Lieu : Théâtre des Champs-Élysées

LA VESTALE -

La résurrection de La Vestale au Théâtre des Champs-Élysées

Voici environ 160 ans que Paris attendait de retrouver La Vestale, chef-d’œuvre du Premier Empire, chaînon manquant entre la Tragédie Lyrique et l’Opéra Romantique, hymne à la gloire de Napoléon Ier. L’œuvre possède un souffle intense, qui ne fut jamais rendu au CD, si ce n’est par Maria Callas, hélas dans une prise de son plus qu’aléatoire. L’impatience était grande, donc, de voir cette Vestale pour la première fois, en version ...
JYThibaudet

Début de l’intégrale Tchaïkovski par Daniele Gatti au TCE

On peut dire que Daniele Gatti tarde à entrer dans le vif du sujet. Après un concert d'introduction en septembre, le chef de l'Orchestre National de France, qui propose au public parisien une intégrale des symphonies de Tchaïkovski, tient encore à faire précéder la première d'entre elles de deux autres œuvres, la présentant en quelque sorte dans un écrin, enveloppée de la musique des deux siècles voisins. Mais c'est bien ...
Leleux François (c)Jean-Baptiste Millot

Soirée de solistes avec Nathalie Stutzmann et François Leleux

Avec Bach, Haydn et Mozart, l'Orchestre de Chambre de Paris avait convié les trois piliers de l'histoire de la musique pré beethovénienne pour un programme où le dialogue entre solistes, instrumentistes ou vocal, dominait, avant de se conclure avec la glorieuse Symphonie Jupiter de Mozart. Connu comme un des meilleurs hautboïstes du moment, soliste du Chamber Orchestra of Europe après avoir été celui de l'Opéra de Paris ou du Bayerischen Rundfunks, ...
Daniele Gatti (c) TCE

Daniele Gatti ouvre le cycle Tchaïkovski au TCE

À la direction de l’Orchestre National de France, Daniele Gatti, interprète d’un passionnant Roméo et Juliette, inaugure, idéalement le cycle Tchaïkovski : cinq concerts à l’affiche d’octobre à mai, pendant lesquels le chef italien dirigera, entre autre, les six symphonies du compositeur. S’inspirant du drame de Shakespeare caractérisé par la haine entre Capulets et Montaigus et l’amour des deux jeunes amants de Vérone, Tchaïkovski écrit avec Roméo et Juliette une de ses ...
daniele gatti

Viva Verdi pour l’ouverture du National à Paris

Daniele Gatti nous le confirme : il n'est jamais meilleur que dans Verdi. Et il nous propose enfin, après "les grands choeurs que vous aimez" et le sempiternel Requiem, une série d'oeuvres rares du Maître de Bussetto. Une salle comble a répondu à l'invitation, oubliant les deux noms contemporains (enfin, du XXe siècle) aussi à l'affiche, Luciano Berio et Henri Dutilleux. Il est vrai que ce fut le concert d'ouverture ...
Nézet-Séguin, Marco Borggreve small

Un Vaisseau fantôme punchy signé Yannick Nézet-Séguin

Poursuivant l’exploration du répertoire wagnérien en version de concert, le Théâtre des Champs-Élysées nous proposait de passer la soirée en compagnie du Hollandais volant et néanmoins maudit, avec ce Vaisseau fantôme servi par les forces de l’Orchestre philharmonique de Rotterdam emmenées par leur chef titulaire, le canadien Yannick Nézet-Séguin. Dès la fameuse ouverture et sa bouillonnante tempête, nous eûmes un aperçu de ce que ce chef sait faire de mieux, car ...
Maazel by Bill Bernstein-1

Maazel et Vienne lancent la saison symphonique du TCE

N'ayant peur de rien le Théâtre des Champs-Élysées lançait en cette soirée du 11 septembre sa saison symphonique avec un sommet, la plus grande Huitième symphonie du répertoire, défendue par rien moins que son orchestre créateur, le Philharmonique de Vienne qui, le 18 décembre 1892 assura, sous la direction de Hans Richter, la création de la version révisée par Anton Bruckner. Et à la tête de la phalange viennoise, rien ...
COQ D'OR 1 photo by Valeria Komissarova

