Mot-clef : Piotr Ilitch Tchaïkovski

Casse-Noisette revisité

Casse-Noisette revisité par Mihaïl Chemiakine

Qui ne connaît le ballet Casse-Noisette de Tchaïkovski, cette merveille féerique basée sur un conte d’Hoffmann, et qui est un peu à la danse et à la musique ce qu’Alice au Pays des Merveilles, avec ses frayeurs enfantines, est à la littérature ? Créé en décembre 1892 au Théâtre Mariinski de Saint-Pétersbourg, Casse-Noisette est le résultat de la collaboration du chorégraphe français naturalisé russe Marius Petipa, de son assistant Lev Ivanov et ...
Laure Favre- Kahn séduit dans Tchaïkovski et Chopin

Laure Favre-Kahn séduit dans Tchaïkovski et Chopin

Nous voici en présence d’un disque étonnant ou plutôt de deux magnifiques concerts qui ne tomberont pas dans l’oubli grâce aux micros de TransArt Productions. Une double réussite avec, d’une part, la maison TransArt qui, sans avoir les moyens financiers d’une « major », a permis la réalisation d’un projet ambitieux et d’autre part, la présence d’une interprète en pleine possession de ses moyens. Deux concertos phares du répertoire pianistique auxquels il ...
L’art et la manière

L’art et la manière par Yuri Temirkanov

En parallèle du concert de fin d’année du Philharmonique de Berlin, EMI édite ce programme composite russo-français enregistré en 2003. Globalement, il est souvent de mauvaise augure de recevoir un disque mis en boite plusieurs années auparavant ; l’éditeur pensant fréquemment faire passer inaperçu un disque décevant dans le flot des nouveautés. Fort heureusement rien de tel ici et le grand Yuri Temirkanov et ses musiciens prennent à malin à s’épancher ...
Coffret Sanderling

Coffret Kurt Sanderling mieux que légendaire : historique

Pour qui veut recevoir et méditer une très grande leçon de direction d’orchestre, l’acquisition de ce coffret relève de la nécessité. Sous la baguette d’un Kurt Sanderling confronté à plusieurs compositeurs d’une redoutable inventivité orchestrale, les partitions les plus complexes retrouvent un lumineux équilibre, les épisodes les plus obscurs se nimbent d’une radieuse clarté, les contrastes les plus périlleux s’inscrivent dans une dynamique moins sèchement spéculative que profondément jubilatoire. Né ...
Rien que pour Gergiev

Rien que pour Gergiev

Avant de parler de l’interprétation, il faut préciser le choix de la version utilisée par Valery Gergiev. Le Lac des Cygnes a été créé en 1877. Cette première présentation, dans le cadre de l’illustre Bolchoï de Moscou, ne rencontra guère de succès. Il faut dire que la chorégraphie, œuvre du modeste Julius Reisinger, n’était pas des plus inspirées. En dépit de nombreuses reprises et d’une nouvelle chorégraphie parisienne en 1880 ...
Maestro Mravinski, revenez !

Maestro Mravinski, revenez !

Orchestre de Saint-Pétersbourg Ce concert était le dernier d’une série de trois donné au Théâtre des Champs-Elysées par l’Orchestre Philharmonique de Saint-Pétersbourg dirigé par son chef titulaire, Yuri Temirkanov. Après avoir assisté au premier concert où le pianiste Denis Matsuev a impressionné par son énergie dans le Concerto pour piano n°1, mais où Temirkanov nous a donné une version bien tarabiscotée et peu convaincante de la Symphonie n°4, nous voici au ...
Une leçon d’élégance

Tedi Papavrami, une leçon d’élégance

Le romantisme français est à l’honneur ce soir sous la baguette de Kirill Karabits, fils du compositeur éponyme et chef associé de l’Orchestre Philharmonique de Radio France de 2002 à 2005. Composés en 1839 et dédiés à Paganini, les quatre extraits de Roméo et Juliette qui introduisent généreusement le concert (Introduction, Roméo seul- Grande fête chez Capulet, Scène d’Amour, Roméo au tombeau des Capulets), appellent ardemment le libre arbitre de l’imaginaire. Berlioz ...
Václav Talich et la gloire des cordes tchèques

