Lieu : Toulouse

L’Europe galante

L’Europe galante

Puccini, La Rondine Accentuant l’élégance parisienne de cette Rondine, Nicolas Joël a placé sa mise en scène sous le signe de la somptuosité, opposant décors Art Nouveau et robes hautes des années folles, les silhouettes droites soulignées par de grandes colonnes contrastant avec les fresques à la Mucha d’Ezio Frigerio et ses superbes verrières. Un Paris très Morand, élégant, superficiel et railleur pour une Traviata des années 20, qui, au lieu ...
Battling Jaap

Battling Jaap

Jaap van Zweden Jaap van Zweden n’est pas précisément la séduction incarnée. Il n’est pas de ces chefs stars dont les moulinets de baguette aériens ou les poses étudiées cherchent et provoquent l’enthousiasme d’un public conquis par tant de maîtrise chorégraphique. Non. Allure de boxeur entrant sur le ring, il fonce droit dans la musique, tête baissée, mâchoires serrées ; sa gestique autoritaire évoque quelque télégraphe Chappe désarticulé balancé au gré d’une ...
Perdre conscience … Volupté suprême

Deborah Voigt : perdre conscience… volupté suprême

Magnifique programme allemand, présenté un peu abusivement comme un récital Deborah Voigt alors que la partie chantée n’occupait guère plus d’une trentaine de minutes, et dont la pièce de résistance était le trop rare Pelléas et Mélisande composé en 1903 par un Schönberg qui n’avait pas encore cédé au dodécaphonisme ; musique tonale, d’une incroyable luxuriance harmonique et polyphonique, sorte de symphonie en quatre mouvements imbriqués suivant pas à pas le ...
Convive de pierre et baguette de plomb.

Convive de pierre et baguette de plomb

Don Giovanni Ce Don Giovanni promettait beaucoup, à la fois par la présence de Ludovic Tézier dans le rôle-titre, et par la mise en scène de Brigitte Jaques-Wajeman, venue du théâtre -son Britannicus la saison dernière à la Comédie-Française avait visiblement été apprécié. On pouvait ainsi espérer tout à la fois une relecture passionnante du mythe et de l’opéra, et une prise de rôle majeure par l’un des meilleurs barytons français ...
Sus aux tousseurs !

Récital Matthias Goerne : sus aux tousseurs !

Matthias Goerne Cette chronique va commencer par un grand cri, si vous le permettez chers lecteurs : à bas les tousseurs ! Interdisons les catarrheux qui envahissent le moindre silence entre deux lieder ; bannissons le poitrinaire qui se déchaîne systématiquement sur le dernier accord du piano ; exterminons l’enchifrené qui ne peut se retenir, allez savoir pourquoi, dans les passages les plus retenus ; et surtout, surtout, brûlons vive sur le bûcher la tousseuse impie ...
Chœur en gloire

Claus Peter Flor, chœur en gloire à Toulouse

Ah ! le Requiem ! Divin Mozart, langueurs religieuses et componction ecclésiastique … Rien de cela, bien sûr : amateurs de clichés, passez votre chemin. Le Requiem de Claus Peter Flor, décapé comme les fresques de la Sixtine, retrouve ses vraies proportions, ses vraies couleurs. Les tempos, allants, sont partout les bons, c’est-à-dire qu’on n’entend pas ici les battues divisées par deux imposées par la tradition. L’orchestre retrouve une taille réduite (8/8/6/3) et ...
Un grand courant d’air frais

Sergey Khachatryan, un grand courant d’air frais

Gueule d’ange adolescent et frisé, tout droit sorti d’un tableau de Raphaël, Sergey Khachatryan paraît timide, presque gauche, lorsqu’il s’élance des coulisses. Svelte silhouette farouche, il empoigne son instrument ; la musique de Sibelius naît alors doucement du silence, le violon se pose sur le trémolo à peine perceptible des cordes. Le charme opère aussitôt. D’une pureté de trait exemplaire, presque immatériel à force de finesse, ce violon ne force jamais ...
Sokhiev et la musique française

