Mot-clef : Johann Strauss II

Pennario

Leonard Pennario chez RCA Victor enfin réédité

Le pianiste Leonard Pennario (1924-2008), également champion de bridge, fut célèbre en son temps, surtout aux Etats-Unis, mais ses enregistrements n’ont pas été aussi bien ni souvent réédités en CD que ceux de ses contemporains américains : William Kapell, Eugen Istomin, Julius Katchen, Van Cliburn, Charles Rosen, sans parler des vétérans eux toujours bien vivants Byron Janis, Leon Fleisher et Gary Graffman. Cette parution dans la belle collection vintage de ...
Vienne à Luxembourg avec Herbert Blomstedt

Vienne à Luxembourg avec Herbert Blomstedt

Blomstedt est devenu un des chefs favoris de l'Orchestre Philharmonique de Vienne, et on comprend bien pourquoi. Si la Philharmonie de Luxembourg présente certes chaque année une saison prestigieuse d'orchestres invités, la venue de l'Orchestre Philharmonique de Vienne est tout de même un événement, trois ans et demi après son premier passage dans la belle salle construite par Christian de Portzamparc. Cette fois, c'est Herbert Blomstedt qui dirige un programme qu'il a ...
FDV 11.08 DIVA OPERA©Créafix Studio (27)

Productions intimistes par Diva Opéra au Festival de La Vézère

La compagnie britannique Diva Opéra se produit depuis vingt ans au festival de La Vézère. Cette année, la grange du Château du Saillant a accueilli L’Enlèvement au Sérail de Mozart et La Chauve-Souris de Johann Strauss. Créée en 1996 par la soprano Anne Marabini Young et le pianiste et directeur artistique Bryan Evans, la troupe d’opéra de chambre est réputée pour ses représentations avec piano, ses costumes et perruques spécialement confectionnées ...
actes sud strauss

Un portrait succinct mais plaisant à lire de la dynastie des Strauss

Exemple rare d’une dynastie de compositeurs, la famille Strauss (Johann père et fils, mais aussi les frères de ce dernier) apparaît comme emblématique de la société viennoise du XIXe siècle. Dans un ouvrage bref et bien écrit, Alain Duault lui rend hommage mais privilégie la biographie à l’analyse musicale et n’éclaire pas sur ce qui différencie les Strauss de leurs contemporains. Voici un petit ouvrage (le texte lui-même ne fait que ...
LeBaronTzigane.02

À Genève, un Baron Tzigane tristounet

Dans un spectacle ne tenant pas ses promesses, seule la musique de Johann Strauss fils avec l’Orchestre de la Suisse Romande et son chef du jour, Stefan Blunier, réussissent à donner un peu de sens à ce Baron Tzigane tristounet malgré le criard des couleurs. Dieu que cette musique est charmante ! Dès les premières notes de l’ouverture, la baguette de Stefan Blunier sculpte les accents de cette opérette avec une ...
Martha Argerich

Sublime Martha Argerich avec l’Orchestre national de France

Il y a des artistes dont chaque apparition est un événement. Pour la première fois à l’Auditorium de la Maison de la Radio depuis sa rénovation, alors que la pianiste est déjà une habituée de la Philharmonie de Paris, Martha Argerich joue de son génie dans le Concerto en sol majeur de Ravel, auprès de l’Orchestre national de France et son nouveau directeur musical, Emmanuel Krivine. Ses apparitions en France et ...
warner_louis_fremaux_cbso

Louis Frémaux et le City of Birmingham Symphony Orchestra

Ce magnifique coffret consacré aux gravures du City of Birmingham Symphony Orchestra sous la direction de Louis Frémaux (1921-2017), n’aura hélas pas pu combler de joie le grand chef d’orchestre français, décédé le 20 mars dernier à l’âge de 95 ans. C’est à la firme de disques française Erato et son excellent directeur artistique Michel Garcin (1923-1995), que nous devons tant de révélations de personnalités musicales du plus haut niveau dans ...

