Banniere-ClefsResmu-ok

Danse

G

G de Garry Stewart : aux sources de l’hystérie

Inspiré par la célèbre scène de la folie de Giselle, ballet romantique chorégraphié par Jean Coralli au XIXe siècle, le chorégraphe australien Garry Stewart est abusivement allé chercher du côté de l’hystérie des femmes examinées par Charcot à la Salpetrière pour revisiter ce grand classique. Physiques musclés, danse athlétique et brutale avec des fulgurances, l’esthétique de Gary Stewart est proche de celle qui était proposée dans les années 90 par le ...
nomansland

Cornucopiae de Régine Chopinot : No man’s land

Cornucopiae marque à la fois la fin d’un cycle et le début d’une histoire nouvelle pour Régine Chopinot. Dernière pièce créée par la chorégraphe en tant que directrice du Centre chorégraphique de La Rochelle, dont l’œuvre des années 2000 marquait un goût pour le sombre et l’obscur, c’est aussi la première pièce coproduite par sa nouvelle compagnie indépendante, Cornucopiae. Dans un décor blanchâtre, une masse de corps masqués et encapuchonnés se ...
Juliette Binoche superstar

Juliette Binoche superstar

IN-I La présence d’une actrice sur scène n’est pas celle d’une danseuse. C’est ce qui frappe dans le duo très physique signé Juliette Binoche et Akram Kahn dans le cadre de la saison culturelle de la présidence française de l’Union Européenne. Une présence massive, tenace, presque rustique, qui répond à la physicalité fluide et musclée d’Akram Kahn. Telle nous apparaît Juliette Binoche, actrice dont l’engagement total pour ce spectacle a fait d’elle ...
Dépaysant, mais qu’importe ?

Dépaysant, mais qu’importe ?

Création ballets Dépaysant, c’est le moins qu’on puisse dire, mais «Qu’importe ?», pourrait-on dire, puisque tel était justement le titre du ballet de la 2e partie. La soirée avait drainé un public plus nombreux que les précédents spectacles : mélomanes et amateurs de danse s’étaient donné rendez-vous. Les «classiques» redoutaient Schœnberg, les autres étaient dubitatifs sur les Brandebourgeois. Tout le monde a été renvoyé dos à dos, et chacun, miracle ! y a trouvé son ...
Jeanne Balibar et le camion

Jeanne Balibar et le camion

La Danseuse malade Ultra-conceptuel, un étrange et fascinant duo véhiculé par le chorégraphe Boris Charmatz et la comédienne Jeanne Balibar, qui dit un texte de Tatsumi Hijikata, père fondateur du butô. Pompier pyromane, Boris Charmatz fait éclater un pétard, protégé des pieds à la tête. Se dévêtant, il révèle un corps recouvert de cendres, nu sous un tablier de cuir gris, discrète allusion aux codes du butô, cette danse des ténèbres née ...
Ombres et lumières

Sombreros de Philippe Decouflé

Pour cette nouvelle version de Sombrero, deux ans après sa création, à peine quelques reprises de rôles dans cet étonnant spectacle en noir et blanc où Philippe Decouflé réinvente les ombres. Ponctué de textes poétiques et sur une partition de piano inspirée d’Erik Satie, le chorégraphe s’affirme une fois de plus comme un illusionniste hors pair. Le format est modeste, le propos plutôt simple avec un retour affiché à la chorégraphie ...
Remake

Les Enfants du paradis : le remake de José Martinez

José Martinez fait le pari d’une mise en scène chorégraphiée pour donner vie au chef d’œuvre de Marcel Carné, le film Les enfants du paradis. Un remake qui remet la pantomime au goût du jour et réserve de savoureux seconds rôles aux danseurs du Ballet de l’Opéra de Paris, mais qui n’est pas à la hauteur du film. Un rôle pour tous, tel était le souhait de José Martinez pour incarner ...
La Passion selon Platel

