Mot-clef : Johannes Brahms

© Mat Hennek

Hélène Grimaud sauvée des eaux par Brahms

La venue de la pianiste Hélène Grimaud fait toujours l’événement. Quand elle se propose de jouer loin des habituels grands centres culturels, l’attirance d’un public mélomane prend alors toute son importance. Dans le tout récent et splendide auditorium du Collège du Rosey, œuvre de l’architecte vaudois Bernard Tschumi, l’audacieuse architecture extérieure du bâtiment recouvert d’une toiture de panneaux métalliques fait penser à une immense soucoupe volante posée au sol. Difficile d’imaginer ...
mikko_franck_2_photo_heikki_tuuli

Prokofiev au sommet avec le Philharmonique de Radio France

En programmant le Concerto pour piano n°1 de Brahms et la Symphonie n°5 de Prokofiev, le Philharmonique de Radio France mettait du solide et consistant à son programme, emplissant copieusement la grande nef de la Philharmonie de Paris. Avec un succès fort mérité dans la symphonie, et une réussite plus limitée côté concerto. A l’évidence le viennois Rudolf Buchbinder connait son Brahms pour l’avoir fréquenté de longue date sinon même l’avoir ...
staier2©-Alvaro-Yanez

Clarinette et piano par Lorenzo Coppola et Andreas Staier

Ce programme viennois pour piano et clarinette fut du plus vif intérêt. On a pu y vérifier l'intérêt des instruments "historiques" pour le répertoire de la fin du XIXe siècle, et même du XXe. Les trois instruments utilisés, qui ne viennent pas du Musée de la musique, sont présentés en français par les interprètes. Lorsque Brahms s'enthousiasma pour le clarinettiste Richard Mühlfeld et lui écrivit ces merveilles que sont le ...
berlin-jansons-munich12

Avec Mariss Jansons, Pétrouchka bondit

Plutôt que pour un concerto de Brahms un peu frustrant, c'est Stravinsky qui triomphe dans le dernier concert de Mariss Jansons à Munich pour cette saison. On ne va pas voir l’orchestre de la Radio Bavaroise, a fortiori quand il est dirigé par son chef titulaire, pour l’originalité de ses programmes, mais pour la haute qualité attendue des interprétations qu’il propose. Pour le dernier programme proposé par Mariss Jansons cette saison, ...
Eschenbach by Eric Brissaud

Un Brahms crescendo ma non tanto du Philharmonique de Vienne

En ayant choisi deux programmes 100% Brahms, le prestigieux Orchestre Philharmonique de Vienne jouait peut-être un de ses compositeurs de prédilection, il n'empêche que ces deux soirées, mollement commencées, allant peut-être crescendo jusqu'à la fin mais pas tant que ça, ne resteront pas mémorables.      On oubliera vite cette Symphonie n°2 qui lança ces deux concerts tant elle nous paru peu palpitante, avec un orchestre presque méconnaissable, à l'exception de ses ...
51csB74LpoL

Duos allemands avec Urszula Kryger et Jadwiga Rappé

Deux chanteuses polonaises explorent un aspect assez peu connu du lied romantique allemand, le duo chanté accompagné au piano. Les deux artistes sont-elles à la hauteur de leurs devancières ? Pour les nostalgiques du beau chant, le programme de ce CD qui nous vient de Pologne – Mendelssohn, Schumann, Brahms – évoquera à n’en pas douter le beau disque autrefois enregistré en live par Rita Streich et Maureen Forrester, accompagnées par ...
dgg pogorelich

Ivo Pogorelich, le génie d’un jeune prodige

Le retour très médiatisé de Pogorelich sur la scène donne à DGG l'occasion rêvée de rééditer l'ensemble des enregistrements réalisés entre 1981 et 1995 dont la fascination opère toujours autant sur l'auditeur. Le récent et très médiatisé retour sur scène d’Ivo Pogorelich conduit fort opportunément DG à rééditer l’ensemble des disques enregistrés entre 1981 et 1995 alors que le pianiste croate était sous contrat exclusif avec la firme à l’étiquette jaune. Précisons ...
Quatuor Ludwig