Le Coq d’or : l’exhumation de l’oiseau satirique

Le fonds de charité pour le développement chorégraphique Marius Liepa, fondé en 1976, a notamment pour objectif de sensibiliser le public aux œuvres oubliées du répertoire chorégraphique. Cette année, dans le cadre de la sixième édition des Saisons Russes du XXIe siècle, principal projet de la fondation, nous est présenté Le Coq d’or, un opéra-ballet adapté d’un conte d’Alexandre Pouchkine. Avec cette histoire de tsar, d’astrologue, de reine et de ...
Anna Caterina Antonacci (c) DR

Pénélope à Paris, tout de la fausse bonne idée

Certains opéras, sans le support scénique, ne fonctionnent pas en concert. Pénélope de Gabriel Fauré en est l'exemple flagrant. Livret inepte, lente progression dramatique, orchestration maladroite, longueurs, l'oeuvre ne manque pas de défauts malgré des instants magiques. Fauré, adepte de la petite forme, ne trouve pas ses marques dans le grand opéra. Quand la réalisation musicale accumule les maladresses, on dessert plus l'oeuvre qu'on ne la sert. L'Orchestre Lamoureux pêche par ...
yannick nezet-seguin

Yannick Nézet-Seguin célèbre le centenaire du Sacre du printemps

Dernière levée de la saison symphonique du Théâtre des Champs-Élysées, coïncidant avec la fête de la musique et donc à la fin du printemps, ou le début de l'été, au choix, ce concert était aussi le dernier marquant le centième anniversaire de la salle de l'Avenue Montaigne avec un ultime et tout aussi centenaire Sacre du Printemps succédant en quelques jours à ceux de Gergiev, Salonen et Gatti. En choisissant pour ...
Juliana Di Giacomo (c) DR

Requiem de Verdi pour la liberté de parole à Paris

A chaque siècle son scandale. 100 ans après le Sacre du printemps, le Théâtre des Champs-Elysées a été le lieu pendant une dizaine de minutes de huées diverses. Mais pourquoi ? Le programme est l'inusable Requiem de Verdi, ce n'est pas cela qu'on siffle. Non, une artiste des formations musicales de Radio France est venue dire, au nom des siens, le soutien apporté aux orchestres et au choeur de l'ERT. ...
nicholas angelich  ©stephane de Bourgies

Récital Nicholas Angelich : ascétisme et éclat

La saison 2012-13 du « piano aux Champs-Elysées » s’est refermée dans une rare intensité avec le récital de Nicholas Angelich. « Soliste instrumental de l’année » aux Victoires de la Musique Classique de cette année, le pianiste américain renforce plus que jamais sa place dans le paysage musical français. Et ce récital l’a montré, avec notamment des œuvres de Ravel. Au début de la première parie, dans Miroirs et les Valses nobles et sentimentales, ...
roger_norrington

Le Barbier de Séville en version de concert à Paris

Cela faisait, sauf erreur, douze ans que n’avait pas été donné au Théâtre des Champs-Elysées le célèbre opera bouffa de Rossini tiré du Le Barbier de Séville de Beaumarchais. Proposé en version de concert par l’Orchestre de chambre de Paris, cette production était l’occasion de retrouver Sir Roger Norrington, actuellement premier chef invité de la formation parisienne. Si l’on apprécie la finesse de sa direction, contrastée, on regrette une approche ...
Mark PadmorePhoto: Marco Borggreve

Andris Nelsons et Birmingham pour le War Requiem au TCE

Désespoir et apaisement : ce sont les sentiments que l'on doit ressentir à la fin du War requiem, et cette exécution n'y a pas manqué. Pour cette première fois que l’œuvre était donnée au Théâtre des Champs-Élysées, la Maîtrise de Radio-France était judicieusement placée au fond de la corbeille. D'ailleurs, à l'exception des enfants, ce sont les mêmes interprètes qui ont donné le concert commémorant la création de l’œuvre à ...
Theatre des Champs-Elysees, le livre du centenaire

Théâtre des Champs-Elysées, le livre du centenaire

1 théâtre, 3 scènes, plus de 3 kg, plus de trois heures de contenu audiovisuel sur application iPad, 34 auteurs, 100 ans, 500 illustrations, 660 pages, un texte fort d’1,5 millions de signes, les chiffres du  livre du centenaire du Théâtre des Champs-Elysées donnent à eux seuls la mesure de l’importance que joue cet édifice dans l’histoire culturelle française, que ce soit sur le plan architectural, théâtral et musical. Le ...
Le sacre du Printemps.Ensemble.(c)foto ulli weiss