Sokhiev et la musique française

Halle aux Grains Où l’on retrouve Tugan Sokhiev, très jeune chef qui avait fait si forte impression la saison dernière dans le répertoire russe, annoncé comme l’un des successeurs possibles de Michel Plasson. Et la question, bien sûr, qui brûle les lèvres à la lecture du programme : le succès sera-t-il aussi au rendez-vous dans un répertoire « bien de chez nous » ? La réponse est à la fois oui et non. On s’en voudrait ...
chosta_toulouse_2004

Chostakovitch et l’actualité

Halles aux Grains II y a quelque chose de tristement saisissant, le lendemain des élections américaines et le jour de l’annonce de l’aggravation de l’état de santé de Yasser Arafat, à entendre résonner les vers d’Evgeni Evtouchenko dénonçant les abus et mensonges du pouvoir, la corruption, la barbarie xénophobe. Car on aurait tort de croire secondaire le message politique de Chostakovitch, ou seulement lié a la terreur stalinienne : tout comme Beethoven ...
Trois visages de Balanchine

Trois visages de Balanchine à Toulouse

Après quinze mois de travaux et une saison entière hors les murs, le Théâtre du Capitole vient de rouvrir ses portes au public toulousain. On retrouve avec bonheur les lieux après un second lifting (la salle et le bâtiment avaient été refaits à neuf en 1996). Cette fois c’est la machinerie qui a été mise à jour de la technologie la plus moderne, le plafond surélevé et le plateau abaissé ...
KO au Capitole

KO au Capitole

Il est de ces rares concerts dont on sort épuisé, ravi, enthousiaste et un peu absent ; K. O. debout. Au dernier accord vous partez comme un automate, bredouillez quelques mots sans suite, la musique ne semble jamais vouloir finir. Tant pis pour la pluie qui ne parvient même pas à vous arracher à votre ravissement. Moi qui vous parle, j’entends encore flotter quelque part les accents tenaces d’un Brahms saisissant. ...
Leoš Janácek, Jenufa

Leoš Janácek, Jenufa

Réouverture du Théâtre du Capitole Après plus d’un an de travaux destinés à améliorer la fosse d’orchestre, le cadre de scène, les machineries, les coulisses, le public toulousain semblait manifestement ravi de réinvestir « son » théâtre. Et l’idée était excellente de fêter cette réouverture avec une nouvelle production de Jenufa, belle façon de célébrer le cent-cinquantième anniversaire de Janacek, loin des sentiers (broussailleux…) les plus rebattus du répertoire. Avant tout, il faut saluer ...
J’ai fait un rêve ...

J’ai fait un rêve …

Richard Hickox Si la musique anglaise dans son ensemble est encore relativement mal connue du public moyen (catégorie certes floue), on peut dire que l’oratorio anglais en particulier est carrément quasi-inconnu en France. Pourtant, l’importance sociale et culturelle des chœurs anglicans et chorales populaires, mariée à un fort sentiment religieux national, ont donné une grande vivacité à la tradition händelienne de l’oratorio durant la période victorienne, d’où une production abondante quoique ...
Les Passions ...

Les Passions …

Orchestre Baroque de Mautauban Fondé en 1986, l’Orchestre baroque de Montauban, rebaptisé « Les Passions » depuis l’année dernière, semble vouloir aujourd’hui élargir son public en proposant une saison de concerts à Toulouse dans la cadre de la chapelle Saint-Anne, bâtiment d’une élégance anonyme construit vers 1830 que l’on trouvera au fond d’une cour jouxtant la cathédrale Saint-Etienne. Dirigé par Jean-Marc Andrieu, directeur du Conservatoire de Montauban, cet ensemble offrait sous le titre ...
Ultime Werther

Ultime Werther

Jules Massenet Non, non, rassurez-vous, Thomas Hampson n’a pas décidé de se reconvertir en ténor, il s’agit bien d’une adaptation pour baryton de Werther, écrite à l’intention de Mattia Battistini (1856-1928), « La Gloria d’Italia, Il Re dei Baritoni. » Thomas Hampson avait d’ailleurs enregistré cette version à la suite des représentations au Met en 1999, toujours avec la Charlotte de Susan Graham. Devant la difficulté à trouver un ténor acceptable pour ...
Sensuelle Elektra

