Mot-clef : Nora Gubisch

rutavaliMG2_2974_redimensionner

Soirées lyrique et symphonique sur la scène du Corum à Montpellier

Deux soirées, une lyrique et une symphonique, s'affichent durant le deuxième week-end du Festival Radio France Occitanie Montpellier, sur l'immense plateau du Corum. Était-ce vraiment la peine d'exhumer Kassya, l'opéra posthume de Léo Delibes que Massenet s'est chargé d'orchestrer et de terminer, en écrivant notamment les récitatifs ? La question vient aux lèvres à la lecture d'un livret, confié pourtant à d'illustres plumes (Meilhac et Gille) mais sans grande épaisseur, et ...
Dubugnon Arcanes Gabel Gubisch

Œuvres de Richard Dubugnon par l’Orchestre National de France

Présentant trois œuvres composées entre 1999 et 2003, le nouvel album Naxos consacré au compositeur naturalisé français Richard Dubugnon reprend d’abord cinq des vingt-deux pièces de ses Arcanes Symphoniques, puis donne deux premières mondiales, le Triptyque, et Le Songe Salinas. L’Orchestre National de France ou ses solistes sont présents dans tous les enregistrements, et dirigés par trois chefs différents. Basées sur le jeu de Tarot, et recherchant une variété de couleurs, ...
Kaija

Le festival Présences 2017 fête la compositrice Kaija Saariaho

Présences 2017, le festival de la création de Radio France, renoue avec le portrait de compositeur et met à l'honneur l'immense compositrice Kaija Saariaho, artiste finlandaise installée à Paris depuis 1982. Avec dix-huit concerts (du 10 au 19 février) et 31 premières mondiales, la programmation très prometteuse imaginée par Bruno Berenguer et son équipe sollicite toutes les ressources (orchestres, chœur, maîtrise, orgue, GRM...) de la « Maison ronde », et invite de ...
temirkanov

Une fièvre finnoise et russe illumine novembre à l’Auditorium de Lyon

Pour l’Orchestre national de Lyon, l’Auditorium de Lyon nourrit un compagnonnage avec d’excellents chefs, tel Alain Altinoglu, également sollicité en qualité de chambriste. Et il convie de prestigieux orchestres et chefs étrangers : ce furent le Philharmonique de Saint-Petersbourg et son directeur musical, Iouri Temirkanov. Mullova et Altinoglu : Sibelius autrement Le lien que, depuis plusieurs années, l’Orchestre national de Lyon tisse avec Alain Altinoglu se densifie avec chaque nouvelle invitation. Témoin une Symphonie ...
lalo

Coup de cœur pour La Jacquerie de Lalo et de Coquard

Redécouvert à l’été 2015 au Festival de Montpellier et de Radio France, l’opéra commencé par Édouard Lalo et achevé par Artur Coquard nous arrive aujourd’hui en CD. L’occasion d’apprécier une partition de qualité, servie par une distribution proche de l’idéal. Dû à Lalo pour la conception d’ensemble, pour l’intégralité du premier acte et pour la plupart des thèmes qui parsèment l’ouvrage – dont beaucoup, d’ailleurs proviennent du Fiesque de 1868 ; ...
alain altinoglu

Alain Altinoglu, chef de tous les défis

Alain Altinoglu est l’un des chefs incontournables de notre époque. Aussi à l’aise à l’opéra ou au concert que derrière un piano (entre autres en récital avec son épouse Nora Gubisch), il mène une carrière exemplaire, depuis les fosses des opéras prestigieux jusqu’au pupitre des plus grands orchestres de la planète. Il est actuellement au festival de Bayreuth pour Lohengrin. Bayreuth, "le Graal des fosses d’orchestre." ResMusica : Quelles sont les impressions ressenties ...
cypres bruneau morlot

Le Requiem de Bruneau à La Monnaie de Bruxelles

Louis-Charles-Bonaventure dit Alfred Bruneau, violoncelliste et compositeur, après des études au Conservatoire de Paris et un second Prix de Rome dans la classe de Massenet, après des débuts mitigés, se rapprocha d’Emile Zola.  Son intérêt pour le théâtre peut se résumer dans cette profession de foi, imaginant « une pièce de construction logique, émouvante, humaine, où la poésie et le réalisme s’uniraient étroitement et dont les personnages appartenant à un temps ...
festival lemperi

