Mot-clef : Max Reger

l083pk8wil14b_600

L’orgue de salon aux soleils couchants par Louis-Noël Bestion de Camboulas

Après un premier disque en 2017, l’organiste Louis-Noël Bestion de Camboulas conclut sa résidence à la Fondation Royaumont sous une note intimiste par essence, colorée par talent. Ce disque Soleils couchants fait avant tout la part belle à l’orgue de salon, celui d’Aristide Cavaillé-Coll de 1864 installé à l’Abbaye de Royaumont. Dans la seconde moitié du XIXe siècle et au début du XXe, ce sont dans les salons de musique que ...
reger5_dupont_hortus

Intégrale d’orgue Max Reger en cours par Jean-Baptiste Dupont

Album après album, Jean-Baptiste Dupont édifie un monument à la gloire de Max Reger. On sait combien son œuvre pour orgue occupe une place importante dans sa production, présentée ici sur des instruments allemands idéalement choisis pour mieux approcher ces textes denses et passionnés. La découverte est au rendez-vous tant par les œuvres, les orgues, que par l’interprétation débarrassée de tout pathos. Le label Hortus, essentiellement spécialisé dans l'orgue, a proposé ...
Zecchi

Carlo Zecchi, le pianiste magicien oublié

Carlo Zecchi (1903-1984), un pianiste et chef d'orchestre italien quasiment oublié de nos jours, disciple de Ferruccio Busoni et d'Artur Schnabel, fut un véritable magicien de son instrument. Ce double album en est la preuve. A côté de l'ensemble des enregistrements phonographiques réalisés par l'artiste pour le label italien Cetra, nous trouverons ici un bouquet de gravures parisiennes, effectuées par l'étiquette Ultraphone, et moscovites, faites par MusTrust (un précurseur de Melodya). Clarté, légèreté, ...
keilberth

Josef Keilberth et le romantisme germanique, une adéquation parfaite

Double célébration : on fête le cent-dixième anniversaire de la naissance de Joseph Keilberth (né le 19 avril 1908) et l’on pleure les cinquante ans de sa mort le 10 juillet 1968 lorsqu’il s’effondra dans la fosse de l’Opéra de Munich durant le deuxième acte de Tristan und Isolde. À soixante ans, un interprète majeur du grand répertoire germanique disparaissait au sommet de son art qui s’était pleinement réalisé dans une ardente ...
Fassbender_wiek

Florilège bienvenu de musiques germaniques pour flûte et piano

Christina Fassbender et Florian Wiek sont irréprochables dans ce programme allemand pour flûte et piano. Voici une invitation à (re)visiter une sélection peu fréquentée d’œuvres germaniques pour flûte et piano du dernier tiers du XIXe siècle et du début du XXe. Quatre des cinq compositeurs de ce projet ont côtoyé le monde musical de Leipzig, son célèbre conservatoire ou son fameux orchestre du Gewandhaus. Par exemple, Carl Reinecke en dirigea les concerts ...
Sviatoslav-Richter-joue-Schumann-et-Brahms

Sviatoslav Richter joue Schumann et Brahms : une somme désordonnée et lacunaire

Immense interprète de Brahms et Schumann, Richter appartenait à une époque peu férue d'intégrales ; ces enregistrements publiés par Hänssler mêlent de façon assez brouillonne captations de concerts et reprise d'enregistrements de studio bien connus, avec de nombreux doublons. La magie du jeu de pianiste russe est intacte, mais l'ensemble est à réserver aux passionnés déjà très au fait de la discographie du maître. Profil Hänssler édite peu à peu de ...
notes_nuit_fritz_busch_vie_musicien

Fritz Busch, musicien intègre

Après deux livres exemplaires consacrés respectivement à Arturo Toscanini et Otto Klemperer, les éditions Notes de Nuit honorent le chef d’orchestre allemand Fritz Busch de deux ouvrages exceptionnels, le tout dans la très belle collection La beauté du geste, dirigée par Georges Zeisel. Le premier de ces ouvrages présente la toute première traduction en français de l’autobiographie de Fritz Busch, Aus dem Leben eines Musikers (Zurich, 1949), traduite par l’excellent Olivier Mannoni, sous le titre Une vie de musicien. Surtout célébré pour ses enregistrements mozartiens exceptionnels ...
Maximum_Reger

