Mot-clef : Giacomo Puccini

turandot2-728x311

Turandot Bangs a Gong in Montréal

The Opéra de Montréal closed its 34th season with Puccini's unfinished opera Turandot. Graeme Murphy’s production of Turandot, which originated in Australia twenty years ago (and which is also available on DVD), remains as attractive as ever. This staging’s undeniably greatest asset is the absence of any dead spots, any moments when the visual elements conflict with the ensemble’s spatial patterns or when their movements appear too studied or obviously choreographed—a powerful staging, galvanized by ...
turandot2

Le grand coup de gong de Turandot à Montréal

L'Opéra de Montréal clôture sa 34e saison 2013-2014 d'un grand coup de gong avec Turandot, l'oeuvre inachevée de Puccini. La mise en scène de Graeme Murphy, qui nous vient d'Australie - il existe d'ailleurs une captation en DVD - garde tous ses attraits après plus de vingt ans de loyaux services. Les qualités premières de cette production sont sans aucun doute qu'il n'existe aucun temps mort où le visuel le dispute aux ...
BFLY_3281a-L

Fascinante Butterfly au Met

Créée au Met pour l’ouverture de la saison 2006-2007, la mise en scène de Madama Butterfly par Anthony Minghella continue à faire sensation sur la scène new-yorkaise. Par son économie gestuelle, par la stylisation extrême de ses mouvements scéniques, littéralement chorégraphiés, elle nous plonge au cœur même d’un drame humain pour une fois débarrassé de tout le kitsch japonais ou de toute la pacotille asiatique qui lui sont généralement associés. ...
Manon_Lescaut_10_c_Jochen_Klenk (bis)

A glossy Manon Lescaut in Baden-Baden

The Berlin Philharmonic Orchestra and its conductor Simon Rattle chose Puccini's Manon Lescaut to represent the lyrical side of their second passage in Baden-Baden's Easter Festival. Compared to last year's opening with the Enchanted Flute, it was a huge stylistic deviation, especially since it was the first time Rattle conducted an opera by the Italian composer. There can be no doubt about it any longer: the true stars of the show ...
Manon_Lescaut_10_c_Jochen_Klenk (bis)

Manon Lescaut sur papier glacé à Baden-Baden

Pour le versant lyrique de sa seconde venue au Festival de Pâques de Baden-Baden, l’Orchestre philharmonique de Berlin et son chef Simon Rattle ont choisi de présenter Manon Lescaut de Puccini. Un grand écart stylistique avec La Flûte enchantée de Mozart qui ouvrait les festivités l’an dernier, d’autant que Simon Rattle dirigeait ainsi son premier opéra du compositeur italien. Et cette fois, nul doute n’est plus permis ; c’est bien l’orchestre et ...
A47A0238_©Attila Nagy

Tosca à Budapest

Reprenant une production largement rodée déjà servie par plusieurs distributions, l'Opéra d'État Hongrois programmait Tosca dans le cadre du Festival de Printemps de Budapest. Si la distribution était fortement hongroise, du rôle titre Csilla Boross qui fit ses classes à deux pas de l'opéra à l'Académie Franz Liszt, au chef d'orchestre Balázs Kocsár, la présence du ténor argentin José Cura donnait la couleur internationale attendue pour ce festival. Construit sur le ...
La Bohème (Saison 2013-2014)

À Bastille, la Bohème cherche encore la petite étincelle

Mettre en scène La Bohème, c'est un peu être en permanence sur la corde raide. Face à une partition déjà extrêmement expressive et un livret qui, avouons-le, n'a pas très bien vieilli (comme chez Maeterlinck, la limite entre le désuet et le ridicule est parfois ténue), comment ne pas sombrer dans l'overdose de bons sentiments ? Nul Scarpia ou autres Pinkerton pour venir épicer la sauce : pendant ces deux heures où l'on ...
mme butterfly bastille

Madame Butterfly bouleverse Bastille

C'est la production de 1993 -date à laquelle Madame Butterfly a fait son entrée dans le répertoire de l'Opéra de Paris- qui nous avons redécouvert lors de cette première très applaudie, et force est de constater que plus de vingt ans après, la mise en scène sobre et épurée du célèbre Bob Wilson n'a pas pris une ride. Les superbes costumes de Frida Parmeggiani et de subtiles jeux de lumières (diverses ...
fanciulla2

