Mot-clef : Musique américaine

xl_candide

Un truculent Candide pour célébrer Bernstein au TCE

Dans le cadre du centenaire de la naissance de Leonard Bernstein, le Théâtre des Champs-Élysées mobilise les forces de l’Opéra de Marseille, sous la baguette de Robert Tuohy, pour un Candide jubilatoire, donné en version de concert. Opérette, créée en 1956 à New York avec un succès mitigé, plusieurs fois révisée pour aboutir à sa forme définitive en 1989, Candide, en s’appuyant de façon fidèle sur le roman éponyme de Voltaire, ...
La belle et la Bete - Charly Jurine

Le sublime Cocteaupera de Philip Glass

Glass à Saint-Etienne. Acte II L’événement de la semaine « The New York Moment » du 4ème Festival Saint-Etienne Nouveau Siècle (hormis la reprise du ballet In the upper room dans la chorégraphie légendaire de Twyla Tharp par le Ballet de Lorraine et le récital du pianiste David Greilsammer qui concocte un intrigant programme où l’ inusable Metamorphosis two montera à l’assaut des Barricades mystérieuses) est la présentation, en fin d’après-midi ...
forty year retrospective2 - charly Jurine

Philip Glass fait des rencontres à Saint-Etienne

Philip Glass a toujours aimé les rencontres. On ne présente plus celle devenue mythique avec Robert Wilson dont l’ovni Einstein on the beach, quarante ans plus tard, continue d’éblouir les spectateurs de tous âges et surtout de toutes chapelles. Dans les livrets de Philip Glass, on croise Cocteau, Doris Lessing, Poe, Ginsberg, Kafka, Handke… Shankar, Bowie, Eno, le griot Foday Musa Suso, le groupe brésilien Uakti, Robert Moran ont inervé ...
porgy1

Porgy and Bess, du Cap à Bordeaux

L'opéra du Cap (Afrique du Sud) fait tourner cette production de Porgy and Bess dans le monde entier depuis 2012. La partition n'est pas intégrale, quelques songs sont supprimés, l'ouverture se réduit à une très brève introduction, il manque environ 45 minutes de musique par rapport à la partition intégrale. Si musicalement le procédé est contestable (il n'y a pas vraiment de longueurs ou de moments de remplissage dans cette ...
01_West Side Story  ©Nilz Boehme

West Side Story pour les 50 ans du Grand-Théâtre du Luxembourg

Venu directement de Broadway, ce spectacle présenté comme la production originale – ou presque – de West Side Story aura illuminé les nuits luxembourgeoises de ce début d’hiver. Confiée à de jeunes artistes de talent, la conception originale de Jerome Robbins est dans l’ensemble effectivement respectée, même si la mise en scène, la chorégraphie, les décors, les costumes et les lumières ont forcément été revus de façon plus ou moins significative. ...
naxos copland slatkin

Copland à Detroit par Slatkin

Arrivé au pupitre de l’orchestre de Detroit en 2007, le chef d’orchestre Leonard Slatkin, lui a redonné une visibilité internationale portée par ses enregistrements avec le label Naxos. Bien que frappé par la crise, comme presque tous les orchestres des USA, la phalange étasunienne semble revivre sous cette direction compétente et inspirée : les concerts de l’orchestre sont proposés en vidéo sur le Web et, en, 2013, l’orchestre est retourné se produire ...
eob3

Einstein on the Beach de retour à Paris

Einstein on the Beach est à l'affiche du Théâtre du Châtelet, une vingtaine d'années après sa dernière représentation dans la région parisienne, à l'occasion de la tournée mondiale de la nouvelle version de l'oeuvre commencée en mars 2012 à Montpellier. Pour l'occasion, la salle était bien sûr comble, même si à moitié vide à l'heure théorique du début de l'opéra, qui d'ailleurs n'avait pas attendu le public pour débuter. Résultat d'une ...
Bernstein_9297

