Lieu : Toulouse

Duo Solot-Orangerie Rochemontès ©Céline Lamodi

Jubilations romantiques à quatre mains à Rochemontès

Pour ses concerts champêtres dans ce cadre superbe de la campagne toulousaine, Catherine Kauffmann-Saint-Martin a le chic pour composer des programmes originaux tout en présentant de jeunes artistes rares sur les scènes hexagonales. En ce beau dimanche printanier, il s’agissait du duo belge à quatre mains composé de Stéphanie Salmin et Pierre Solot, en couple à la scène comme à la ville. Ce jeune duo formé en 2009 écume avec gourmandise ...
_59P0895_DxO (2)

Castor et Pollux, le triomphe de Christophe Rousset à Toulouse

Christophe Rousset restitue à Rameau la splendeur du drame et de l'orchestre avec une distribution de belle tenue. Seule une mise en scène contestable vient ternir notre plaisir durant cette soirée.  La réussite de cette nouvelle production, venue du théâtre an der Wien repose essentiellement sur les épaules de Christophe Rousset; c’est lui qui avec ses Talens Lyriques fait resplendir l’écriture de Rameau, donne le ton au drame et magnifie les ...
Jodel Grasset psaltérion frotté

Lumière d’orient, clarté d’occident avec les Sacqueboutiers

La curiosité des Sacqueboutiers de Toulouse est proverbiale et si les musiques des XVIe et XVIIe siècles constituent leur cœur de répertoire, ils ne refusent jamais de s’aventurer vers de plus hautes époques, ni de pratiquer la musique contemporaine ou le jazz avec lequel ils partagent un goût prononcé pour l’improvisation. Pour leur dernière création autour de l'influence de la musique arabe dans la mythologie occitane, les souffleurs toulousains avaient ...
Les forains

Le Ballet du Capitole rend hommage à Lifar et Petit

Pour sa troisième saison à la tête des Ballets du Capitole, Kader Belarbi a décidé d’inscrire au répertoire de la compagnie deux œuvres emblématiques : Les Mirages de Serge Lifar et Les Forains de Roland Petit. Deux ballets placés sous le signe de la tradition et du pur « style français ». Un beau défi, donc, pour la compagnie toulousaine nourrie d’influences diverses : celle-ci est en effet composée de trente-cinq danseurs de seize ...
Direction orgue Nicolas Bucher

Toulouse les Orgues investit la ville

Pour sa première année en tant que directeur artistique du festival Toulouse les Orgues, Yves Rechsteiner avait imaginé le thème ambitieux et original de l’orgue dans la cité. La 19e édition a démontré que ce festival unique se portait à merveille, inventant de nouveaux rendez-vous, ainsi que de nouvelles manières d’envisager la musique et le concert comme L’atelier de l’orgue ou un étudiant de conservatoire explique l’œuvre phare de son ...

A Toulouse, le projet de Cité de la Danse remis en question

Porté depuis une vingtaine d'années par l'équipe du Centre de Développement Chorégraphique de Toulouse/Midi Pyrénées, le projet de Cité de la Danse qui devait voir le jour sur le site de l'ancien hospice de la Grave a été brutalement remis en question par la municipalité. Cet espace de travail chorégraphique est pourtant indispensable pour permettre l'implantation de compagnies de danse dans la 4ème ville de France. Maguy Marin, qui tentait de ...
Barnatan c DR

Etoiles montantes au Piano aux Jacobins

Le cloître des Jacobins révèle toujours quelque chose de magique, selon les caractéristiques de l’artiste qui y joue. Ainsi, pendant trois soirées, ses murs et ses colonnes ont vibrés très différemment, notamment sur le plan de la sonorité. Inon Barnatan  y a été grandiose. Premier récital. Les sons de Teo Gheorghiu sont limpides dans les aigus, tout en gardant une certaine épaisseur dans les tessitures médium et graves ; ceux de Sophie ...
Avec les jeunes du conservatoire (2)

