Lieu : Provence-Alpes-Côte d'Azur

Souvenirs d’un monde mort

Oscar Strasnoy à Aix, souvenirs d’un monde mort

Un retour / El regreso Un spectacle au domaine du Grand Saint-Jean, dans la campagne aixoise, donne au célèbre festival d'art lyrique des airs de Glyndebourne méditerranéen. En prélude à la création d'Un retour / El regreso d'Oscar Strasnoy et Alberto Manguel étaient proposés en alternance des madrigaux de Monteverdi, un solo de danse ou des lectures publiques, toutes en rapport avec le thème de l'éloignement, de l'oubli et du retour. Alberto ...
Où David l’emporte sur Goliath

Chorégies d’Orange, où David l’emporte sur Goliath

«Soirée dantesque», commentait, le lendemain, Christophe Hondelatte lors de la retransmission en direct de Tosca par France2. Dantesque ! Pour le moins… Certes Goliath avait bien failli gagner. On avait oublié, même chez les Provençaux de souche, que le mistral pouvait s’inviter impromptu au théâtre antique, et qu’on le réclamait depuis plusieurs semaines d’une chaleur poisseuse. Les bourrasques avaient bien failli gagner : soulevant queues-de-pie et jupes, faisant voler les partitions, enveloppant la ...
Féérie et simplicité

Féérie et simplicité pour le Rossignol et autres fables

S'il ne devait rester qu'un seul spectacle, ce serait celui-là. L'année 2010 n'est pas finie, mais Le Rossignol et autres fables est sans doutes la meilleure production du moment. De la réalisation scénique à l'interprétation musicale, tout y est exceptionnel. Un grand moment de théâtre, un grand moment de musique, bref, un grand moment d'opéra. Le metteur en scène québécois Robert Lepage, a qui on doit de superbes lectures du Rake's ...
Pauvres enfants, pauvre Gluck

Alceste à Aix, pauvres enfants, pauvre Gluck

Le peuple de Pherès, en Thessalie, pleure son roi Admète, fort malade : «Notre roi, notre père». La reine Alceste tente de consoler ses sujets : «Pauvres enfants». Et voilà ! Avec les premières paroles Christof Loy fait toute sa mise en scène. Admète et Alceste sont les directeurs (et parents de substitution) d'un pensionnat / orphelinat BCBG des années 50 (voire avant). Le peuple, des enfants, en bermudas et mocassins ou robes ...
Don Jack Nicholson

Don Jack Nicholson

Don Giovanni Radical. C'est le moindre qu'on puisse dire de la mise en scène, abondamment sifflée par le public aixois, de Dmitri Tcherniakov qui revisite de fond en comble Don Giovanni. Mérite-t-elle autant d'opprobre ? Certes, Tcherniakov a plus d'une fois désorienté, surtout après le mémorable ratage que fut Macbeth à l'Opéra de Paris. Pour ce Don Giovanni, il choisit un intérieur bourgeois, lieu unique d'une affaire de famille. Le Commandeur est le PDG ...
De l’Atlas aux Alpes

De l’Atlas aux Alpes

Festival de Chaillol Le violon dans la musique orientale, cela tombe sous le sens. L'instrument, appelé rebec au Moyen-âge, vient du rabâb, cet instrument à l'unique corde frottée utilisé dans la musique savante arabo-andalouse. En revanche, on connait moins le parcours original de la viole d'amour. Cet instrument connait ses ultimes heures de gloire au XVIIIe siècle avec Bach et Vivaldi, pour n'être exhumée qu'au début du XXe par Janáček et ...
Désespérante perfection !

Désespérante perfection !

Gautier Capuçon, Frank Braley A quoi peut bien servir un chroniqueur quand la perfection est à ce point évidente, pour échapper au psittacisme ? Que dire, écrire et penser, qui n’ait pas été mille fois dit, écrit et pensé ? Inviter Gautier Capuçon et Frank Braley, c’était faire le choix de l’excellence. Leur rigueur technique et leur sensibilité raffinée se sont exprimées à travers quatre pièces très différentes, dans une une sympathique complicité musicale et ...
Comme Clark Gable…