Montpellier : Mass de Bernstein soulève l’enthousiasme du public

202 artistes sur le plateau du Corum pour une soirée très festive, tout en swing et en couleurs: voilà une ouverture de festival qui restera dans les mémoires des Montpellierains venus fort nombreux pour découvrir une oeuvre assez rarement programmée qui s'inscrivait dans la thématique « Musique et Pouvoir » déclinée tout au long de cette édition 2013 du Festival de Radio France et Languedoc-Roussillon. Eclectique autant que rassembleuse, Mass de Leonard Bernstein ...
Isaw2

I was looking at the ceiling and then I saw the sky

I was looking at the ceiling and then I saw the sky est une œuvre de John Adams, créée en 1995 à Berkeley, dont le genre est difficile à définir : classée dans la catégorie « Musical » (comédie musicale) sur le site du théâtre du Châtelet, elle est définie dans le livret du même théâtre comme un opéra ou un songplay. L'œuvre se présente comme un enchaînement de courtes saynètes chantées ...
marshall_luxemburg_fugue

Wayne Marshall improvise à l’orgue sur Gershwin et Bernstein

La mine quelque peu sévère de Wayne Marshall à la une de son tout nouvel enregistrement pourrait sembler présager quelque sérieux de la part d'un interprète qui nous a pourtant habitués à des interprétations vivantes et bien enlevées. Que l'on se rassure, l'ouverture de la pochette nous fait découvrir à l'intérieur, un autre portrait, jovial et rieur, tout comme sa musique contenue sur la petite galette magique. Cet artiste anglo-américain, ...
© Nilz Boehme

West Side Story réinvestit le Châtelet

C’est reparti pour dix semaines. Le Châtelet reprend pour la deuxième fois le mythique musical de Broadway West Side Story dans la version qui tourne depuis douze ans du duo McKneely / Chan. Un spectacle qui marche, efficace, alliant qualité et popularité. Un fait suffisamment exceptionnel pour être souligné. La mise en scène / chorégraphie de Joey McKneely ne révolutionne en rien l’œuvre. Très proche de l’original de Jerome Robbins, elle évolue ...
In the Penal.cd.01

Philip Glass, voyage dans l’enfer kafkaïen

En janvier 2009, nos lignes relataient le spectacle Dans la colonie pénitentiaire , un opéra de chambre du compositeur américain Philip Glass que l’Opéra de Lyon avait monté dans le cadre de son festival d’opéra dont le thème se référait aux « Héros perdus ». Dans le cas de cet opéra de Philip Glass, le héros condamné par la société doit mourir selon une procédure précise. Un visiteur assiste à l’exécution afin ...
Nixon-22_vign

San Francisco : Nixon in China consternant

Un noir tarmac plombé par un épais brouillard sur lequel, impatients, crispés, dansottent quelques officiels en attente. Aéroport de Pékin. Puis Nixon. Tout ceci plus imposant encore qu' il y a 25 ans (Houston, 1987, de Waart, Sellars, en création mondiale)…. même si ce soir une certaine désinvolture des personnages (deux ou trois sourient !), leurs uniformes (on y entr'aperçoit quelques couleurs !), le cafouillage indescriptible du rituel d'accueil, augurent ...
© Marie-Noëlle Robert

Nixon in China manque de culot à Paris

Cette production de Nixon in China est sans nul doute l’unique évènement lyrique de la saison parisienne 2012/2013. Si la mise en scène de Chen Shi-Zheng est oubliable, elle n’est pas non plus indigne ni inexistante – marques de fabrique scéniques actuelles de l’autre grand producteur lyrique de la capitale. Mais on était en juste droit de s’attendre à une vision plus originale, plus enlevée et surtout aussi culottée que le ...
mayumi_miyata1211_vign

John Cage, le temps de l’écoute

Depuis 1973, John Cage est présent au Festival d'automne à Paris, soit seul soit avec la Merce Cunningham Dance Company dont, de 1953 à sa mort en 1992, il fut le directeur musical. Ce concert (le second d'une série de deux vouée, cette année, au compositeur étasunien) se situe donc dans cette longue histoire. Et comment ne pas entendre cette soirée comme un écho au très proche dans l'espace (la cathédrale ...
enfants2_bdx