Le Ballet de l’Opéra de Rome fait revivre La Chauve-Souris

Dirigé depuis 2015 par la danseuse étoile de l’Opéra de Paris, Eleonora Abbagnato, le Ballet de l'Opéra de Rome se produit pour la première fois à Paris avec La Chauve-Souris, un divertissement de Roland Petit, sur les lieux mêmes de sa création, le Théâtre des Champs-Élysées. C’est une famille bourgeoise, le mari, la femme et leurs enfants, qui reçoivent un vieil ami à dîner ! Dans ce premier tableau très stylisé, Roland ...
La réjouissante Nuit à Venise de Johann Strauss à l’Opéra de Lyon

La réjouissante Nuit à Venise de Johann Strauss à l’Opéra de Lyon

Rarement jouée en raison d'un livret bien mal ficelée, la Nuit à Venise de Johann Strauss fils est pourtant pleine de charme. Revue et corrigée par Erich Wolfgang Korngold pour l'orchestration et par le metteur en scène Peter Langdal pour les dialogues, dans une production pleine de fantaisie et de couleurs, elle enchante le public lyonnais de cette fin d'année. Tradition oblige, l'Opéra de Lyon programme une opérette pour la période ...
dg_mono_era

La jeunesse dorée de Deutsche Grammophon

Le point commun des deux coffrets de cette rubrique est qu’ils représentent la quintessence même de l’excellence du célèbre label jaune aux tout débuts du microsillon vinyle en passe de détrôner le 78 tours. Le premier est consacré à l’un des chefs les plus importants du XXe siècle, Ferenc Fricsay ; le second est un vaste échantillonnage très représentatif des microsillons monophoniques produits entre 1948 et 1957. Pour le centenaire de Ferenc ...
dgg bohm late recording

Karl Böhm, hommage au grand style

DGG réédite un plantureux coffret consacré à une sélection d’enregistrements de Karl Böhm au cours des dix dernières années de sa vie, alors que le vieux maestro révisait les classiques de son répertoire Le label jaune permet aux collectionneurs de retrouver quelques-uns des derniers enregistrements du grand chef autrichien gravés pour la postérité dans les années 1970 et au tout début des années 1980. Certes, il manque des gravures lyriques et ...
LA CHAUVE-SOURIS

La Chauve-Souris en français ouvre la 300e saison de l’Opéra-Comique

L’Opéra-Comique, qui fête ses 300 ans, frappe fort. Défenseur de l’art du chant français, il présente, pour l’ouverture de cette saison phare, une Chauve-souris en français par des chanteurs de premier ordre. Cette nouvelle production est réjouissante sur tous les plans, faisant transparaître le travail minutieux entre tous les collaborateurs. D’abord, le nouveau texte français de Pascal Paul-Harang, qui insiste sur l’intelligibilité en tenant compte de la spécificité du chant ...
Image 30

Nikolaj Znaider et Cleveland illuminent Brahms

L'orchestre de Cleveland pose ses valises pour deux soirées données Salle Pleyel sous la direction de son directeur musical, Franz Welser-Möst.  L'occasion d'admirer la perfection sonore d'un des plus beaux orchestres du monde dans un programme consacré à Johannes Brahms. L'affiche ne laissait aucun doute sur l'importance de l'événement : L'orchestre de Cleveland dans un programme Brahms dans l'un des derniers grands concerts donnés dans une Salle Pleyel, encore dédiée à la ...
Emmanuel Krivine

Tharaud et Krivine peinent à trouver leurs marques à Paris

Avec la fameuse valse de Johann Strauss (fils) Geschichten aus dem Wienerwald, on entrait d'emblée dans un univers sucré comportant bien des écueils en dépit de cette apparente facilité. Certes, le sacro-saint deuxième temps se doit toujours d'être un peu étiré, et à l'évidence, Emmanuel Krivine s'est montré extrêmement respectueux de la tradition ; toutefois, un peu plus de légèreté et de finesse -surtout parmi les cuivres- nous auraient évité de frôler ...
Caroline Bleau & Marc Hervieux © Yves Renaud

A Montréal, La Chauve-Souris sans bulles de champagne

L'opérette Die Fledermaus de Yohann Strauss fils, est un chef-d'oeuvre de bonne humeur, de joie de vivre et d'excellente musique. Inutile de revenir sur une intrigue aux multiples rebondissements. Ici tout est prétexte aux déguisements, à l'extravagance, au champagne qui coule à flot et fait tourner les têtes, aux petites femmes jolies et parfumées, avenantes, enfin à toute une faune voulant follement s'amuser. Là où tout est permis ou presque. On ...
Georges Prêtre © Stefan Trierenberg