Pitié ! La Passion selon Alain Platel

Depuis qu’il a commencé à accompagner ses chorégraphies de musique vivante, Alain Platel marque une prédilection pour le répertoire ancien ou baroque. C’est ici La Passion selon saint Matthieu de Bach qui sert de toile de fond à sa nouvelle création pitié ! Arrangée, réorchestrée par Fabrizio Cassol pour un orchestre de cordes, cuivres, percussions et accordéon, la partition est prétexte à la construction d’une série de tableaux vivants, plus ou ...
Duo de performeuses

Mathilde Monnier et La Ribot, duo de performeuses

Festival d’Automne Un duo insolite et atypique interprété par deux dames en noir. Mathilde Monnier, la blonde et La Ribot, la rousse, se confrontent dans ce spectacle en tant que performeuses, mais aussi en tant que danseuses et femmes. Sur une scène entièrement tendue et encadrée de rideaux noirs, les deux femmes doivent, pour exister, jouer la surenchère. Verbale d’abord, avec une joute oratoire qui rappelle le «Duo des chats» de Rossini, ...
Easy dancing

Comedy de Nasser Martin-Gousset : Easy dancing

Avec Comedy, Nasser Martin-Gousset pose un regard ironique et déluré sur les swinging sixties dans l’ambiance très chic d’un penthouse. Robes de cocktails et chignons hauts perchés, conversations mondaines, un groupe d’invités vibre lentement aux accents d’un quatuor de jazz installés dans le salon, qui circonscrit à l’avant-scène l’espace scénique. Le travail gestuel et corporel proposé par le chorégraphe à ses excellents interprètes est extraordinaire. On assiste à une véritable anthropologie ...
Triptyque européen

Triptyque européen

Ballet de Mayence Deux spectacles de danse bien différents viennent de se succéder à l’Opéra de Dijon : après les recherches opérées par Anne Teresa De Keersmaeker à partir des œuvres de Steve Reich, Hans von Manen et Martin Schläpfer nous proposent une chorégraphie nettement plus classique pour les cinquante ans du jumelage Dijon-Mayence. Pourtant les œuvres musicales choisies sont aussi bien des pièces anciennes que contemporaines : nous découvrons avec intérêt les ...
Ballet enchanté

Edward aux mains d’argent de Matthew Bourne, ballet enchanté

Matthew Bourne a trouvé en Edward sa créature, fidèle au scénario et aux décors du film culte de Tim Burton Edward aux mains d’argent, sorti en 1991. Un jeune garçon dont les mains sont remplacées par des ciseaux est abandonné par son créateur avant d’être achevé. Adopté par la famille Boggs, les talents cachés d’Edward et son étrangeté sèment vite la panique dans le voisinage. Entièrement chorégraphié, ce spectacle restitue parfaitement ...
La sorcière et les sept nains

Angelin Preljocaj : La sorcière et les sept nains

Blanche-Neige Le Ballet Preljocaj n’a jamais si bien porté son nom. Son directeur artistique, Angelin Preljocaj, lui donne aujourd’hui une ample pièce de près de deux heures, une variation noire et enchantée du célébrissime conte des frères Grimm. Fait surprenant, cette pièce créée il y a trois semaines à la Biennale Lyon est structurée comme un ballet classique, avec prologue, scènes de bal, danse des garçons, puis danse des filles et ...
Dialogues

Dialogues de Marie-Geneviève Massé

Festival baroque de Pontoise Qu’on ne se méprenne pas : si l’Eventail et Marie-Geneviève Massé sont des spécialistes de la danse dite baroque et participent comme tels à de nombreuses productions dramatiques, c’est bien un spectacle de création qu’ils proposaient aujourd’hui dans le cadre du Festival Baroque de Pontoise, dans le très beau théâtre de Jouy. Ce caractère contemporain est néanmoins tempéré par une inspiration largement puisée dans la technique de la ...
Anne Teresa De Keersmaeker : Steve Reich Evening

Anne Teresa De Keersmaeker : Steve Reich Evening

Compagnie Rosas La chorégraphe a proclamé que la musique «lui a tout appris» et même que celle-ci «est ce qui la met en appétit, artistiquement parlant» ; Steve Reich Evening est une parfaite démonstration du rôle initiateur que peut jouer la musique pour la chorégraphie et pour les attitudes corporelles. Il est seulement regrettable que les limites de la musique de Steve Reich nous apparaissent si clairement à l’heure actuelle. Reposant sur ...
Humour et fantaisie

