Mot-clef : Orchestre de la Suisse Romande

A la gloire de la musique française !

Jean-Yves Thibaudet à la gloire de la musique française !

L’apparente spontanéité ou aisance du pianiste ne doit pas faire illusion. Jean-Yves Thibaudet (né à Lyon en 1961) appartient à la classe des pianistes doués et travailleurs. D’où, on s’en doute, la belle carrière de concertiste qu’il mène sur les cinq continents. D’où, également, les enregistrements de qualité qu’il réalise depuis des années maintenant. Son talent cette fois s’offre au service de la musique française (on se souvient de son disque ...
Studer

Michael Studer : l’éloge de la simplicité

« Bis repetita placent ». Répéter, répéter encore. Et encore. La répétition fait apprendre. Les écoliers que nous avons été le savent. Peut-être qu’aujourd’hui, cette pratique devient-elle désuète dans un monde où seule la nouveauté semble avoir droit de cité. Mais répéter n’est pas pour autant synonyme de rabâcher. À preuve, le coffret du pianiste bernois Michael Studer que le label suisse Claves vient de rééditer. Un héritage musical reconstruit à partir ...
La grandeur des petits, des obscurs, des sans grades

Les Troyens à Genève, la grandeur des petits, des obscurs, des sans grades

À l’opéra pendant que l’orchestre s’épanche dans l’ouverture, l’exercice fréquent qui consiste à se caler tranquillement dans son fauteuil, à jeter un coup d’œil au voisinage immédiat de sa place est une manœuvre impossible avec Les Troyens. Trois mesures de violons et déjà le canon tonne. Zzim, boum, boum, en dix secondes tout l’orchestre et le chœur sont lâchés. Dans sa musique, Hector Berlioz frôle sinon la folie du moins l’excès. ...
Triomphale Patricia Ciofi

Triomphale Patrizia Ciofi dans Don Pasquale

Une scène comme la salle du Grand-Théâtre de Genève est trop vaste pour cette comédie familiale de Donizetti. Mais si les acteurs se perdent parfois dans des dialogues lancés d’un bord à l’autre de la scène, le spectacle de Daniel Slater est brillant. S’occupant aussi magistralement des solistes que des mouvements du chœur, les costumes variés et bien dessinés et le (très beau) décor (Francis O’Connor) concourent à la réussite ...
Zerbinetta de feu

Jane Archibald, Zerbinetta de feu

Ariadne auf Naxos Lorsqu’un des rôles-clé est abandonné par sa titulaire, c’est la panique dans les rangs de la direction d’un théâtre. Trouver celle qui sera libre aux dates des représentations limite souvent le choix à un échantillon de cantatrices désœuvrées ou sans expérience. Ainsi lorsque la soprano Marlis Petersen, l’inoubliable Rossignol des Oiseaux de Walter Braunfels a déclaré forfait pour sa Zerbinetta genevoise, on imagine aisément l’agitation qui s’est propagée ...
La belle Meurtrière

La belle Meurtrière

Lady Macbeth de Mzensk « Rompre l’ennui par le crime ». Parce que Katerina s’ennuie auprès d’un mari insignifiant et d’un beau-père tyrannique, elle les tue car ils sont susceptibles d’empêcher une aventure amoureuse en laquelle elle croit. Dans un écrit de janvier 1934 que le Grand-Théâtre de Genève publie dans le programme de cette production, Dimitri Chostakovitch explique les tenants et les aboutissants de son œuvre, et y précise en quelques pages la ...
Mozart KO, Mahler OK

Orchestre de la Suisse Romande – Eliahu Inbal : Mozart KO, Mahler OK

Quel orchestre jouait le Concerto pour piano et orchestre n° 22 de Mozart ? Le même qui, une semaine auparavant, se perdait dans une bruyante Symphonie Fantastique de Berlioz ? Les premières mesures semblent en donner la confirmation. Un Mozart écrasé, imprécis, terne. En véritable bulldozer, l’Orchestre de la Suisse Romande met Mozart au tapis. KO ! Sa rencontre avec le frêle piano d’Ayako Uehara et son alignement de jolies notes ne parvient pas ...
Trente minutes de génie

Martha Argerich – Charles Dutoit, trente minutes de génie

D’aucuns reprochent à Martha Argerich de ne pas prendre les risques qu’on espère d’une artiste de son niveau. Le programme de ses récitals n’est effectivement pas très varié. Dès lors, quel intérêt de l’entendre pour la xième fois dans le Concerto en sol de Ravel ? A priori : Aucun. Sauf peut-être qu’on se doit d’assister au concert d’un « quand même » monument de la musique. Double événement donc à Genève où l’Orchestre de la ...
Où est le théâtre ?