Fastes de la Renaissance, de Venise à Toulouse

Les splendeurs polyphoniques de la Sérénissime au tournant de la Renaissance et de l’ère baroque constituent depuis bientôt quarante ans le cœur de répertoire des souffleurs toulousains réunis autour de Jean-Pierre Canihac et Jean-Pierre Mathieu. C’est pour mieux jouer ce répertoire qu’ils se sont fait pionniers pour retrouver l’instrumentarium adéquat et qu’ils ont relancé avec le succès que l’on sait la pratique de la sacqueboute et du cornet à bouquin. ...
Britten Missa Brevis

Toulouse, capitale de l’orgue

C’est en musicien et organisateur comblé qu’à l’issue de la 18e édition du festival Toulouse les orgues, Michel Bouvard transmettait le flambeau de sa direction artistique à son cadet Yves Rechsteiner. Avec une baisse de fréquentation mesurée à 15 % selon le difficile contexte économique, cette dernière édition de haute qualité a proposé une programmation variée pendant douze jours, s’étalant sur quelque sept siècles de musique où l’orgue était entouré ...
Motets Charpentier trois voix d'homme

Toulouse les Orgues : les Passions magnifient la liturgie baroque du Grand siècle français

Le festival Toulouse les orgues n’est pas un festival exclusivement consacré à l’orgue, mais il se veut un festival de musique autour de l’orgue, montrant toutes les faces de l’instrument et les combinaisons musicales possibles, grâce au formidable patrimoine instrumental toulousain. Ultime concert de Michel Bouvard en tant que directeur artistique du festival, cette soirée démontrait un fructueux dialogue entre l’orgue et la voix. Rarement entendus en concert et peu enregistrés, ...
Kit Armstrong

Pianos aux Jacobins : talentueux Ingolf Wunder et Kit Armstrong

Le mercredi 4 septembre, Ingolf Wunder commence son récital avec les notes délicates de la Sonate « Clair de la Lune » de Beethoven. Au premier mouvement, le son est brumeux et sonne comme s’il livrait un secret dans un chuchotement ; cela exige parfois une écoute plus qu’attentive, tant l’émotion est retenue dans l’interprétation – ce qui accentue paradoxalement sa grande sensibilité – et surtout, parce que le pianiste a l’air tendu. ...
Symphonie de psaumes Stravinsky

Cap à l’est pour Eurochorus

Cet été encore, quelque 120 choristes amateurs de bon niveau, venus de toute l’Europe se sont retrouvés à Toulouse pour la 7e Rencontre Internationale d’Art Choral Eurochorus. Comme à l’accoutumée, il s’agissait de travailler un programme exigeant, qu’ils ont  donné en concert deux soirs de suite dans le cadre majestueux de l’auditorium Saint-Pierre-des-Cuisines. La session 2013 était consacrée à deux œuvres majeures et d’une complexité certaine du répertoire russe : La Liturgie ...
Sonate Johann Jakob Bach (2)

Passe ton Bach d’abord : Branle-bas de musique à Toulouse

Malgré ce printemps frais et pluvieux, la 6e édition du merveilleux et si original festival « Passe ton Bach d'abord », inventé par Michel Brun et les musiciens de l'Ensemble Baroque de Toulouse, a connu à nouveau un vaste succès populaire. On sait depuis trois siècles que la musique de Sebastien résiste à tout, des moustaches jazzistiques aux sonneries de téléphone, en passant par d’innombrables adaptations et orchestrations, pour demeurer ...
Benjamin, Written on Skin, photo 2, par Patrice Nin

Written on Skin au Théâtre du Capitole

Une fois de plus, le Théâtre du Capitole joue dans la cour des grands et audacieux d’Europe : il est le seul théâtre lyrique permanent en France, à avoir co-commandé et coproduit Written on Skin, avec le Festival d’Aix-en-Provence, le Royal Opera House – Covent Garden à Londres, le Nederlandse Opera à Amsterdam et le Teatro dello Maggio musicale florentino. Pour George Benjamin, écrire un opéra développé fut une idée longue ...
Sicut erat in principio

Quinze ans et la maturité pour les Éléments

C’était jour de fête que ce dimanche d’automne à Toulouse où le chœur Les Éléments, fondé par Joël Suhubiette, célébrait son quinzième anniversaire en conclusion du 17e festival Toulouse les orgues. Un juste retour des choses, puisque l’un des premiers concerts du chœur autour du Requiem d’Afred Desenclos avait été accueilli par ce même festival, qui a accompagné la croissance de l’ensemble. Depuis, le chœur toulousain, qui dispose d’un répertoire de ...
Wagner, Rienzi, photo 2, une