Aida à Avignon, comme Clark Gable…

Comme Clark Gable qui affirmait devoir songer à un bon steak pour se forcer à embrasser sa partenaire Vivian Leigh dans le mythique Autant en emporte le vent, à quoi aurait dû penser le ténor coréen Jeong-Won Lee pour manifester plus d’empressement auprès de la magnifique Indra Thomas ? Sa prestation vocale fut aussi sans couleur, sans chaleur, plate et fade ; et la première aria Celesta Aida, victime d’une tradition tenace, ...
Fin de partie

Fin de partie

Orchestre d’Avignon-Provence «Qu’un mi devienne un fa, chez Haydn ou Beethoven, cela n’a rien d’exceptionnel. Mais quand, chez Ligeti, le mi a été tenu, pianissimo, pendant plus de deux minutes puis se transforme peu à peu en fa, c’est un événement !». Jonathan Schiffman a voulu, une fois de plus, faire découvrir au public, toujours plus nombreux, un compositeur du XXe siècle, compositeur auquel Stanley Kubrick, depuis 2001, l’Odyssée de l’espace, empruntait les ...
Il était une fois…

Il était une fois… La Cenerentola

Cette Cenerentola est à l’image du toucher délicat de Kira Parfeevets au clavecin. Dans le genre difficile du dramma giocoso, cette œuvre fait sourire en légèreté et demi-teintes, sans tomber dans la vulgarité facile. Le décor, avec ses changements à vue des éléments d’architecture et ses projections d’images sur une toile en fond de scène, prend toute sa signification et son relief au 2nd acte. Comme il convient à la ...
Bulles de champagne

Bulles de champagne

Valses de Vienne On retrouve dans cette affiche des noms d’autres productions de l’opéra-Théâtre d’Avignon : le chef Didier Benetti a déjà dirigé, et Jacques Duparc déjà mis en scène, l’Auberge du Cheval Blanc et le Chanteur de Mexico ; Eric Belaud a déjà chorégraphié, outre le Chanteur, le Pays du Sourire et la Belle Hélène ; Noël Lemaître a déjà caressé de ses lumières, outre le Chanteur, le Nouvel An ...
Les Midem Classical Awards

Les Midem Classical Awards 2010

Les Midem Classical Awards 2010 ont été décernés dans le cadre du Midem. La cérémonie de remise des prix s’est déroulée le mardi 26 janvier à l’Auditorium Debussy de Cannes. Les Midem Classical Awards sont la seule récompense internationale dédiée à la musique classique. Ces prix sont décernés dans le cadre du MIDEM qui se déroule, chaque janvier, à Cannes. Le jury se compose des médias suivants : Crescendo (Belgique) - ...
LOCG-David_Greilsammer_copyright_Antoine_Le_Grand

Le symphonique, un long fleuve tranquille ? Certes non !

Orchestre d’Avignon-Provence Qui donc eût pensé qu’une soirée symphonique ne fût pas un long fleuve tranquille ? Le programme de ce vendredi soir allait nous faire redécouvrir un répertoire peut-être moins connu du grand public, Darius Milhaud et Bohuslav Martinů, encadrés par ces deux grands classiques que sont Ravel et Mozart. Mais ce fut pour beaucoup une découverte que de passer d’une formation de dix instruments à vent, debout autour du chef - pour ...
La création du Grand Siècle, bien sûr !

La création du Grand Siècle, bien sûr !

Amadis Que l’on ait décidé de monter, pour la première fois depuis plus de deux siècles (1771) cet opéra créé en 1684, tenait déjà de l’événement ! Mais que la création ait lieu en province, le public avignonnais l’a vécu comme un miracle ! Monter cet opéra du Grand Siècle était en effet un beau pari, parfaitement réussi. Amadis est à la fois extraordinaire et exceptionnel ; c’est toute la fin du XVIIe siècle qu’il ...
Le Philharmonique se ressaisit

Le Philharmonique se ressaisit

Orchestre Philharmonique de Nice À toute chose malheur et bon. Handicapé par une tendinite de la main droite, Mikhaïl Rudy a dû modifier son programme et remplacer le Concerto n°2 de Prokofiev, par le Concerto pour la main gauche de Ravel. Une belle pièce pour une autre belle pièce qu’il interpréta superbement, allant jusqu’à tromper l’auditeur dans la dernière partie soliste de cette œuvre, donnant en effet dans la fluidité du ...
Le retour de Wagner  à Nice

