mixte signé Russell Maliphant, grand nom de la scène britannique contemporaine, et la rencontre subtile entre deux interprètes contemporains : Alexander Varona et Julie Guibert. Né au Québec, Russell Maliphant est un des grands noms de la danse britannique. Formé au Royal Ballet, il a dansé avec les plus grandes troupes classiques et contemporaines anglaises, avant de fonder sa propre compagnie en 2006. Puisant dans la danse contact américaine, ...
Grandiloquent

Marco Polo de Marie-Claude Pietragalla : grandiloquent

Ballet presque exclusivement masculin, à l’exception du rôle de la dame blanche, incarnée par Marie-Claude Pietragalla, Marco Polo a été taillé sur mesure par la chorégraphe pour son compagnon Julien Derouault. La chorégraphie réserve à cet excellent danseur des morceaux de choix où il enchaîne sauts, tours et ports de bras énergiques. Autour de lui, un corps de ballet de danseurs souples et félins issus du hip-hop, assure l’accompagnement de ...
Gris cendré

Ashes de Kœn Augustijnen : Gris cendré

Le nouveau spectacle du flamand Kœn Augustijnen, membre très actif des Ballets C. de la B., s’intitule Ashes. Des cendres qui recouvrent uniformément les murs de ciment du décor ou parsèment les vêtements sombres des musiciens disséminés sur les terrasses et les plateformes d’un bâtiment industriel. Aux surprises de la partition musicale, largement inspirée de Georg Frederic Haendel, répond la fureur des corps de huit interprètes issus de tous les horizons, ...
Dominique Khalfouni et Mathieu Ganio

Dominique Khalfouni et Mathieu Ganio, danseurs

ResMusica : Comment est née la collaboration avec Marlène Ionesco? Dominique Khalfouni & Mathieu Ganio : Nous avons rencontré Marlène pour la première fois lors de la projection du film «Le Rêve d’Othello» dans lequel figuraient Agnès Letestu et Larrio Ekson. Lorsqu’elle a manifesté son désir de travailler avec nous, nous avons tout de suite accepté. RM : Comment avez-vous travaillé? DK : Marlène est très vite devenue une amie, une complice. Au ...
L’œuvre héritière de l’esthétique néoclassique

Suite en blanc de Serge Lifar, l’œuvre héritière de l’esthétique néoclassique

«Pour qu’il redevienne créateur, pour qu’il soit fort, vibrant et sain, l’art de la danse doit retrouver le souffle puissant, non pas humain, mais surhumain, qui participe de la passion. » (Serge Lifar) On aime à dire que si l’on devait retenir une œuvre de Serge Lifar (artiste fécond, il composa plus de 80 œuvres durant les trois décennies de son règne !), ce serait Suite en blanc, cette vision ...
Théâtre visuel et musical

Théâtre visuel et musical avec Joseph Nadj

Entracte C’est à un théâtre visuel et musical que nous convie Joseph Nadj avec ce nouveau spectacle, baptisé Entracte. Délaissant une veine narrative qui l’a fait connaître en France à la fin des années 80 avec Canard Pékinois, le chorégraphe hongrois additionne les belles images et les tableaux absurdes. Le spectacle réserve de très beaux moments de danse, du solo au quatuor, en passant par le duo et le trio. Les danseurs ...
Mauvaises graines

Laure Bonicel fait son «Sacre du printemps»

Bad Seeds Laure Bonicel fait son «Sacre du printemps» avec de jeunes danseurs issus du Centre national de la danse à Pantin. Tribal et primitif. Ils sont jeunes, ils courent à perdre haleine, s’effeuillent à chaque passage comme au strip poker. Leurs corps assemblés forment ensuite les multiples combinaisons des molécules d’ADN, se connectant entre eux du bout des doigts. Le son est alors saturé, la lumière rare (une mode, en ce ...
Force vive de la danse

Prix de Lausanne 2009 : Force vive de la danse

ResMusica était en 2009 pour la première fois au Prix de Lausanne, dont vient de se clore la trente septième édition. Le concours international pour jeunes danseurs se déroulait, comme depuis quelques années dans le très fonctionnel Théâtre de Beaulieu. Avant de véritablement rendre compte de ce qui s’y est passé, il convient de rappeler quelques notions. Sur 192 candidats, âgés de 15 à 18 ans, qui ont envoyé au ...
Le Tati de la danse

Georges Appaix, le Tati de la danse

Que se passe-t-il juste avant une répétition, un concert ? Dans les coulisses et sur la scène, côté cour et côté jardin ? Sur le plateau nu de Gémier, Georges Appaix dévoile les dessous du spectacle vivant, l’envers du décor, quand rien qu’une ampoule brille dans l’obscurité du théâtre. Bourré d’astuces et de clins d’œil au cinéma muet, comme un hommage à Jacques Tati et à l’absurde, le spectacle explore tous les secrets du théâtre ...
turba

Siècle d’or

Turba Donner à entendre un texte porte un nom : metteur en scène. Donner à voir des corps en porte un autre : chorégraphe. C’est en voulant être le premier dans Turba que Maguy Marin oublie qu’elle est, d’abord et avant tout, le second. Louable entreprise pourtant que de vouloir faire entendre De rerum natura, remarquable texte de Lucrèce sur la nature des choses. Mais pour atteindre le spectateur, il eut fallu une véritable ...
Nicolas Le Riche triomphe dans Boléro

