Mot-clef : Ezio Frigerio

lucia capitole patrice nin

Lucia par Nicolas Joel fait son retour à Toulouse

Près de vingt ans après sa création, cette mise en scène hollywoodienne, et désormais « vintage » de Lucia di Lammermoor fait son retour au Capitole. À la tête d’une belle distribution, la Lucia sublime de Nadine Koutcher succède triomphalement à Annick Massis. Cette mise en scène de Nicolas Joël, qui date de 1998, fit en son temps la gloire de la scène toulousaine, en raison notamment du fait qu’elle avait produite en ...
13466320_1055877904494812_1448551852162071039_n

Belle reprise de Faust en fin de saison du Capitole

Après ses débuts à Toulouse en tant que metteur en scène avec Faust de Gounod en 1983, Nicolas Joel avait clôturé en 2009 sa dernière saison au Capitole avec cet ouvrage que nous retrouvons sur cette même scène en cette fin de saison brillante. C'est aujourd'hui un Faust empreint de l'excellence des productions antérieures avec une distribution entièrement revue tout en conservant les décors et costumes des proches collaborateurs de ...
Mathieu Ganio et Amandine Albisson subliment le Roméo et Juliette de Noureev

Mathieu Ganio et Amandine Albisson subliment le Roméo et Juliette de Noureev

Autour du couple  harmonieux formé par Mathieu Ganio et Amandine Albisson, une distribution sans fausse note donne toute la mesure du chef-d’œuvre de Rudolf Noureev. Roméo et Juliette. Rien que le titre est évocateur et plein de promesses. La célébrissime tragédie de William Shakespeare est devenue le symbole de l’histoire d’amour tragique. Les attentes sont d’emblée immenses. On espère « et transir et brûler ». On voudrait du sang et des larmes, de ...
scala rigoletto

A Milan, l’émotion se nomme Leo Nucci

Il en est ainsi des « grandes maisons », quoi qu’elles fassent, quand bien même leurs prestations peuvent sembler passéistes, éculées, vieillottes, elles dégagent une noblesse du spectacle à nulle autres pareilles. C’est la marque de La Scala de Milan et du formidable Rigoletto de Giuseppe Verdi qu’elle offre à ses passionnés avec en prime un Leo Nucci émouvant aux larmes. Nous sommes au second acte, Gilda (Nadine Sierra) avoue son ...
Lac 2

Enfin un Lac des Cygnes de niveau international à Paris

Reprise du Lac des Cygnes à l'Opéra Bastille: enfin, depuis tant d'années d'errance avec des Etoiles à bout de souffle, une distribution de niveau international permet de croire aux lendemains avec les nouvelles forces du corps de ballet. En effet, il a été rarement vu autant d'espoirs vérifiés en la personne d'Héloïse Bourdon, qui a connu les lumières de l'avant-scène en étant Nikiya il y quelques saisons, et, comme cela est ...
belleauboisdormant_onp13

Paris : La Belle au Bois Dormant en grande forme

Pour Rudolph Noureev, La Belle au bois dormant constituait le « ballet des ballets ». Il en créa sa propre version en 1989 pour le ballet de l’Opéra de Paris : « Avec La Belle au bois dormant, j’ai fait un essai non dans la création mais dans la reconstitution chorégraphique. Car je suis resté fidèle au texte originel. Seulement, il m’a fallu l’adapter aux circonstances : nombre et virtuosité des interprètes à ma disposition. ...
La Belle au bois dormant_dvd

La Belle au bois dormant par le Bolchoï, à redécouvrir

Une énième édition DVD de ce ballet mythique qu’est La Belle au bois dormant? Certes, rien de bien novateur a priori. A priori seulement. Car sont ici réunis pour la première fois sur scène deux monstres sacrés de la danse : Svetlana Zakharova et David Hallberg, étoiles du Bolchoï (on rappellera que le jeune homme a fait ses classes à l’American Ballet, avant de rejoindre la compagnie moscovite en 2011). Une ...
Nozze di Figaro

Le nozze di Figaro de Giorgio Strehler

En dépit de son âge – près de quarante ans ! –, la célèbre mise en scène de Giorgio Strehler, qui fit les beaux jours du Palais Garnier dans les années 1970 et 80, continue à enchanter aujourd’hui les spectateurs de Bastille. Les décors et les costumes d’Ezio Frigerio n’ont pas pris une ride, les éclairages réglés par Strehler lui-même sont toujours aussi envoûtants et la direction d’acteurs n’a perdu ...
Myriam Ould-Braham ©  Agathe Poupeney / Opéra national de Paris

La Bayadère à l’Opéra de Paris : une reprise poussive

Il est parfois des reprises qui font planer un doute sur la légitimité de poursuivre une politique artistique qui se sclérose et s’épuise. Le dernier ballet de Noureev pour l’Opéra voit cette saison un nombre incalculable de remplaçant(e)s se blesser, les distributions être remaniées maintes et maintes fois, et malgré la nomination de deux Etoiles qui, quand bien même attendues, laissent pour le moins dubitatives (Ludmila Pagliero et Josua Hoffalt). C’est ...
La Mireille de Garnier en DVD