Théâtre du Capitole : enfin, Rienzi

Un créateur n’est pas toujours le mieux placé pour estimer sa production. À cet égard, il est deux pôles extrêmes : l’auteur la déprécie à tort [Franz Kafka] ; ou il en évince des pans afin que, devant l’Histoire, il se sculpte une(sa) statu(r)e [Wagner]. Oui, aux yeux du futur maître de Bayreuth, ses trois premiers opéras – Die Feen (1833-1834), Das Liebesverbot (1834-1835) et Rienzi, der Letzte der Tribunen ...
Trio Tu sanctus altissimus_vign

Renaissance fervente de la messe de Jean Gilles à Toulouse

Pour conclure un triptyque entamé en 2008 à la gloire de Jean Gilles, ce jeune maître de chapelle toulousain trop tôt disparu à l’âge de 37 ans, Jean-Marc Andrieu et son orchestre Les Passions, soutenu par le chœur de chambre Les Éléments, a choisi sa Messe en ré, inédite et le Te Deum. C’est une émotion certaine d’entendre résonner à nouveau la musique de cet éphémère maître de chapelle, dans la ...
Seiffert & Charbonnet, par Patrice Nin

Tannhäuser au Capitole

À son futur metteur-en-scène, Tannhäuser glisse toujours entre mes doigts. À peine le premier acte, une sorte de précis de la théorie arthurienne, est-il fini, que l’ouvrage dérive vers une réflexion (concours de poésie lyrique à l’appui) sur le créateur artiste, puis s’achève sur le dépassement de la dialectique entre eros et agapè. Tannhäuser se lit comme la matrice globale, comme le noyau intégral de toute la production wagnérienne à ...
Les Indes galantes, photographie 1, Patrice Nin

Les Indes galantes à Toulouse, du très grand art

En 1952, l'opéra-ballet Les Indes galantes revivait, à l'Opéra Garnier grâce à la mise en scène de Maurice Lehmann, où triomphait une joyeuse futilité décorative. Depuis lors, toutes les productions de cette œuvre ont emprunté cette même voie et ont postulé que le livret de Louis Fuzelier était fade et avait pour seul mérite de permettre à Rameau d'épanouir sa théorie, post-cartésienne, du plaisir. Le premier mérite de cette nouvelle production, ...
Rappel chant Wang Xinxin_12

À Toulouse, le baroque entre Occident et Extrême-Orient

Ce concert cosmopolite revêtait une importance certaine, tant pour le 5e festival Made in Asia, qui intégrait de la musique savante à sa programmation, que pour l’orchestre Les Passions, lequel se produisait pour la première fois sur la scène prestigieuse du Théâtre du Capitole. Il fallait les circonstances exotiques d’une rencontre improbable entre l’univers baroque universel de Vivaldi et la poésie littéraire et musicale de la Chine du sud, pour ...
kabbala_clemencic

René Clemencic interroge la Kabbale

Si le Docteur  ou le Professeur René Clemencic, comme on dit dans les pays germaniques, est plus connu en tant que flûtiste à bec et surtout l’un des pionniers de la redécouverte et de l’intérêt porté aux musiques du Moyen-Âge et de la Renaissance, il est également ethnologue, philosophe, musicologue, chef d’orchestre et compositeur, parlant pas moins de cinq langues. En musique ancienne, ses interprétations se caractérisent par une vigueur ...
rochemontes © JJ. Ader

Les arbres du canal de Riquet

Ce concert lecture où le génial ingénieur Pierre-Paul Riquet, fatigué à la fin de sa vie, raconte à ses amis et compagnons de travaux la grande aventure que fut la construction du Canal du Midi, inaugurait une nouvelle saison musicale péri toulousaine, organisée par Catherine Kauffmann-Saint-Martin, qui troque là sa casquette d’attachée de presse musicale pour celle d’organisatrice de concert. Le lieu est superbe, une orangerie en chartreuse XVIIIe siècle ...
elements_passions_toulouse1011_une