Pina Bausch sur la terre du Sacre

Cent ans après la création du « Sacre du printemps » par Stravinsky, le Tanztheater Wuppertal donne pour la première au Théâtre des Champs-Elysées la version chorégraphiée par Pina Bausch en 1975. Une première qui sera peut-être aussi la dernière fois, à en croire Lutz Förster, interrogé par Le Figaro. Certains danseurs de la compagnie sont aujourd’hui beaucoup trop âgés pour interpréter cette pièce très physique et l’argent manque pour ...
Thielemann Christian (Mai 2012)© Matthias Creutziger

Wagner célébré par la Staatskapelle de Dresde

Juste après avoir fêté le bicentenaire de la naissance de Richard Wagner dans son antre de Bayreuth avec de larges extraits du Ring, Christian Thielemann amenait son orchestre de la Staatskapelle de Dresde dans une tournée à Paris, Vienne et Venise, avec un programme alliant ouvertures célèbres, le Vaisseau fantôme, Lohengrin, Tannhäuser, avec des pièces plus rarement jouées comme la Faust-Ouvertüre ou les extraits de Rienzi. Avec un chef à la ...
Buniatishvili©Esther-Haase_78w-362x543

Hommage à Christian Ferras par Khatia Buniatishvili et Renaud Capuçon

Disparu prématurément, Christian ferras aurait eu 80 ans cette année, ce qui a décidé Khatia Buniatishvili et Renaud Capuçon à proposer ce concert en forme d'hommage, reprenant des œuvres jouées et enregistrées par le grand violoniste français avec son partenaire de toujours Pierre Barbizet. Le programme avait l'avantage de l'originalité, même s'il n'était pas inédit, mais pas celui de la facilité car les œuvres choisies, en particulier avant l'entracte avec ...
Ann Hallenberg (a) DR

Agrippina, la confrontation !

Hasard du calendrier, le public parisien a pu assister à l’opéra Agrippina de Haendel lors de deux soirées consécutives, l’occasion d’une belle confrontation. En passant de la salle Pleyel au Théâtre des Champs-Élysées il était possible d’entendre l’interprétation du chef belge Jacobs puis celle du chef espagnol Banzo. Le « match » s’annonçait serré et disons le d’emblée aucune des deux interprétations ne semble être sortie largement victorieuse de ce ...
antonacci-lemieux4

Antonacci, Lemieux, grandes voix pour Petite messe

Après avoir fait entendre la version originale de la Petite messe solennelle pour piano et harmonium de Rossini en 2010 avec Anna Bonitatibus et Désirée Rancatore, le Théâtre des Champs-Elysées accueillait cette fois la version pour orchestre dans sa version pour orchestre de 1867 (voir notre précédente chronique sur l’histoire peu banale de cette œuvre). A l’affiche,  un duo vocal féminin qui s’annonçait de choc, tant les personnalités d’Anna Caterina ...
DGatti

Au TCE, Daniele Gatti divinement inspiré

Il est certaines soirées musicales où l'inspiration, telle une déesse protectrice, semble magnifier chaque note. Circulant d'un instrumentiste à l'autre, dispensant ses faveurs au chef d'orchestre comme aux musiciens du rang, elle embellit les phrases et leur donne vie ; grâce à elle, la musique se déroule, limpide, originale, moirée, un miracle qui laisse les spectateurs le souffle court. Dans la salle aujourd'hui centenaire du théâtre des Champs-Élysées, dès les premières notes ...
Don Giovanni_TCE

Don Giovanni du duo Rhorer/Braunschweig

Grosse actualité (et changement radical de répertoire) en ce printemps 2013 pour le chef Jérémie Rhorer, enchaînant en l’espace de quelques semaines la création de Claude de Thierry Escaich à l’Opéra de Lyon et cette nouvelle production de Don Giovanni, dans le cadre de la troisième et dernière édition du Festival Mozart dont il assure la direction artistique au Théâtre des Champs-Elysées. Il retrouve pour l’occasion Stéphane Braunschweig qui avait déjà ...
Christoph Eschenbach (c) DR