A Salon-de-Provence, la musique à l’ombre du château de l’Empéri

Donner à écouter à des amateurs fidèles et captifs les chefs-d’œuvre du vaste répertoire chambriste, mais aussi faire découvrir des pièces et des compositeurs moins familiers, telle est l’ambition du projet que mènent les trois directeurs artistiques réunis, trois magnifiques musiciens : le pianiste Eric Le Sage, le flûtiste Emmanuel Pahud et le clarinettiste Paul Meyer. A l’occasion de l’événement qui octroie pour 2013 à Marseille et sa région le ...
Davin, 2013-07 Marc Ginot

Festival de Radio France et Montpellier, des concerts et l’opéra

Le temps passant, le Festival de Radio France et Montpellier (en 2014, il fêtera ses trente ans) demeure un roc du service public de la culture. Plus de cent-cinquante concerts, dont seule une vingtaine est payante, riche d’une programmation artistique éclectique, ambitieuse et déployée dans tout le Languedoc-Roussillon. Les fondations en sont connues : les formations musicales de Radio France (orchestres, chœur et maîtrise) y sont de permanents résidents ; les œuvres ...
Massenet (Thérèse) bruzane

Thérèse de Massenet par Nora Gubisch et Altinoglu, version de référence

Même s’il ne s’agit pas d’un des opéras les plus populaires de Jules Massenet, Thérèse a déjà connu à deux reprises les honneurs du disque, et le public lyricophile a donc déjà eu l’occasion de se familiariser avec cet ouvrage atypique, et pourtant attachant à plus d’un titre. Mettant en scène les amours complexes de Thérèse pour son Girondin de mari et pour le marquis Armand de Clerval, la partition ...
karoui photo Marc Roger

Folle journée de Nantes : l’heure exquise de la musique française et espagnole

Cette année, sous le thème de « L’heure exquise », la musique française et espagnole de 1850 à nos jours étaient à l’honneur. Dans ce cadre, un grand hommage a été rendu à l’âge d’or de la musique française des années 1870 aux années 1940. Aux côtés des grands noms, tels que Debussy, Ravel, Bizet, Albéniz, de Falla, ou encore Messiaen, le public a pu découvrir des compositeurs jusqu’à maintenant ...
Franck-Mikko-©-Heikki-Tuuli1

Début de Mikko Franck à l’Orchestre de Paris

Les ennuis ophtalmologiques de Pierre Boulez l’ayant de nouveau conduit à renoncer à diriger ces concerts, c’est le chef finlandais Mikko Franck, faisant à cette occasion ses débuts avec l’Orchestre de Paris, qui prit la relève pour un programme Ravel inchangé. Comme l’an dernier à la même époque, le concert du mercredi salle Pleyel faisait suite à un concert gratuit donné la veille sous la pyramide du Louvre, avec comme ...
La virtuosité de Barber et la spiritualité de Tippett

La virtuosité de Barber et la spiritualité de Tippett

Samuel Barber est probablement l’un des peu compositeurs américains à ne pas faire référence au jazz ou au folklore. Son inspiration plonge davantage dans le postromantisme brahmsien qui lui vaut l’appellatif de néoromantique. Dans son écriture il privilégie, en fait les harmonies et les formes sonores «traditionnelles» qui exaltent la beauté de ses lignes mélodiques. Le Concerto pour violon, commandé par un fabricant de savon et pour cela défini «concerto ...
Le Palais : une fausse bonne idée ?

Le Palais : une fausse bonne idée ?

Festival de Musique ancienne : Héros et héroïnes Une fausse bonne idée que d’ouvrir le 11e Festival de Musique ancienne, et la saison musicale avignonnaise, par une soirée dans le Grand Tinel du Palais des Papes (le plus grand palais gothique d’Europe), immense salle à manger d’apparat pour la papauté d’il y a sept siècles ? On y avait déjà déploré, le 11 décembre 2009, une température glaciale et une acoustique déplorable, qui ...
Henri Duparc, en toute simplicité

Henri Duparc par Nora Gubisch et Alain Altinoglu, en toute simplicité

Les intégrales des mélodies de Duparc ne sont pas si courantes. Après les excellents albums avec François Le Roux et Jeff Cohen (REM) et Véronique Dietschy et Philippe Cassard (Adès), qui ne sont plus mis en vente à l’heure actuelle, le choix se retreint encore un peu. Celle éditée chez Timpani (Mireille Delunsch, Vincent Le Texier, François Kerdoncuff) est trop inégale, et la version Naxos n’apporte rien à une discographie ...
Entre dérision et violence

