Mot-clef : Delphine Galou

28948357857

Serse de Haendel, enfin la version de référence ?

Plateau de luxe, orchestre spécialisé dans le répertoire baroque, chef aux petits soins. Tous les ingrédients sont réunis pour faire de ce Serse un très grand cru. Ce nouvel enregistrement d’un des ouvrages les plus atypiques de Haendel, un opéra seria doté de nombreux éléments comiques et qui redessine selon divers modèles la convention de l’aria da capo, pourrait bien se présenter comme la version idéale d’un pur chef d’œuvre, innovant ...
Oper Zürich - L'incoronazione di Poppea - 2018

Oustrac, Fuchs, Galou : un trio d’enfer pour Poppée à Zurich

Une distribution formidable et la mise en scène stimulante de Calixto Bieito portent les héros troubles de Monteverdi. Zurich et Monteverdi ? L'équipe formée de Nikolaus Harnoncourt et Jean-Pierre Ponnelle avait monté à la fin des années 1970 une trilogie qui a marqué les esprits, à défaut d'avoir très bien survécu au passage du temps ; quarante ans plus tard, à une heure où les maisons d'opéra ne font plus le ...
Franco Fagioli dans un programme tout Haendel

Serse à Versailles : Fagioli toutes catégories

Le talent de Franco Fagioli justifie désormais que l'on monte un opéra en entier pour l'entendre : cette représentation exceptionnelle de Serse vient démontrer à nouveau qu'il dépasse les simples frontières de sa catégorie, faisant éclater les différences entre homme et femme, soprano et baryton. Dès son entrée, comme toujours très théâtrale et grandiloquente, il annonce le ton avec une présence écrasante et un Ombra mai fù confondant de phrasé, de couleurs ...
CD

L’émotion dans le sacré : l’Agitata de la contralto Delphine Galou

Le premier récital enregistré de la contralto Delphine Galou est riche en affects, en intentions et en sensibilité. Autour d’un programme sacré composé de motets, de cantates et d’oratorios italiens des XVIIe et XVIIIe siècles, la chanteuse fusionne avec l’Accademia Bizantina et la direction vive et élégante du chef-claveciniste Ottavio Dantone. Dès les vents inconstants du célèbre air Agitata infido flatu du prêtre roux, première piste de ce nouveau disque, ce que ...
handel

Alcina et Tamerlano à la Monnaie, Haendel à son sommet

Fabuleux diptyque haendélien dans un album à marquer d’une pierre balance. Pour une fois, autant la mise en scène que l’interprétation musicale rallient tous les suffrages. C’est le dépouillement, sinon le minimalisme, qui pourrait caractériser ces mises en scène de deux des plus beaux opéras de Haendel. Une chaise comme unique accessoire pour les deux ouvrages, une double colonnade pour Tamerlano, remplacée par de simples lattes de bois dès lors que ...
orfeo-01

À Lausanne, Robert Carsen en poète d’Orfeo

Ouverture de saison colorée avec L'Orfeo de Claudio Monteverdi admirablement mis en scène par un Robert Carsen cultivant le beau, le rêve et l’humain. L’Orfeo de Claudio Monteverdi n’est certes pas l’opéra le plus populaire du répertoire. Bien sûr, le mythe d’Orphée, son amour pour Eurydice le poussant courageusement à affronter les enfers et enfreignant l’obéissance à Pluton pour finalement perdre son Eurydice, a été célébré sous toutes les formes d’art. ...
JEPHTHA (c) Philippe L'Eglise_light

Excellence interprétative à Beaune pour un prenant Jephtha

Avec le Jephtha de Haendel donné par l'Accademia Bizantina, sous la direction d'Ottavio Dantone, le festival de Beaune est une fois de plus à marquer d'une pierre blanche. Ultime oratorio de Haendel, Jephtha reste assez méconnu. Il n'offre pas la suite de tubes du célèbre Messie, ni même le hit "Ye happy nations" de l'inconnu Alexandre Balus. Le prolifique Haendel, 66 ans en 1751, est atteint d'une cécité qui le contraint ...
caldara_concordia-archiv