J’étais dans ma maison et j’attendais que la pluie vienne : où est le théâtre ?

Annoncé dans la presse à grands renforts d’interviews, ce J’étais dans ma maison et j’attendais que la pluie vienne de Jacques Lenot devait faire date dans l’histoire du Grand Théâtre de Genève. Pari tenu ? Rien n’en est moins sur. Déjà, entre les lignes de ses entretiens, le compositeur laissait filtrer ses doutes sur sa propre œuvre, en affirmant que, pendant les répétitions, il avait «adapté sa partition aux registres des chanteurs» ...
Ataúlfo Argenta, ou le feu latin

Ataúlfo Argenta, ou le feu latin

En janvier 1951, le grand chef d’orchestre espagnol Ataúlfo Argenta (1913-1958) grave pour la Columbia française El amor brujo (L’Amour Sorcier) de Manuel de Falla avec le mezzo-soprano Ana María Iriarte et l’Orchestre de la Société des Concerts du Conservatoire (EMI « Great Conductors of the 20th Century » 5750972) : version culte faisant toujours office de référence de nos jours. Ce fut le début d’une carrière fulgurante qui s’étala sur cette seule ...
Plongée dans le monde sonore de Franck et Chausson

Plongée dans le monde sonore de Franck et Chausson

On ne sort pas indemne d’une plongée dans un monde sonore et particulièrement dans celui de la Symphonie en ré mineur de César Franck, et cela depuis la date de sa création aux Concerts du Conservatoire de Paris en février 1889. Ainsi plusieurs générations de musiciens et d’auditeurs ont-elles pleinement réalisé la valeur et vécu l’impact de cette justement célèbre et originale symphonie au déroulement cyclique tout à fait innovant ...
Sublime Albert Dohmen

Sublime Albert Dohmen dans les Maîtres Chanteurs à Genève

En 1979, le Hans Sachs de Karl Riddersbusch et le Walther von Stolzing de René Kollo montaient sur les planches du Grand-Théâtre de Genève. On imaginait mal qu’une nouvelle production puisse détrôner le souvenir encore vivace de ces monstres sacrés du chant. Vingt-sept ans plus tard, c’est chose faite. Le chant et ses interprètes ont repris leur place sur une scène que le prestige passé n’aurait jamais dû abandonner. Les ...
Le panoptique de Jourdheuil

Le panoptique de Jourdheuil

Così fan Tutte Que n’exige-t-on d’un metteur en scène qu’il se contente de raconter une histoire, l’histoire que le librettiste a imaginée ? À l’opéra, plus l’intrigue est simple, plus certains directeurs de plateau s’ingénient à en cacher la simplicité. À Genève, Jean Jourdheuil sublime le propos ! Construisant l’entier du discours scénique de ce Cosi fan Tutte sur l’idée architecturale du panoptique de Bentham*, aura-t-il donc suffi d’une telle idée pour qu’un directeur ...
Promesses

Orchestre de la Suisse Romande et Radu Lupu

Orchestre de la Suisse romande En tournée européenne ces jours-ci, l’Orchestre de la Suisse Romande (OSR) était en visite à la Philharmonie de Luxembourg avec deux des plus grandes œuvres de musique française de leurs siècles respectifs. Véritable concerto pour orchestre, les Métaboles de Dutilleux sont une superbe occasion pour les pupitres de l’OSR de faire la preuve de leur excellence, dans une œuvre aux solos multiples et très élaborés, mettant en ...
« Violence et passion » avec Hélène Grimaud

Hélène Grimaud, laisser-aller routinier

Orchestre de la Suisse Romande Vedette adulée de la scène classique, Hélène Grimaud remplit les salles de concerts au seul appel de son nom. Peu importe même la teneur de ses concerts, l’Europe mélomane est à ses pieds. Reine charismatique, précédée de son image médiatique de pianiste, d’écrivaine et de passionnée des loups, le public genevois n’a pas fait exception à l’appel de l’icône. Salle comble donc, pour le premier concert ...
La beauté du son. Panacée ?

