Mot-clef : Jean-Sébastien Bou

ap208-3000-700x700

Tarare : interprétation superlative d’une oeuvre bien naïve

Grandes satisfactions interprétatives et éditoriales avec cette version de Tarare d'Antonio Salieri par Christophe Rousset, on ne voit pas comment on pourrait faire mieux. Mais l'oeuvre elle-même a tout de la grenouille de la fable. Malgré les Talens lyriques à l’œuvre, on ressort de la gravure de Tarare, composé par Salieri pour la France pré-révolutionnaire de 1787, plus dubitatif que jamais face au talent d’un compositeur qui, nous dit-on, « conquit la faveur ...
LCO

Denis Podalydès emmène le Comte Ory au théâtre ce soir

Le Comte Ory est un faux cadeau pour un metteur en scène. La mise en scène créée à l’hiver 2017 à l’Opéra Comique fait, en DVD, les frais du manque d’ambition de son traitement au premier degré. La gent féminine de tout un village en chaleur autour d’un Don Giovanni de basse-cour en rut au temps des Croisades : voilà, entre érotisme et humour, un scénario d’opéra bien périlleux. "C'est une étrange ...
4_manon_dr_stefan_brion

La Manon de Massenet vue par Olivier Py à l’Opéra-Comique

En coproduction avec le Grand Théâtre de Genève et l’Opéra de Bordeaux, la Manon de Massenet vue par Olivier Py débarque à l’Opéra-Comique avec sa vision sulfureuse et extrême mais surtout avec Patricia Petibon, Mark Minkowski et Les Musiciens du Louvre. On le sait, depuis les premières représentation à Genève de 2016, cette Manon ne passe toujours pas auprès d’une partie du public qui ne voit dans ce travail que provocation, ...
Indes galntes

Nouvelle version des Indes galantes avec l’Orfeo Orchestra et György Vashegyi

Nouvelle coproduction entre le Müpa de Budapest et le Centre de musique baroque de Versailles, cet enregistrement du ballet héroïque de Rameau confirme la place de l’Orfeo Orchestra et de son chef György Vashegyi parmi la tête de file des grands interprètes de l’opéra français du XVIIIe siècle. Après le succès de Naïs, c’est au tour des Indes galantes de prouver l’adéquation de l’ensemble Orfeo Orchestra et de son chef György ...
Rodelinda©Jean-Pierre-Maurin2018__3

Succès total à Lyon pour Rodelinda

C’est un spectacle admirablement maîtrisé qu’offre l’Opéra de Lyon pour cette fin d’année. Cette Rodelinda est le spectacle incontournable de décembre. Présentée la première fois il y a deux ans au Teatro Real de Madrid, la mise en scène de Claus Guth aborde le drame de Rodelinda sous le regard de son fils Flavio, un rôle qui n’a pas à chanter une seule note mais qui marque constamment l’intrigue, ses tensions et ...
duboiscphilippe_delval

Tarare de Salieri à la Philharmonie de Paris

Exhumé par Les Talens Lyriques et le Centre de musique baroque de Versailles, ce Tarare de Salieri peine à convaincre totalement.  Rareté n’est pas synonyme de qualité, et cet opéra, contemporain du Don Giovanni de Mozart, serait probablement resté dans l’oubli s’il ne s’intégrait dans un projet discographique comprenant les trois opéras français de Salieri (Les Danaïdes en 2013, Les Horaces en 2016 et Tarare à paraître prochainement). L’histoire de ...
ONB_MAROUF_©Vincent_Bengold_071

Le brillant retour de Mârouf d’Henri Rabaud à Bordeaux

Soyons francs : Mârouf, savetier du Caire est un petit chef d’œuvre, bijou d’humour et de raffinement dans lequel Henri Rabaud se montre l’égal de ses contemporains amateurs d’exotisme orchestral, qu’ils se nomment Vincent d’Indy (Istar), Florent Schmitt (La Tragédie de Salomé) ou Paul Dukas (La Péri). C’est dire le bonheur de retrouver, dans l’admirable écrin du théâtre de Victor Louis à Bordeaux, la délicieuse production de Jérôme Deschamps déjà ...
daniel behle

Rhorer dirige deux raretés de Berlioz et Beethoven au TCE

Accompagné par son Cercle de l’Harmonie, la Vokalakademie Berlin et trois chanteurs de renom, Jérémie Rhorer s’invite au Théâtre des Champs-Élysées pour présenter deux œuvres rares de compositeurs pourtant célèbres, avec d’abord la Messe Solennelle d’Hector Berlioz, puis Le Christ au Mont des Oliviers de Ludwig van Beethoven. Composée par un jeune homme de vingt ans en 1824, la Messe Solennelle d’Hector Berlioz ne présente pas encore la maturité ...
Le Comte Ory à l’Opéra Comique : cadeau de fin d’année