Premier enregistrement mondial de La concordia de pianetti de Antonio Caldara

La discographie éparse de Antonio Cadara ne rend pas compte de l’immensité de sa production.Voici une étape majeure de sa résurrection. Elève de Giovanni Legrenzi, Caldera devient successivement violoncelliste, chantre à Saint-Marc de Venise, maître de chapelle du duc de Mantoue, compositeur lié au théâtre San Giovanni Chrisostomo à Venise et maître de chapelle du prince Ruspoli à Rome (1709-1716). Plus tard, après être passé par Barcelone, il gagne Vienne appelé ...
ottavio dantone

Festival de Saint-Denis : Ottavio Dantone déçoit dans Rossini

Pour son concert annuel au Festival de Saint-Denis, l’Orchestre de Chambre de Paris s’associait au chœur Accentus afin de proposer la version orchestrale de la Petite messe Solennelle de Rossini. Ecrite à l’origine pour douze chanteurs, deux pianos et harmonium et destinée à un cadre privé, l’œuvre fut orchestrée de la main même de Rossini en 1867 pour le concert, surtout afin d’éviter qu’un autre ne le fasse à sa ...
Roberta Mameli / DR

A Vienne, Amadigi ou l’étourdissante Melissa de Roberta Mameli

C’est avec un opéra de jeunesse, Amadigi di Gaula, que l’infatigable chef Alan Curtis poursuit son incroyable conquête des opéras de Haendel, l’aventure le portant cette fois vers les contrées inquiétantes de la magicienne Melissa qui tente désespérément de conquérir le coeur du chevalier Amadigi, amoureux de la douce Orianna, qui elle même a éconduit le prince Dardano. Difficile sans mise en scène de prendre toute la mesure de la ...
Leonard Slatkin©Niko Rodamel

Ravel lyrique en version de concert par Leonard Slatkin

Hasard des calendriers, le versant lyrique de Maurice Ravel est à l’honneur dans la capitale en ce début d’année 2013, avec des représentations scéniques de L’Enfant et les Sortilèges à l’Opéra de Paris, et cette venue Salle Pleyel de l’Orchestre National de Lyon et son directeur musical actuel Leonard Slatkin dans une version de concert de cette même œuvre, couplée logiquement avec L’Heure espagnole. Cette production s’inscrivait plus largement dans ...
Karina Gauvain (c) DR

Rodelinda brille au Théâtre des Champs-Elysées

Avec Giulio Cesare et Tamerlano, Rodelinda fait partie des trois grands chefs-d’œuvre écrits coup sur coup par un Haendel touché par la grâce de l'inspiration et par la présence de vedettes italiennes comme la capricieuse Cuzzoni ou l'incroyable castrat Senesino. Même si l'opéra ne jouis plus de sa popularité d’antan, il a récemment été donné au Metropolitan de New York avec une distribution prestigieuse dont Renée Fleming et vient de ...
SONY DSC

A Beaune, la sage folie d’Orlando

Seconde participation remarquée du chef italien Federico Maria Sardelli et de son ensemble Modo Antiquo au festival international de musique baroque de Beaune 2012. En effet, suite à la défection du chef espagnol Eduardo Lopez Banzo, ils avaient pris en charge l'opéra Agrippina de Haendel avec plus ou moins de bonheur. Davantage préparé, l’orchestre revient dynamisé par un chef décidé à donner vie à un projet pour lequel il s’est énormément investi ...
karina_gauvain

Alcina à Versailles : la séduction opère

Lors de cette seconde journée du Festival Haendel à Versailles (après un passionnant Orlando) l’éblouissement est monté d’un cran avec une Alcina qu’on n’est pas prêt d’oublier. En effet Christophe Rousset à la tête de son ensemble Les Talents Lyriques reprend avec bonheur une œuvre qu’il connaît bien pour l’avoir maintes fois mise à son répertoire (on se souvient notamment de son interprétation à la Cité de la Musique de ...
misteria_paschalia

Misteria Paschalia de Cracovie 2012

Cracovie pendant la Semaine sainte, une ville de 700 000 habitants située dans le sud de la Pologne, est devenue la capitale mondiale de l’interprétation de la musique ancienne. Les concerts eurent lieu soit dans la Philharmonie Karol Szymanowski, soit dans l’église Sainte-Catherine, soit dans la mine de sel de Wieliczka. Le festival fut inauguré par une présentation de l’oratorio volgare intitulé « La fenice sul rogo, ovvero La morte di S. Giuseppe » (« Le ...
alcina3_lausanne