La beauté du son. Panacée ?

Orchestre de la Suisse Romande Si la Spring Symphony de Benjamin Britten est rarement jouée, elle le doit principalement à l’imposant matériel orchestral et vocal nécessaire à son exécution et d’autre part, à la complexité de son écriture musicale. Une partition pleine d’idées et de détails pas toujours charmeurs à l’oreille et dont la ligne mélodique aux rythmes divers et entrechoqués s’échappe pour finalement se rassembler dans le modernisme d’une œuvre ...
Deux couples célèbres de la littérature musicale française

Deux couples célèbres de la littérature musicale française

Sur un même CD Decca de la belle série australienne « Eloquence », voici réunis deux couples célèbres de la littérature musicale française : Daphnis et Chloé (1912) de Ravel sous la baguette de Lorin Maazel, et Pelléas et Mélisande (1898) de Fauré sous celle d’Ernest Ansermet. La brève et discrète suite de la musique de scène raffinée de Fauré aura d’ailleurs tout intérêt à être appréciée en premier lieu, afin de ne ...
Tristan und Isolde

Tristan und Isolde vue par Olivier Py

« J’ai dans la tête l’ébauche d’un Tristan et Isolde le projet musical le plus simple, mais aussi le plus emplie de sève qui soit. » Dans cette très célèbre lettre à Liszt, Wagner déplore de ne jamais avoir connu d’amours heureux tout en révélant dans le même temps la façon dont il envisage le drame. Lecteur assidu de la littérature du moyen âge, il modèle le drame à sa façon en ...
Une réédition Hindemith aux multiples qualités

Une réédition Hindemith aux multiples qualités

D’Australie, cette magnifique anthologie Hindemith nous ramène de vieilles connaissances – et non des moindres ! – constituant un concert des plus remarquables. Les trois œuvres proposées ici sont toutes postérieures à 1930 : après s’être opposé, dans tout l’éclat de sa jeunesse, aux diverses esthétiques de l’époque (dont l’écriture sérielle), Paul Hindemith (1895-1963) entre alors dans la plénitude de sa maturité en un art décanté, dépouillé, qui ne rompt aucunement avec ...
Le génie Geringas et Orchestre de la Suisse Romande

Le génie Geringas et Orchestre de la Suisse Romande

50e anniversaire de la FMCIM Trois concertos dans un même concert. L’événement est suffisamment d’importance pour être souligné. A l’occasion du 50e anniversaire de la FMCIM (Fédération Mondiale des Concours Internationaux de Musique), les délégués de cette institution créée à Genève étaient invités à une série de concerts avec pour solistes quelques lauréats de ces prestigieux concours. Pour ouvrir les feux, le violoniste serbe Nemanja Radulovic offre une version ébouriffante de technique ...
Trois inédits d’Arthur Honegger par l’OSR, c’est toujours bienvenu !

Trois inédits d’Arthur Honegger par l’OSR, c’est toujours bienvenu !

Pour la plus grande joie des mélomanes, il reste encore bien des partitions à découvrir chez Honegger, notamment parmi ses dix-neuf ballets et ses neuf pages radiophoniques, aussi ce CD RSR de la Radio Suisse Romande vient à son heure, nous révélant en premiers enregistrements mondiaux deux ballets et une œuvre radio. La pièce de résistance est évidemment le Cantique des Cantiques de 1937, œuvre de près de trois quarts d’heure, ...
Une œuvre insensée

Die tote Stadt d’Erich Wolfgang Korngold, œuvre insensée

L’œuvre de Korngold est insensée. Quand il compose son opéra, le jeune compositeur orchestre sa partition pour une formation de plus de quatre-vingt-dix musiciens alors que l’intrigue met en scène deux personnages principaux confinés dans une chambre. Une disproportion entre l’importance de l’orchestre dans la fosse et l’intimité du propos scénique. Deux oppositions matérielles qui auraient rebuté plus d’un directeur de théâtre de monter cet opéra. Mais à Genève…. Ainsi, l’immense ...
Bo Skovhus, le plaisir du chant

Bo Skovhus, le plaisir du chant

Orchestre de la Suisse Romande Programmer dans un même concert, Franz Lehar et Gustav Mahler peut sembler incongru. La valse, l’opérette viennoise contre la révolution harmonique. C’est pourtant le défi que s’est lancé le chef Armin Jordan pour cette retrouvaille avec l’Orchestre de la Suisse Romande. Chose étonnante, la sauce prend ! Dans la manière éminemment lyrique d’aborder les œuvres au programme, le chef suisse rapproche les musiques de ces deux compositeurs ...
Etre ou ne plus être...