Le retour de Wagner à Nice

Parsifal On a pu parler de la folie de Wagner et plus particulièrement de la folie Parsifal. Nietszche, après cet ultime opéra s’est écrié avec effroi «horreur Wagner est devenu chrétien». Et de fait, cet opéra est incontestablement l’aboutissement de ce que Richard Wagner considérait depuis quelque temps comme sa mission, inaugurer un nouveau christianisme dont l’Art, son art serait capable de conduire l’humanité au salut. Un christianisme épuré de ce ...
Une Carmen de salon

Une Carmen de salon

Les décors étaient beaux et imposants, la mise en scène fut très classique, à la fois sans surprise et pourtant très fraîche. Le reste fut approximatif voire décevant. Les chœurs surtout, très peu ensembles, les dictions rapides étaient toutes dissolues, particulièrement les voix de femmes. Les plus grands airs, furent tous largement escamotés, tantôt par les chœurs, incapables d’articuler, tantôt par des solistes sans voix. La seule voix réellement présente ...
Etoiles en devenir

Etoiles en devenir au Festival Manca

L’Ecole de danse de l’Académie de la Scala vit pleinement au cœur de la création contemporaine. Invitée à se produire sur la scène du Théâtre National de Nice dans le cadre du Festival MANCA, elle a prouvé à un auditoire enthousiaste que tradition rimait à merveille avec évolution. Le challenge était de taille : deux pièces et 55 minutes pour faire montre de l’excellent enseignement dispensé par Frédéric Olivieri, directeur de l’Ecole. ...
Un aperçu d’outre-atlantique

Festival Manca 2009, un aperçu d’outre-atlantique

Au troisième jour du Festival Manca, l’excellent ensemble américain des San Francisco Contemporary Music Players nous a régalé d’un concert haut en couleur, riche de par l’éclectisme autant que la qualité des œuvres présentées. Composé de solistes réunis pour défendre et promouvoir le répertoire contemporain, et suscitant la production d’œuvres nouvelles, cet ensemble peut être comparé à un petit Intercontemporain, du point de vue de l’effectif, cependant que l’engagement et ...
Rencontre manquée

Festival Manca 2009, rencontre manquée avec la création russe

Non, la Russie ne compte pas que Sofia Goubaïdoulina en terme de musiciens. Voici ce qu’aurait pu être le sous-titre de ce concert du festival Manca, tant le programme mettait à l’honneur deux compositeurs «installés», du point de vue institutionnel autant que créatif, mais certes moins connus. Ainsi, le concert s’ouvrait avec la Symphonie n°4 de Youri Kasparov, inspirée par la cathédrale Notre-Dame de Paris. Promenant notre regard du sol vers ...
Un grand moment d’humour et de qualité

Les lumières dans la ville à Toulon

Les lumières dans la ville Ce samedi soir l’opéra était méconnaissable. Une ruche en émoi habitait les arcades dorées de la grande salle. Beaucoup de jeunes et notamment de jeunes enfants se sont installés comme au cinéma. L’ambiance, de fait, était bien celle du cinéma, tranquille, détendue. Il ne manquait que les popcorn pour passer une bonne soirée. Et ce fut en effet une excellente soirée. Le public a ri abondamment des ...
Psyché, ou l’amour multiforme

Psyché, ou l’amour multiforme

Il faut prendre un peu de recul pour finalement bien entrer dans l’intention de ce Psyché d’un nouveau genre. À la fois neuf dans sa création et en même temps bien dans l’esprit du temps des deux auteurs retenus. Finalement tout s’agence bien, se répond bien, même si parfois l’histoire théâtrale semble doublée par la reprise musicale. Une répétition qu’on eut pu peut-être éviter en choisissant d’alterner et non de ...
Une soirée haute en couleur !

Picasso et la danse, une soirée haute en couleur !