Alcina chez Ikea à Lausanne

 Deux étages de bois montés sur pilotis, sorte de squelette d’un appartement façon Ikea, voilà l’univers poétique et paradisiaque imaginé par le metteur en scène et chorégraphe Marco Santi et sa décoratrice Katrin Hieronimus pour l’île dont Alcina est la reine. A l’arrière de ce maigre tréteau, un écran vidéo géant projette des images d’écoulements de peintures bleues, vertes ou rouges parasitant ce qui éventuellement pourrait se passer sur la ...
chaise_dieu

Le Messie est (bien) venu… en l’abbatiale Saint-Robert

Pour sa quatrième participation au Festival de La Chaise-Dieu, Václav Luks et ses ensembles Collegium & Collegium Vocale 1704 ont gâté le public avec deux programmes. Un premier concert avec la cantate Tönet, ihr Pauken ! Erschallet, Trompeten ! BWV 214 de Bach et le Te Deum de Zelenka puis un second avec l’emblématique Messie de Haendel. Nous avons tous dans l’oreille le son des ensembles britanniques et leur couleur typique. ...
raffaella_milanesi

Venise et Vivaldi s’invitent à Versailles

C’est avec faste qu’a débuté le Festival Venise Vivaldi Versailles en proposant la (re)découverte d’une œuvre rarissime : Teuzzone. En effet, et contrairement à la très ennuyeuse et musicalement décevante Armida de Pleyel la saison passée, Teuzzone relève de la meilleure plume du Prete Rosso, inventif, bigarré et rehaussé d’airs de toute beauté ; inspiré certainement par la cohérence et le sujet politico-amoureux du livret et par le caractère exotique qui plaisait ...
Vision christique

Vision christique pour le Viol de Lucrèce de Britten

The Rape of Lucretia Carlos Wagner est décidément un metteur en scène avec lequel il faudra compter désormais. Avec des moyens volontairement réduits, il est en effet parvenu à souligner toute la grandeur tragique de l’œuvre de Britten. Dans un dispositif unique, simple et géométrique, modulé par des éclairages soignés et de rares accessoires, il s’est appuyé pour cela sur une grande intelligence textuelle, un travail de direction d’acteurs très soigné ...
La redécouverte d’Agostino Steffani

Niobe, Regina di Tebe, redécouverte d’Agostino Steffani

Donnée en septembre 2010 au Covent Garden de Londres, cette production initialement conçue pour le festival de Schwetzingen et le Sao Carlos de Lisbonne avait divisé la critique britannique sur la qualité de la musique de Steffani. Nous avons pour notre part plutôt prisé cette partition d’une grande originalité qui constitue un des nombreux maillons entre l’opéra vénitien à la Cavalli et l’opera seria de type haendélien du XVIIIe siècle. ...
Christiane Karg : talent à suivre

Christiane Karg : talent à suivre

Aci, Galatea e Polifemo Dans le cadre de son cycle «Le Jardin d’Eden», la Cité de la Musique a eu la bonne idée de programmer la «serenata» pastorale de Haendel Aci Galatea e Polifemo qui dépeint l’amour du couple originel menacé par le terrible Polyphème. Le jeune Haendel a semble t’il composé cette œuvre lors de son séjour napolitain à l’occasion d’un mariage princier, l’œuvre se terminant dans la liesse de ...
Mahler, Symphonie n°2

Mahler, Symphonie n°2 par John Neschling

Orchestre Philharmonique de Liège L’histoire de l’Orchestre Philharmonique de Liège est intimement liée à la Symphonie n°2 de Mahler. En 1898, Sylvain Dupuis la dirigeait au Conservatoire de Liège (l’actuelle Salle Philharmonique) alors que sa création en 1895 avait été largement boudée par la critique. En 1899, c’est Mahler lui même qui dirigeait sa composition à Liège devant un public enthousiaste. En 2000, la symphonie inaugurait la Salle Philharmonique après d’importants ...
Alessandro le grand conquérant…des cœurs

