Mot-clef : Amel Brahim-Djelloul

amadigi athénée

Amadigi par Les Paladins, bel écrin pour chanteuses autonomes

Soirée originale au Théâtre de l’Athénée, hors des sentiers battus, avec cet Amadigi très bien défendu par Les Paladins. Encore « un des plus beaux opéras de Haendel »! Amadigi, son onzième, composé en un mois, après les triomphes de Rinaldo et d’Agrippina, (dont les perles "Sussurrate onde vezzose", "Pena tiranna", "Ah spietato" ont été révélées en 1991 par l’enregistrement du jeune Minkowski), n’a guère tenté les metteurs en scène. On se réjouit donc ...
Zaïs

Zaïs de Jean-Philippe Rameau : amusons nous !

Christophe Rousset s'empare de Zaïs avec bonheur. L'opéra-ballet héroïque pastorale Zaïs, représenté en 1748 sur la scène de l'Académie Royale de Musique figure parmi ces oeuvres superbes de Rameau, malheureusement affublées d'un livret faiblard tout juste prétexte à des entrées pour des divertissements où le chant se mêle à la danse. Toutefois, cette oeuvre est le champ d'expérimentations de Rameau, tant dans l'Ouverture (symbolisant le Chaos et la création du Monde) ...
zais piau versailles

Rameau en grâce avec Sandrine Piau et Christophe Rousset

L'opéra Zaïs de Rameau, en version de concert, triomphe à l'Opéra royal de Versailles. Zaïs n'est pas l'opéra de Rameau le mieux traité par notre temps : très rarement joué, représenté au disque par un seul enregistrement non sans qualités (Gustav Leonhardt hors de son territoire naturel !), mais plombé par sa distribution féminine et du reste introuvable, il témoigne pourtant admirablement de la capacité de Rameau à renouveler le théâtre ...
L'incoronazione Di Poppea (Saison 2013-2014)

Monteverdi par Bob Wilson, la règle et l’épure

Avis aux amateurs (et ils sont nombreux), ce Couronnement de Poppée version Bob Wilson est à la mise en scène ce que le Bauhaus à l'architecture : le produit d'une école (ici, le Watermill Center) et la démonstration d'une pensée esthétique à la rigueur imparable. L'archétype scénique ne cède jamais à l'idée d'un abandon, d'une adhésion au drame musical de Monteverdi. Tout juste si le bleu cobalt (signature illustre du ...
Princesse - Zanetta photo Cyrille Cauvet  /Opéra Théâtre de Saint-Etienne

Saint-Étienne : la princesse de Trébizonde, poupée aux yeux d’émail

La documentation est rarissime concernant la Princesse de Trébizonde, qui fut pourtant un grand succès à son époque, et on ne trouve aucune entrée de ce nom, y compris dans le Kaminski, la bible du lyricomane. Seul le Clément et Larousse de 1905 mentionne « des couplets par trop grivois et dont les équivoques sont trop grossières (…) une musique (qui) dépasse partout la vulgarité (…)qui n’a pour elle que ...
P. Roullier-Photo E. Kongs 83

Saed Haddad, second rendez-vous avec 2e2M

Pour ce second rendez-vous sur le plateau de l'Auditorium du CRR de Paris avec Saed Haddad, le compositeur en résidence à l'ensemble 2e2M, Pierre Roullier mettait au programme rien moins que trois créations qui l'amenaient, en fin de soirée, à « se mettre à table » avec cinq autres partenaires souffleurs – rappelons qu'il est excellent flûtiste – pour prendre part à la triste histoire des amours de l'oiseau et du poisson ...
Rideau de scène © Christian Leiber / ONP

Deux visages de l’enfance à l’Opéra de Paris

Deux visions de l'enfance, voilà bien le seul lien entre deux œuvres aussi dissemblables que Der Zwerg (Le Nain) de Zemlinsky et L'Enfant et les sortilèges de Ravel. Encore que l'enfance dans la première œuvre est très relative : si l'infante dans l'originale de Wilde a douze ans, une fois mise en musique elle en a dix-huit. Quant à l'idée de ce couplage improbable, elle remonte à 1998 et est ...
Fanny Clamagirand

L’Orchestre national de France hors les murs

L'Orchestre national de France, sous la baguette d'Alain Altinoglu, sort de ses salles de concert habituelles pour s'installer une soirée à l'église Saint-Eustache. En guise de première partie, la jeune violoniste parisienne Fanny Clamagirand interprète magistralement le Troisième Concerto de Saint-Saëns. Après avoir fait ses études à Paris et à Londres, elle remporte le Concours international Fritz Kreisler à Vienne, puis le prix Prince Rainier III de Monaco aux Violon ...
angers_vieparisienne012

La vie parisienne à Angers, que du bonheur!