Nicolas Le Riche triomphe dans Boléro

Lifar / Petit / Béjart L’école de danse française, de Serge Lifar à Maurice Béjart, met dans ce programme de rentrée superbement en valeur les étoiles et solistes du Ballet de l’Opéra national de Paris. L’école française, dans toute sa puissance et sa maîtrise réserve un morceau de choix aux solistes de la compagnie. Créativité et inventivité chorégraphique, alliées à une grande rigueur et pureté de style sont au programme de Suite ...
Entre ciel et oiseau

Entre ciel et oiseau

Carolyn Carlson : Hidden Si l’on vous dit que le spectacle se déroule dans une boîte noire, dans laquelle s’ouvre une fenêtre sur un ciel où passent des nuages tantôt gris, tantôt rouges, sur un ciel où semble frémir l’aube ou bien s’abandonner le crépuscule... Si l’on précise que les quatre danseurs sont vêtus pour nous apparaître comme des lémures ou bien comme des guerriers japonais, et parfois comme des oiseaux... ...
Dancing in the blue

Blue Lady (revisited) : Dancing in the blue

«Mes ballets sont comme des pages blanches. Ils ne racontent pas une histoire. A chacun d’y mettre la sienne. Je pourrais écrire un livre avec les interprétations différentes que le public m’a offertes de mon solo Blue Lady, que j’ai dansé en tournée pendant treize ans. L’essentiel, pour moi, est d’avoir ouvert le cœur. Etre familier des spectacles de danse aide évidemment à entrer dans l’esprit d’un ballet. Mais, si ...
Rendez-vous manqué

Rendez-vous manqué

Sweet Mambo Un peu en avance sur les collections, Pina Bausch débarque avec ses robes du soir hollywoodiennes dans son nouvel opus Sweet Mambo. Une fois n’est pas coutume, c’est au cœur de l’hiver, et non en fin de saison, qu’elle s’est installée pour plusieurs semaines au Théâtre de la Ville. Avec sa bande-originale très onirique (Brian Eno, Lisa Ekdahl, Portishead…) et des voiles blancs en guise de fond de scène, ce ...
Absolutely fabulous !

Blanche-Neige par Angelin Preljocaj : Absolutely fabulous !

Etonnant, incroyable, inouï, hallucinant, stupéfiant, magique, merveilleux, féerique, enchanteur… absolutely fabulous ! Les mots manquent pour évoquer le spectacle d'Angelin Preljocaj qui tient en haleine et fait rêver à la fois. Tout y est travaillé et pensé pour offrir un conte onirique qui permet plusieurs niveaux de lecture, comme le Blanche-Neige initial des frères Grimm. Et ici une interprétation visuelle freudienne ou à la manière de Bettelheim avec des costumes très ...
Bill T. Jones Solos

Bill T. Jones : Solos

Après un étonnant générique filmé sur les marches devant le Centre National de la Danse, à Pantin, ce film présente trois courts solos du danseur et chorégraphe américain Bill T. Jones, suivi d’un passionnant documentaire. Dans le solo Ionisation, sur une musique d’Edgar Varèse, Bill T. Jones joue de sa musculature puissante et précise sur un rythme presque africain. Impressionnant ! Dans Chaconne, extraite de la Partita en ré mineur pour violon ...
Tales of Beatrix Potter

Tales of Beatrix Potter

Une captation fidèle du ballet de Frederick Ashton créé pour les besoins d’un film au début des années 70 et porté à la scène en décembre 1992 pour le Royal Ballet de Covent Garden sur les célèbres contes animaliers de Beatrix Potter. Pour qui n’est pas familier de Mme Piquedru, la blanchisseuse, de Pierre Lapin, Noisette l’écureuil ou Jérémie Pêche à la ligne, les personnages des contes écrits par Beatrix Potter, ...
Yes, we can !

Good Morning, Mr Gershwin : Yes, we can !

Le tandem José Montalvo/Dominique Hervieu recycle sa mise en scène de Porgy and Bess pour l’Opéra de Lyon en mai dernier et en fait un véritable hommage à l’éclectisme musical de George Gershwin. Si la dernière demi-heure du spectacle est une reprise inspirée des grands moments de Porgy and Bess, monté en mai 2008 à l’Opéra de Lyon, la première partie de Good Morning, Mr. Gershwin offre un sympathique medley des ...
Casse-Noisette : de 7 à 77 ans

Casse-Noisette par le Ballet du Grand Théâtre de Genève : de 7 à 77 ans

Il était une fois un soir de Noël, dans une contrée féerique où les maisons sont jaunes ; et devant une maison jaune, un sapin conique vert, entouré de cadeaux enfermés dans des boîtes colorées. Les invités, des enfants sages, le grand-père et la grand-mère, tous ont revêtu leurs habits de fête, qui sont tous en harmonie de couleurs pour former une assemblée claire et joyeuse. Les souris aussi sont drôles, ...
Comme un rêve

Comme un rêve, sur Dominique Khalfouni et Mathieu Gano

Marlène Ionesco vient de réaliser le DVD dont nous avions récemment parlé. Il s’agit d’un film très bien construit, avec une grande partie consacrée à Dominique Khalfouni, et la seconde partie sur son fils, également danseur Étoile, Mathieu Ganio. Le film est agencé entre extraits de ballets filmés, promenade dans le Marseille de la danseuse, et conversations croisés entre mère et fils à Paris. Au lieu de relater avec précision le ...
 

Banniere-ClefsResmu-ok