Sensuelle Elektra

Richard Strauss Grand plaisir, un peu nostalgique aussi, de revoir douze ans après sa création cette intéressante production d’Elektra créée spécialement pour la Halle aux Grains par Nicolas Joël. Un monumental décor unique, imposé par la géométrie de la salle, retient d’abord l’attention et plonge le spectateur dans un univers de science-fiction, Star Wars revu par les cauchemars bleutés de Bilal. La cour en friche du palais de Clytemnestre, jonchée de socles ...
Rêverie archéologique

Rêverie archéologique

Opéra Verdi Alors que débute le prélude, nous découvrons une salle du musée du Caire. Quelques visiteurs admirent les vitrines où s’entassent divers objets et deux statues grandeur nature, un pharaon et une femme tout d’or vêtue, protégées par une balustrade. Une mendiante est prostrée dans un coin, on remarque deux soldats en tenue coloniale ; l’un semble accablé. Il se tourne et découvre le bandeau qui lui cache les yeux : il ...
Sage Sibelius

Sage Sibelius

Il y a des jours, comme ça, où l’on sort de concert avec un diffus mais entêtant sentiment d’insatisfaction, sans que l’on puisse en trouver la véritable cause. Pourtant, on y était allé en confiance : un programme passionnant servi par des interprètes de très haut niveau. La technique du pianiste et le fondu orchestral étaient d’ailleurs admirables, mais… Peut-être des cors parfois faillibles, ou un timbalier déchaîné qui démarre ...
Paillasse and Ko

Paillasse and Ko

Curieuse idée de réunir lors d’un même concert une Messe d’un Puccini encore étudiant et l’opéra « coup de poing » d’un Leoncavallo déjà confirmé. On n’imagine guère réunir ainsi, par exemple, le Requiem allemand de Brahms et le premier acte de La Walkyrie de Wagner sous le prétexte qu’il s’agit de deux compositeurs allemands contemporains !! Mais passons, si leur destination première est toute différente, il s’agit après tout de deux très ...
Tout le monde au Balcon !

Tout le monde au Balcon !

Peter Eötvös Faux-semblants, jeux et apparences, mise en abyme de la société et du spectacle du réel, Le Balcon de Jean Genet est une pièce riche, intrigante. Dans le bordel éponyme dirigé par madame Irma, divers représentants de l’autorité, un juge, un évêque, un général et le chef de la police, jouent leurs rôles dans des scènes érotiques tandis qu’au dehors la révolte gronde. Finalement, la tenancière est couronnée Reine après ...
Le réveil du Coq

Le réveil du Coq

Le « Coq d’Or » de Rimsky Korsakov en version de concert La Fiancée du Tsar à Bordeaux, le Coq d’Or au Châtelet l’année dernière, repris cette année à Toulouse : les opéras de Nikolaï Rimski-Korsakov semblent entrer enfin au répertoire. Peut-être est-il temps que l’on se rende compte qu’il est l’un des plus grands compositeurs lyriques du XIX° siècle… Quinzième et dernier de ses opéras, Le Coq d’Or, au-delà d’une écriture ...
Vengerov, mozartien inspiré

Vengerov, mozartien inspiré

Il planait sur ce concert comme une malédiction : le chef initialement prévu, Philippe Jordan — annoncé partout comme l’un des possibles successeurs de Michel Plasson — étant souffrant, devait être remplacé par Jaap van Zweden… lui même indisposé. C’est donc Ion Marin qui fut appelé au dernier moment. Quelques aléas aussi pour le programme, qui prévoyait originellement le Concerto pour violon de Beethoven et la Quatrième symphonie de Mahler. Mais qu’importe ...
Dialogue de la musique ancienne et de la musique moderne

Dialogue de la musique ancienne et de la musique moderne

De Weber à Kœring Curieux programme qui, sous le couvert d’une vague thématique « Berlioz et ses contemporains » nous a fait entendre des compositeurs d’époques et de styles variés — Weber mort alors que Berlioz, à 23 ans, n’avait encore rien composé ; et le tout à fait contemporain (pour nous!) René Kœring s’inspirant d’Onslow – le tout dans des œuvres d’intérêt très inégal. L’œuvrette de Weber, pur divertissement galant, et la Troisième symphonie ...
oiseau_feu_toulouse