Vienne à Paris avec Georges Prêtre : tout le monde est content, ou presque

Rien n’arrête Georges Prêtre, en tout cas pas son très respectable âge de plus de 88 printemps, puisque le concert qui nous occupe ici était au cœur d’une série de cinq commencée à Vienne les 11 et 13 janvier, passant par Berlin dès le lendemain du concert parisien pour finir à Mannheim le surlendemain. Bel effort, d’autant que le chef français dirige de mémoire, bien campé sur ses jambes, même ...
decca_minkus_bayadere_bonynge

Decca champion du ballet

Decca s’est toujours révélé ardent défenseur de la musique de ballet, en s’entourant d’excellents chefs rompus à ce genre bien particulier : Ernest Ansermet, Richard Blareau, Roger Désormière, Anatole Fistoulari, Robert Irving, Richard Bonynge et Antal Doráti s’y sont particulièrement distingués, ayant été associés à diverses compagnies de ballet, à un moment ou l’autre de leur carrière. Ce sont les deux derniers cités qui nous concernent ici, en nous offrant des ...
christian arming

Programme viennois avec Christian Arming

Le programme de ce soir, dirigé par Christian Arming - nouveau directeur musical de l'Orchestre Philharmonique Royal de Liège - marquait déjà sa dernière visite à Liège pour cette saison musicale. Depuis septembre, le public liégeois a pu faire connaissance avec son nouveau directeur musical à travers trois programmes dont celui qui nous occupe ici. Mais ce n'est en réalité qu'à partir de la saison prochaine qu'il assumera l'entièreté des ...
© Opéra national de Lorraine

La Chauve-Souris de Nancy plombée par sa mise en scène

Les metteurs en scène trouveraient-ils indigne de leur talent que de présenter La Chauve-souris de Johann Strauss pour ce qu’elle est et telle que l’ont voulue ses concepteurs : une œuvre de pur divertissement, permettant aux Viennois d’échapper pour un court moment à la déprime ambiante, engendrée par le krach boursier de mai 1873, et où la satire sociale relève du vaudeville, fine et légère comme les bulles du Champagne omniprésent, ...
FLEDERMAUS photo Alain Kaiser 1737

La Chauve-Souris fait danser Strasbourg

Trêve des confiseurs oblige, l’Opéra national du Rhin sort le strass, les paillettes et les bouteilles de champagne pour accueillir dignement La Chauve-Souris dans une nouvelle mise en scène du jeune Waut Koeken. On lui saura gré de nous avoir épargné les relectures historiques de ce chef d’œuvre emblématique de la Vienne de François-Joseph, sur le mode fin de règne, danse sur un volcan voire montée du fascisme. Rien de tout ...
ina_chauvesouris

Vienne sur les bords de l’Oise

Cette nouvelle exhumation de l’INA est le parfait témoignage d’une époque révolue : celle où la troupe de l’Opéra de Paris n’était pas encore un souvenir, et où on ne dédaignait pas de chanter l’opérette en traduction française. Bref, voici une Chauve souris, et surtout pas une Fledermaus, dont l’action se situe à Pontoise, après tout, l’argument provient à l’origine d’une comédie de Meilhac et Halévy. L’ouvrage s’embourgeoise en passant, perd son ...
2001, l’Odyssée de l’espace

2001, l’Odyssée de l’espace

En clôture d’un cycle «La science-fiction» imaginé par la Cité de la Musique, la salle recevait une formation qu’on a souvent l’occasion d’écouter dans ses murs, le Brussels Philharmonic (Vlaams Radio Orkest). Alors que La Cinémathèque française présente cette saison une grande exposition Stanley Kubrick, les musiciens placés sous la baguette de Michel Tabachnik (directeur musical depuis la saison 2008/2009) proposaient un programme consacré aux musiques qu’utilisa le réalisateur pour ...
Hans Knappertsbusch, le temps d’un titan