De fait, rarement l’expression « haute en couleur » fut autant à propos. Une soirée colorée, une soirée bigarrée, une soirée multicolore fut offerte au public niçois vendredi soir. Des costumes et des décors d’après des maquettes de Picasso, une parade des quatre coins de la planète, une troupe de danseurs aux visages de l’Europe et un flamenco endiablé couleurs sang hidalgo, voila ce qui servit de cadre aux jeunes ...
mikhail_rudy

Mikaïl Rudy : « l’impatience de vivre »

Orchestre Lyrique de Région Avignon Provence Le Roman d’un pianiste, l’impatience de vivre, tel est le titre de l’autobiographie de Mikhaïl Rudy, provisoirement épuisée mais bientôt rééditée avec 5 CD (Emi, Le piano romantique). C’est à cette «impatience de vivre» que nous pensions en regardant le soliste jouer les yeux fermés, un sourire flottant sur les lèvres, la tête accompagnant imperceptiblement le rythme des autres musiciens. A neuf ans il avait fait ...
sebastien_billard_opn09

Jusqu’où iront-ils ?

Ouf, nous avons évité le pire ! Après la catastrophique prestation de mercredi dernier au château de Valerose, l’orchestre semble s’être ressaisi. Mercredi en effet, la prestation du philharmonique de Nice ne fut rien de moins que le concert de l’harmonie municipale du village. Jouer aussi mal un répertoire donné l’année précédente – la Symphonie n°6 de Beethoven – est simplement inadmissible ; c’est ni plus ni moins que se moquer du ...
Une grande première à la télévision française !

Le Chanteur de Mexico, grande première à la télévision française !

Une opérette diffusée en direct à la télévision française, sur une chaîne privée de surcroît (Paris-Première appartenant au groupe de la 6), voilà une grande première ! Fabrice Roux, le producteur, ne cache pas sa joie en lançant avec Raymond Duffaut, du devant de la scène de l’opéra-théâtre d’Avignon, la captation en direct du Chanteur de Mexico. Douze caméras dont deux télécommandées et deux à l’épaule, un long bras articulé qui ...
Il n’y a pas d’autre mot … un massacre !

Manon Lescaut à Nice, il n’y a pas d’autre mot … un massacre !

Ce devait être le concert de rentrée de l’opéra, un concert de la nouvelle équipe, un concert pour montrer que les choses continuent, un concert pour faire taire les murmures nés des soubresauts de la fin de l’année dernière et ce fut un massacre, une pantomime du ridicule. La mise en scène encore signée Paul-Emile Fourny n’avait rien d’original, si ce n’est sa platitude et son incohérence avec le texte ...
Deux pianos sinon rien

Duo Darius Milhaud : deux pianos sinon rien

A la fin de l’été en Provence les cigales se raréfient. Les festivals aussi. Parmi les quelques organisateurs courageux qui n’ont pas oublié que la saison estivale se terminait le 31 août (et non le 15) citons la municipalité de Saint-Maximin-la-Sainte-Baume (dans le Haut-Var à mi-chemin entre Aix-en-Provence et Brignoles) qui propose quelques concerts en la célèbre basilique Sainte-Marie-Madeleine, un monumental édifice gothique terminé au XVIe siècle, célèbre chez les ...
Nuits Haydn et Bach

Nuits Haydn et Bach

Festival de piano de La Roque d’Anthéron 2009 La Roque d’Anthéron, Parc du Château de Florans. 07-VIII-2009. Joseph Haydn (1732-1809) : Sonate n°52 en sol majeur Hob. XVI.39, Sonate n°53 en mi mineur Hob. XVI.34, Sonate n°31 en la bémol majeur Hob. XVI.46, Sonate n°60 en ut majeur Hob. XVI.50 ; Hélène Couvert, piano. Sonate n°39 en ré majeur Hob. XVI.24, Sonate n°38 en fa majeur Hob. XVI.23, Andante et Variations en fa ...
stephen_kovacevich

Martha Argerich, Nelson Freire et Stephen Kovacevich à la Roque d’Anthéron 2009

La Roque d’Anthéron. Parc du Château de Florans. 05-VIII-2009. Johannes Brahms (1833-1897) : Variations sur un thème de Joseph Haydn op.56b ; Serge Rachmaninov (1873-1943) : Danses symphoniques, version pour deux pianos op.45b; Dmitri Chostakovitch (1906-1975) : Concertino pour deux pianos op.94; Franz Schubert (1797-1828) : Grand Rondo en la majeur D.951; Maurice Ravel(1875-1937) : la Valse. Nelson Freire et Martha Argerich, pianos La Roque d’Anthéron, Abbaye de Silvacane. 06-VIII-2009. Jean-Sébastien Bach (1685-1750) : Le Clavier bien tempéré ...