Mot-clef : Gabriel Fauré

71kvEkWBCdL__SL1500_

Fauré 4 avec Eric Le Sage : musique de chambre et piano à 4 mains

Alpha continue avec bonheur et pour notre plus grand plaisir son intégrale Gabriel Fauré. Toujours dans d'excellentes conditions techniques et avec des artistes « jeune génération » en totale justesse avec l'esprit de cette musique, voilà sans doute un album destiné à être un des piliers de votre discothèque. Dolly impose d'emblée la fraîcheur et la presque innocence de la jeunesse au travers la douceur et le naturel équilibre des deux mains, avec ...
extase thorofon

Une première mondiale de Philippe Gaubert

Voilà qui ne manque pas d'intérêt : Philippe Gaubert, surtout connu pour son oeuvre de flûte, fait publier en 1927 ses Quatre esquisses pour violon et piano. Remercions nos artiste d'outre-Rhin pour leur sens de la découverte heureuse, autrement dit l'importante et non l'anecdotique. C'est d'ailleurs le premier morceau, Extase, qui donnera son titre à l'album tout entier consacré à la musique de chambre française. Si des décennies séparent la première ...
paul lewis

Un Beethoven héroïque par l’Orchestre de Chambre de Paris

C'est avec la célèbre musique de scène de Fauré, Pelléas et Mélisande, que s'ouvrait ce concert, non sans quelques inquiétudes concernant la direction pour le moins agitée de Thomas Zehetmair. Une étrange dichotomie laissa tout d'abord la salle un peu perplexe : les nombreuses gesticulations du chef qui venaient sans cesse contredire l'atmosphère nocturne et mélancolique de l’œuvre finirent réellement par devenir perturbantes. Seuls quelques passages tragiques, soulignés par des cuivres quasi-wagnériens ...
Anna Caterina Antonacci (c) DR

Pénélope à Paris, tout de la fausse bonne idée

Certains opéras, sans le support scénique, ne fonctionnent pas en concert. Pénélope de Gabriel Fauré en est l'exemple flagrant. Livret inepte, lente progression dramatique, orchestration maladroite, longueurs, l'oeuvre ne manque pas de défauts malgré des instants magiques. Fauré, adepte de la petite forme, ne trouve pas ses marques dans le grand opéra. Quand la réalisation musicale accumule les maladresses, on dessert plus l'oeuvre qu'on ne la sert. L'Orchestre Lamoureux pêche par ...
marie nicole lemieux

Marie-Nicole Lemieux tient salon au Musée d’Orsay

Faire revivre la musique de salon dont raffolait la Belle Époque : c'est la noble ambition de Marie-Nicole Lemieux, dont la voix remarquable semble décidément convenir à tous les répertoires. Dans le décor chaleureux du petit Auditorium du musée d'Orsay, son génie est de montrer un reflet de l'atmosphère de ces soirées musicales dont les romans nous conservent le souvenir. Son art de la saillie, son tempérament affable, ses mimiques excessives, ...
demarqette 2 Jean-Philippe Raibaud

4e Folle Nuit à Gaveau

Devenue désormais un événement musical parisien traditionnel, la Folle Nuit à Gaveau a accueilli cette année encore des interprètes de grande qualité au cours de onze concerts d’une heure chacun, au prix modique de 10 euros pour le piano et 12 euros pour la musique de chambre. Nous avons assisté aux quatre premiers concerts. Le vendredi 19 heures, en ouverture de la série, le Quatuor Modigliani offre un Quatuor de Debussy ...
nemtanu_zeheitmair

Saint-Saëns et Fauré en lecture chambriste

Ce qui fait l’originalité de ce programme de musique française, par ailleurs largement jouée, tant au disque qu’en concert, tient à la volonté affichée de l’Orchestre de chambre de Paris, anciennement nommé Ensemble orchestral de Paris, de proposer des lectures et des interprétations « chambristes ». Plus, il œuvre efficacement pour mener ces merveilleuses musiques françaises – mais pas uniquement - à de nouveaux auditeurs, en les décantant et en les dépoussiérant ...
alpha le sage ebene