Hamlet d’Ambroise Thomas, être ou ne plus être…

Le rideau tombe. Si les applaudissements semblent traduire la satisfaction du public, une partie des spectateurs paraissent tempérer leur enthousiasme. Vient alors à l’esprit de savoir combien de ceux-ci assistaient, voici dix ans, à la production de cet opéra sur la scène genevoise. Combien étaient-ils à s’imaginer retrouver le choc émotionnel de la délirante Ophélie de Natalie Dessay? Admirablement dirigée par des Patrice Caurier et Moshe Leiser en veine, la jeune ...
Le retour d’une légende : Hans Knappertsbusch

Le retour d’une légende : Hans Knappertsbusch

Chef d’orchestre entré dans la légende pour ses interprétations des opéras de Wagner, caractère fantasque qui détestait les répétitions, interprète des lenteurs les plus extrêmes, Hans Knappertsbusch (1888-1965) allias « Kna » avait une personnalité entière, peu portée sur le compromis ou l’hypocrisie, dont le sens de l’humour se révélait souvent aussi inattendu que désopilant. Le legs discographique du maestro reste essentiellement centré sur le corpus lyrique wagnérien, et ses prestations symphoniques ...
Galilée ressuscité

Galilée ressuscité

Galilée de Michael Jarrell Trente-cinq personnages se succédant sur la scène pendant quelque deux heures qui séparent l’arrivée de Galilée, nu, sortant du bain, pris par la fièvre de la découverte, jusqu’au moment où, aveugle et misérable, attablé à sa soupe du soir, il attend sa fin. Trente-cinq personnages mis en scène d’évidente façon, comme dans un film. Le film des trente dernières années de la vie du savant. Parce que ...
Joséphine Baker, triste hommage

Joséphine Baker, triste hommage par Barbara Hendricks

À l’heure des commémorations musicales en tout genre, pourquoi ne pas célébrer celle du 100e anniversaire de la naissance de Joséphine Baker? Tiens, comme Dimitri Chostakovitch! Ainsi l’idée de la direction de l’Orchestre de la Suisse Romande de préparer un concert qui retracerait musicalement l’immense carrière de celle qu’on surnommait « la Princesse d’ébène » se révélait une initiative aussi touchante qu’intéressante. Mais qui pour chanter les succès de Joséphine Baker ? Le choix de ...
Le Ferras nouveau est arrivé

Le Ferras nouveau est arrivé

Les archives des radios recèlent des trésors. L’INA nous en gratifie régulièrement (tel ce témoignage de la rare pianiste française Monique de la Bruchollerie). Au tour de la Radio Suisse Romande. Christian Ferras n’avait que 21 ans quand il mit à son répertoire le Concerto « à la mémoire d’un ange » d’Alban Berg en 1954. Trois ans plus tard sur invitation d’Ernest Ansermet il vient le jouer à Genève au Victoria Hall. ...
Elektra

Elektra à l’heure suisse

Partition tant géniale que démentielle, Elektra de Richard Strauss est l’opéra d’un rôle écrasant où se sont illustrées des légendes du chant comme Astrid Varnay, Birgit Nilson, Inge Borkh ou Leonie Rysanek. En 1990, le Grand théâtre de Genève reprend une production de cet opéra en un acte dans une mise en scène d’Andrei Serban et dans des décors de Yannis Kokkos. Le théâtre helvète offre le rôle titre à ...
Quelle Tosca aujourd’hui ?

Quelle Tosca aujourd’hui ?

Grand-Théâtre de Genève Tosca, probablement l’opéra le plus joué au monde, continue d’opérer sa fascination sur le public. C’est la bonne affaire des théâtres lyriques. Le Grand-Théâtre de Genève l’a bien compris, réservant deux distributions pour assurer les douze représentations (affichant complet) prévues jusqu’au dernier jour de l’an. Le public est ravi. Il a entendu « ses » airs. Il a vu un spectacle. Il a été ému par le dévouement de Tosca, ...