Mot-clef : Edwin Crossley-Mercer

L’esprit souffle sur Les Boréades à Dijon

L’esprit souffle sur Les Boréades à Dijon

Les Boréades était probablement, avec Les Troyens, un des deux spectacles les plus attendus de l'année. Le résultat, servi sur un plateau musical de très haut vol, comble l’impatience au-delà des espérances. Quel chemin parcouru depuis les poudreuses Indes galantes que Pizzi mit en scène en 1983 dans la Cité des Ducs de Bourgogne ! C’est Dijon qui, avant le DVD de Saul pour Glyndebourne, et de géniaux Meistersinger pour Bayreuth, a ...
Un poétique et tendre Orlando Paladino à Munich

Un poétique et tendre Orlando Paladino à Munich

Méfiez-vous des débutants : pour son quasi-début à l'opéra, le jeune cinéaste Axel Ranisch propose un spectacle formidable. Voilà un spectacle qui prend le spectateur par surprise. C'est dans un cinéma que le cinéaste Axel Ranisch situe l'action (pourquoi pas), un cinéma dirigé par un couple plus très jeune et pas très dynamique, avec sa fille Alcina, la femme de ménage Eurilla, le concierge Licone ; l'ouverture montre avec un prosaïsme ...
Alceste de Lully à Beaune : la leçon de musique des Talens Lyriques

Alceste de Lully à Beaune : la leçon de musique des Talens Lyriques

Talens Lyriques en pleine forme, distribution ultra-soignée : Christophe Rousset, des années après l'enregistrement pionnier de Jean-Claude Malgoire, vient d'offrir à Beaune la plus parfaite des Alceste, au plus près, stylistiquement parlant, des intentions de Lully et Quinault. Si « Dieu doit une fière chandelle à Bach » (Cioran), il n'est pas interdit de penser qu'il en va de même pour Lully vis-à-vis de Christophe Rousset. Il est toujours périlleux d'aborder un opéra de ...
566577340000000000000000_BIG

Une Damnation de Faust très controversée à l’Opéra Bastille

On avoue que les rumeurs de la bronca qui avait accueilli la générale et la première de cette Damnation de Faust avaient refroidi notre ardeur à y assister. On a, malgré tout, passé une plutôt bonne soirée. L'idée de base du metteur en scène Alvis Hermanis, est que le scientifique Stephen Hawking, totalement paralysé à la suite d'une maladie neurodégénérative, et dont le rêve est de quitter la terre pour coloniser ...
Pénélope (Strasbourg15)_8HD

Anna Caterina Antonacci est Pénélope à Strasbourg

Comme chaque année depuis qu’il a pris les rênes de l’Opéra national du Rhin, Marc Clémeur invite le public à redécouvrir une rareté du répertoire lyrique français, en l’occurence Pénélope, l’unique opéra de Gabriel Fauré. Après leur éblouissante réussite avec Ariane et Barbe-Bleue de Dukas la saison dernière, Olivier Py et Pierre-André Weitz sont de nouveau à la manœuvre. Comme à son habitude, Pierre-André Weitz a conçu une architecture complexe et ...
BPhil_BB_Rosenkavalier_002 (bis)

Le Philharmonique de Berlin au Festival de Pâques de Baden-Baden

Pour la troisième année, l’Orchestre philharmonique de Berlin envahit la ville de Baden-Baden pour une véritable cure de musique. En ouverture de ce Festival de Pâques 2015, les 2500 places du Festspielhaus affichaient complet pour une nouvelle production du Chevalier à la Rose de Richard Strauss avec une affiche de stars sous la houlette de Brigitte Fassbaender, mezzo-soprano reconvertie dans la mise en scène et la direction de maisons d’opéra et ...
castor et pollux tce

Castor et Pollux par un Niquet imparable au TCE

Le Théâtre des Champs Elysées, en cette année commémorant le génial Rameau a décidé de mettre en scène une nouvelle production de Castor et Pollux. Hervé Niquet y est un metteur en musique imparable et Michèle Losier incarne une Phoebe captivante. Naviguant sur le chef-d’œuvre qui prend comme toile de fond les histoires d'amour et d'amitié des deux héros mythologiques, l'un immortel et l'autre pas encore tout à fait, c'est un ...
Edwin Crossley Mercer