Hommage à Jerome Robbins : humour et fantaisie

Le Ballet de l’Opéra National de Paris ouvre sa saison avec un hommage au chorégraphe américain Jerome Robbins, dix ans après sa disparition. Mêlant romantisme, humour et fantaisie, ce tonique programme de rentrée était aussi l’occasion d’une commande à Benjamin Millepied, danseur frenchy du New York City Ballet. Dans En Sol, ballet ensoleillé et balnéaire vivifié par le décor et les costumes d’Erté, la compagnie prouve qu’elle a du peps ! Parfaitement ...
Une légende intacte

Carmen par Antonio Gadès et Carlos Saura, une légende intacte

C’est une armée de danseuses et de danseurs prêts à combattre, dans une salle de répétition, qui ouvre cette reprise du légendaire Carmen, créé en 1983 par Antonio Gadès et de Carlos Saura. Depuis la mort du chorégraphe en 2004, la Fondation Antonio Gadès a créé une compagnie de ballet dont la mission est de remonter ses ballets immortalisés à l’écran par Carlos Saura. Ils relèvent cette mission avec rigueur ...
Quatre chorégraphes pour un ballet

New York City Ballet : quatre chorégraphes pour un ballet

Le New York City Ballet, l’une des plus illustres compagnies américaines de danse classique, a été l’invité deux semaines durant de l’Opéra national de Paris. Le troisième programme Balanchine/Martins/Wheeldon/Robbins permettait de voir des pièces de quatre chorégraphes qui ont successivement marqué la compagnie. De George Balanchine, fondateur du New York City Ballet en 1948 à Jerome Robbins et Peter Martins, qui lui succèdent à sa mort en 1983, en passant ...
Deux chefs bien dynamiques

Deux chefs bien dynamiques

L’éditeur Hänssler ne choisit certes pas la facilité en présentant les deux monuments du répertoire pour ballet que sont les suites Daphnis et Chloé et Les Biches. Ces deux œuvres, que nous avons trop rarement l’occasion de découvrir sur scène, ont été composées pour les célèbres «Ballets Russses» fondée en 1909 par Serge Diaghilev. Si Daphnis et Chloé a acquis une renommée certaine, en particulier grâce à son Finale, il ...
apres_orage_danse-300x503

Paysage après l’orage de Joseph Nadj : autoportait en jazz

Jazz et danse font bon ménage, semble penser le festival Jazz à la Villette qui accorde cette année une large place aux chorégraphes. Paysage après l’orage, le solo de Joseph Nadj, conçu en collaboration avec Akosh Szelevényi et Gildas Etevenard, confirme cet adage. Cet autoportrait singulier et sincère mêle une danse tellurique et profonde à une musique intense. Alternant séquences lentes et rapides, figures hallucinées et méditatives, ce solo témoigne de ...
Un ballet très argentin

Tanguera, ballet très argentin

Pour son début de saison, le Théâtre du Châtelet accueille Tanguera, une comédie musicale argentine qui a déjà transité par de nombreuses capitales à travers le monde. Ce ballet puise aux racines du tango, puisqu’il suit les traces des immigrants qui peuplaient les quartiers populaires de Buenos Aires au début du siècle. Avec une mise en scène classique, mais efficace, et une chorégraphie enlevée et technique, le spectacle touche sa ...
Décontraction et musicalité

Recent works de Trisha Brown : décontraction et musicalité

Deuxième programme de la chorégraphe américaine Trisha Brown pour le festival Paris Quartier d’Eté, ces Recent works donnent un bel aperçu de son intérêt pour la musique, du baroque au contemporain, en passant par les musiques populaires. Foray Forêt créé à la Biennale de la Danse de Lyon en 1990 est l’histoire d’une frustration, celle d’une fanfare lointaine que l’on ne voit pas et qui chemine sous les arcades du Palais ...
Compilation