La Mireille de Garnier en DVD

On trouvera sur ce DVD le reflet de la mise en scène de Nicolas Joël donnée pour l’ouverture de la saison 2009-2010 de l’Opéra de Paris. L’ouvrage de Gounod, autrefois un des piliers de l’Opéra-comique, faisait ainsi, plutôt tardivement, sa grande rentrée au Palais Garnier… Il ne fait aucun doute que cette mise en scène de grand-papa aurait satisfait les abonnés de la salle Favart dans les années 1950 et 60, ...
Tout ce que qui est connu

La Bayadère : tout ce que qui est connu

Comme il est surprenant de constater que l’amateur de ballet en revienne toujours à ses premières amours et à ses Etoiles dont il ne pensait plus forcément les voir ensemble, et comme à chaque fois renouvelées, la joie et le surprise des retrouvailles, et malgré tout, du temps qui passe. Cela est flagrant sur cette reprise de La Bayadère, au Palais Garnier, alors que le ballet a vécu pas mal ...
Un Faust de niveau international

Un Faust de niveau international

Faust Affichée «complet» bien avant la première, cette nouvelle production de Faust était extrêmement attendue. Dernière mise en scène proposée par Nicolas Joël aux toulousains avant son départ pour l’Opéra National de Paris, dernier spectacle de la saison, ce devait être une fête absolue. Fête il y a eu, mais pas sur tous les plans. Tout d’abord la joie de voir Nicolas Joël venir saluer malgré les séquelles de l’attaque qu’il a ...
Surtout pour les oreilles…

Une forza del destino surtout pour les oreilles…

Les mélomanes du mai musical florentin de 2007 ont eu bien de la chance. Réunir un aussi beau plateau, par les temps qui courent, tient en effet du prodige, tant les grandes voix verdiennes sont venues à manquer aujourd’hui. Ainsi, Violeta Urmana s’affirme très certainement comme la meilleure titulaire du rôle de Leonora, et on reste médusé devant tant d’opulence vocale. La voix est longue et homogène sur toute la ...
Des contes pour rêver

Les Contes d’Hoffmann par Nicolas Joel, des contes pour rêver

Parce que Les Contes d’Hoffmann n’ont pu être terminés par Jacques Offenbach, l’idée de la mise en abyme qu’on y perçoit est fréquemment utilisée comme du pain béni par des metteurs en scène en mal d’explications psychologiques et psychanalytiques fumeuses. Rien de tel avec Nicolas Joël (production déjà vue à Toulouse). Il y voit une poésie amoureuse. Entre le prologue et l’épilogue, il découpe la marche enivrée d’Hoffmann en trois ...
Noces d’or

Noces d’or à Strasbourg

Pour les fêtes de fin d’année, à deux pas du marché de Noël qui bat son plein sur la place Broglie, l’Opéra du Rhin reprend le chef-d’œuvre de Mozart dans la mise en scène genevoise de Nicholas Hytner, que Strasbourg a déjà eu l’occasion de voir et de fêter en 2004. La proposition est heureuse car cette réalisation scénique d’un classicisme et d’un goût parfaits, reprise ici par Stephen Taylor, est ...
Le rêve devenu réalité

Le rêve devenu réalité

Le Chevalier à la rose Les idées fausses ont la vie dure et il en circule quelques-unes autour du Chevalier à la rose. Cette extraordinaire production conçue par Nicolas Jœl permet d’appréhender dans sa totalité ce qui est probablement l’opéra le plus intelligent du répertoire. Pour pouvoir apprécier une telle splendeur attendre 30 ans n’est pas bien grave. Merci à Nicolas Jœl d’offrir au Capitole (et à l’opéra de Rome ...
Le Capitole ressuscite le Roi d’Ys dans sa totale splendeur !

Le Capitole ressuscite le Roi d’Ys dans sa totale splendeur !

Le Roi d’Ys Cette exceptionnelle ouverture de saison était très attendue et pas seulement au Capitole de Toulouse… Le Roi d’Ys ressorti des limbes de l’oubli se révèle être un ouvrage très dramatique véritable chef-d’œuvre de concision, débordant de splendeurs musicales. Le futur directeur des opéras de Paris y signait une de ses dernières mises en scène. À son habitude il a parfaitement respecté l’esprit de l’œuvre et avec délicatesse et efficacité ...
Turandot

Turandot au Liceu

Le DVD ici chroniqué témoigne du spectacle proposé au Gran Teatre del Liceu de Barcelone au mois de juillet 2005. Le compositeur offre au rôle titre, une soprano dramatique d’une grande intensité que Luana DeVol, sculpturale et glaciale à souhait, défend avec un talent remarquable. Le prince inconnu, Calaf, est incarné avec conviction par Franco Farina, au timbre impressionnant (bien que parfois limite dans les forte fortissimo) comme son physique d’ailleurs. ...
Eclatante Femme sans ombre

