La Scène

ivan_le_terrible

Nouvelle production d’Ivan le Terrible de Youri Grigorovitch

La nouvelle production d’ Ivan le Terrible de Youri Grigorovitch sur une musique de Sergueï Prokofiev du Ballet de l’Opéra de Paris aura eu le mérite de montrer aux nouvelles générations de spectateurs, sans trop de différence avec le modèle original, ce qu’était un ballet historique au Théâtre Bolchoï dans son époque soviétique. Créé en 1975 à Moscou, « Ivan le Terrible » est l’archétype du ballet historique officiel de l’ère Brejnev. ...
À quelque chose…Mahler est bon !

À quelque chose…Mahler est bon !

Michael Gielen et le Südwestrundfunk C’est en effet « quelque chose » et même plus, que le Südwestrundfunk Sinfonie Orchester de Baden-Baden / Freiburg a offert ce 11 décembre 2003, à l’Auditorium de Dijon : un concert que l’auditoire n’oubliera pas de sitôt. Ce remarquable ensemble — notoirement voué à la musique contemporaine — ne méprise pas pour autant la tradition classique : Haydn, Mozart, Beethoven. Il s’est efforcé, bien avant la tendance « réhabilitation » ou ...
Du Golem à Woody Allen

Musique Juive d’Est en Ouest, du Golem à Woody Allen

Remarquable rétrospective que cette série de concerts autour de l’inspiration juive en musique classique. Une manifestation à la programmation originale, loin des grandes salles de concerts et autres lieux mythiques parisiens (le studio « regard du cygne » est dans un quartier populaire de Paris). Le Thème et variations sur un thème juif pour deux violons de l’ukrainienne Inna Jvanetskaya ouvre les festivités. Œuvre didactique qui exploite tous les modes de jeu de ...

Benvenuto Cellini par John Nelson

« Je lus et relus les partitions de Gluck, je les copiai, je les appris par cœur ; elles me firent perdre le sommeil, oublier le boire et le manger. Et le jour où, après une anxieuse attente, il me fut enfin permis d’entendre Iphigénie en Tauride, je jurai, en sortant de l’Opéra, que, malgré père, mère, oncles, tantes, grands-parents et amis, je serais musicien. » [Mémoires, I, 64]. Hector Berlioz n’a pas vingt ...
L’Enfance des Troyens

L’Enfance du Christ par Casadesus : L’Enfance des Troyens

Berlioz détestait qu’on lui fête son anniversaire. Mais aurait-il vraiment tenu rigueur à Jean-Claude Casadesus et l’Orchestre National de Lille d’être venu à Paris pour célébrer ses deux cents ans ? Peut-être, pour leur choix d’interpréter L’Enfance du Christ. En effet, sa « trilogie sacrée » avait, lors de sa création parisienne en 1854, reçu un succès qu’il avait considéré « spontané, très grand, et même calomnieux pour mes compositions antérieures ». Mais, à l’écoute ...
Cinq Johannes pour le Quatrième Viennois

Cinq Johannes pour le Quatrième Viennois

Cycle « les Origines de l’avant garde » : Zemlinsky-Brahms au Musée d’Orsay Certes, il n’a jamais franchi le pas vers l’atonalité ; certes, contemporain de Schönberg — et son beau-frère — il n’a pas été embrigadé comme les élèves de celui-ci dans l’aventure sérielle. Cependant, comme Schönberg et avant lui, il réalise l’impossible synthèse entre Brahms et Wagner, entre la concentration thématique brahmsienne et le chromatisme wagnérien, entre l’héritage formel de ...
Schubert - Cycle des quatre mains

Christian Ivaldi et Jean-Claude Pennetier – Cycle de Schubert des quatre mains

Depuis le 13 novembre 2003, la ravissante Salle Cortot construite en 1929 accueille ces deux magnifiques pianistes que sont Christian Ivaldi et Jean-Claude Pennetier pour une exploration de ces chefs d’œuvre que sont les « Quatre mains » de Schubert. Des pièces qui exigent de la part des deux pianistes une entente, une intimité et une complicité parfaites pour s’épanouir dans le bonheur de l’interprétation. Christian Ivaldi, pianiste fin et cultivé, d’une grande ...
Pleins feux sur la création