Entre dérision et violence

Orchestre National de Lille Le Gloria de Poulenc et Les Choéphores, extrait de L’Orestie de Milhaud : deux œuvres puissantes, deux expressions de la relation entre humanité et divinité, dans un cadre chrétien d’un part, et mythologique d’autre part : voici le programme proposé par Jean-Claude Casadesus et «son» orchestre, l’Orchestre National de Lille. Poulenc, dans son Gloria, alterne entre joie et recueillement dans un morceau jamais vraiment sérieux, toujours à la limite de ...
Un Requiem Français

Thierry Lancino, un Requiem français

Mélanger poésie profane en langue vernaculaire et textes liturgiques est une tentation qui remonte aux soties et mistères du Moyen-âge. Mais dans le répertoire symphonique, seul le War Requiem de Britten – et dans une moindre mesure Dona nobis pacem de Vaughan Williams – s’est maintenu à l’affiche. Thierry Lancino, dans son Requiem, s’inscrit dans cette lignée, et plus largement dans un genre proche de «l’opéra en habits liturgiques». La religion ...
Concert de Noël

Concert de Noël à l’OPL avec Alain Altinoglu

Orchestre philharmonique de Liège L’Orchestre Philharmonique de Liège a pour habitude de choyer son public à l’occasion de son concert de Noël. Cette saison, la programmation se voulait accessible aux oreilles les plus jeunes avec comme produit d’appel le célèbre Casse-noisette. La direction de l’orchestre était confiée au jeune chef Alain Altinoglu, très en vogue actuellement (il vient de diriger i>Salome à l’Opéra de Paris avec succès). Avant cela, le monde ...
Salinas, du mystère à l’hypnose

Salinas, du mystère à l’hypnose

Orchestre national de France Après la première interprétation intégrale du cycle de mélodies d’Henri Dutilleux, Le temps, l’horloge, l’Orchestre national de France nous conviait (sept jours plus tard) à la création mondiale d’un autre cycle pour voix et orchestre, Le songe de Salinas : partition du compositeur Richard Dubugnon, (récent lauréat du dixième Grand prix lycéen des compositeurs, récompense portée avec passion depuis l’an 2000 par La lettre du Musicien), cet ensemble ...
Les ravages de la passion

Sancta Susanna & Le château de Barbe-Bleue : les ravages de la passion

Que mettre avant Le château de Barbe-Bleue de Béla Bartók, dont la durée (un peu moins d’une heure) nécessite un complément de programme ? L’œuvre est écrasante, aucune tentative n’a été jusqu’à présent satisfaisante. Le tout petit opéra (20 minutes à peine) de Paul Hindemith, Sancta Susanna, en a fait les frais. Cette pièce en elle-même peine à s’imposer. Le sujet, à l’époque sulfureux (la création est faite en 1922) d’une religieuse qui ...
La folie des Atrides

Cassandra / Elektra, la folie des Atrides

Nous connaissons l’infortune de Vittorio Gnecchi, compositeur de Cassandra, tragédie lyrique créée à Bologne en 1905 sous la baguette d’Arturo Toscanini. Après qu’un musicologue italien eut souligné des rapprochements thématiques entre cet ouvrage et Elektra, créée quatre ans plus tard, la polémique s’engagea et Gnecchi se retrouva lui-même accusé de plagiat malgré l’antériorité de son opéra… De telles accusations ne sont plus de mise, mais il faut saluer l’initiative du ...
Aïda entre terre et ciel …

Aïda entre terre et ciel …

Ce qui frappe d’emblée le spectateur dans la version dijonnaise d’Aïda donnée vendredi soir, c’est assurément les chaudes couleurs du décor, par ailleurs minimaliste (seules quelques statues très tendance «sarcophages» ou une allusion à un champ…) : tous les tons de jaune auxquels s’ajoutent le blanc et le noir ainsi qu’un bleu rassurant. A ces tonalités de jaunes, il faut ajouter les très esthétiques jeux d’ombres et de lumières de Joël ...
Le voyage wagnérien sur la Meuse