Le Comte Ory à l’Opéra Comique : cadeau de fin d’année

Limpidité et qualité pour Le Comte Ory à Paris. Que ce soit la mise en scène de Denis Podalydès, la musique ou la distribution (Philippe Talbot, Julie Fuchs, Gaëlle Arquez), l’Opéra Comique offre un beau cadeau de fin d'année à son public. Souvent traité comme une comédie un peu simpliste voire potache, ou bien comme un pastiche, Le Comte Ory de Rossini présente le risque de tomber dans le grossier. Mais ...
Cosi3

Théâtre de tréteaux pour le Così fan tutte à l’Opéra Royal

Pour ce troisième et dernier volet du triptyque Mozart-Da Ponte/Minkowski-Alexandre, le Così fan tutte présenté à l’Opéra Royal de Versailles se révèle bien proche de la perfection : la redécouverte de ce classique de l’opéra fait rire aux éclats comme au premier jour autant qu’elle enchante par son efficace simplicité qui ne corrompt à aucun instant toutes les nuances et les ambiguïtés de l’œuvre. Afin de faire accepter les liens imaginés par ...
DG

Don Giovanni, pour Jérémie Rhorer et Jean-Sébastien Bou

La mise en scène de Don Giovanni par Stéphane Braunschweig avait convaincu le public et la critique. Le CD qui en découle rend justice à la direction équilibrée de Jérémie Rhorer, mais il ne saurait rivaliser, en termes de performances vocales, avec les grands enregistrements du passé. Mention spéciale toutefois pour Jean-Sébastien Bou dans le rôle titre. Cet album est le reflet sonore de la mise en scène de Stéphane Braunschweig reprise ...
Patricia Petibon, muse klimtienne dans un ténébreux Pelléas et Mélisande

Patricia Petibon, muse klimtienne dans un ténébreux Pelléas et Mélisande

La généreuse incarnation d’une héroïne entourée de mystère par Patricia Petibon, la simplicité efficace et le symbolisme de la direction musicale de Louis Langrée, la vision ténébreuse et oppressante du metteur en scène Eric Ruf… Alors que l’envoûtement de Pelléas et Mélisande est pour beaucoup difficile à s'approprier, cette nouvelle production du Théâtre des Champs-Élysées donne véritablement les moyens de traverser cette forêt obscure afin d'accéder à l’expression enchanteresse de l’opéra ...
Disque

Uthal de Méhul, pour ceux qui jouent le jeu

À l’occasion de la commémoration du bicentenaire de la mort d’Étienne-Nicolas Méhul, (voir le dossier proposé par ResMusica), le célèbre Palazzetto Bru Zane et son directeur artistique Alexandre Dratwicki, consacrent un disque à Uthal, opéra considéré comme l’un des plus « romantiques » du compositeur. Les invraisemblances du livret, ses alexandrins désuets, le charme musical suranné… C’est en acceptant toutes les maladresses de cette œuvre et les codes propres à l’opéra-comique de ...
FANTASIO

Jacques Offenbach

opera-comique en trois actes sur un livret de Paul de Musset
cree a l'Opera Comique en 1872

direction musicale Laurent Campellone 
mise en scene Thomas Jolly
collaborateur artistique Alexandre Dain 
decors Thibaut Fack 
costumes Sylvette Dequest 
lumieres Antoine Travert et Philippe Berthome

assistant direction musicale Claire Levacher 
assistant mise en scene Katja Krueger 
assistant mise en scene pour le choeur Pier Lamande 
assistant creation costumes Magali Perrin Toinin 
chef de Chant Martin Surot 
chef de choeur Mathieu Romano

Fantasio Marianne Crebassa
Le roi de Baviere Franck Leguerinel 
La princesse Elsbeth Marie-Eve Munger 
Le prince de Mantoue Jean-Sebastien Bou 
Marinoni Loic Felix 
Flamel Alix Le Saux 
Sparck Philippe Estephe 
Facio Enguerrand de Hys 
Max Kevin Amiel 
Hartmann Flannan Obe 
Rutten, le tailleur, le garde Suisse Bruno Bayeux

choeur Choeur Aedes
orchestre Orchestre Philharmonique de Radio France

production Opera Comique
coproduction Grand Theatre de Geneve, Opera de Rouen - Normandie, Opera national de Montpellier, Croatian National Theater in Zagreb
corealisation Theatre du Chatelet 

editeur d'apres l'edition critique de Jean-Christophe Keck OEK - Boosey & Hawkes-Bote & Bock, Berlin

Le Fantasio tendre et enchanteur de l’Opéra-Comique

Des travaux retardés ? Peu importe puisque pour le lancement de la nouvelle saison de l’Opéra-Comique, le public avait rendez-vous au Théâtre du Châtelet afin d’assister à la première représentation de Fantasio. Dans un univers sombre tout autant que féérique, menée d’une main de maître par Laurent Campellone et Thomas Jolly, cette nouvelle production révèle une musique bien moins fantasque que celle à laquelle nous a accoutumé le brillant amuseur du ...
img_2311