Pleins feux sur la création

L’ensemble ARCEMA au Conservatoire Georges Bizet du XXe arrondissement Dirigé par Suzanne Giraud qui mène de front ses activités pédagogiques et un métier très actif de composition (elle termine actuellement un opéra commandé par le festival Musica de Strasbourg), le conservatoire du XXe arrondissement recevait Lundi 7 et Mardi 8 Décembre l’ensemble Arcema que dirige José-Luis Campana pour des Master-class et un concert d’œuvres en avant première mêlant l’instrumental et le ...
Possession

« La Dame de Pique » à l’Opéra National de Montpellier

« Ou je me trompe terriblement, et sans aucune excuse, ou la Dame de Pique est réellement mon chef d’œuvre » affirme à juste titre Tchaïkovsky. Il faut en louer la science consommée de l’instrumentation, l’intrigue philosophico-fantastique, l’onirisme sulfureux mû par une dramaturgie prenante. Un univers suffocant proche parfois du Tour d’Écrou de Britten. La partition, la plus élaborée du musicien, n’a rien à partager avec le statisme d’Eugène Onéguine — musique ...
Norma Intérieur Nuit

Norma Intérieur Nuit

Une production de « Norma » d’Angers Nantes Opéra Norma est un drame de l’obscurité, qui tout entier s’articule autour du début de l’Acte II. Scène magnifiquement nocturne, au cours de laquelle l’héroïne s’apprête à tuer ses enfants endormis : réminiscence de Médée bien sûr, d’une pureté et d’une dureté tout helléniques. La scénographie choisie par Jean-Jacques Cubaynes pour le Grand Théâtre d’Angers restitue pleinement cette épure crépusculaire : des lignes verticales ou ...
Le réveil du Coq

Le réveil du Coq

Le « Coq d’Or » de Rimsky Korsakov en version de concert La Fiancée du Tsar à Bordeaux, le Coq d’Or au Châtelet l’année dernière, repris cette année à Toulouse : les opéras de Nikolaï Rimski-Korsakov semblent entrer enfin au répertoire. Peut-être est-il temps que l’on se rende compte qu’il est l’un des plus grands compositeurs lyriques du XIX° siècle… Quinzième et dernier de ses opéras, Le Coq d’Or, au-delà d’une écriture ...
Vengerov, mozartien inspiré

Vengerov, mozartien inspiré

Il planait sur ce concert comme une malédiction : le chef initialement prévu, Philippe Jordan — annoncé partout comme l’un des possibles successeurs de Michel Plasson — étant souffrant, devait être remplacé par Jaap van Zweden… lui même indisposé. C’est donc Ion Marin qui fut appelé au dernier moment. Quelques aléas aussi pour le programme, qui prévoyait originellement le Concerto pour violon de Beethoven et la Quatrième symphonie de Mahler. Mais qu’importe ...
Dialogue de la musique ancienne et de la musique moderne

Dialogue de la musique ancienne et de la musique moderne

De Weber à Kœring Curieux programme qui, sous le couvert d’une vague thématique « Berlioz et ses contemporains » nous a fait entendre des compositeurs d’époques et de styles variés — Weber mort alors que Berlioz, à 23 ans, n’avait encore rien composé ; et le tout à fait contemporain (pour nous!) René Kœring s’inspirant d’Onslow – le tout dans des œuvres d’intérêt très inégal. L’œuvrette de Weber, pur divertissement galant, et la Troisième symphonie ...
Hommage à Richard Strauss

Hommage à Richard Strauss

Myung-Whun Chung et l’Orchestre Philharmonique de Radio France Dans le cadre de son cycle autour de Richard Strauss, l’Orchestre Philharmonique de Radio-France, après avoir proposé il y a quelques mois au public parisien les Quatre derniers lieder, Mort et Transfiguration et Till l’Espiègle, a poursuivi cet hommage en nous conviant à une merveilleuse soirée placée sous le sceau de la grandeur avec Don Juan, quatre lieder extraits de l’opus 68 ainsi ...
Le Diable et le bon Dieu

Le Diable et le bon Dieu

Auditorium, Alexander Dmitriev, Vladislav TchernouchenkoPour ce programme réunissant trois grands noms de la musique russe, auxquels viennent s’ajouter ceux des interprètes communément associés à ce répertoire, l’Auditorium de Dijon retrouve le plein d’affluence. De Moussorgski, cette Nuit de la Saint-Jean n’est autre que la version originale (1867) – et rarement jouée — d’une Nuit sur le Mont Chauve. Nous citons, là, l’œuvre instrumentale la plus connue et la plus populaire ...