La belle Maguelone de Brahms au Musée d’Orsay

La belle Maguelone peut-elle encore nous convaincre, maintenant que l’œuvre de Ludwig Tieck (1797) n'est plus connue que des spécialistes, et que la légende médiévale est bien oubliée ? Oui, certainement, quand elle est défendue, comme au Musée d'Orsay, avec conviction. Grâce à la vivacité du comédien luxembourgeois Luc Schiltz, l'obstacle de la langue allemande disparaît, et les quinze mélodies s'intègrent très naturellement dans le récit. Les premiers lieder montrent Edwin Crossley-Mercer ...
a LA CENERENTOLA photo Alain Kaiser 8878

A Strasbourg, une Cenerentola toute de fluidité

Où situer La Cenerentola, dénommée par son auteur dramma giocoso ? Du côté de la farce, de l’agitation permanente, en digne héritière de la commedia dell’arte comme y invitent notamment les ensembles humoristiques et débridés dont Rossini a le secret ? Ou, au contraire, dans les tons doux-amers de la nostalgie, de la poésie et du rêve néanmoins teinté de réalisme, comme le suggèrent la cruauté de la situation initiale de Cendrillon ...
Anna Caterina Antonacci (c) DR

Pénélope à Paris, tout de la fausse bonne idée

Certains opéras, sans le support scénique, ne fonctionnent pas en concert. Pénélope de Gabriel Fauré en est l'exemple flagrant. Livret inepte, lente progression dramatique, orchestration maladroite, longueurs, l'oeuvre ne manque pas de défauts malgré des instants magiques. Fauré, adepte de la petite forme, ne trouve pas ses marques dans le grand opéra. Quand la réalisation musicale accumule les maladresses, on dessert plus l'oeuvre qu'on ne la sert. L'Orchestre Lamoureux pêche par ...
DG 3 Opéra de Dijon©Gilles Abegg

A Dijon, Don Giovanni sous la baguette de Gérard Korsten

Servir un chef d’œuvre intemporel n’est pas une mince affaire : pourtant, le pari est tenu avec brio à l’Auditorium, par la grâce d’interprètes inspirés. Ainsi, la musique de Mozart peut, encore une fois, nous attraper dans ses filets magiques. Mais elle va de nouveau provoquer en nous des questionnements différents sur cette fable en apparence morale. Vous avez dit morale ? Quoique… A tout seigneur, tout honneur : le Chamber ...
carmen2012

Décevante Carmen à l’Opéra de Paris

La dernière Carmen à l’Opéra de Paris remontait à 1997 (reprise jusqu’en 2002), c’est dire si cette nouvelle production confiée au metteur en scène (essentiellement de théâtre) Yves Beaunesne était attendue. Donné à guichet fermé jusqu’à la fin de cette année 2012, l’opéra de Bizet est présenté dans sa version avec dialogues, une adaptation du texte ayant néanmoins été confiée à la dramaturge Marion Bernède. Dans un décor unique assez terne, ...
Fanny Clamagirand

L’Orchestre national de France hors les murs

L'Orchestre national de France, sous la baguette d'Alain Altinoglu, sort de ses salles de concert habituelles pour s'installer une soirée à l'église Saint-Eustache. En guise de première partie, la jeune violoniste parisienne Fanny Clamagirand interprète magistralement le Troisième Concerto de Saint-Saëns. Après avoir fait ses études à Paris et à Londres, elle remporte le Concours international Fritz Kreisler à Vienne, puis le prix Prince Rainier III de Monaco aux Violon ...
JJR.04w

Avec Philippe Fénelon, Rousseau est toujours aussi ennuyeux

Opéra : n. m. (vers 1646 ; i. opéra). Poème, ouvrage dramatique mis en musique, qui est composé de récitatifs, d’airs, de chœurs et parfois de danses avec accompagnement d’orchestre. (Réf. Petit Robert 2000). Sacré Petit Robert ! avec sa définition, il pose de sérieux problèmes au spectateur de ce JJR (Citoyen de Genève) en création mondiale. Un poème ? Non ! Un ouvrage dramatique ? Non plus ! Alors ? ...
© Opéra national de Paris / Julien Benhamou

Veuve joyeuse, maris cocus !