Maximum Reger, large aperçu en DVD

Le présent coffret, riche de six DVDs, constitue un aperçu très significatif de l’œuvre de Max Reger, né en Bavière en 1873 et qui demeure un compositeur allemand majeur à la charnière des XIXe et XXe siècles. Un bon tiers d'opus choisis ici offrent un panorama très éclectique, portés par des musiciens de haut vol. Trois DVD sont consacrés à un grand documentaire sur la vie du compositeur, les trois ...
c_Felix_Broede_1800-06-ret_0

Nagano et Lugansky en demi-teinte à Munich

Désormais en poste à l'Opéra de Hambourg, Kent Nagano revient à Munich sans parfaitement convaincre. Désormais dirigé par Valery Gergiev, dont la nomination avait suscité des remous, l'Orchestre Philharmonique de Munich termine sa saison d'abonnement avec un programme ambitieux et un chef invité bien connu des Munichois : après avoir dirigé l'orchestre de l'Opéra de 2006 à 2013, Kent Nagano revient régulièrement à Munich pour des concerts, avec les orchestres locaux ...
henri_marteau

Retour sur la vie et la musique du violoniste virtuose Henri Marteau

La vie d’Henri Marteau fut digne d’un roman rocambolesque. Violoniste virtuose né d’un père français et d’une mère allemande, ancienne élève de Clara Schumann, il fut le sujet de tracasseries à répétition que l’auteur de l’excellent texte de présentation de cette livraison, Joachim Draheim, détaille généreusement et passionnément. Il donne d’importantes informations sur ses tournées (Europe dont Pays scandinaves, Russie, Amérique), ses rencontres, les centres où il enseigna (Genève, Berlin ...

Centenaire de la mort de Max Reger à Leipzig

La ville de Leipzig s’apprête à fêter le centenaire de la mort de Max Reger. Le compositeur allemand avait vu le jour en Bavière en 1873 et il est mort à Leipzig le 11 mai 1916. Il était compositeur, chef d'orchestre, pianiste, organiste et professeur de musique La ville de Leipzig, qui a célébré Mendelssohn en 2009, Schumann en 2010, Mahler en 2011, Wagner en 2013, honorera le musicien avec une Année ...
cantique_neos

Cantique par l’Orchestre Musique des Lumières

Un exemple de « transfert de la matière d’inspiration », ou « comment une forme d’art peut en inspirer une autre… » On lira avec intérêt le texte de présentation du chef d’orchestre helvético-argentin Facundo Agudin reliant les trois œuvres interprétées par l’orchestre Musique des Lumières à des références picturales suisses, sous le titre de Cantique. Ainsi l’Allemand Max Reger – dont la réputation repose maintenant sur son impressionnant corpus dédié à ...
nielsen_portrait

Comment Carl Nielsen tenta de se dé-germaniser

Et si, plus ou moins consciemment, au cours de sa fabuleuse carrière, Carl Nielsen (1865-1931) avait secrètement souhaité minimiser voire faire disparaître les stigmates par trop encombrants laissés par la musique germanique tout au long des cent années précédentes au royaume de Danemark. Les articles précédents mis en ligne sur ResMusica et la toute récente monographie « Carl Nielsen » publiée ces jours-ci chez bleu nuit éditeur dressent un portrait détaillé ...
back to bach orsay

Janina Baechle: un récital sous le signe de la générosité

Toujours dans le cadre du cycle « Back to Bach » de l'Auditorium du Musée d'Orsay, Janina Baechle et Marcelo Amaral nous ont offert un long et riche récital consacré à l'influence de J.S. Bach sur les compositeurs romantiques et post-romantiques allemands. L'art de la fugue, du contrepoint, mais aussi les dissonances et harmonies tourmentées de l'écriture du Cantor restent une école d'apprentissage, une source d'inspiration pour une génération de compositeurs en quête ...
richard_strauss_années40

Richard Strauss et ses collègues nordiques

L’esthétique de Richard Strauss s’étendit sur le monde entier sans épargner ses collègues nordiques qui à un titre ou un autre ne purent totalement l’ignorer. A l’occasion du cent cinquantième anniversaire de la naissance du compositeur bavarois Richard Strauss (1864-1949) on peut espérer bon nombre de commémorations et de recentrages des multiples évènements qui ont ponctué sa très riche et longue existence. Certains aspects de sa vie et de sa musique, ...
51q2-5SWB+L