Lulu spectaculaire avec Marisol Montalvo

Il s’agit de la deuxième reprise de la spectaculaire production du chef d’œuvre d’Alban Berg. Celle-ci permet de découvrir une formidable nouvelle Lulu, l’Américaine Marisol Montalvo, et aussi de réentendre des chanteurs aguerris : Anja Silja et Franz Mazura. Cette Lulu de Willy Decker (1998) succède à celle, mythique, de Patrice Chéreau en 1979 au Palais Garnier sous la direction de Pierre Boulez — création mondiale du troisième acte de l’opéra terminé ...
tomasi-275x4751

Un événement peut en cacher un autre

Figure Méditerranée II à Radio-France Curieux concert des « Figures Méditerranée II » puisque les œuvres de deux compositeurs élevés auprès de la Mare Nostrum (Rossini et Tomasi) étaient suivies de la création mondiale du dernier opéra contant l’adolescence dauphinoise de Berlioz écrit par le compositeur messin Gérard Condé et le journaliste lillois Christian Wasselin… Les sonate a quattro de Gioachino Rossini sont à l’origine prévues pour 4 cordes solistes dans la disposition particulière de ...
Complètement percutés !

Complètement percutés !

Festival Aujourd’hui Musiques Pour sa douzième édition, le festival des créations sonores Aujourd’hui Musiques de Perpignan choisit comme thème fédérateur la percussion sous ses aspects les plus variés — de la création symphonique à la musique de chambre, du mixage avec les voix aux techniques électroniques, du rythme tribal à la mélodie des timbres — mettant en lumière les potentialités infinies de cet instrument aux sonorités inouïes. Durant ces douze jours ...
Wagner s’invite chez Chabrier

Wagner s’invite chez Chabrier

Une courageuse production de « Gwendoline » Gwendoline, opéra Wagnérien ? La réponse appelle quelques réserves. Au XIX° siècle, la plupart des musiciens français éprouvent une fascination irrésistible quoiqu’à des divers degrés envers l’ombrageux Allemand. Ernest Reyer (Sigurd), Massenet via Esclarmonde, ou encore le parsifalien et méconnu Fervaal de Vincent d’Indy, attestent cette influence. Chabrier est également « vampirisé » par l’auteur de la Tétralogie. Lorsqu’il entend Tristan à Munich en 1879, c’est une révélation. Aux ...
Philippe Jaroussky

Philippe Jaroussky à Gaveau : les anges chantent-ils dans le grave ?

On attendait beaucoup de ce concert Philippe Jaroussky. Les éloges ont plu par avance, et la salle Gaveau — atmosphère comme acoustique — est comme conçue pour de tels programmes. De fait, le public décide qu’il sera comblé et se montre aussi délirant que s’il a entendu Cecilia Bartoli en personne. Cela tombe bien, puisque Jaroussky ne manque dans aucune interview de citer la famosissima comme son modèle. Il serait ...
Pierre-André Valade interprète Gérard Grisey

Pierre-André Valade interprète Gérard Grisey

Volcans Acoustiques à la Cité de la Musique Salle comble à la Cité de la Musique, lors de ce concert central du cycle « Champs Acoustiques », pour les Espaces Acoustiques de Grisey ; rarement donnés en intégralité en public, tant l’œuvre et son propos sont ambitieux. Prologue pour alto seul ouvre le bal. Les solistes de l’Ensemble InterContemporain sont plongés dans le noir, tandis que Christophe Desjardins, situé à l’extrémité de la scène, joue ...
La Vie d’un Poète

Raretés « massenétiennes » à l’Oratoire du Louvre

Massenet, musicien de l’âme féminine ? En tout cas, un « juste », un humaniste dont le regard pénétrant respire l’humanité, partagé (sauf notables exceptions) entre la putain, la mère dont la Vierge, femme d’entre toutes les femmes ! Gourgandines, courtisanes, séductrices, novices délurées, filles perdues ont la part belle dans l’univers de ce mélodiste sans pareil : Salomé, Manon, Sapho, Thaïs, Dulcinée... Toujours des personnages ambivalents, tiraillés par des émotions contradictoires. Le combat avec le ...
Dvořák et son temps