Václav Talich et la gloire des cordes tchèques

L’imposante « Václav Talich Special Edition » en dix-sept volumes s’achève, et nous disposons actuellement du seizième dont la particularité et l’intérêt est de regrouper les enregistrements de Václav Talich pour orchestre à cordes réalisés dans les années 50 et comportant des œuvres de Benda, Dvořák, Suk et Tchaïkovski. L’essentiel de ces gravures est constitué des Sérénades pour cordes de deux musiciens tchèques que Talich a personnellement connus : Antonín Dvořák (1841-1904) ...
La Dame de Pique sur le carreau

La Dame de Pique par Gennady Rozhdestvensky : sur le carreau

Quand Gennady Rozhdestvensky suit Lev Dodin qui prend la main pour La Dame de Pique, le spectateur est en droit d’espérer un spectacle de qualité, original et enlevé. D’autant que le plateau de chanteurs ne peut que retenir l’attention et inciter à la curiosité. Pourtant, dès les premières minutes, musiciens et chanteurs-acteurs vont globalement décevoir les attentes et espérances. D’abord, la mise en scène. Originale, certes. Qui part d’un concept intéressant : ...
Martha Argerich, routine et savoir-faire

Martha Argerich, routine et savoir-faire

Menuhin Festival Gstaad 2007 Lorsque vous décidez de vous offrir un gueuleton dans un trois étoiles du Guide Michelin et que vous en ressortez en ne vous rappelant que du seul plat de poisson, votre frustration est légitime. S’offrir un concert (dont le prix des places se compare à celui d’un repas chez un grand cuisinier) auquel vous n’avez goûté qu’à quelques mesures sublimes du piano dans le Largo du Concerto ...
Arturo Toscanini crépusculaire

Arturo Toscanini crépusculaire et en stéréo

Toscanini en stéréophonie ? Est-ce un canular ? Et pourquoi pas Caruso en Super Audio CD multi-canaux ?… Eh bien non ! C’est loin d’être une plaisanterie. Le label américain Music & Arts a pu se procurer les précieuses bandes originales en stéréophonie expérimentale des deux derniers concerts de l’illustre chef italien à la tête de son cher Orchestre Symphonique de la NBC. L’ultime concert, exclusivement consacré à Richard Wagner, eut lieu le 4 avril 1954 ...
De bon aloi …

Tchaïkovski par Eschenbach : De bon aloi …

Poursuivant à un rythme soutenu son partenariat discographique avec l’Orchestre de Philadelphie et son chef d’orchestre, Ondine nous offre une nouvelle étape dans son parcours hybride qui couple une symphonie à des bribes du cycle Les saisons de Tchaïkovski (lire la chronique du volume précedent). Venant à la suite de disques assez banals, ce présent album présente une indéniable amélioration qualitative, à une période difficile pour le maestro qui vient ...
Orthodoxie russe totale pour l’œuvre violonistique de Tchaïkovsky

Orthodoxie russe totale pour l’œuvre violonistique de Tchaïkovsky

Ce n’est pas la première fois que Naxos nous propose l’œuvre pour violon et orchestre de Tchaïkovski : il y a quelque temps déjà, le soliste Mariko Honda nous avait offert un programme semblable, toutefois amputé de la Valse-Scherzo (Naxos 8550124), interprétations très honnêtes, mais un peu trop lisses, trop placides, au point que même sans cette Valse-Scherzo, le disque de Mariko Honda dure deux minutes de plus que celui ...
Energie, fougue, perfection … merci !

Energie, fougue, perfection … merci Julia Fischer et Yakov Kreizberg

Si les œuvres pour violon soliste de Tchaïkovski sont peu nombreuses, toutes sont des pièces qui allient grande virtuosité et recherche de l’expressivité. L’énergie, la fougue mais aussi le pouvoir émotionnel du Concerto pour violon ont attiré plus d’un violoniste, plus d’un orchestre. Moins connues, la Sérénade mélancolique, la Valse-scherzo et le Souvenir d’un lieu cher ont les mêmes atouts et difficultés, la même signature. Composées entre 1875 et 1878, ...
Anna Netrebko, le talent enfin !

Anna Netrebko, le talent enfin !