Elfriede Trötschel et le Lied

Morte en 1958 à 44 ans, au moment même où sa carrière prit une dimension internationale, Elfriede Trötschel est entrée dans la légende. Comme pour Fritz Wunderlich ou Istvan Kertész, on se demande ce qu’elle aurait encore pu nous donner si elle avait vécu plus longtemps. A Dresde notamment, sa ville natale, et à Berlin, où elle passa les dernières années de sa vie, sa mémoire reste vivante. C’est aussi ...
CD_Hanssler_Busoni Pfitzner Reger Thielemann

Thielemann et Dresde hors des sentiers battus

Désormais chef en titre de la Staatskapelle de Dresde, Christian Thielemann y est attendu dans le grand répertoire allemand, mais aussi dans la redécouverte d'œuvres plus rares telles celles proposées dans ce double album, piochées dans l'histoire de cet illustre orchestre. C'est ainsi que nous est permis d'entendre ici la Suite romantique de Reger, le Concerto pour piano de Pfitzner et le Nocturne symphonique de Busoni qui résonnèrent pour la première ...
71SFooIZRDL__SL1500_

Oeuvres de piano pour la main gauche : nécessité ou curiosité ?

Après un premier volume centré autour de Ravel, Scriabine, Chopin, Saint-Saëns et Bach, le pianiste français Maxime Zecchini entreprend un second volume qui mélange cette fois des noms inconnus ou peu connus – Blumenfeld, Sancan, Schulhoff - à de grands classiques. Mis à part l'arrangement assez osé il faut bien le dire pour une seule main du premier mouvement du concerto pour piano n° 4 de Camille Saint-Saëns, nous avons ...
Théâtre royal de Copenhague (License Creative Commons : Frits Ahlefeldt-Laurvig)

Nielsen : Rencontre avec Stravinsky, Bartók, Schoenberg

Carl Nielsen et la modernité Si Carl Nielsen n’a jamais songé à renier le passé ni à amoindrir les influences multiples et diverses qui ont contribué à colorer sa musique, il a de tout temps eu à cœur d’exprimer un courant de fond intérieur, souvent impérieux, toujours très personnel, et de le traduire en musique à sa manière, suffisamment singulière pour qu’il soit largement considéré comme le compositeur scandinave le ...
Timbales par Beautyredefined (license creative commons)

Les percussions, éléments du modernisme nielsenien

Tandis qu’avance la constitution de son catalogue, l’esthétique de Carl Nielsen se métamorphose progressivement et tend à se rapprocher des nouvelles avancées de la musique européenne lancées après la fin de la Première Guerre mondiale. On pense généralement que les interrogations formulées par le compositeur danois en réaction aux courants les plus contemporains de la musique sont à relier à la désaffection croissante du public danois pour la musique qu’il avait ...
dux_stravinsky_fratres

Le XXe siècle à l’ancienne

Le XXe siècle musical fut le terrain de toutes les recherches esthétiques. A côté de la dissolution de la tonalité, le retour vers la musique « ancienne » (renaissante, baroque ou classique) a été l’une des options très vite privilégiée par un certain nombre de compositeurs. Qu’il soit question de Stravinsky, Poulenc, Martinů, Honegger, Prokofiev, Milhaud, Debussy, Ravel, etc., tous éprouvèrent à un moment de leur carrière le besoin de revenir vers ...
reger_violon lessing_telos

Le concerto de Reger : une grande œuvre ignorée

L'œuvre de Reger est décidément aussi étendue que variée. Ses compositions pour violon sont de grande valeur, surtout si l'on songe qu'il ne pratiquait pas cet instrument. Cet album propose tout ce qu'il a écrit pour violon et orchestre. Les Romances, qui semblent faire écho à celles de Beethoven, ont un délicieux parfum nostalgique. Leur langage raffiné est bien servi par Kolja Lessing, qui, comme pianiste et comme violoniste, explore ...
Le violoncelle selon Reger

