Mot-clef : Jérôme Deschamps

FAU Michel_1165

Michel Fau, amoureusement lyrique

Acteur et metteur en scène prolifique, dénicheur d’œuvres inconnues ou méprisées, Michel Fau impose depuis quelques années son univers baroque et à contre-courant sur les scènes lyriques françaises. Après le triomphe de son Ariane à Naxos au Capitole de Toulouse, il donne à redécouvrir Le Postillon de Lonjumeau d’Adolphe Adam à l’Opéra-Comique. L’occasion pour ResMusica de s’entretenir avec cet artiste singulier, hors du temps et des modes. "S’il n’y a pas cette folie ...
ONB_MAROUF_©Vincent_Bengold_071

Le brillant retour de Mârouf d’Henri Rabaud à Bordeaux

Soyons francs : Mârouf, savetier du Caire est un petit chef d’œuvre, bijou d’humour et de raffinement dans lequel Henri Rabaud se montre l’égal de ses contemporains amateurs d’exotisme orchestral, qu’ils se nomment Vincent d’Indy (Istar), Florent Schmitt (La Tragédie de Salomé) ou Paul Dukas (La Péri). C’est dire le bonheur de retrouver, dans l’admirable écrin du théâtre de Victor Louis à Bordeaux, la délicieuse production de Jérôme Deschamps déjà ...
img_0318

UM de Zad Moultaka créé au Théâtre Jean-Vilar de Vitry-sur-Seine

UM, la nouvelle oeuvre de Zad Moultaka créée au Théâtre Jean-Vilar à Vitry renvoie à la formule sacrée d'un mantra tout comme elle peut désigner les initiales de United Motors. C'est en effet dans le bruit d'un moteur (celui d'une Ferrari !) que s'origine le rituel imaginé par le compositeur libanais en quête de la notion du sacré en Occident. Co-commande de l'IRCAM et du Festival d'Île-de-France, UM, souverain moteur de ...
ars_nova_022016_photo_arthur_pequin_z1b0827

Les sons, les mots et les images dans le Faust d’Andrea Liberovoci

Du monument pour chœurs et orchestre (Scènes de Faust) écrit par Schumann s'attachant à la langue de Goethe, à la Faust's Box de Liberovici, en passant par le « petit Faust » imaginé par Stravinsky dans l'Histoire du Soldat, la Philharmonie de Paris décline le mythe en un seul week-end et sous tous ses formats. Dans la Faust's Box, Andrea Liberovici prend ses distances vis à vis du personnage et de la tradition, ...
LES MOUSQUETAIRES AU COUVENT

Les mousquetaires s’aventurent au couvent, et J. Deschamps aussi

Pour clôturer huit années de mandat en tant que directeur de l’Opéra-Comique, Jérôme Deschamps a choisi, non pas un opéra, ni un opéra-comique, mais une opérette, résumant ainsi son attachement à un répertoire spécifiquement français. Lors de sa création aux Bouffes-Parisiens le 16 mars 1880, l’opérette a connu un franc succès. L’œuvre a hissé au sommet du podium son compositeur Louis Varney, jusqu’alors caché derrière son père, chef d’orchestre célèbre : le ...
D-ONP-58IS041-P-1

L’Opéra Comique et ses trésors à voir à Moulins

Le Centre National du Costume de Scène célèbre le tricentenaire de l'Opéra Comique par une exposition bien particulière. Basé à Moulins, dans l'Allier, le CNCS regroupe notamment dans ses réserves les costumes de la Comédie Française, de la Bibliothèque Nationale de France et de l'Opéra de Paris, et par ricochet, une bonne partie de ceux de l'Opéra Comique. L'occasion était belle alors, de confier à Macha Makeïeff une mise en espace ...
71Nd3Tt3eRL__SX522_

La belle résurrection des clairs-obscurs de Ciboulette

On se réjouissait de découvrir Ciboulette confiée au singulier Michel Fau. Le triomphe rencontré à l'Opéra comique par sa production en février 2013 se poursuivra certainement avec la parution du DVD raffiné de François Roussillon. L'opérette, avant de partir en voyage avec Lehar et Strauss en Autriche, avec Gilbert et Sullivan en Angleterre, est née en France avec Offenbach. En pleines Années folles et dans l'engouement naissant pour la Comédie musicale ...
ciboulette saint etienne