Le Quatuor Ludwig a 30 ans

Pour ses 30 ans, le Quatuor Ludwig, dans un riche concert-anniversaire, nous a offert la quintessence des plus belles pages de la musique pour quatuor à cordes. Entouré des complices de toujours, tant comédiens -Marie-Christine Barrault, Didier Sandre-, qu'instrumentistes -Emmanuelle Bertrand, Christophe Gaugué-, le temps ne semble pas avoir de prise sur leur enthousiasme et leur générosité. 30 ans. L'âge où la vie s'évalue autant en projets qu'en réalisations. Un bel ...
fbaschet

Florence Baschet rencontre Virginia Woolf dans The Waves

Concevoir un concert sans changement de plateau, qui relie les styles et les époques dans une trajectoire sonore continue et toujours à fleur d'émotion ; c'est la proposition, risquée autant que subtile, de Laurent Cuniot, maître d'œuvre inspiré de ce « Voyage de l'écoute » au sein duquel nous était révélée The Waves, création mondiale de Florence Baschet d'après le roman éponyme de Virginia Woolf. « La musique souvent me prend comme une mer » ...
ivo pogorelich

Le retour d’Ivo Pogorelich à l’Arsenal de Metz

Sa technique, sa virtuosité et sa puissance titanesque sont aujourd’hui insurpassables. Mais Pogorelich est encore plus convaincant quand il laisse libre cours à sa sensibilité. Lors de son premier concert à l’Arsenal de Metz, en mars 1989, Ivo Pogorelich avait interrompu son récital après avoir joué le premier des 24 Préludes de Chopin. Défaillance technique de l’instrument, selon ce perfectionniste du clavier qui avait ensuite enchaîné, sans entracte et sans la ...
AVolodos

Arcadi Volodos dans Brahms à Berlin

Artiste en résidence à la Konzerthaus de Berlin, Arcadi Volodos a fait honneur à cette salle et à son orchestre, en proposant un second Concerto de Brahms plutôt renversant, en compagnie de l’excellent Iván Fischer Contrairement au premier concerto de Brahms, l’opus 83 associe immédiatement l’orchestre et le pianiste : l’entrée cadencée de Volodos dès la deuxième mesure donne aussitôt le sentiment du génie. Il parle le langage des grands pianistes, déployant ...
nielsen_portrait

Nielsen XXXVI: Comment Carl Nielsen tenta de se dé-germaniser

Et si, plus ou moins consciemment, au cours de sa fabuleuse carrière, Carl Nielsen (1865-1931) avait secrètement souhaité minimiser voire faire disparaître les stigmates par trop encombrants laissés par la musique germanique tout au long des cent années précédentes au royaume de Danemark. Les articles précédents mis en ligne sur ResMusica et la toute récente monographie « Carl Nielsen » publiée ces jours-ci chez bleu nuit éditeur dressent un portrait détaillé ...
jean-philippe_collard@raudel_romero_11-small

Prades aux Champs-Elysées, premier épisode

Comme chaque année, le Festival de Prades fait souffler l'esprit de la musique de chambre sur le Théâtre des Champs-Elysées. Pour ce premier concert, trois quintettes sont réunis autour du Quatuor Talich. Pour le Quintette K581 de Mozart, le Quatuor Talich est associé au directeur du Festival de Prades, Michel Lethiec. Timbres moelleux et fusionnés, entente parfaite : on retrouve les qualités qui ont fait le renom du Quatuor, par delà les ...
capucon

La création française d’Aufgang de Pascal Dusapin

La grande salle de la Philharmonie de Paris affichait complet pour ce concert très attendu, mettant au programme, au côté de l'Orchestre Philharmonique et du Maître Chung, le très charismatique Renaud Capuçon, dans la création française du concerto pour violon Aufgang de Pascal Dusapin, un compositeur dont le calendrier 2015 est particulièrement chargé, anniversaire de ses 60 ans oblige.  C'est dans le moule conventionnel du genre – en trois mouvements, certes ...
Cover_Brahms_Dumay_Lortie

Brahms aux couleurs de l’automne par Augustin Dumay

Augustin Dumay est devenu un artiste plutôt rare au disque comme au concert ; on n’en salue qu’avec plus de plaisir cette nouvelle gravure des trois sonates de Brahms, heureusement complétée par le bref scherzo de la fameuse sonate F.A.E. (Frei Aber Einsam) écrite pour Joachim par Brahms,  Schumann et Dietrich . D’emblée on est saisi par l’ampleur inusuelle que les deux musiciens donnent à ces pages ; les tempos sont plus que modérés, ...