Un dîner avec Jacques à l’auditorium du Musée d’Orsay

À l’occasion de l’exposition « Spectaculaire Second Empire 1852-1870 », présentée jusqu’au 15 janvier 2017, le Musée d’Orsay s’associe à l’Opéra Comique pour co-produire un spectacle aussi éclectique que ce régime caractérisé par les fastes et le « paraître ». En effet, l’exposition, organisée dans le cadre du 30e anniversaire de la fondation du Musée, met l’accent sur les éléments constituant la première société du spectacle et de consommation, tel ce dîner de luxe dans ...
lalo

Coup de cœur pour La Jacquerie de Lalo et de Coquard

Redécouvert à l’été 2015 au Festival de Montpellier et de Radio France, l’opéra commencé par Édouard Lalo et achevé par Artur Coquard nous arrive aujourd’hui en CD. L’occasion d’apprécier une partition de qualité, servie par une distribution proche de l’idéal. Dû à Lalo pour la conception d’ensemble, pour l’intégralité du premier acte et pour la plupart des thèmes qui parsèment l’ouvrage – dont beaucoup, d’ailleurs proviennent du Fiesque de 1868 ; ...
1

L’excellent Don Giovanni de François-Xavier Roth et Jean-Sébastien Bou

Emmanuelle Bastet, François-Xavier Roth, Jean-Sébastien Bou, Vannina Santoni – c’est un Don Giovanni très français que l’Opéra de Cologne montre en ce mois de mars. Si la partie musicale est globalement réussie, la mise en scène soulève bien des questions. Il neige à Séville. Un homme, vêtu tout de noir, est assis devant un bureau. Il sirote du whisky, il s’allume une cigarette. A quoi pense-t-il ? C’est une question d’importance ...
Capture d’écran 2015-12-16 à 23.35.46

Si le Roi Carotte m’était conté… à l’Opéra de Lyon

Attention chef d'œuvre. Ce Roi Carotte d'Offenbach débarque pour la première fois depuis un siècle sur une scène lyrique. Au-delà de l'effet de curiosité, on découvre une oeuvre débordant d'imagination et d'allusions au contexte socio-politique du moment. Plateau et direction orchestrale sont au rendez-vous pour signer un des plus beaux succès de cette fin d'année. Nous sommes en 1872 et, sur les cendres du Second Empire, ces mauvais farceurs que sont ...
Madame Butterfly Opéra de Tours - octobre 2015 @ Fr Berthon  8935

Début du jubilé de Jean-Yves Ossonce à Tours

Dix jours après l’annonce surprise de la démission de Jean-Yves Ossonce, directeur de l’opéra et de l’orchestre pour la fin de la saison 2015-2016, la musique reprend ses droits avec une reprise réussie de Madama Butterly. Au delà des qualités de sa présentation, pourquoi reprendre cette production datant de 2001 et déjà rejouée in loco en 2006 ? La présence d’Anne Sophie Duprels, cantatrice dont la carrière s’est essentiellement construite à l’étranger ...
fantasio-13

À Montpellier, la redécouverte d’un opéra sentimental d’Offenbach

On retrouve, avec cet opéra peu connu d'Offenbach, une veine trop ignorée de ce compositeur, l'opéra sentimental. Peut-être son tempérament de génial amuseur a-t-il occulté cet aspect, au profit d’œuvres tout aussi bien ficelées, mais dans le genre comique, ce que le public de l'époque – et d'aujourd'hui – réclamait. On se retrouve avec Fantasio plus près des Contes d'Hoffmann que de la Belle Hélène, avec un personnage en or d'étudiant ...
51wFdxpNj6L

Badinter, Escaich et Py contre la peine de mort

Dans le cadre d'une trilogie consacrée en 2013 au thème lancinant de l'histoire humaine Justice/ Injustice, Claude est une commande de l'Opéra de Lyon adressée à Robert Badinter, Thierry Escaich, Olivier Py : le brelan magnifique accouche d'un opéra qui noue la gorge. Histoire vraie. Claude, victime de la révolution industrielle qui le prive de son travail, est emprisonné pour s'être rué sur la barricade des Canuts, se lie avec Albin, en est séparé par la jalousie ...
Charlotte_Salomon_Ensemble_c_Ruth_Walz03

Charlotte Salomon à Salzbourg, un futur chef-d’oeuvre de Dalbavie

Connaissez-vous Charlotte Salomon ? Morte à Auschwitz à 26 ans, après des études inachevées à l’Académie des Beaux-Arts de Berlin et quelques années d’exil en France, cette jeune artiste laisse une œuvre sans pareille, plus d’un millier de gouaches réalisées en 18 mois, où se mêlent son histoire personnelle, celle de sa famille bourgeoise et suicidaire, et les grands moments de la folie de son temps. On en voit quelques-unes dans le ...
BERENICE Opéra de Tours avril 2014 © François Berthon  6018