Le Fauré de Le Sage et d’Ébène, une référence moderne

Point n'est besoin de s'étaler longtemps sur l'évidente qualité artistique de cette nouvelle production, troisième volume, de l'intégrale de la musique de chambre de Gabriel Fauré. Les deux quintettes sont d'immenses partitions, du meilleur Fauré, et du meilleur de la musique française de ces années si intéressantes dans l'histoire de la musique. Leur écriture très ample, qui fuit le vide et le silence comme la peste, nécessite donc non seulement ...
pierre_fouchenneret©andré_georges

Chausson, Franck et Fauré en hommage à Massenet

Lors de ce concert donné pour célébrer le centenaire de Massenet, on n'entendit aucune note de ce compositeur, dont le legs en musique de chambre est négligeable. Mais David Grimal et ses invités avaient programmé trois superbes pièces. Et deux d'entre elles s'épanouirent dans toute leur beauté. La Sonate de Franck, jouée par David Grimal et Emmanuel Strosser, offrait en effet un contraste frappant avec le reste de la soirée. ...
Dawson-Lynne-2

Delius à l’Opéra de Paris !

So exciting! Le cent-cinquantième anniversaire de la naissance de Frederick Delius aura fait un miracle en France : l’Opéra de Paris donne sa musique ! Certes, pas un de ses opéras, ni même un concert qui lui serait entièrement dédié, mais enfin un hommage en deux soirées, avec le 5 novembre des mélodies par Lynne Dawson, et le 10 novembre le Quatuor par les Danel. Lynne Dawson a composé un programme en ...
letempsretrouve

Le temps retrouvé de la flûte française

Un titre proustien ne signifie pas pour autant une musique fleuve aux développements infinis et une dissolution du langage. Pour preuve, ces pièces courtes dans le temps et condensées dans l'expression sont de petites merveilles dans lesquelles la flûte, instrument-roi de la France de la Belle Époque, synthétise les mélodies vaporeuses et les passages virtuoses. La très belle flûte moderne en bois du belge Toon Fret et le piano accompagnateur discret ...
Fanny Clamagirand

L’Orchestre national de France hors les murs

L'Orchestre national de France, sous la baguette d'Alain Altinoglu, sort de ses salles de concert habituelles pour s'installer une soirée à l'église Saint-Eustache. En guise de première partie, la jeune violoniste parisienne Fanny Clamagirand interprète magistralement le Troisième Concerto de Saint-Saëns. Après avoir fait ses études à Paris et à Londres, elle remporte le Concours international Fritz Kreisler à Vienne, puis le prix Prince Rainier III de Monaco aux Violon ...
philartcellistes_saphir

Huit violoncellistes revisitent le répertoire romantique et moderne

Le violoncelle, comme chacun sait, offre une tessiture des plus séduisantes, qui lui permet d’assurer des parties de basse, ténor, alto, voire soprano. Grâce à cette qualité fondamentale, depuis longtemps certains groupes se sont formés, inspirant au passage des compositeurs : on pense aux Bachianas Brasileiras de Villa-Lobos, hautement célèbres. D’autres œuvres ou transcriptions ont depuis vu le jour, défendus par quelques ensembles prestigieux comme celui des violoncellistes de l’orchestre philharmonique ...
festivaldedinard 2012

Musiques françaises, connues et méconnues, à Dinard

Clôture du 23e festival de musique de Dinard Le 17 août, le Quintette Moraguès et le pianiste et directeur artistique du festival, Kun Woo Paik nous offrent des œuvres, assez mal connues du grand public, d’André Caplet (1878-1925), de Gabriel Fauré (1845-1924) et de Francis Poulenc (1899-1963). Mais ce sont les Six Bagatelles pour quintette à vent de György Ligeti (1923-2006) qui ouvre la soirée, avec un accent humoristique. Dans la ...
prades adami2

Prades et les jeunes talents

Sélim Mazari, né en 1992, ouvre le bal avec un captivant Toccata de Prokofiev qui montre son sens aigu du rythme. Il revient vers la fin pour former un duo avec l’époustouflant violoncelliste Edgar Moreau (2e prix au concours Tchaïkovski à 17 ans, en 2011), qui met l’accent sur son incontestable virtuosité dans les Variations sur la corde de la de Paganini. La flûtiste Mathilde Calderini fascine avec une extraordinaire ...
Le Sage-Salque-Fauré