L’emballage est si beau que souvent on en oublie le contenu. L’éblouissante plastique de la jeune soprano russe a jusqu’ici réussi à aveugler le chaland et les critiques sur son réel talent de chanteuse lyrique. Pourtant, comme sur sa beauté plastique, rien à redire à sa voix. Elle est belle. Très belle même. Certainement l’une des plus belles voix du moment. Malheureusement, la soprano moscovite ne semble jamais avoir su ...
Un Tchaïkovsky pétillant comme du champagne

Un Tchaïkovsky pétillant comme du champagne

Présentées dans l’ordre inverse de leurs dates de composition, ces œuvres célébrissimes données dans leur intégralité et qu’il n’est plus nécessaire de commenter sont particulièrement bienvenues en ces temps de fêtes de fin d’année qu’elles accompagneront idéalement : avec certains opéras de Rimski-Korsakov, elles évoquent à merveille la féerie souvent associée au monde de l’enfance et à la nostalgie du paradis perdu. Ces trois ballets bénéficient d’une interprétation exceptionnelle de John Lanchbery ...
Promesses de Prokofiev

Promesses de Prokofiev

Née en 1981 dans une famille de musiciens, Polina Leschenko débute l’étude du piano avec son père à six ans avant d’entrer à l’Ecole Musicale Supérieure de Saint-Pétersbourg, puis, trois ans plus tard, au Conservatoire Royal de Bruxelles dont elle obtient le Diplôme Supérieur en 1996 avant d’y enseigner de 1999 à 2001. Elle suit également des cours à la Hochschule für Musik de Cologne avec Vitali Margoulis et Alexander ...
Olga Guryakova et Marina Domashenko

Olga Guryakova et Marina Domashenko, pur bonheur!

Le pur bonheur existe-t-il, le bonheur sans objection, sans réserve ? Après avoir écouté ce CD nous répondons sans hésiter de façon affirmative. Voici deux des plus belles voix que nous envoie la Russie, réunies pour chanter la sublime musique de Tchaïkovski : Olga Guryakova, soprano au timbre juvénile et lumineux, et Marina Domashenko, dont la voix de mezzo chaude et ronde nous rappelle la jeune Elena Obraztsova. Toutes deux font preuve d’une ...
Le passage par la case Silvestri

Le passage par la case Silvestri

Le label BBC Legends nous propose un intéressant portrait de Constantin Silvestri. Ce généreux double album est d’autant plus précieux que la discographie officielle de ce chef est sinistrée : alors qu’il est l’auteur d’enregistrements légendaires de musique russe, EMI se borne à éditer épisodiquement ses accompagnements de concerto. Caractère bien trempé, Constantin Silvestri était d’une exigence redoutable avec ses musiciens. S’étant passablement heurté avec les solistes de la Philharmonie de Bucarest, ...
Une symphonie inconnue de Tchaïkovsky ? Certainement pas !

Une symphonie inconnue de Tchaïkovsky ? Certainement pas !

D’abord ne vous interrogez pas sur le fait que le label anversois Talent, dont Ronald Dom est le sympathique maître d’œuvre, publie ces enregistrements à cent pour cent typiquement russes : ce sont les mystères de l’édition discographique… Ensuite la pochette affiche « The Unknown Symphony » : ce n’est certainement pas une symphonie inconnue, et encore moins une nouveauté, puisque l’enregistrement le plus célèbre en a été réalisé par Eugene Ormandy et son ...
Tchaïkovsky par Mravinsky

Tchaïkovski par Mravinski-Leningrad

Que voulez-vous qu’un chroniqueur dise au sujet du triptyque symphonique final de Tchaïkovski par Evgueni Mravinski, cet enregistrement légendaire réalisé à Londres et à Vienne en 1960 par l’immense chef russe ? Comment commenter ces interprétations ? D’aucuns diront que c’était le chef idéal pour cette musique, et qu’il en a extrait sans aucune sentimentalité toutes les virtualités musicales et psychologiques comme pas un ; d’autres s’accorderont pour estimer ces exécutions glaciales, mécaniques et sans ...
Première in loco

Première de la Pucelle d’Orléans à San Francisco

Cette Orleanskaya deva, en première in loco, charme, séduit, fascine, frustre, déçoit tout à la fois et l’on ne sait plus qu’écrire... Pour parler franc, notre pucelle, ni lard ni cochon, déconcerte et déroute. Totalement ! Les décors incisifs, minimalistes et austères de Robert Dahlstrom meublent savamment l’espace : l’action s’y joue en milieu de scène, sur un plan légèrement incliné, surélevé, en costumes (ceux, frais, gris et moyenâgeux de Walter Mahoney). ...
Christoph Eschenbach Pour l’amour du son de Tchaikovsky