Minus One, compilation de Ohad Naharin

Grands Ballets Canadiens Invités à Paris à l’occasion du 400ème anniversaire de la fondation de la ville de Québec, les Grands Ballets Canadiens présentent trois programmes issus de leur répertoire. Le premier est une compilation d’extraits de pièces du chorégraphe israélien Ohad Naharin, créée en 2002 spécialement pour la compagnie. L’inconvénient de la compilation – ou du patchwork, si l’on préfère une métaphore textile – est qu’elle ne propose aucun point de ...
Déambulation chorégraphique

Early works de Trisha Brown : déambulation chorégraphique

Renouant avec ses premières expérimentations dans les parcs, sur les toits ou dans les musées de New York dans les années 70, la chorégraphe américaine Trisha Brown propose une déambulation chorégraphique exceptionnelle dans les salles du Musée national d’art moderne, au Centre Georges Pompidou. Le parcours commence près de l’escalier, entre un tableau noir de Soulages et une maison de Jean-Pierre Raynaud. Un portique à mi-hauteur encombre l’espace, il est fait ...
Questions intimes

Portraits dansés de Philippe Jamet : Questions intimes

Joindre la danse et l’image à la parole, tel est le projet de ces Portraits dansés, de Ouagadougou à Paris. Recueillis depuis 2001 jusqu’à aujourd’hui, au gré des rencontres et des voyages, ces multiples portraits vidéos d’une durée totale de 5 heures nous proposent un généreux parcours à travers les hommes et les continents. Dans le hall de la Maison des métallos, un lieu récemment rénové au lourd passé industriel, les ...
Pièces historiques

Des Béjart historiques par le Ballet du Rhin

Depuis sa mort le 22 novembre 2007, Maurice Béjart a rejoint le panthéon de la danse. La valeur de ce programme Béjart proposé par le Ballet du Rhin et composé de pièces historiques, n’en est que plus grande. Dans Le marteau sans maître, créé en 1973 à la Scala de Milan sur une partition de Pierre Boulez et des poèmes de René Char, projette ses préoccupations métaphysiques et son goût pour ...
Un opéra d’ailleurs

L’École de l’Opéra de Pékin

A l’aube de l’ouverture des Jeux Olympiques qui se produiront cette année à Beijing, Bel Air Classiques édite un documentaire sur l’École de l’Opéra de Pékin. Le rapprochement que nous faisons entre ces deux évènements n’est pas anodin à bien des égards ; et l’on pardonnera que l’on soit subjectif et occidental dans la vision de ce documentaire. Comment ne pas s’offusquer de voir des enfants de 6 ans se lever aux ...
onp_dame_camelias_072008-300x450

La Dame aux Camélias : Un drame, sublime, sous nos yeux

La Dame aux Camélias est le thème romantique par excellence ; tous les arts vivants se sont emparés du sujet, le déclinant au théâtre, à l’opéra, au ballet. La difficulté d’adaptation d’un sujet aussi galvaudé est grande, et ce n’est pas sans appréhension que nous craignions alors de l’entrée au répertoire d’un ballet en trois actes, de facture classique, sur un roman aussi emblématique de la littérature française. Malgré quelques longueurs ...
Et, soudain, l’apparition d’un vrai cygne…

Le Lac des Cygnes au Mariinski : une référence

Cette chronique de DVD sera, une fois n’est pas coutume, relativement courte. C’est que, une fois n’est pas coutume, les mots seront bien en deçà de ce que cette simple galette en plastique recèle. Il ne s’agit pas d’une énième version du Lac des cygnes, dont vous pourrez trouver dans nos pages nombre de comptes-rendus. Là, le Kirov danse le Lac des Cygnes, qui est le ballet créé pour ce ...
Conducteur de ses muses

Serge Lifar, conducteur de ses muses

Dominique Delouche a compacté dans ce DVD consacré à Serge Lifar un florilège d’extraits que l’on pouvait trouver, entièrement ou en partie dans les précédentes éditions de la collection Étoiles pour l’exemple. Il en résulte un film finalement assez court , mais qui condense toutes les possibilités de transmission : du maître (pas très loin de son passé de danseur) à l’élève (aguerri et Étoile), du grand maître (vraiment loin de ...
 

Banniere-ClefsResmu-ok