La Fanciulla de Disneyland Paris

Quand l'Opéra national de Paris décide d'acheter une production au Nederlandse Opera d'Amsterdam, scène connue pour sa qualité, il faut que ce soit la plus mauvaise. Le Regietheater à l'allemande a aussi ses seconds couteaux et ses maîtres à bout de souffle. Nikolaus Lehnhoff, dans La Fanciulla del West de Puccini, a voulu dénoncer l'argent roi et la décadence de l'Amérique triomphante. Les mineurs du Far West à la recherche ...
51q2-5SWB+L

Elfriede Trötschel et le Lied

Morte en 1958 à 44 ans, au moment même où sa carrière prit une dimension internationale, Elfriede Trötschel est entrée dans la légende. Comme pour Fritz Wunderlich ou Istvan Kertész, on se demande ce qu’elle aurait encore pu nous donner si elle avait vécu plus longtemps. A Dresde notamment, sa ville natale, et à Berlin, où elle passa les dernières années de sa vie, sa mémoire reste vivante. C’est aussi ...
Turandot3©opera-national-lorraine (13)

Une Turandot de grand format à Nancy

C’est avec la fable de Turandot, dernier ouvrage de Giacomo Puccini, que l’Opéra national de Lorraine inaugure sa saison 2013-2014. Laissée inachevée par la mort du compositeur, l’oeuvre est ici classiquement complétée par le final composé par Franco Alfano à la demande de Toscanini et de l’éditeur Ricordi. L’histoire cruelle de cette princesse chinoise, qui se refuse aux hommes et fait décapiter ses prétendants après les avoir soumis à l’épreuve de ...
tosca_onr_photo-akaiser_dsc_69521371465696

Tosca à Strasbourg : Un retour aux sources de la mythologie Carsen

Tandis que le cycle Janáček mis en scène par Robert Carsen atteindra son terme en début de saison prochaine avec une toute nouvelle production de De la Maison des Morts, Marc Clémeur, actuel directeur de l’Opéra national du Rhin, présente au public alsacien quelques éléments du cycle Puccini qu’il avait monté avec ce même metteur en scène à l’Opéra des Flandres de 1990 à 1996. Après La Bohême en 2011, ...
Tabarro Michele (Scott Hendricks), Giorgetta (Asmik Grigorian) © Bernd Uhlig

Trois mises en scène et un décor : Il Trittico à Cologne

Avouons-le : Nous étions sceptiques lorsque l’Opéra de Cologne annonça son idée de confier les trois opéras du Trittico puccinien à trois metteurs en scène différents, trois femmes pour l’occasion. Comment garder un minimum d’unité dans de telles conditions ? La réponse est simple : en choisissant un seul scénographe. C’est un décor divisé en trois étages que Dieter Richter imagina pour les trois opéras, suffisamment polyvalent pour représenter, tour ...
Tosca.02

A Lausanne, Tosca chez les nazis

Quand, cinq minutes avant le début de la représentation, un directeur du théâtre se présente devant le rideau de scène, ce n’est généralement pas pour annoncer la meilleure des nouvelles. Ainsi, ce mercredi soir, Eric Vigié annonce que, terrassée par la grippe, Alexandra Voulgaridou, la si magnifique Mimi de La Bohème d’Avenches ne chanterait pas cette seconde production lausannoise. Mais comme « l’opéra must go on », la soprano grecque se ...
Calleja_2010_12_E_15-53

Récital Joseph Calleja au Théâtre des Champs-Elysées

Il reste bien peu de l’hommage à Mario Lanza, sous lequel était placée la prestation de Joseph Calleja, si ce n’est le titre du concert. En effet, le ténor, si peu invité sur les scènes parisiennes, a préféré régaler son public d’airs d’opéra plutôt que des chansons qui constituent l’essentiel de son dernier CD, « a tribute to Mario Lanza ». C’est tout aussi bien, car dans ce répertoire ultra-classique, ...
Bohème_.10