Verdi, Brahms : chacun son Requiem

En un mois de temps, le public parisien a pu apprécier deux oeuvres singulières distillant chacune les charmes des deux cultures célébrées cette année à travers le bicentennaire de Verdi et Wagner: l'italienne et l'allemande. Le Requiem de Verdi, d'abord, grandiose célébration de la vie par l'Orchestre National de Lille sous la direction de Jean-Claude Casadesus. Une interprétation majestueuse qui a rendu compte avec beaucoup de naturel de la splendeur et ...
Till Fellner Photo Peter Mathis

Till Fellner et l’Orchestre National de France

En partenariat avec la Sidaction, Radio France inaugure avec ce concert et un don de 30 000 euros, les trois jours dédiés à une cause universelle (le SIDA). Au programme trois compositeurs aux antipodes, trois esthétiques différentes : le symphonisme classique de Beethoven, le lyrisme de Prokofiev, la fusion acoustique des masses instrumentales de Ligeti. Non seulement l’évolution de l’orchestre au fil des siècles (de la fin du XVIIIème au XXème) ...
helene_mercier©Arnault

Musique française par un Orchestre Lamoureux enthousiaste

Le Théâtre des Champs-Elysées reçoit en visite les orchestres les plus célèbres d'Europe. Ce sont pourtant les orchestres parisiens, moins prestigieux, qui proposent les programmes les plus originaux. Ainsi l'Orchestre Lamoureux, après avoir présenté lors de ses deux précédentes apparitions des pièces de Guillaume Connesson et d'Ibert, achève son cycle de musique française avec un chef d’œuvre trop rarement donné, la Symphonie de Chausson. Qui plus est, l'orchestre paraît en ...
RODIN ET SON ETERNELLE IDOLE_Eifman Ballet Théâtre

Rodin et son éternelle idole : La folie en sursis

Pour sa dernière création, Boris Eifman signe une brillante adaptation, celle des amours maudites de Rodin et de Camille Claudel. Le chorégraphe russe, qui aime se saisir de thèmes célèbres pour mieux leur tordre le cou, cultive un esthétisme affranchi de toute convention. Présenté pour la première fois en France, le ballet Rodin et son éternelle idole se révèle un succès total. La dimension romanesque de l’œuvre est prétexte à ...
Blomstedt-TCE-19-03-2013

Blomstedt dirige le Gustav Mahler Jugendorchester

Initié il y a de cela plus de vingt ans déjà par le grand chef d'orchestre Claudio Abbado, le Gustav Mahler Jugendorchester est une formation de jeunes musiciens recrutés dans l'ensemble des pays européens et placés sous la tutelle de figures reconnues, avec lesquelles ils abordent le grand répertoire et partent en tournée. Sur le papier, c'est une initiative particulièrement louable, et en concert, passé l'étonnement de voir cet orchestre ...
jurowski

Vladimir Jurowski s’encanaille dans Weill

Il est toujours piquant de voir donnée une œuvre de  Bertolt Brecht et Kurt Weill, en particulier L’Opéra de quat’sous, dans le cadre huppé du Théâtre des Champs-Elysées, et même si la salle accueillit la création le 17 juin 1933 des Sept pêchés capitaux, du même duo. Depuis la première représentation à Berlin le 31 août 1928, à l’époque de la République de Weimar, le succès de L’Opéra de quat’sous ne ...
Julian Rachlin © Julia Wesely

Julian Rachlin, un styliste dans Mendelssohn

Invité de l'Orchestre National de France, le violoniste Julian Rachlin a conquis le public parisien dans un programme où l'on ne l'attendait pas. Créateur du double concerto de Penderecki avec Janine Jansen, agent double troquant volontiers son violon pour l'alto, il a présenté, avec le Concerto pour violon de Mendelssohn, une autre facette de son talent. Aussi redoutable qu'incontournable, Mendelssohn a trouvé en Julian Rachlin un styliste hors pair. Une technique ...
pap_6 Liniang et Mengmei

Amour d’une jeune femme selon Tamasaburo Bando

Forme très ancienne de théâtre traditionnel, le Kunqu se qualifie d’opéra de par ses chants et danses accompagnés de musique. Né au 15e siècle, cet art est élevé en 2001 au rang du patrimoine mondial culturel de l’Unesco. Avec la troupe de l’Opéra-Théâtre Kunqu de Shuzhou-Jiangsu (sud-est de Chine), le maître de Kabuki Tamasaburo Bando, nommé l’année dernière « trésor national vivant » dans son pays, au Japon, réinvente Le ...