Eclatante Femme sans ombre

Ouverture de saison du Capitole Ouverture de saison particulièrement réussie au Capitole avec cette Femme sans ombre rarement donnée - et aussi rarement enregistrée. Opéra absolument superbe pourtant, dignes des œuvres les plus connues de Strauss, mais très délicat à distribuer avec ses trois rôles féminins écrasants. Et vive les femmes ! On retrouvait avec plaisir celle qui avait été une Brünnhilde mémorable sur cette même scène, Janice Baird, tout aussi captivante ...
Classique Lucia écossaise

Classique Lucia écossaise

Lucia di Lammermoor L’Opéra de Montpellier conclut sa saison avec une production du Capitole de Toulouse d’un des grands classiques du répertoire belcantiste, l’histoire sombre et désespérée de Lucia di Lammermoor. Mariée contre son gré avec un allié de son frère, elle poignarde son époux dans la nuit avant de sombrer dans la déraison, folie prétexte aux virtuosités vocales. Lors de la première l’orchestre et les chœurs suivent le même mouvement, font ...
cosi_lyon_2006

Feux de l’amour à Palm Beach

Così fan tutte rencontre William Christie Il est des soirs d’avril, où l’on se surprendrait presque à jalouser ceux et celles qui foulent le sol de l’enceinte sacrée pour la première fois... 19h55 : dévoré d’impatience, nous embrassons du regard la salle qui finit de se remplir. Des myriades de jeunes (lycéens?) papillonnent entre les sièges en cuir noir de l’Opéra de Lyon. L’excitation, l’enthousiasme, l’étonnement sont palpables ; on entend des sachets de ...
Chapeau bas pour Monsieur Giorgio Strehler

Chapeau bas pour Monsieur Giorgio Strehler

Così fan tutte Avec ce Così, l’Opéra de Lausanne a mis une production de grande ampleur au cœur d’une saison résolument émaillée de comédies au ton léger (Rigoletto mis à part). Un grand rendez-vous avec l’histoire de la mise en scène d’opéra était donné au public du Théâtre Municipal de Lausanne puisque le spectacle de Giorgio Strehler célébrait tout à la fois la mémoire du fondateur du Piccolo Teatro de ...
Tutto nel mondo è burla !

Tutto nel mondo è burla !

Così fan tutte au Théâtre du Capitole C’est peu dire que Così fan tutte réunit toutes les ambiguïtés de la représentation de la nature humaine : théâtre des apparences où se jouent toutes les passions amoureuses - factices ou sincères - et dont la morale amère incite pourtant chacun à la gaieté - forcée ou vraie. Giorgio Strehler, dans son ultime mise en scène inachevée, reprend pour mieux les détourner toutes les ...
Un destin à marquer d’une pierre blanche !

La forza del destino à Zurich, à marquer d’une pierre blanche

L’Opéra de Zurich donne une nouvelle production de la Forza del destino qu’il convient de placer parmi les plus grands moments d’art lyrique qu’il soit possible de vivre. Abordé sous un angle classique par le metteur en scène Nicolas Joel, l’ouvrage de Verdi décline tout le panel de ce que l’on peut attendre d’une maison d’opéra aussi fastueuse que l’Opernhaus. Les décors magnifiques d’Ezio Frigerio (au bénéfice d’une longue carrière ...
Existe-t-il un Don Carlo parfait ?

Don Carlo ouvre la saison toulousaine

Ouverture de saison en fanfare avec ce Don Carlo très attendu - l’œuvre n’avait pas été donnée à Toulouse depuis 1984 - et succès certain : le spectacle était affiché complet dès les premières représentations et a manifestement charmé le public! Une fois n’est pas coutume, commençons cette chronique par quelques mots de l’orchestre. Car, contrairement à ce qui a pu être écrit ici ou là un peu légèrement, la prestation des ...
Dénouement inattendu

Dénouement inattendu

« Tosca » à l'Opéra de Zurich Deux jours après son triomphal Falstaff, Nello Santi récidive avec le célèbre ouvrage de Puccini. Dès les premiers accords qui tiennent lieu d’ouverture à la pièce et qui projette littéralement son drame sur scène avant même que celui-ci ait commencé à se nouer, le chef italien fait montre d’une baguette précise, qui tranche dans le vif d’une partition assignée à la théâtralité la plus ...
L’Europe galante

L’Europe galante

Puccini, La Rondine Accentuant l’élégance parisienne de cette Rondine, Nicolas Joël a placé sa mise en scène sous le signe de la somptuosité, opposant décors Art Nouveau et robes hautes des années folles, les silhouettes droites soulignées par de grandes colonnes contrastant avec les fresques à la Mucha d’Ezio Frigerio et ses superbes verrières. Un Paris très Morand, élégant, superficiel et railleur pour une Traviata des années 20, qui, au lieu ...
Une saison à l’Opéra

Une saison à l’Opéra

Offenbach / Verdi / Mozart A la veille des festivals d’été, tant attendus cette année, les directeurs d’opéra dévoilent leur prochaine saison tout en préparant leurs activités estivales. C’est à la fois, pour tous les artistes, les derniers contrats de la saison qui s’achèvent, et la confirmation ou la signature de nouveaux engagements pour les années 2004-2005. Restent à l’affiche de l’opéra de Tours une production lyrique en version de concert, ...