Intégrale Fauré, suite

Eric le Sage et François Salque font paraître chez Alpha le deuxième volet de leur intégrale de la musique de chambre de Fauré, qui réunit cette fois les deux Quatuors avec piano du chef de file de l’école française. En vérité, il s’agit davantage d’une confrontation que d’une réunion des deux œuvres, tant celles-ci diffèrent par l’esprit et l’écriture. Flanqué de Daishin Kashimoto et de Lise Berthaud, le duo Le ...
C-M Le guay

Lille Piano(s) Festival 9e édition

Pour sa 9e édition, Lille Piano(s) Festival avait pour thème trois compositeurs : Claude Debussy (1862-1918) pour le 150e anniversaire de sa naissance, John Cage (1912-1992) pour son centenaire et Marie Jaëll (1846-1925), pianiste virtuose et compositrice. Avec l’intégrale des œuvres pour piano solo de Debussy par Philippe Cassard, deux concertos de Marie Jaëll, ainsi qu’une série de concerts OpenCage, sans oublier le récital magistral d’Aldo Ciccolini, la ville de ...
Botticelli-Lamentation2

Le Requiem revisité par des Scandinaves

1. Présentation générale du requiem catholique La douleur insupportable engendrée par la disparition d’un être cher a poussé presque chaque humain terrassé par la peine à manifester et parfois concrétiser ses sentiments dans telle ou telle réalisation à ambition artistique ou littéraire sensée survivre à cette disparition irréversible. Le Requiem ou Messe de Requiem vient du latin requies, le repos. Il accepte encore d’autres synonymes latins comme Missa pro defunctis ou encore ...
Charles Gumery, La Poésie, couronnement gauche du Palais Garnier © Jastrow

La création lyrique à l’Opéra de Paris : l’année 1911

L’année 1911 n’offrit aucune création mondiale à l’Opéra de Paris, mais nous nous arrêterons cependant sur les représentations de Déjanire de Camille Saint-Saëns. Pour le reste, le millésime ne manqua pas d’intérêt. Le 3 mai, en couplage avec le ballet España, André Messager avait en effet décidé de donner une nouvelle chance à la Gwendoline de Chabrier, dix-sept ans après sa création in loco et avec la très séduisante Maria Kousnetzoff ...
delius_partie

Frederick Delius et la Scandinavie

Anglais d’origine allemande, Frederick (Fritz) Delius (1862-1934), contrairement à son compatriote et contemporain Edward Elgar (1857-1934), a vécu comme un cosmopolite à la recherche d’un destin singulier avec possiblement, comme corollaire, une postérité trop modeste eu égard aux qualités intrinsèques de sa musique. « La musique est un cri de l’âme. Elle est une révélation, une chose que l’on doit vénérer » (Delius, 1917) Avant de nous concentrer sur les rapports que Delius entretint avec ...
aparte_faure

Giulio Biddau et Fauré : un premier enregistrement pianistique réussi

Pour un premier enregistrement, voilà une belle réussite de la part de cet artiste italien. Mais ne nous leurrons pas sur l'accointance apparente entre le thème de la barcarolle qui évoque immédiatement le balancement des gondoles vénitiennes et les origines sardes de Giulio Biddau ! Après des études au conservatoire de Cagliari, il continue à Gênes puis à Paris avec Jean-Marc Luisada et bénéficie des conseils d'Aldo Ciccolini. Ce beau pedigree ...
ravel_bonis_faure_zzt

Le Trio George Sand joue un nouveau Ravel

Intéressante à plus d'un titre, cette version de deux trios majeurs, chefs-d’œuvre de leur auteur et du genre. Par un ensemble féminin talentueux, la gravure du trio de Ravel va ravir les puristes. En effet, les musiciennes du Trio George Sand s’attachent à baser leur interprétation sur l'édition Barenreïter de 2009. Elle vient remplacer l'unique édition « autorisée » de chez Durand. Et si on la compare au manuscrit original ...
3760014196003_600