Soirée Stravinski pour le Ballet du Capitole

Durant la période d’un an de fermeture du Théâtre du Capitole pour des travaux dans la cage de scène, l’essentiel de la programmation lyrique et chorégraphie se trouve déplacée à la Halle aux Grains de Toulouse, lieu magique qui permet une disposition spatiale des spectacles différente de celles du théâtre classique. Pour cette Soirée « Stravinsky » du Ballet du Capitole, on avait cependant opté pour la disposition frontale traditionnelle. Dommage, car ...
Le feu sous la glace

Tugan Sokhiev, le feu sous la glace

Ce concert était l’occasion de faire la connaissance du jeune chef Tugan Sokhiev, élève du fameux pédagogue Ilya Musin puis de Yuri Temirkanov, actuel directeur musical de l’Opéra du Pays de Galles, chef principal de l’orchestre symphonique de Russie et directeur artistique de l’orchestre philharmonique de l’Ossétie du Nord (il est né à Vladikavkaz, capitale de cette petite république du Caucase). Dès l’ouverture de La Grande Pâque russe Tugan Sokhiev impressionne ...
Fièvre russe et pâleur mozartienne

Maria João Pires, fièvre russe et pâleur mozartienne

Après un premier concert donné dans le cadre du Festival « Toulouse les Orgues », l’orchestre de chambre national de Toulouse entamait ici sa saison 2003/2004 à la Halle aux Grains. Inaugurant le défilé de solistes renommés que Gérard Caussé a invité cette année -Nora Gubisch, Boris Berezovski, Brigitte Engerer, Michaël Levinas, Elisabeth Chojnacka entre autres- la pianiste Maria João Pires était très attendue dans la sonate pour alto de Chostakovitch, un ...
Asher Fisch

Asher Fisch en ouverture de la saison de l’orchestre du Capitole

La succession de Michel Plasson ne semblant pas encore décidée, cette saison 2003/2004 de l’orchestre du Capitole s’annonce comme une valse des prétendants, la plupart des concerts étant assurés par de jeunes chefs à la notoriété encore fraîche. Mais le mélomane ne s’en plaindra pas forcément, l’accent étant alors mis sur la diversité de la programmation qui permettra de revisiter certains « tubes » finalement peu entendus à Toulouse (quatrième symphonie de ...
Première fête internationale de l’orgue

VIIIe festival Toulouse les Orgues

On pourrait aborder ce VIIIe festival Toulouse les Orgues comme une sorte de catalogue : 38 concerts dans près de trente salles et sept départements, 3 orchestres, tant de solistes que l’on se dispensera de les compter, pour faire connaître les 400 orgues de la région dont 50 à Toulouse, et première fête internationale de l’orgue regroupant neuf villes européennes. Mais tout cela ne serait qu’inventaire touristique pour brochure de syndicat ...
Une Flûte animée

Une Flûte animée pour l’inauguration de la saison du Capitole

Nicolas Joel inaugurait cette saison du Théâtre du Capitole hors les murs, pour cause de travaux de rénovation, par cette Flûte enchantée à la Halle aux Grains. Par sa configuration hexagonale, avec une scène centrale, cette salle pose certainement de grands problèmes de mise en scène et d'utilisation de l'espace, ici assez habilement résolus par l'utilisation d'un double escalier hélicoïdal — ressemblant à une molécule d'ADN—  au pied duquel les musiciens ...
Sirène dans la tempête

Sirène dans la tempête

Thomas Dausgaard dirige l’Orchestre national du Capitole Les nécessités des programmations traditionnelles, ouverture-concerto-symphonie, expliquent d’étranges associations, comme cette irruption, sans logique apparente, des très rabâchées Variations Rococo de Tchaïkovski entre deux compositeurs classés par les nazis « Entartete Musik » (musique dégénérée). Il faut dire que le jeu brutal et outrageusement musclé de la jeune violoncelliste Han-Na Chang n’a guère aidé à faire passer la pilule : un son écrasé et agressif se ...