Mot-clef : Gabriel Fauré

Orchestre Colonne - Cent trente ans au service de la musique

Orchestre Colonne – Cent trente ans au service de la musique

Dieu, comme ces 78 tours/min sonnent magnifiquement! Bien sûr, précisons de suite que seul l’enregistrement de la Rapsodie espagnole de Ravel par un Pierre Dervaux aussi somptueux que raffiné fut réalisé en excellente stéréophonie sur une bande magnétique de 1960 (c’est d’ailleurs l’Orchestre Colonne qui créa l’œuvre en 1908). Mais nous nous empressons également d’avouer avoir été stupéfait par la grande qualité sonore des transferts des disques Pathé acoustiques gravés ...
Flamboyance et approximations

Flamboyance et approximations

Le Requiem de Fauré par Minkowski Omniprésent dans les médias, encensé par certains, détesté par d’autres, Marc Minkowski est aujourd’hui devenu un phénomène médiatique sur lequel il paraît difficile de se prononcer sereinement. Chef « baroque » mais élève de Charles Bruck - lui-même grand interprète de la musique de son temps et défenseur bien oublié de Gluck - rendu populaire par ses interprétations d’œuvres d’Offenbach, Minkowski échappe en tout cas, fort heureusement, ...
Hortense Cartier-Bresson

Hortense Cartier-Bresson avec les couleurs d’Ebène

Blottie dans l’intimité de la rue Cardinet, presque cachée, la salle Cortot est réputée pour son acoustique favorable aux ensembles minimalistes et au récital ; son atmosphère chaleureuse invite et incite à une concentration autre que dans les grandes salles parisiennes, dont la beauté marmoréenne et les proportions imposantes instaurent une distance entre public et interprètes. Aux antipodes des démarches protocolaires des grosses productions, le concert de ce samedi 12 février ...
Magnard et Fauré par le Quatuor Ysaÿe

Magnard et Fauré par le Quatuor Ysaÿe

Dans un répertoire inhabituel, le Quatuor Ysaÿe nous offre une fois de plus une interprétation à la mesure de son talent. Tout d’abord dans l’originalité des œuvres choisies : Premier Quatuor d’Albéric Magnard (1855-1914) ainsi que le dernier de Gabriel Fauré (1845-1924). Puis dans la personnalité de leurs créateurs! Le disque met ces deux compositeursface à face : l’un est révolté et l’autre, insolite dans sa vie de musicien. Magnard est assurément un ...
Gabriel Fauré – Mélodies

Gabriel Fauré – Mélodies

Nous demeurons étonnés que Gabriel Fauré ait écrit tant de merveilleuses mélodies empreintes de délicatesse, de finesse, d'invention chaque fois renouvelée, car pas une ne ressemble à une autre, sur des textes qui eussent été oubliés sans son génial esprit inventif. Il faut pour les interpréter une grande force : ne pas se laisser emporter là où la rigueur est nécessaire mais savoir aussi la déborder pour en extirper toute l’ardente ...
Requiem de Fauré… « en état de grâce »

Requiem de Fauré… « en état de grâce »

Festival de Saint Denis Le Requiem La Basilique de Saint Denis est incontestablement le lieu rêvé pour ces pages qui sont parmi les plus belles de la musique française des XIXe et XXe siècles. Inspecteur des conservatoires en 1892, titulaire du grand orgue de la Madeleine en 1896, successeur de Massenet comme professeur de composition au Conservatoire où il comptera de nombreux et prestigieux élèves avant d’en devenir le directeur en 1905, ce ...
Le Violoncelle maître chanteur

Le Violoncelle maître chanteur de Sonia Wieder-Atherton

Après avoir été l’une des interprètes préférées d’Henri Dutilleux et choisie par Pascal Dusapin pour créer ses œuvres avec violoncelle, Sonia Wieder-Atherton n’hésite pas à remplacer de temps en temps son archet par une plume afin de composer pour la cinéaste Chantal Akerman. La violoncelliste reprend le temps de ce disque un répertoire a priori plus classique mais non moins alléchant, révélant un parcours atypique aux choix subtils assurément voués ...
Renée Doria - Cinquante ans d’enregistrements phonographiques

Renée Doria – Cinquante ans d’enregistrements phonographiques

"J’ai entendu pour la première fois la voix de Renée Doria à la radio en 1948, alors que j’étais très loin de la France. Cette voix pure et cristalline m’a immédiatement plu, et dès que je fus de retour à Paris, je n’eus de cesse d’assister à une représentation de La Traviata avec cette belle jeune femme, brillante cantatrice et excellente tragédienne, dans le rôle de Violetta. Grâce à des ...