Ciboulette à Saint-Etienne : quel bonheur

Quel bonheur, oui, quel bonheur de retrouver sur nos scènes des distributions intégralement françaises, cocorico, dont la qualité n’a rien à revendiquer à une réunion de chanteurs internationaux ! La distribution internationale dans une œuvre française, c’est comme la nourriture du même nom dans les restaurants situés hors de l'hexagone. C’est parfois bon, surtout quand la maison est cotée, mais c’est souvent insipide, sans odeur et sans saveur, il y manque ...
Les petits oiseaux

Les petits oiseaux, belle réussite

Alors que le chant d’oiseau est une source d’inspiration pour les musiciens depuis la nuit des temps, et pour les musiciens classiques en particulier, c’est un thème rarement traité dans l’édition jeunesse. Aussi l’idée d’une histoire d’oiseaux illustrée de musiques inspirées par les hirondelles, poules et autres loriots est donc bienvenue, d’autant que la réalisation en est particulièrement soignée, rigoureuse sur le plan scientifique et pertinente sur le plan musical, avec ...
MAROUF, SAVETIER DU CAIRE crédit photo Pierre Grosbois

Mârouf, délicieux cairote cake

L'Opéra Comique poursuit l'exploration de son patrimoine, mais Mârouf, l'un des plus grands succès de la salle Favart, ravive des souvenirs moins glorieux. Le nom d'Henri Rabaud reste entaché de sa responsabilité dans l'exclusion des élèves et professeurs juifs du Conservatoire, qu'il dirigeait en 1940. De l’œuvre elle-même, on pouvait craindre un pittoresque d'exposition coloniale ou un humour qui sent le rance. Ce n'est pas le cas, puisque le livret ...
ciboulette

L’Opéra Comique renoue avec Ciboulette

Si l'on voulait absolument bougonner, on pourrait dire que Ciboulette est un œuvre charmante, mais un peu vaine dans sa tentative de ressusciter l'esprit d'Offenbach pour endiguer l'invasion du music-hall. L'humour bon enfant du livret a moins bien vieilli que celui de Sacha Guitry dans O mon bel inconnu, présenté il y a deux ans par l'Opéra Comique. Mais tout cela importe peu face au succès total de cette reprise, ...
Ouverture de saison à l’Opéra Comique

Ouverture de saison à l’Opéra Comique avec les Mamelles de Tirésias

Ouverture de saison fébrile à l’Opéra Comique, avec des Mamelles de Tirésias très courues, après les représentations de novembre dernier à l’Opéra de Lyon. Le vestiaire est trop plein pour accueillir les derniers manteaux, tant pis, on les gardera sur les genoux, et le spectacle commence avec une demi-heure de retard, à la suite d’un problème informatique. Jérôme Deschamps explique que les musiciens prendront l’énorme risque de jouer et chanter ...
Courteline à l’opéra

Les Boulingrin de Georges Aperghis, Courteline à l’opéra

Avec Les Boulingrin, aboutit la première commande que Jérôme Deschamps a passée depuis qu’il dirige l’Opéra-Comique. Georges Aperghis qualifie d’»opéra-bouffe» ce pendant de son sombre Avis de tempête (2004). Et pourtant, la pièce de Courteline n’est pas, à proprement parler, du théâtre bouffe. Contrairement au théâtre désespéré, cynique et mortifère de l’autre Georges (Feydeau), celui de Courteline constate, avec une égale lucidité, les lâches comportements humains ; mais, par une radieuse ...
Des larmes au rire

Des larmes au rire

Le Poème Harmonique Les soirées de Favart, organisées autour des évènements principaux de la saison de l’Opéra-Comique, sont souvent de véritables fêtes musicales qui démontrent si besoin en est encore, l’intelligence de la programmation de Jérôme Deschamps. Pour relier Il Combattimento di Tancredi e Clorinda de Monteverdi à Béatrice et Bénédict de Berlioz, l’argument, un peu tiré par les cheveux, compare le combat marivaudant que se livrent les amoureux italiens à celui, ...
Les ratés de L’Étoile de Jérôme Savary