Enthousiasmante Bérénice à Tours

Grand promoteur du répertoire français, Jean-Yves Ossonce nous présente la rare Bérénice de Magnard qui, depuis sa création à l’Opéra Comique en 1911, n’avait encore connu qu’une seule reprise scénique à Marseille en 2001. Cette « tragédie en musique » ne manque pourtant pas d’attraits, dès l’ouverture qui constitue une très belle pièce de concert. La partition de Magnard, subtile et raffinée, témoigne d’une grande habileté instrumentale et harmonique ainsi ...
bruzane renaud

Renaud de Sacchini, un maillon dans l’histoire de l’opéra français

Ce magnifique livre-CD est la trace de plusieurs concerts donnés l’automne dernier à l’Opéra Royal du château de Versailles et à l’Arsenal de Metz. Il permettra au public lyricophile d’évaluer la place réelle d’Antonio Sacchini dans l’histoire et l’évolution de l’opéra français lors des années précédant la Révolution française, en plein contexte de la querelle esthétique opposant les gluckistes et les piccinnistes. Ironiquement, si Sacchini avait été approché par l’Académie ...
MAROUF, SAVETIER DU CAIRE crédit photo Pierre Grosbois

Mârouf, délicieux cairote cake

L'Opéra Comique poursuit l'exploration de son patrimoine, mais Mârouf, l'un des plus grands succès de la salle Favart, ravive des souvenirs moins glorieux. Le nom d'Henri Rabaud reste entaché de sa responsabilité dans l'exclusion des élèves et professeurs juifs du Conservatoire, qu'il dirigeait en 1940. De l’œuvre elle-même, on pouvait craindre un pittoresque d'exposition coloniale ou un humour qui sent le rance. Ce n'est pas le cas, puisque le livret ...
Schönberg, Erwartung, par Jean-Louis Fernandez

Festival Justice-Injustice à l’Opéra de Lyon

Comme de nombreuses institutions du service public de la culture, l’Opéra de Lyon organise un festival annuel en son sein. En interne, cette initiative trouble la routine de la stagione (une nouvelle production pousse la précédente) et oblige les équipes à adopter des rythmes et coopérations nouveaux. Quant au public, il attiédit ses inclinations automatiques vers des répertoires d’élection et peut se montrer sensible à des ouvrages qu’une communication globale ...
cd ch. bordes mélodies image

Charles Bordes : mélodies et œuvres pour piano

Charles Bordes, cadet d’un an de Debussy, eut le même professeur de piano que ce dernier au Conservatoire de Paris : Antoine-François Marmontel. Il étudia également l’écriture et l’orgue avec César Franck. Fondateur de la Schola Cantorum à Paris, proche de Vincent d’Indy, il connut la gloire du temps de la Société Nationale de Musique grâce à Franck, puis à d’Indy qui prit les rênes à la mort du maître. Par ...
Les Talens Lyriques_cop Jacques Verrees (2)

Sacchini triomphe à l’Arsenal

Si Antonio Sacchini avait été initialement approché par l’Académie royale de musique pour faire un peu d’ombre à Gluck, à l’époque où ce dernier était sans rival à Paris, c’est bel et bien dans l’obédience du compositeur allemand que se situe l’opéra Renaud, ou La Suite d’Armide. Il s’agissait avec cet opus du premier des ouvrages français présentés dans la capitale par Sacchini, tout juste rentré de Londres, et force ...
9788493968618

La mort d’Abel de Rodolphe Kreutzer

Quelle œuvre a laissé Rodolphe Kreutzer en 1810, en signant La Mort d’Abel ! Œuvre assez marquante, et véritablement inclassable : ce n’est certainement plus une tragédie lyrique comme on pouvait l’entendre jusqu’à une décennie auparavant, et ce n’est pas non plus un oratorio (on verrait très mal cela représenter un épisode biblique dans un édifice religieux !), et la solennité du thème choisi n’est pas sans contraster avec les ...
Les anamorphoses de Frédéric Verrières

The Second Woman ou les anamorphoses de Frédéric Verrières

«The Second Woman raconte l’histoire d’une transformation» nous dit Bastien Gallet, dont le livret s’inspire librement du film Opening Night de John Cassavetes. Cette «aventure» risquée mais totalement assumée, qui réunit, autour du librettiste, le compositeur Frédéric Verrières et le metteur en scène Guillaume Vincent est en fait le fruit d’une écriture à trois ; dans l’esprit du work in progress où l’œuvre se construit en même temps qu’elle se déroule. ...