Le violoncelle selon Max Reger

Saphir Productions publie en 3 CD l’œuvre de Max Reger pour le violoncelle. L’album reprend et complète le premier volume, qui révélait déjà la puissance de ce compositeur mal connu. Dans ses deux dernières sonates, on retrouve ce qui faisait la qualité de l’interprétation des deux musiciens. Le violoncelle chante avec générosité, le piano attaque avec franchise et domine une écriture chargée. Le duo fonctionne et rend bien, par delà ...
Esa-Pekka Salonen

Esa-Pekka Salonen : Parcours du chef d’orchestre

Pendant de nombreuses années, Esa-Pekka Salonen était plus reconnu pour ses activités de chef d’orchestre que par ses compositions. Si désormais, la facette créatrice l’a consacré comme compositeur majeur, il n’en reste pas moins un virtuose de la baguette. À la tête des orchestres de la radio suédoise, puis du Los Angeles Philharmonic et désormais du Philharmonia orchestra de Londres, le chef a laissé des enregistrements majeurs et marqué le ...
Fischer-Dieskau, the Birthday edition

Dietrich Fischer-Dieskau, the Birthday edition

Remarqué pour ses nouvelles parutions comme pour ses rééditions d’archives, le label Audite célèbre les 85 ans de Dietrich Fischer-Dieskau avec quatre albums inédits. Ces enregistrements radiophoniques, retranscrits à partir des bandes originales, redisent l’art humble et glorieux de l’infatigable liedersänger. Le programme de ce récital Mahler, capté à Berlin en 1971, sera gravé sept ans plus tard pour EMI. Ce document n’en est pas moins exceptionnel, offrant une voix ...
Entre deux ères

Max Reger et l’ensemble Oxalys, entre deux ères

L’abondance et la diversité de l’œuvre instrumentale de Max Reger, dont font leur miel les musiciens conscients de l’intérêt d’une langue solide et originale, nous permet à chaque retour sur elle de nuancer un peu plus la perception d’un homme dont les préoccupations ne se limitèrent pas à recueillir et préserver l’héritage formel et spirituel des trois B (Bach, Beethoven, Brahms). Digne d’accéder au Parnasse aussi bien dans les complexités ...
Un orgue symphonique à Saint-Thomas de Leipzig

Un orgue symphonique à Saint-Thomas de Leipzig

L’orgue de tribune de l’église Saint-Thomas de Leipzig nous fait rêver depuis toujours. On l’associe logiquement à Johann Sebastian Bach, l’illustre cantor de ces murs. En effet ce mythe s’est perpétué depuis, par la représentation quasi systématique de son buffet sur toute les gravures évoquant Bach en ce lieu, montages réalisés de toutes pièces, puisque cet orgue fut construit bien plus tard, quasiment 150 ans après la disparition de Bach. ...
Le violoncelle selon Reger, premier volet

Le violoncelle selon Reger, premier volet

Max Reger, aujourd’hui surtout connu des organistes, fut très admiré de son vivant comme compositeur, interprète et pédagogue, mais il a été depuis éclipsé par des figures plus novatrices de l’Allemagne postromantique, en particulier Richard Strauss, Mahler et Schœnberg. On range souvent ce singulier talent parmi les épigones de Brahms, à moins qu’on ne le taxe d’académisme, à cause de sa vénération pour Bach et Beethoven. Consacré à des pièces ...
Max Reger : Contre les idées reçues

Coffret Max Reger contre les idées reçues

Natif de Brand en Bavière, le compositeur Max Reger est une sorte d’étoile filante énigmatique dans le monde de la musique. Formé à la solide école de Hugo Riemann, il devient dès 1893, professeur de composition au conservatoire de Wiesbaden. Sa carrière connaît ensuite une accélération fulgurante : directeur de la musique à l’université de Leipzig en 1901, il abandonne ce poste un an plus tard afin d’occuper les fonctions de ...
Herbert Blomstedt à Leipzig, la tradition de l’avenir !

Herbert Blomstedt à Leipzig, la tradition de l’avenir !

Le label allemand Querstand édite un beau coffret en hommage au mandat du chef d’orchestre suédois Herbert Blomstedt à la tête de l’orchestre du Gewandhaus de Leipzig. Unanimement apprécié de son orchestre pour ses qualités artistiques et humaines, ce vétéran suédois de 77 ans peut s’enorgueillir d’une superbe carrière qui l’aura vu assurer la direction musicale de la Philharmonie d’Oslo, des orchestres radio-symphoniques du Danemark et de Suède, de la ...