Une intégrale Fauré qui commence bien

Pour lancer sa nouvelle collection, « Ut Musica Poesis », Alpha choisit la musique de chambre de Gabriel Fauré. Dans le premier volet de cette intégrale, ce sont les œuvres pour piano et violoncelle, ainsi que l’unique Trio, interprété ici avec clarinette, que MM Le Sage, Salque et Meyer nous proposent. Disons-le tout de suite : ce disque, qui rassemble des miniatures (Romance, Elégie, Sérénade, Papillon, Berçeuse) et des œuvres plus conséquentes (les deux ...
virgin_faure_jarvi

Paavo Järvi dirige Fauré

Requiem… S’il est vrai qu’il est associé à la mort, ce mot vient du latin « requies » signifiant repos. Fauré devait bien l’entendre ainsi, lui qui écrivait : « voilà si longtemps que j’accompagne à l’orgue des services d’enterrement ! J’en ai par-dessus la tête. J’ai voulu faire autre chose ». Loin des couleurs sombres du classicisme ou de la violence du romantisme, le compositeur a choisi douceur et pureté musicales avec un petit effectif : ...
Un Fauré intimiste et rayonnant

Un Fauré intimiste et rayonnant par Karine Deshayes

Excellente idée que de coupler le Quatuor avec piano op. 15 avec le cycle de mélodies La Bonne Chanson dans sa version de 1898, avec piano et quintette à cordes. L’unité thématique de ce CD, qui cherche de toute évidence à présenter la face optimiste d’un compositeur souvent enclin à la mélancolie, s’en voit encore renforcée. L’interprétation n’en privilégie pas moins les demi-teintes, notamment avec le chant de la mezzo-soprano Karine ...
Beecham et la musique française

Beecham et la musique française

La musique française était l’une des grandes passions du chef d’orchestre Sir Thomas Beecham. Son rôle dans la diffusion de la musique hexagonale fut tel qu’il reçut, en 1936, la Légion d’honneur des mains du président de la République française Albert Lebrun. Au centre de ce coffret, on retrouve la légendaire gravure de la Symphonie fantastique de 1959 avec le vénérable Orchestre national de la Radiodiffusion française. Cette lecture est doublement ...
Marc Monnet crée l’Evénement

Au Printemps des Arts de Monte-Carlo, Marc Monnet crée l’Événement

Bousculant quelque peu le rituel de son Festival, Marc Monnet a planifié l’édition 2011 du Printemps des Arts sur quatre week-end affichant des thématiques on ne peut plus singulières : Turqueries pour le premier week-end accueillant Les Derviches tourneurs ; tournant lui-même le dos à la manie des anniversaires qui l’insupporte, Marc Monnet rend hommage à Gabriel Fauré dans le second et à Schumann dans le dernier en essayant toujours de repenser ...
Best of Fauré

Best of Fauré par Paavo Järvi

Depuis qu’il est tombé dans le domaine public (le 29 septembre 2009 pour être précis) jamais la musique de Fauré n’a été autant jouée et enregistrée. Et pour ce concert monographique consacré à l’un des phares de la musique française, pas moins de trois diffusions sur Internet, deux diffusions télévisées, une diffusion radio et un enregistrement commercial à venir. C’est un véritable «best of Fauré» auquel nous conviait Paavo Järvi et ...
Plasson et la musique française : un pilier de l’histoire du disque !

Plasson et la musique française : un pilier de l’histoire du disque !

EMI réédite l’ensemble des enregistrements symphoniques que Michel Plasson avait consacré à la musique française lors de son mandat à la tête de l’orchestre du Capitole de Toulouse. C’est bien évidemment une aubaine patrimoniale car la plupart de ces galettes étaient supprimées depuis des lustres (on pense aux titres de la collection l’Esprit français…) sans négliger le côté «économique» de ce box vendu à prix léger. Rien que sur le papier, ...
La création lyrique à l’Opéra Comique : 1910

La création lyrique à l’Opéra Comique : l’année 1910

L’année 1910 commença au Théâtre national de l’Opéra Comique - toujours administré par Albert Carré – par la mille deux centième représentation de Carmen, avec Lucienne Bréval dans le rôle titre. Elle allait donner lieu à quatre créations : Leone de Samuel Rousseau, Le Mariage de Télémaque de Claude Terrasse, On ne badine pas avec l’amour de Gabriel Pierné et enfin Macbeth d’Ernest Bloch. Nous vous proposons un bref retour sur ...