Alessandro le grand conquérant…des cœurs

Certainement, l’opéra le plus rarement donné, Alessandro connut pourtant un grand succès à sa création notamment grâce à l’arrivée d’une nouvelle star italienne : Faustina Bordoni. A l’occasion de la 28e édition du festival international d’opéra baroque de Beaune, le chef espagnol Eduardo Lopez Banzo a choisi une version tardive et plus resserrée de l’œuvre (qui écarte 2 petits rôles) datant d’une reprise révisée de 1732. Il est vrai que l’œuvre ...
Féerie nocturne

Féerie nocturne

Le Songe d’une nuit d’été Après l’Opéra National de Lorraine, le Théâtre de Caen, coproducteur du spectacle, accueille cette jubilatoire vision du Songe d’une nuit d’été. Le faible temps alloué aux maîtres d’œuvre de ce spectacle, après le forfait tardif d’Omar Porras, augmente d’autant leurs mérites. Il n’y a en effet pas le moindre temps mort dans ce travail qui assure une grande lisibilité à l’intrigue, tout en introduisant une grande ...
Fin de saison féerique

Fin de saison féerique à Nancy avec le songe d’une nuit d’été

Quelle œuvre extraordinaire et atypique que ce Songe d’une Nuit d’Eté de Benjamin Britten ! Un univers onirique, où fées, nobles athéniens et manants se côtoient, une intrigue foisonnante, où l’on se perd avec délices (et pourtant notablement réduite par rapport à la pièce de Shakespeare) avec notamment la représentation pirandellienne au 3ème acte d’une pochade comique sur l’histoire de Pyrame et Thisbé, une partition d’une rare complexité et néanmoins immédiatement ...
Fantaisie onirique

Il Mondo della Luna, fantaisie onirique

L’Opéra de Rennes aime sortir des sentiers battus et, pour les fêtes de fin d’année, nous propose, - plutôt que la traditionnelle opérette ou qu’un énième Offenbach - une nouvelle production d’Il Mondo della Luna, en association avec Angers Nantes Opéra et le Grand Théâtre de Luxembourg. Nous tenons personnellement ce dramma giocoso en trois actes, d’une finesse incomparable et d’une poésie absolue, pour le plus abouti des opéras de ...
« N’est-ce pas, c’est amusant ? » en disait Ravel

« N’est-ce pas, c’est amusant ? » en disait Ravel

L’Enfant et les sortilèges De l’Enfant et les sortilèges, opéra ou « fantaisie lyrique » de Ravel, à l’orchestre imposant, Didier Puntos a réalisé une transcription chambriste pour quatre musiciens. Il parvient à conserver au moins pour partie la diversité des timbres de la partition de Ravel – une véritable gageure ! Le piano à quatre mains et les accents âpres ou doux, toujours hautement évocateurs, des flûtes et du violoncelle recréent avec peu ...
C’est l’Pérou !

C’est l’Pérou !

Offenbach : La Périchole Donnée dans le contexte des fêtes dites « de fin d’année » - et de leur prolongement en janvier - cette Périchole répond à une tradition solidement installée, depuis maintenant des années, dans bien des maisons d’opéra : offrir au public un divertissement de qualité, générant autant que possible bonne humeur et plaisir des sens. On ne s’étonne donc pas que, dans cette perspective, Offenbach soit souvent au programme. Les librettistes ...
La leçon de Maître Baudo

La leçon de Maître Baudo dans le Roméo et Juliette de Berlioz

Nouvelle initiative commune d’Angers-Nantes-Opéra et de l’Opéra de Rennes, en coproduction avec l’Orchestre de Bretagne, Roméo et Juliette nous offre l’occasion de retrouver à la baguette un grand serviteur du compositeur : Serge Baudo, créateur naguère du Festival Berlioz à Lyon (déménagé depuis à la Côte-Saint-André) et dont les apparitions hexagonales ont été trop rares depuis quelques années. Son expérience n’est pas superflue pour faire miroiter tous les aspects de cet ...
Le songe de trois pions…

Eugène Oneguine, le songe de trois pions…

Se référant à un chapitre du roman en vers de Pouchkine, où celui-ci « raconte le rêve étrange de Tatiana, peuplé de monstres », Michel Fau nous dit que sa mise en scène se veut « un témoignage des songes et des cauchemars de l’humain ». Dans cette optique, il s’assure le concours d’un accessoire privilégié : le lit. Ce lit cher à Maupassant (celui des Nouvelles), qui le définit comme « couche de mollesse et ...