Terribles enfants à Bordeaux

Après une première production hexagonale au Théâtre de l’Athénée en 2009, Les Enfants terribles de Glass d’après Cocteau investissent le sud-ouest (au point de déborder en Espagne). Le sujet est connu, la forme est légère (trois pianos, quatre chanteurs, trois lieux d’action), l’objet lyrique idéal, adaptable à toute scène. Quant à la musique de Philip Glass, elle reste fidèle à elle-même. Resituons ces Enfants terribles : Cocteau a élaboré dans son court ...
Ella Fitzgerald

Ella Fitzgerald racontée aux 6-10 ans

De l’enfance pauvre aux années de gloire, toute la vie d’Ella Fitzgerald est retracée dans ce livre-disque destiné aux 6-10 ans. Née en Virginie, Ella Fitzgerald arrive à New York dans la prime enfance. Ses premières années sont semblables à celles de toutes les petites filles noires des grandes villes américaines, entre jeux dans la rue avec ses camarades et découverte de la musique à la radio. Son talent de chanteuse ...
Portrait discographique

David Zinman, portrait discographique

La carrière de David Zinman est jalonnée par une succession de mandats, relativement longs au regard des habitudes actuelles, qui lui ont permis de travailler en profondeur et surtout d’enregistrer sur le long terme. Le chef américain est donc passé à la tête des orchestres de Rochester (de 1974 à 1985), de Rotterdam (1979 à 1982), de Baltimore (1995 à 1998) et de la Tonhalle de Zurich (depuis 1995 et ...
L’unique opéra de Bernard Herrmann

Wuthering Heights, l’unique opéra de Bernard Herrmann

Festival des découvertes, Montpellier réservait cette année une belle surprise avec ce Wuthering Heights de Bernard Herrmann, compositeur exclusivement connu pour ses musiques de film. La genèse de l'ouvrage est elle-même chaotique. Le compositeur y a consacré 8 ans, désespérant de prouver au monde qu'il ne faisait pas que de la musique pour l'image. Mais Lucille Flechter, épouse d'Herrmann, n'a rien d'une scénariste d'Orson Welles ou Alfred Hitchcock... Son adaptation de ...
American memory

Domaine privé John Adams, American memory

Pour cette avant-dernière incursion dans son domaine privé, John Adams semble avoir voulu explorer le phénomène de la mémoire musicale : sa propre Harmonielehre transmue divers éléments de Wagner, Mahler et Sibelius, tandis que Charles Ives entrechoque les bruits et les hymnes de la fête nationale et que Stravinsky réinvente l’aria classique. Quant à Barber, par son romantisme inimitable, il touche à l’essence même de la nostalgie musicale. Avec le choix du ...
Le dernier opéra de John Adams

A Flowering Tree, le nouvel opéra de John Adams à Paris

Domaine privé John Adams Impossible de ne pas apprécier, dans son ensemble, le dernier opéra de John Adams. Rompant complètement avec les thèmes abordés dans Nixon in China ou Doctor Atomic, le livret, écrit par le compositeur lui-même et son ami Peter Sellars à partir de contes indiens, est du même acabit qu’un dessin animé de Walt Disney : un prince égoïste tombe amoureux d’une belle jeune femme pauvre, mais qui a ...
Compositeur ou chef, il faut choisir

Domaine privé John Adams : compositeur ou chef, il faut choisir

Les venues du London Symphony Orchestra à Paris sont maintenant habituelles, mais chacune reste exceptionnelle. Dans le cadre du «Domaine Privé John Adams» concocté par la Cité de la Musique, le compositeur est venu diriger sa dernière grande œuvre accompagnée en ouverture de trois des compositeurs dont il se réclame. Plutôt que de prendre du Debussy orchestré par Debussy, le choix s’est porté sur deux Préludes pour piano transposés à l’orchestre ...
Un revival réussi à Broadway

West Side Story, revival réussi à Broadway

Entrer dans le Palace Theatre suscite une sensation étrange. Du fait de l’absence d’un grand hall d’apparat, tel qu’on peut le trouver par exemple au Metropolitan Opera, le spectateur passe sans transition de l’atmosphère grouillante et survoltée de Times Square a celle, feutrée, d’une belle salle qui rappelle, par sa taille et son charme, celles d’opéras du XVIIIe siècle comme celui de Nancy. Ce curieux choc des époques et des ...
Un Gershwin bien (trop ?) stylisé !