Le voyage wagnérien sur la Meuse

Orchestre Philharmonique de Liège Bien que le répertoire lyrique ne soit pas le domaine de prédilection de Pascal Rophé, celui-ci nourrissait de longue date le désir de proposer un programme entièrement dédié à Wagner. L’ouverture du Vaisseau fantôme par laquelle débute ce concert, s’est hélas vue malmenée par des bruits parasites extérieurs à la salle qui, heureusement pour tous, s’évanouirent rapidement. Pascal Rophé et ses musiciens, qui ont su rester imperturbables, ...
hasmik_papian

Aida entre les murs

Après quatre soirées au Corum de Montpellier où la version de concert d’Aida faisait l’événement de rentrée, René Kœring déplaçait ses troupes à Pleyel, confiant la baguette à Alain Altinoglu actuellement premier chef invité de l’Orchestre National de Montpellier Languedoc-Roussillon. Familier des plus grands décors naturels tels que les Thermes de Caracalla ou les Arènes de Vérone, cet opéra, commandé à Verdi par le khédive d’Egypte pour le théâtre du ...
Zygel nous fait la leçon sur Schubert

Zygel nous fait la leçon sur Schubert

Jean-François Zygel nous propose ici une passionnante prestation musico-pédagogique, une de plus pour notre plus grand plaisir, consacrée cette fois à la musique de Franz Schubert. Filmé au théâtre du Châtelet l’année dernière, il est accompagné d’un quintette à cordes et d’un couple de chanteurs. Avec lui-même au piano, nos huit musiciens sont ainsi armés pour tenter de nous faire saisir l’essentiel de ce qu’est la musique de Schubert. Zygel ...
Réussi !

Symphonie des mille à Bercy : réussi !

Tous les risques étaient réunis : chœur composite, de nombreux renforts dans l’orchestre, lieu inadapté à la musique, sonorisation, jusqu’à l’inévitable remplacement au pied levé d’une soliste. Et pourtant tout a été réussi. Ne sont à déplorer que de légers décalages, inévitables dans un tel endroit. Saluons donc Christoph Eschenbach d’avoir mené à bon port pendant près d’une heure et quart les quelques centaines d’exécutants de la Symphonie n°8 de Mahler. Le ...
nora_gubicsh_sceaux

Soirée inégale

La Clemenza di Tito Après Don Giovanni en début de saison, l’Atelier Lyrique de Tourcoing continue son cycle Mozart, avec cette fois La Clemenza di Tito, pour une unique exécution en version de concert. Le nez constamment plongé dans la partition, Kobie Van Rensburg est encore en phase de rodage, presque de déchiffrage. Son interprétation de Titus manque donc d’assurance et de liberté, et son chant, surtout au premier acte, n’a pas ...
Richard Wagner, le grand retour

Richard Wagner, le grand retour

Tristan und Isolde Depuis le Parsifal programmé à l’époque d’Henri Maïer, aucune œuvre de Richard Wagner n’avait occupé l’affiche à Montpellier. La production tonique de Tristan und Isolde signée Georges Lavaudant avec Friedmann Layer au pupitre de l’Orchestre national de Montpellier récompense une pause jugée un peu longue par le public. Si l’on attend les chanteurs au pied de la scène, dans les rôles écrasant des deux protagonistes, voire celui de Brangäne ...
Le magicien Humperdinck

Le magicien Humperdinck par Armin Jordan

Engelbert Humperdinck est passé à la postérité comme le compositeur d’un seul opéra : Hänsel und Gretel (1893). Si cette création lui apporta un prestige mondial, ses autres essais lyriques : la Belle au bois dormant (1902) ou le Mariage Forcé (1910) furent des échecs. Le compositeur ne retrouva que partiellement le succès avec ces Königskinder créés au Metropolitan Opera de New York en 1910, peu de temps après la première ...
On en vendrait son âme au diable

On en vendrait son âme au diable

La Damnation de Faust Le programme indique « Concert prestige », ce qui d’emblée, une fois franchies les portes de cette magnifique salle qu’est l’Arsenal, laisse le spectateur en droit de s’attendre à une soirée exceptionnelle. Et ce soir-là, personne ne sera floué ni déçu. Dès les premiers accords de l’introduction, on se laisse happer par l’étrange beauté de cette musique, elle-même magnifiée par l’extraordinaire acoustique de la salle, acoustique parfaite qui laisse ...