Dvořák et son temps

Le cycle « Dvořák et son temps », programmé à l’auditorium de Dijon, verra, jusqu’en mars 2004 — année du centenaire oblige — se succéder les quatuors : Takacs (décembre), Parkany( janvier), Belcea (février), Kocian, ainsi que le trio Guarneri de Prague (mars) : rien que « du beau monde », en somme… Ce n’est cependant pas la foule des grands soirs — celle des grands rendez-vous symphoniques — pour ce premier concert du cycle. Mais n’en ...
Présences nordiques à Radio France

Présences nordiques à Radio France

Richard Dubugnon, Magnus Lindberg et Jean Sibelius Mettant en scène deux compositeurs finlandais, Magnus Lindberg et Jean Sibelius, et une création mondiale de Richard Dubugnon, ce concert de Radio France s’apparente à une avant-première du prochain festival Présences 2004. Son directeur René Koering a, en effet, exprimé son souhait parmi d’autres de mettre en valeur la musique nordique dans la programmation de cette saison musicale. Né à Lausanne en 1968, le jeune ...
oiseau_feu_toulouse

Soirée Stravinski pour le Ballet du Capitole

Durant la période d’un an de fermeture du Théâtre du Capitole pour des travaux dans la cage de scène, l’essentiel de la programmation lyrique et chorégraphie se trouve déplacée à la Halle aux Grains de Toulouse, lieu magique qui permet une disposition spatiale des spectacles différente de celles du théâtre classique. Pour cette Soirée « Stravinsky » du Ballet du Capitole, on avait cependant opté pour la disposition frontale traditionnelle. Dommage, car ...
Bill l’Espiègle

Bill l’Espiègle

Christie et von Otter dans « Serse » de Haendel Serse (Xerxès), antépénultième opéra de George Frideric Haendel, est à lui seul un paradoxe. Il comporte dès son début une des mélodies les plus mondialement connues de son auteur, « Ombra mai fù » ; et demeure pourtant une quasi-rareté. À tel point que si même Admeto et Ezio ont été chantés à Paris, on y attendait encore ce Roi des Perses ! De même, ...
Un enregistrement de Beethoven et de Schubert

Matthias Goerne & Alfred Brendel enregistrent Beethoven et Schubert

C’est pour le Wigmore Hall de Londres, écrin parfait pour la musique de chambre et le Liederabend, que Matthias Goerne et Alfred Brendel ont opté pour enregistrer en public deux œuvres majeurs du Lied allemand : Schwanengesang de Schubert et An die Ferne Geliebte de Beethoven. On ne peut imaginer choix plus parfait pour un concert intime que le Wigmore Hall de Londres. Construit en 1901 par la firme de pianos allemande ...
Le rire transcendé !

Le rire transcendé !

Jacques Offenbach (1819-1880) : La Périchole Le Théâtre de Nancy a ceci de particulier qu’il peut afficher indifféremment Fidelio de Beethoven, Il Prigioniero de Dallapiccola ou La Mascotte d’Audran à ses programmes, sans que l’impeccable logique de sa programmation puisse être mise en cause. L’éclectisme et l’ouverture sont ici de rigueur, le seul critère retenu pour des spectacles si différents étant celui de l’excellence. Le public qui a ovationné, ces dernières ...
festival_inter_guitare_2003

Rolf Lislevand et Pablo Marquez

Ier Festival International de Guitare de Paris Ce premier Festival International de Guitare de Paris comble le vide laissé par la disparition, en 1996, du Concours International de Guitare de Radio France. La frustration que tous ses défenseurs ont ressentie est désormais oubliée, grâce à cette initiative de Tania Chagnot. Trois jours entièrement consacrés à la guitare, avec trois « doubles-concerts » et trois classes de maître ! Chaque session permet d’entendre deux artistes : ...
Luciano Berio - Sequenze

Luciano Berio – Sequenze par les solistes de l’Ensemble Intercontemporain

« Sequentia sequentiarum, quæ est musica musicarum secundum Lucianum » - « la séquence des Séquences, qui est la musique des musiques selon Luciano » (Eduardo Sanguinetti) : Luciano Berio s’est plusieurs fois expliqué sur l’entreprise de ses Sequenze, qu’il a poursuivie avec constance pendant trente ans ; sur leur « processus d’assimilation, de transformation et de dépassement des aspects instrumentaux traditionnels », sur leur ambition de « préciser et de développer mélodiquement un discours harmonique »… Trop souvent, l’on ...
 

Banniere-ClefsResmu-ok