Alexia Voulgaridou, la plus touchante des Mimi

L’amateur d’art lyrique, comme le critique, est toujours avide d’entendre « ses » opéras au moins égaux, sinon mieux, que le souvenir de ses disques. Il rêve de retrouver l’émotion qu’il a ressentie à l’écoute des divas qu’il admire ou des œuvres qu’il chérit. Ainsi en est-il de La Bohème et de son emblématique Mimi. Où sont passées ses Freni, Callas, Tebaldi et autres Scotto qui hantent son oreille? Cette ...
La rondine, Opera National de Lorraine

La Rondine à Nancy, toute en délicatesse

Mis à part Le Villi et Edgar, ouvrages de jeunesse, La Rondine demeure le moins célèbre et le moins joué des opéras de la pleine maturité de Giacomo Puccini. C’est pourtant cette œuvre qu’a choisie le célèbre ténor José Cura pour y diriger scéniquement et musicalement une troupe de jeunes artistes qu’il a eu l’occasion de faire travailler dans les master classes qu’il donne chaque année en Lorraine à l’invitation ...
boheme-128677b

A Nantes, une Bohème inventive

Précisons-le d’entrée, à Nantes la vaste nef de la Cité des Congrès ne constitue pas le meilleur écrin acoustique pour une représentation de La Bohème, obligeant plus d’une fois les chanteurs à forcer leurs moyens et remettant en cause les équilibres entre fosse et plateau. Aussi est-ce avec clémence que nous jugerons les performances vocales et orchestrales, sans doute plus convaincantes aux oreilles des auditeurs du quai d’Angers à la ...
sinopoli2

Giuseppe Sinopoli, l’incompris

Décédé tragiquement, à l’âge de 55 ans, au pupitre, lors d’une représentation d’Aïda à Berlin, le chef d’orchestre-compositeur Giuseppe Sinopoli, commençait seulement à être reconnu par la critique internationale. Différentes rééditions rendent enfin justice à cet interprète au parcours et aux options interprétatives aussi singulières que souvent pertinentes. Natif de Venise, en 1946, Sinopoli étudie la musique au Conservatoire Benedetto Marcello, et en particulier la composition avec Ernesto Rubin de ...
La boheme2_turin12 (1)

A Turin, la Bohème pour rêver

Créé au Teatro Regio de Turin le 1er février 1896 sous la direction orchestrale d’Arturo Toscanini, et repris près d’une trentaine de fois depuis sa création, « La Bohème » de Giacomo Puccini est un peu l’hymne de cette ville. Pour s’en convaincre, il suffisait de voir la foule qui faisait la queue devant les guichets du théâtre dans l’espoir d’obtenir l’une des rares places encore disponibles. Etrange opéra que « ...
Opera Madama Butterfly_Munich2012 a (c) Wilfried Hösl

Butterfly à Munich, pour Roberto Alagna et Svetla Vassileva

Cette production de Wolf Busse n’est certes pas bien neuve, et à l’évidence elle s’adresse préférentiellement à ceux qui n’ont pas encore emmagasiné dans leur mémoire moult versions de Madame Butterfly ou à ceux qui veulent revenir à une version aussi tranquille que classique de l’histoire tragique de la jeune geisha trahie par son amant occidental, en l’occurrence officier de marine américain. Car c’est bien une assez littérale et directe ...
Butterfly2_fribourg0112 (2)

A Fribourg, quand Butterfly raconte Puccini

Dans son avant-propos de mise en scène, Olivier Desbordes explique que pour son spectacle, il s’est attaché à montrer la fragilité japonaise « augmentée par le souvenir terrible de Nagasaki et Hiroshima, des tremblements de terre, des typhons, et récemment du tsunami et de la catastrophe nucléaire qui s’en est suivi ». Cependant ce parti pris dessert l’œuvre de Puccini. Le propos de l’opéra reste le rapport entre les hommes. ...
Tosca_Vassileva, Ataneli_turin0112 _vign