Un Gershwin bien (trop ?) stylisé !

Porgy and Bess D’entrée de jeu, ce Porgy and Bess, qui s’ouvre de plain-pied sur un époustouflant «Summertime», sensuel, charmeur, violemment syncopé (l’excellente Angel Blue, qui vous agrippe dès ces premiers instants) et dont les décors modernistes et design vous placent, en fait vous déplacent, dans un Catfish Row des années 50, fait mouche. Il est permis, cependant, de ne pas trop apprécier ces énormes échafaudages (trop) nets, (trop) formels, trop ...
Leonard Bernstein dirige Leonard Bernstein

Leonard Bernstein dirige Leonard Bernstein

De vieilles connaissances ! Et lorsqu’elles sont présentées dans cette belle série «The Original Jacket Collection» de Sony BMG à prix doux, c’est une véritable aubaine : les disques sont insérés dans des pochettes individuelles solides en carton lustré, reproduisant le recto-verso des microsillons originaux correspondants – avec d’ailleurs nécessité de se munir d’une loupe pour lire les textes des versos… et quelques non-sens de présentation signalés par ailleurs dans l’excellente chronique ...
Fame à Katfish Row

Fame à Katfish Row

Porgy and Bess Opéra à très grand spectacle, Porgy and Bess de George Gershwin n’est-il pas trop « grand » pour le petit Opéra-Comique ? Sûrement, ce qui n’empêche pas la Salle Favart de faire une production du niveau de celles qui tournent dans toute l’Europe, celles-la même qui évitent souvent la France et systématiquement Paris. Du grand spectacle, nous n’en avons pas manqué ce soir. Wayne Marshall fait briller son orchestre, d’une qualité ...
Dvořák Cap sur l’Amérique !

La Symphonie du Nouveau Monde d’Antonín Dvořák : cap sur l’Amérique

Créée en décembre 1893 au Carnergie Hall de New York, la Symphonie n°9 en mi mineur dite du "Nouveau monde" d'Antonín Dvořák est comme la Rhapsody in Blue de Gershwin, le tube d’un compositeur. Jouée par tous les orchestres, des phalanges de prestige aux formations d’étudiants, elle est également sur toutes les lèvres des amateurs de musique. 1. Présentation de l’œuvre Composée entre janvier et mai 1893, la partition remporte d’emblée un ...
Leonard(s) Bernstein

Leonard(s) Bernstein

Un livre en français sur Leonard Bernstein (1918-1990), enfin ! Comment expliquer qu’il ait fallu attendre aussi longtemps pour qu’un ouvrage de qualité, mais trop court, soit consacré à ce personnage exceptionnel ? Seul un autre livre en français était paru précédemment, mais qui ne rendait pas justice à son sujet. Une explication à cette déshérence éditoriale est peut-être la nature kaléidoscopique de Leonard Bernstein. Car de quel Leonard parle-t-on ? Du chef d’orchestre, celui qui ...
Jerry Hadley (Princeton, Ill., 16 juin 1952-Poughkeepsie, NY, 18 juillet 2007)

Jerry Hadley (Princeton, Ill., 16 juin 1952-Poughkeepsie, NY, 18 juillet 2007)

« Mon monde est poussière, et tout ce que j’ai aimé est mort ». Dans cette méditation de Candide tirée de l’opéra éponyme de Leonard Bernstein, le ton du chant de Jerry Hadley qu’on entend dans l’enregistrement qu’il grave en 1991 sous la direction du compositeur, révèle aujourd’hui toute la signification du message qui se terrait au fond de l’âme du ténor américain. D’une voix conduite avec une sensibilité touchante, le ténor semble ...
Porgy and Bess utilement épuré

Porgy and Bess utilement épuré

A l’issue de la première représentation de Porgy and Bess à Broadway en 1935, George Gershwin offrit à Rouben Mamoulian, le directeur du théâtre, un paquet de feuillets de la partition originale en le remerciant de lui avoir permis de couper près de quarante minutes de musique ! En 1970, la partition originale a été reconstruite et enregistrée trois fois. Lorin Maazel chez Decca, John DeMain pour RCA et Sir Simon Rattle ...