Ce spectacle en coproduction, inauguré au mois de décembre 2009 à Nancy, arrive à Nantes et Angers avec une distribution presque entièrement renouvelée. Au contraire de notre collègue Michel Thomé qui avait alors manifesté ses réserves sur la mise en scène, nous nous sommes laissés emporter par le rythme d’un spectacle particulièrement roboratif. L’engagement interprétatif supérieur de la nouvelle équipe de comédiens-chanteurs y a sans doute significativement contribué. La mise ...
LA CLEMENCE DE TITUS (David Mc VICAR) 2011

Distribuer Mozart à Aix ?

Aucune clémence pour cette Clemenza, indigne par rapport aux prétentions du Festival d’Aix. Plateau déséquilibré, mise en scène indigente, tout juste est-ce digne d’une scène de second niveau. Après de curieux choix dans Don Giovanni ou Cosí fan tutte, il est permis de se poser des questions quant aux cast mozartiens d’un festival créé sous les hospices du compositeur le plus connu au monde. La monde ne manque pas de Titus, ...
Motets du Grand Siècle dans le 93

Motets du Grand Siècle dans le 93

C’est en grande pompe que s’ouvrait cette nouvelle édition du Festival de Saint-Denis. Le Poème Harmonique se produisait dans un programme mettant en regard deux Te Deum qui renvoyaient aux fastes du Grand Siècle. Ce grand motet, outre sa fonction liturgique, était en effet le prétexte à l’exaltation de la gloire de Louis XIV et interprété lors d’occasions festives. Dans le cas de Charpentier, il s’agit vraisemblablement d’une victoire militaire ...
Fêtes des voix pour un trois en un

Il Trittico à l’Opéra de Paris, fêtes des voix pour un trois en un

Il Trittico de Puccini, objet lyrique non identifié, trois opéras dissemblables qui pourtant ne peuvent se passer l’un l’autre, est très rarement monté dans son intégralité. Réunir les forces nécessaires - 37 rôles dont bien peu peuvent être tenus par le même interprète, un chœur mixte, un chœur d’enfants, un orchestre symphonique – est un tel tour de force qu’on comprend aisément que chacun des trois actes connaisse sa vie ...
Chorégies 2010 : Mireille sous le mistral

Chorégies 2010 : Mireille sous le mistral

2010, annus horribilis ? Chacune des quatre programmations des Chorégies a été touchée. Pour Tosca, le chef Mikko Franck, souffrant, avait dû se faire remplacer au pied levé - mais excellemment - pour la Générale le 12 juillet par Emmanuel Joël. Dans le récital du 17 le mistral avait considérablement gêné le déroulement, sans pour autant l’annuler. Pour Mireille, la pré-générale et la générale avaient été annulées à cause d’un orage (dimanche 1er août) puis ...
Quella buona perla di Suzanna !!

Quella buona perla di Suzanna !

Les Nozze di Figaro En tout point classique, impeccablement mise en scène dans des décors superbes, cette production du Capitole a ravi un public venu nombreux au point d’afficher complet. C’est Da Ponte et Mozart qui sont les vainqueurs, car très souvent le public a ri de l’émotion que cette comédie douce amère a diffusée constamment avec un charme réconfortant. Les décors reprennent des plafonds peints à la manière de Tiepolo. ...
Œdipe, enfin rendu à l’universalité

Œdipe, enfin rendu à l’universalité

Œdipe Il est bien rare qu’un critique découvre une œuvre complètement inconnue et plus encore qu’il y succombe. Cet opéra qui est le chef d’œuvre de son créateur, violoniste et compositeur de génie, mérite bien mieux que l’oubli dans lequel il est tombé. Monter cet ouvrage tenait de la gageure, mais Nicolas Jœl y tenait énormément et il est arrivé à le proposer en ouverture de saison. Il a bien failli ne ...
Une complète réussite !

Une complète réussite !

Falstaff Fin de saison triomphale au Théâtre des Champs-Elysées ! Le dernier opéra mis en scène de la saison est aussi le dernier opéra de Verdi, et une comédie qui appelle un peu de légèreté dans la grisaille parisienne où le printemps n’en finit pas de se faire attendre. La réussite est d’abord celle d’une mise en scène respectueuse de l’ouvrage et d’une direction d’acteurs très fouillée. Mario Martone transpose l’action dans ...
A consommer sans modération

A consommer sans modération

L’Elisir d’amore Donizetti avait tort. « Nous avons une prima donna allemande, écrivait-il avant la première, en mai 1832, un ténor qui bégaie, une basse-bouffe à la voix de chèvre, et une basse française qui ne vaut pas grand-chose ». Il s’attendait à un échec retentissant. Il avait tort, car le public de la première à Milan en 1832, et les critiques, le lui ont bien montré en accordant un succès ...
Poussez, poussez l’escarpolette