Christoph Eschenbach : Pour l’amour du son de Tchaikovsky

En 2003, la nomination de Christoph Eschenbach à la tête de l’Orchestre de Philadelphie avait fait grincer les dents. Sans remettre en cause le talent du chef d’orchestre, nombreux étaient ceux qui s’étonnaient de la désignation à la tête d’un orchestre qui a fondé sa notoriété sur le disque, d’un chef à la discographie maigrichonne tant quantitative que qualitative. En 2005, le label finlandais Ondine a signé un contrat discographique ...
Leo Borchard, chaînon manquant entre Furtwängler, Celibidache et Karajan

Leo Borchard, chaînon manquant entre Furtwängler, Celibidache et Karajan

Ce disque constitue un hommage vraiment bienvenu et mérité à un chef d’orchestre trop oublié qui fut l’élève d’Hermann Scherchen : il est donc d’autant plus sympathique et méritoire que Myriam Scherchen, présidant aux destinées du label Tahra, soit à l’origine de cet hommage. Quelle étrange et triste destin que celui de Leo Borchard : né le 21 mars 1899 à Moscou de parents allemands, il acquiert une solide formation musicale à Saint-Pétersbourg, ...
Sabre au clair !

Sabre au clair !

Les débuts officiels de Tugan Sokhiev à Toulouse. Sonnez hautbois, résonnez musettes (on voudra bien pardonner ces excès lyriques en période d’avent), voici sans aucun doute le concert le plus attendu de la saison toulousaine : les débuts officiels du nouveau chef de l’orchestre du Capitole, Tugan Sokhiev. Quelques mots, d’abord, sur le prodige : né en 1977 en Ossétie du Nord - république du Caucase membre de la Fédération de Russie - ...
Haïr avec dignité, aimer avec passion

Haïr avec dignité, aimer avec passion

Mazeppa L’argument de Mazeppa n’est pas particulièrement de ceux qui vous mettent en joie. Entre les assassinats, les enlèvements, les abandons, les exécutions et la folie, pas de quoi rigoler! Rarement monté sur nos scènes, peut-être pour la constante horreur qui se propage tout au long de l’opéra, Mazeppa renferme une musique d’une grande puissance. Opéra de commande écrit entre la composition de Eugène Onéguine et de La Dame de Pique, ...
Sleeping Beauty

Une Belle au Bois Dormant au Bolchoï… endormante

On ne sait quelle véritable logique y a-t-il à ressortir toutes les archives du Bolchoï, en DVD, à une cadence aussi soutenue, pour contraindre le (télé)spectateur à assister à de moyennes performances d’une compagnie qui n’était alors que l’ombre d’elle-même. Il est indéniable que la joie de danser est toujours très grande dans les témoignages de la fin de l’ère soviétique, mais souvent, la technique fait cruellement défaut aux interprètes ...
Le Lac des Cygnes

Le Lac des Cygnes à la Scala

Deux ingrédients parfaits sont à l’origine de la belle réussite de ce DVD, la sublime Svetlana Zakharova et un altier Roberto Bolle. Des propos laudatifs sont à émettre et à chaque visionnage se défend encore l’impossibilité de pouvoir argumenter pour quelles raisons nous sommes conquis par ce couple radieux et mélancolique à la fois. On peut ne pas apprécier l’actuel travers des hypers-extensions extrémistes pour n’importe laquelle des arabesques penchées ...
Standardisation de l’interprétation

Standardisation de l’interprétation

Natalia Gutman/Orchestre de Paris Osvaldo Golijov se présente comme un successeur d’Astor Piazzolla par sa volonté d’unifier musiques populaire et savante. Last Round, composé en 1992 en hommage au maître du Nuevo Tango qui venait de décéder n’est qu’une pâle copie de l’esthétique du génial bandéoniste argentin… la remarquable exécution de l’Orchestre de Paris, réglée au millimètre près par Miguel Harth-Bedoya, ancien assistant d’Esa-Pekka Saalonen au Los Angeles Philharmonica, ne sauve ...
Concerts Golijov/Chostakovitch/Tchaïkovsky des 28 et 29 septembre 2005.

Concerts Golijov/Chostakovitch/Tchaïkovsky des 28 et 29 septembre 2005

Pour inaugurer notre rubrique « travail d’orchestre », nous avons choisi les concerts des 28 et 29 septembre prochains au théâtre Mogador où le chef d’orchestre péruvien, Miguel Harth-Bedoya dirige l’Orchestre de Paris dans un programme dense. Le premier compositeur à l’affiche n’est pas le plus connu. Mais il est familier du chef qui a dirigé son opéra en un acte Ainadamar au Walt Disney Hall. Osvaldo Golijov est un compositeur ...