Des décors modernes avec une touche de faste, une mise en scène pétillante, des chorégraphies souvent acrobatiques et un orchestre absolument entrainant ont transformé l’Opéra Garnier en une sorte de cabaret d’antan. L’opérette de Lehár, absente de la scène parisienne depuis une quinzaine d’années, s’est faite porteur de bonheur, légèreté et ironie malgré un début peu enthousiasmant probablement dû à l’absence de Susan Graham. Le deuxième acte est sans doute le ...
La reprise de la mise en scène d’Abbas Kiarostami

La reprise de la mise en scène de Così d’Abbas Kiarostami

Le Grand-Théâtre de Luxembourg a choisi d’ouvrir sa saison avec une reprise de la mise en scène de Così fan tutte par le cinéaste iranien Abbas Kiarostami, spectacle créé à Aix-en-Provence au cours de l’été 2008 et chroniqué à cette époque dans nos colonnes. On a ainsi retrouvé avec plaisir ce beau décor aux magnifiques lumières, destinées à évoquer les différentes phases de cette autre «folle journée» mozartienne. L’utilisation habile ...
Berlioz le shakespearien

Béatrice et Bénédict shakespearien à l’Opéra-Comique

Il fallait tout l’art de Dan Jemmett pour parvenir à monter un spectacle cohérent à partir d’une œuvre aussi bancale que Béatrice et Bénédict. L’ouvrage n’est pas la simple transposition lyrique de Beaucoup de bruit pour rien mais une pochade développée à partir de l’intrigue secondaire de cette comédie, qui voit deux farouches opposants au mariage, Béatrice et Bénédict, tomber amoureux et décider de s’unir et l’exploitation de ce fil ...
Opéra de Massy

Amadis de Lully à l’Opéra de Massy

Depuis plusieurs années, Olivier Schneebeli rêvait d’Amadis et il avait bien raison car cette tragédie lyrique est singulière : les héros, passifs et presque défaits, ne sont sauvés que par un sortilège, tandis que l’action est conduite par la fratrie de magiciens Arcabonne – Arcalaüs ; l’atmosphère y est uniment mélancolique et angoissante (et pas seulement le funeste acte III) ; enfin, Lully y abandonne son ancienne vêture de producteur de spectacles, et ...
La création du Grand Siècle, bien sûr !

La création du Grand Siècle, bien sûr !

Amadis Que l’on ait décidé de monter, pour la première fois depuis plus de deux siècles (1771) cet opéra créé en 1684, tenait déjà de l’événement ! Mais que la création ait lieu en province, le public avignonnais l’a vécu comme un miracle ! Monter cet opéra du Grand Siècle était en effet un beau pari, parfaitement réussi. Amadis est à la fois extraordinaire et exceptionnel ; c’est toute la fin du XVIIe siècle qu’il ...
Halévy selon Pierre Audi

La Juive de Halévy selon Pierre Audi

Après Paris en 2007, c’est au tour de Nederlandse Opera d’Amsterdam d’accueillir la production de La Juive de Fromental Halévy réglée par Pierre Audi. L’opéra amstellodamois met les petits plats dans les grands et ouvre sa saison avec ce spectacle. On ne peut que se réjouir du retour en grâce de ce chef d’œuvre de l’opéra du XIXe siècle avec quelques belles nouvelles productions à travers l’Europe. Il faut tout ...
Viva Despina, che sa servir

Viva Despina, che sa servir

Così fan tutte En ouverture de sa nouvelle saison et d’un cycle «1789» consacré aux musiques de la Révolution, la Cité de la Musique donnait en concert un Così tout droit venu de Rouen. A contre-courant de l’actuelle doxa baroqueuse, la lecture très classique du directeur musical de l’Opéra de Rouen surprend avec des tempi bien lents dans lesquels s’enlisent d’interminables quintette «Di scrivermi ogni giorno» et trio «Soave sia il ...
Tradition, quand tu nous tiens

Tradition, quand tu nous tiens

Così fan tutte Peut-être attendait-on trop de la première mise en scène lyrique d’Abbas Kiarostami, cinéaste iranien auteur du Goût de la cerise (Palme d’or à Cannes en 1997) ? À chaque fois qu’une personnalité de la caméra s’attaque à une œuvre lyrique, celle-ci est-elle à ce point saisie par la musique qu’elle livre un travail extrêmement soigné et scrupuleusement respectueux ? Fanny Ardant (Véronique) et David Cronenberg (The fly) cette saison, Josée Dayan ...
Quand Orphée rencontre le Cid et un fantôme

Charpentier par Gérard Lesne, quand Orphée rencontre le Cid et un fantôme

Marc-Antoine Charpentier est un musicien connu et enregistré depuis longtemps ; en fait depuis le temps où la télé était en noir et blanc et n’avait qu’une, voire deux chaînes à proposer (ça précise l’âge du rédacteur mais on ne rigole pas, au fond !). Quand une émission avait une portée qui dépassait le strict cadre hexagonal, on avait droit au Prélude du Te Deum dans une version qui était tout sauf ...