Véronique de Messager au Châtelet : Poussez, poussez l’escarpolette

Poussez, poussez l’escarpolette… oui mais pas dans l’orchestre ! Presque tout était réuni pour que cette production de Véronique d'André Messager, qu’enfin une grande scène parisienne ose monter, puisse être d’anthologie. Sauf l’orchestre. Avec Jean-Christophe Spinosi, chaque roulement de caisse claire est une rafale de mitraillette, chaque coup de timbale un coup de canon. Nous sommes loin de la musique « distinguée », « sans banalités » et « riche d’inventions ...
On a brisé la glace avec des fers rougis

Pelléas et Mélisande au TCE : on a brisé la glace avec des fers rougis

Après une version de concert mémorable et gravée pour l’éternité chez Naïve en 2000, l’Orchestre National de France a décidé de réinviter Bernard Haitink dans le chef-d’œuvre de Claude Debussy cette fois mis en scène pour cinq représentations au théâtre des Champs-Élysées, une production qui sera exportée, à la fin de ce mois de juin, à Amsterdam. Bernard Haitink sculpte la partition de Pelléas avec minutie, et propose aux chanteurs un ...
Lausanne condamné à l’excellence

Lausanne condamné à l’excellence

Le Nozze di Figaro Il y a quelques mois votre serviteur paraît de tous les superlatifs Le Nozze di Figaro de Mozart présentées à l’opéra de Berne. S’emballant en arguant que cette production était « l’une des meilleures qu’il lui a été donné de voir et d’entendre depuis une bonne vingtaine d’années », il ne pensait pas que son dithyrambe ne tiendrait que quelques semaines puisqu’il faut (déjà) louer le formidable spectacle que ...
Des Noces au microscope

Des Noces au microscope

Les Noces de Figaro Angers Nantes Opéra achève le millésime 2006 comme il l’a étrenné : en célébrant le culte mozartien, année anniversaire oblige. Après l’enthousiasmante Flûte enchantée concoctée par le tandem Patrice Caurier et Moshe Leiser, voici des Noces de Figaro passées au microscope par le metteur en scène Stephan Grögler. Pour un ouvrage dont la parfaite logique théâtrale disqualifie a priori toute tentative de réécriture, celui-ci a eu l’intelligence ...
Sex and the City chez Néron

Le Couronnement de Poppée : Sex and the City chez Néron

Après sa décevante mise en scène d’Il ritorno d’Ulisse in Patria de Monteverdi clôturant la saison 2005/2006 du Grand Théâtre de Genève, Philippe Arlaud signe le spectacle d’ouverture de la saison 2006/2007 avec, cette fois, l’Incoronazione di Poppea. C’est dire la circonspection légitime avec laquelle on aborde cette soirée. Les sceptiques en seront pour leurs frais. Le spectacle du metteur en scène est une réussite totale. Homme de théâtre, ...
Grandiose et extraordinaire ! Cremonesi nous fait découvrir Sartorio

Grandiose et extraordinaire ! Cremonesi nous fait découvrir Sartorio

Né et mort à Venise, Antonio Sartorio fut une figure majeure de l’Italie du XVIIe siècle. Kapellmeister de la cour du prince Johann Friedrich de Hanovre entre 1665 et 1675, ce compositeur resta pourtant toujours fidèle à sa chère cité de la lagune qui le porta, en 1676, au rang de vice maître de chapelle de San Marco. Crée en 1676 au théâtre San Luca, salle qui vit la plupart ...
Ennui et gadgets

Ennui et gadgets

Le couronnement de Poppée Lors de sa création au Théâtre des Champs-Élysées, cette production du Couronnement de Poppée avait suscité quelque scandale et provoqué des articles généralement acerbes dans une presse globalement négative. Pour cette reprise à la Monnaie, il semble que certains détails sulfureux ont été modifiés, car dans ce que nous avons vu à Bruxelles, il n’y a pas de quoi fouetter un chat, la production suscitant plutôt l’indifférence ...
Cocaïne et music hall

Cocaïne et music hall

Le Couronnement de Poppée Poursuivant leur relecture de l’histoire romaine, le duo McVicar/Jacobs reprend du service au théâtre des Champs Elysées où l’on avait salué leur Aggripina de Haendel, pêchue voire pétaradante. Pour cette nouvelle rentrée parisienne, René Jacobs retrouve le Couronnement de Poppé de Monteverdi (déjà dirigé à Montpellier en 1989 et gravé au disque chez Harmonia Mundi en 1990). Les spectateurs familiarisés par « une équipe gagnante » voire un « système » ...