A Turin, le triomphe de Marcelo Álvarez

En mars 2005, la légendaire soprano Renata Scotto déplorait dans nos colonnes que l’opéra italien souffrait de ce que les chefs d’orchestre dépiautaient les partitions des compositeurs aux fins d’un respect total de l’œuvre. « On ne joue plus la musique des opéras pour en exprimer l’émotion », poursuivait-elle. « Pour que l’opéra italien retrouve sa vérité, il faut qu’il redevienne italien. Avec ses excès. Alors il déclenchera l’enthousiasme. Et de ...
Boheme2_geneve1211 (2)

A Genève, émouvante Mimi de Camille Butcher

S’il est une chose admirable dans cette production, apparemment sans prétention, c’est la performance vocale des protagonistes. Chanter La Bohème de Puccini avec pour seul accompagnement celui d’un piano relève d’un défi que peu de chanteurs, même parmi les plus célébrés, ne voudraient risquer de prendre. Sous ses aspects de rengaines connues de tous, cet opéra recèle des difficultés interprétatives extrêmement difficiles à porter. Plus particulièrement la précision et la ...
turandot1_munich1211

Turandot à Munich, un show bigarré

Zubin Mehta et ses musiciens sauvent une soirée sans éclat où la mise en scène devient un show bigarré. « Il a toujours raison » : ainsi s’exprime le metteur en scène Carlus Padrissa en parlant de Zubin Mehta, avec qui il a déjà souvent travaillé et qui l’amène ici à faire ses débuts à Munich. L’événement n’est pas négligeable : c’est la première fois que Zubin Mehta prend la responsabilité ...
Joseph Calleja, Ludovic Tézier ©  DR

Ludovic Tézier et Joseph Calleja, comme un avant-goût de Paradis…

On annonçait Ludovic Tézier souffrant avant le lever de rideau. Mis à part sa visible appréhension lors de ses entrées sur scène, il n’en est rien paru. Mieux, le baryton entame la soirée à froid sur un « Eri tu » de la Forza del destino miraculeux de phrasé, de couleurs, de mordant, qui met d’emblée le public à ses genoux. Le ton est donné, Joseph Calleja n’a plus qu’à paraître et à ...
© Alain Kaiser

Reprise de La Bohème selon Robert Carsen

En 1990, alors qu’il venait d’être nommé directeur de l’Opéra des Flandres, Marc Clémeur eut la riche idée d’inaugurer un cycle Puccini et d’en confier la mise en scène à Robert Carsen, encore peu connu en Europe. Le retentissement de cette série de spectacles, débutée par Manon Lescaut et clôturée en 1996 par Il Trittico, contribua grandement à la renommée internationale du metteur en scène canadien. Désormais directeur de l’Opéra ...
belair_Turandot

Hommage à Salvatore Licitra

On aurait tort de se détourner, par simple principe, de ce DVD ! Certes, l’association des noms de « Turandot » et de « Zeffirelli » produit comme on pouvait attendre cette immanquable avalanche de kitsch et de chinoiseries en tout genre, que l’on pouvait déjà constater dans la captation d’une mise en scène du Met à la fin des années 1980. Mais justement, la caméra d’Andy Sommer nous épargne fort heureusement ces savants étalages ...
Turandot_sanfrancisco

San Francisco, David Hockney décape Turandot

Reprise très attendue de cette Turandot mise en situation par le peintre David Hockney, enfant chéri d'Hollywood, et dont nous avons déjà, en son temps, et ailleurs, loué l'extrême efficacité. Très attendue également pour ses éclats, sa brillance, ses éclaboussures de couleurs, intenses et brutaux dont le mordant vous agresse, vous "sonne" tel un poing en plein visage : un seul exemple, le palais de l’acte II, aux longues et ...
OPERA DE BORDEAUX / MME BUTTERFLY

Butterfly, Siegmund Freud et Puccini à Bordeaux

Pour ouvrir sa saison, l’Opéra national de Bordeaux a choisi de reprendre une production étrennée à Marseille de Madame Butterfly au début de ce siècle et usée in loco en 2003. Numa Sadoul – qui a été présent pour les répétitions de cette reprise – a légèrement revu sa mise en scène, déjà très réussie en son temps, qui gagne ainsi en concision et sobriété. Néanmoins il ne nous a pas épargné ...