Hans Knappertsbusch, le temps d’un titan

Wagnérien illustre, Hans Knappertsbusch était un chef typique de la première moitié du vingtième siècle. Connu pour ses tempi retenus à l’extrême et sa phobie des répétitions, il reste pourtant un artiste majeur de l’histoire musicale. La parution d’un coffret d’archives est l’occasion de se replonger sur sa vie et son art. Hans Knappertsbusch voit le jour, en 1888, à Elberfeld (désormais un district de Wuppertal). Il étudie la philosophie ...
Prokofiev triomphe sous les doigts de Yuha Wang

Prokofiev triomphe sous les doigts de Yuha Wang

Septembre Musical 2010 Oubliant de calmer «ses» cuivres qui couvraient allègrement la mélodie des cordes, Charles Dutoit décachette, tambour battant et sans grande finesse, les feux du cette nouvelle édition du Septembre Musical de Montreux avec une ouverture de Ruslan et Ludmilla qui, pour brillante qu’en soit sa musique ne laisse pas l’impression d’une interprétation lumineuse. Comme à son habitude, le chef vaudois se complait dans la superficialité de sa direction ...
Plaisirs viennois 2010

Georges Prêtre pour le concert du Nouvel An 2010

Qui ne connaît une ou plusieurs de ces œuvres bien souvent entendues avec plus ou moins d’attention ? Le systématique et traditionnel concert du Nouvel An, assuré avec sérieux et légèreté à la foi par le Philharmonique de Vienne, nous donne l’occasion d’une écoute plus précise et soutenue. Le principe de cette manifestation suivie par le public de la prestigieuse salle dorée du Musikverein et diffusée dans de nombreux pays, consiste à ...
Neujahrskonzert 2009

Neujahrskonzert 2009 avec Daniel Barenboim

Pour son premier Neujahrskonzert Daniel Barenboim apporte incontestablement son style et sa personnalité à cette traditionnelle fête de la musique viennoise. Moins pétillant ou fulgurant que certains, moins carré, sombre et pesant que d’autres, il s’inscrit dans la lignée des symphonistes qui traitent ces musiques, particulièrement les grandes valses, comme des petits poèmes symphoniques avec leurs différents épisodes s’enchainant entre une introduction et un final. Cela donne un aspect plus ...
Les sushis et les spaghettis napolitains

La Chauve-Souris à Genève

Vous viendrait-il l’idée d’entrer dans un restaurant de sushis pour vous y faire cuisiner des spaghettis napolitains al dente ? Au théâtre, à l’opéra en particulier, c’est pourtant la règle. Probablement parce qu’on appelle cela de l’art. Sinon pourquoi en appellerait-on au flegme d’un metteur en scène britannique pour nous raconter la satire habitant une opérette viennoise ? Non que la mise en scène de Stephen Lawless pour La Chauve Souris du Grand Théâtre ...
De l’archéologie du concert du nouvel an

Zubin Mehta 1990, de l’archéologie du Concert du nouvel an

Dans le cadre de l’exploitation rigoureuse de ses plantureux fonds, DGG nous ressort le concert du nouvel an à Vienne en 1990. A cette occasion, Zubin Mehta faisait ses débuts au pupitre de cet événement mondial à la suite de Maazel, Kleiber, Karajan et Abbado ; méthode marketing garantie à l’époque des vaches grasses du disque classique. Musicalement, le chef indien est assez alerte et n’est pas encore gagné par les excès ...
Vol. 2 : son oeuvre

Centenaire Herbert von Karajan : son oeuvre

Comme Beethoven, Karajan eu trois périodes stylistiques dans sa longue carrière. La première, qu’on peut qualifier de « classique » va de ses débuts jusqu’à peu près la création du Philharmonia de Londres. La seconde, correspondant aux années 50, sera celle du murissement et de l’approfondissement de son style, et la troisième prendra ses racines dans les années 60, lorsque le style typique et caractéristique du chef sera définitivement établi, ...
Un Français chez les Viennois

Georges Prêtre, premier Français pour le concert du nouvel an

Pour la première fois de son histoire, l'Orchestre philharmonique de Vienne a invité un chef français pour son concert du nouvel an. On dit parfois que le Philharmoniker est en pilotage automatique pour ce genre de répertoire et qu’il mènerait la barque plus que le chef. Force est de constater que le maestro de 83 printemps –qui dirige par cœur- tient encore fermement les rênes et ne monte pas dans ...