Les ratés de L’Étoile de Jérôme Savary

Dans son compte-rendu de la représentation à l’Opéra-Comique de L’Etoile en décembre 2007, notre collaborateur Maxime Kaprielian s’étonnait de la désapprobation du public à la mise en scène de Macha Makeïeff & Jérôme Deschamps. Il notait alors «à moins que ces pisse-vinaigres ne sont que d’anciens supporters de Savary qui n’ont pu supporter que la partition ne soit pas «réactualisée» avec une mise en scène digne d’une revue du Lido ?» ...
L’enchanteur machiste

Offenbach porté par l’orchestre

Orphée aux Enfers Jacques Offenbach sauvé par l’orchestre. Qui l’eut cru ? Le «Mozart des Champs-Elysées» n’a jamais eu de chance sur le Cours Mirabeau : déjà en 1999 la production de La Belle Hélène avait laissé un souvenir mitigé. Dix ans plus tard l’Orphée aux Enfers de ce soir souffrait d’une distribution très inégale et d’une mise en scène terne. Heureusement il reste l’orchestre. Alain Altinoglu livre une lecture dynamique et presque électrisante de ...
Amusant, charmant, séduisant

Fra Diavolo, amusant, charmant, séduisant

Que plus personne ne dise que l’opéra-comique français est démodé et qu’il est impossible de la mettre en scène en ce début du XXIe siècle ! Le charme de ces œuvres opère toujours – à une condition près : que le metteur en scène ne tente pas de couper les cheveux en quatre et de voir derrière ces pièces plus qu’il n’y a. Dans cette coproduction de l’Opéra Royal de Wallonie et ...
La véritable histoire du chat botté

La véritable histoire du chat botté

Bien qu’étant un chat de gouttière, celui-ci n’est pas né de la dernière pluie. Issu d’une ligné des greffiers de Tex Avery avec la classe d’un matou baroudeur, il est le seul héritage laissé par son père meunier à Petit Pierre, qui lui confectionnera les fameuses bottes… Le scénario issu du conte original de Charles Perrault est abordé via la «commedia dell‘arte» par Jérôme Deschamps et Macha Makeïeff. Nous voici plongés ...
Le retour du bandit II

Le retour du bandit II

Zampa Fêtons enfin le retour dans la salle faite pour lui de l’opéra-comique, genre rarement donné de nos jours, à l’exception de quelques œuvres incontournables, telles Carmen (1875) et Manon (1884). Mais l’opéra-comique du début du XIXe siècle, mélodramatique, nourri de nombreuses références littéraires et qui remportait d’énormes succès à son époque est trop absent de nos scènes pour ne pas en saluer le retour salle Favart avec Zampa (1831) de ...
Une étoile a brillé

Réouverture de l’Opéra-Comique, une étoile a brillé

Qu’arrive-t-il donc au spectateur parisien lambda amateur d’art lyrique ? A force de huer Iphigénie en Tauride dans un centre de gériatrie, Le Nozze di Figaro dans une tour de la Défense ou bien La Traviata dans une salle des fêtes, le voilà en train de huer une mise en scène sage et burlesque à la fois, dans de traditionnels décors faits de tentures, panneaux mobiles et toiles peintes. Les huées en ...
Espiègleries musicales au festival de l’Empéri

Espiègleries musicales au festival de l’Empéri

XVe Festival International de Salon de Provence Sur la lancée des précédentes thématiques, le château de l’Empéri fut le théâtre d’une longue soirée en six actes, prénommée « Carnaval ». Véritable miroir de la personnalité des fondateurs du festival, l’audace apparut être la meilleure amie de la décontraction « sérieuse ». Terriblement contagieuse, celle-ci a entraîné public et artistes dans une aventure musicale aussi atypique que festive. Difficile de pénétrer l’aube brumeuse et opaque d’une ...
belair_serail_2007

L’enlèvement au sérail par Minkowski

Bel Air Classiques offre en DVD un spectacle populaire du festival d’Aix-en-Provence, filmé en 2004, dans le cadre majestueux mais si souvent frigorifiant du Grand Saint-Jean. Chroniqué à plusieurs reprises dans ces colonnes (voir les comptes rendus des représentations à Lausanne et à Aix-en-Provence), ce spectacle se prend les pieds dans la finesse mozartienne. Les Deschamps/Makaïeff plaquent sur cette œuvre leur univers de gags intempestifs sans parvenir ni à servir ...
L’Enlèvement au Sérail