Une passion contemporaine pour Les Éléments

Quelques jours après sa création au festival d’Ambronay, qui était commanditaire de l’œuvre au compositeur libanais Zad Moultaka, le chœur Les Éléments reprenait l’ouvrage à domicile dans le cadre du cycle Présence vocale, en coproduction avec Odyssud, le CCR d’Ambronay, Les Éléments, le Concerto Soave et Art Moderne. Préparé et attendu de longue date, l’événement était important et la foule des grands jours se pressait dans la nef raymondine comme ...
Estelle Nadau, JP Canihac, Marie Garnier

Le Roy en sa bonne ville de Toulouse

La curiosité de L’ensemble des cuivres anciens de Toulouse Les Sacqueboutiers est sans limites pour le plus grand bonheur des mélomanes. S’ils ne cessent d’explorer et d’exhumer de vastes pans du répertoire entre le XIIIe et le XVIIe siècle, la bande de Jean-Pierre Canihac se permet quelques incursions contemporaines en demandant à des compositeurs d’aujourd’hui de composer pour des instruments anciens ou se commettent de façon gourmande avec des jazzmen ...
@ Alain Huc de Vaubert- F. Passerini

Triomphe du classicisme viennois

Dans le cadre du riche festival Toulouse d’été, La cathédrale Saint-Étienne recevait l’Orchestre de Chambre de Toulouse et le chœur de chambre Les Éléments pour un concert consacré aux maîtres du classicisme viennois que furent Joseph Haydn et Mozart, deux créateurs de génie, qui étaient d’ailleurs de proches amis. Au programme, la 40e symphonie du cadet et la Missa in angustiis  ou Nelsonmesse  en ré mineur de l’aîné. C’est à dessein que le ...
passetonbach_11

Passe ton Bach d’abord

Il valait mieux être chaussé d’une bonne paire de baskets et avoir du souffle à moins que l’on ne préfère les vélos en libre-service pour suivre ce week-end de folie que fut la quatrième édition de « Passe ton Bach d’abord » les 11 et 12 juin derniers, consacrée à « Bach, la famille, les amis », un thème plutôt vaste ! Organisant une centaine de concerts d’une demi-heure, de deux ...
La passion partagée des Passions

La passion partagée des Passions à Toulouse

Elle n’avait sans doute pas tort, cette bourgeoise de Leipzig qui le Vendredi saint de 1727 s’est précipitée affolée hors de l’église Saint-Thomas en s’exclamant : « Au secours, c’est de l’opéra ! », concernant la première audition publique de la Passion selon Saint-Matthieu de Jean-Sebastien Bach. Nous ne partageons certes pas son effroi, mais il s’agit très certainement du plus grand opéra sacré qui ait jamais été composé. C’est en tout ...
À la chapelle électorale de Dresde

À la chapelle électorale de Dresde

Pour leur premier concert de l’année 2011, les douze cordes toulousaines se présentaient en formation baroque augmentée de deux hautbois et d’un basson avec un continuo à l’orgue positif pour transporter le public à la chapelle de la cour électorale de Dresde dans la première moitié du XVIIIe siècle. S’agissant de musique sacrée, l’orchestre était rejoint par quatre solistes et le jeune chœur L’Escale Chromatique, fondé et animé par Samuel ...
Le swing du Siècle d’Or

Le swing du Siècle d’Or

Les Sacqueboutiers C’est une drôle de rencontre, assurément originale et très efficace, qu’ont imaginé les Sacqueboutiers toulousains avec un quintette de jazzmen autour du pianiste Philippe Léogé. Pour Jean-Pierre Canihac et ses compères, la revalorisation de la lutherie et des répertoires anciens n’exclut surtout pas un intérêt constant pour la musique de notre temps. C’est ainsi que les chevaliers de la sacqueboute et du cornet à bouquin recherchent en permanence de ...
Le diable saxon en sa gloire

Le diable saxon en sa gloire

Les Passions / Archipels C’est un programme festif et revigorant, comme une gourmandise musicale propre à repousser toute mélancolie que proposaient Les Passions en ce beau dimanche automnal sur les berges de la Garonne. Légère et d’une écoute aisée, la musique instrumentale et sacrée de Hændel attire un large public dans cette imposante église du XIXe siècle en briques roses, bien que son interprétation soit beaucoup plus complexe. Compères d’étude, qui firent ...