L’Enlèvement au Sérail

Le triomphe de l’amour En 1782, Mozart a déjà à son actif une douzaine d’opéras, dont l’admirable Mithridate, écrit à quinze ans, Lucio Silla et, en 1781, Idoménée, trois œuvres témoignant de son extraordinaire capacité d’invention mélodique et de sa maturité musicale. Il s’y ajoute avec ce Singspiel, un sens aigu du théâtre : Mozart y accomplit un vrai travail de dramaturge, retravaillant largement le livret, ajoutant des airs, accentuant les ...
Le retour des Brigands

Le retour des Brigands

Des opérettes de Louis Beydts et de Claude Terrasse La dernière semaine de l’année, ce n’est pas seulement le Père Noël et le réveillon, mais cela s’est déjà presque élevé au rang de tradition, la dernière semaine de l’année, c’est aussi la redécouverte d’opérettes rares avec la compagnie Les Brigands. Cette fois-ci, le choix s’est porté sur deux ouvrages en un acte, pour un tout petit spectacle qui dure moins de deux ...
L’esprit libre de Mozart

L’esprit libre de Mozart

Mozart short cuts Après Paris (voir l’article de Michèle Tosi) et Caen, Mozart Short Cuts a enchanté la MC2 de Grenoble. Salle comble pour cette production qui a déjà conquis le public parisien. La qualité des choix artistiques et des prestations vocales a déjà été évoquée sur ce site, et s’est vue confirmée ce 16 novembre à Grenoble. Inutile donc de développer outre mesure sur l’enchantement vocal, l’énergie et la précision ...
Un délicieux pasticcio mozartien

Un délicieux pasticcio mozartien

Mozart Short Cuts Prenez une quinzaine d’airs de Mozart - que vous accompagnerez parfois de récitatifs - quelques ensembles, le tout rehaussé d’une Ouverture et d’un Finale et vous obtiendrez ce délicieux pasticcio tel que l’a concocté Laurence Equilbey à partir d’opéras de jeunesse de Mozart - voire même d’un oratorio, La Betulia liberata - dans lesquels se profilent déjà tous les personnages de ses chefs d’œuvre à venir. Avec beaucoup ...
Etoile de Noël

Etoile de Noël

L’Etoile, de Chabrier En proposant à la place des sempiternelles Chauve-souris et Veuve joyeuse pour les fêtes de fin d’année, la rare Etoile de Chabrier, l’opéra d’Angers/Nantes a frappé un grand coup. La musique de Chabrier est belle et raffinée, bien loin de ce qu’on entend d’habitude par le mot « opérette », tant et si bien qu’on est parfois tellement saisi d’admiration qu’on ne pense plus à rire, ni même à applaudir, ...
lausanne_serail_2005

« L’Enlèvement au Sérail »

Opéra de Lausanne Le festival d’Aix-en-Provence avait étrenné cette production du singspiel de Mozart l’été dernier. L’ouvrage, visité par Macha Makeïeff et Jérôme Deschamps (lire l’entretien) fait escale à l’Opéra de Lausanne où il est remonté par Emmanuelle Bastet. Les créateurs des Deschiens évitent sciemment de tourner la fable mozartienne en un festival de gags. Si la veine comique demeure explorée, avec çà et là quelques facéties, c’est pour faire rire, ...
14754893

Jérôme Deschamps et Macha Makeïeff : Un Enlèvement au Sérail à Lausanne

Jérôme Deschamps et Macha Makeïeff présentent leur Enlèvement au Sérail à Lausanne dès le 31 décembre. Étrennée à Aix-en-Provence l’été dernier, cette production ira à la rencontre des publics de Nîmes (janvier 2005), de Madrid (début 2006) avant de revenir à Aix en 2007. Les deux maîtres d’œuvre français, que l’on connaît notamment pour leur Famille Deschiens, se sont prêtés au jeu de l’interview pour nous faire part des intentions ...