Mot-clef : Orchestre du Théâtre Mariinsky de Saint-Pétersbourg

Les Midem Classical Awards

Les Midem Classical Awards 2010

Les Midem Classical Awards 2010 ont été décernés dans le cadre du Midem. La cérémonie de remise des prix s’est déroulée le mardi 26 janvier à l’Auditorium Debussy de Cannes. Les Midem Classical Awards sont la seule récompense internationale dédiée à la musique classique. Ces prix sont décernés dans le cadre du MIDEM qui se déroule, chaque janvier, à Cannes. Le jury se compose des médias suivants : Crescendo (Belgique) - ...
Tout le charme de la Russie

Tout le charme de la Russie

Orchestre du Théâtre Mariinsky L’Orchestre du Théâtre Mariinsky de Saint-Pétersbourg sous la guide de son bruyant chef Valery Gergiev a officiellement ouvert les célébrations de l’année France-Russie avec une magistrale interprétation de l’intégrale des symphonies de Tchaïkovski. Avec une écriture fulgurante, ce compositeur, qui trouve en Gergiev un directeur extrêmement inspiré et passionné, ne cesse d’exercer son charme sur le public français. Les dernières symphonies qui sont notamment les plus jouées ...
Stravinsky et les Ballets russes : retour aux origines

Stravinsky et les Ballets russes : retour aux origines

C’est une musique et des ballets d’exception que l’on découvre dans ce DVD tourné récemment au fameux Théâtre Mariinsky de Saint Pétersbourg. Son orchestre et ses danseurs, galvanisés par la direction musclée et exigeante de Valery Gergiev, constituent la colonne vertébrale d’un spectacle en tout point inoubliable. Pour L’Oiseau de feu les organisateurs ont eu la riche idée de s’appuyer sur la chorégraphie et le livret de Michel Fokine (1910). ...
Pompe de circonstance ?

Pompe de circonstance ?

Ce nouveau disque du label du théâtre Mariinsky de Saint-Pétersbourg nous propose différentes partitions de commande de Tchaïkovski. La notice de présentation rappelle qu’au XIXe siècle la pratique de la commande aux compositeurs était une rareté et le compositeur marque une transition vers la professionnalisation de ce métier en Russie. Fidèle de la monarchie et compositeur préféré du Tsar Alexandre III, Tchaïkovski était sollicité pour différentes manifestations, occasions pour lui ...
L’alpha et l’oméga symphonique de Chostakovitch

L’alpha et l’oméga symphonique de Chostakovitch par Gergiev

Dans une discographie bien fournie pour un compositeur décédé en 1975, cet enregistrement se distingue pour plusieurs raisons. Le programme permet de prendre conscience en quoi le génie n’attend pas la maturité pour s’épanouir. Savoir que la symphonie n°1 est composée à l’âge de 19 ans est ahurissant. La personnalité riche et contrastée de Dimitri Chostakovitch est déjà pleinement présente et l’art de la composition allie une vraie originalité à ...
Un opéra qui a du flair

Le Nez, un opéra qui a du flair

Après la légendaire version Rozhdestvensky (opéra de chambre de Moscou, Melodya, 1974), Valery Gergiev s’attaque au premier opéra de Dimitri Chostakovitch, jeune compositeur de vingt-deux ans. Le charme opère immédiatement avec cette partition volcanique, témoin de l’effervescence artistique de la naissante Union Soviétique, peu avant la mainmise de Staline sur le pouvoir. Cette parution CD fait écho à une production scénique du Mariinsky, mise en scène par Yuri Alexandrov, présentée ...
Glamour et faste

Gala de Danse à Saint Pétersbourg : Glamour et faste

Le neuvième festival international de danse se terminait comme il se devait par un gala, où nombres d’Étoiles figuraient dans un programme éclectique. Nous n’avons pas été totalement convaincus de l’utilité de mettre au programme Who Cares ?, la troupe s’imprimant mal dans la mouvance jazzy qu’exige Balanchine et par dessus tout Gershwin. Évidemment, Igor Zelensky se taille la part du lion, avec une présence indéniable, remplissant le rôle masculin ...
Victorieuse

Le Lac des Cygnes au Mariinsky : Victorieuse

Fer de lance du Mariinsky, le Lac des Cygnes proposé dans le cadre du festival international annuel s’est révélé assez décevant. Le corps de ballet fut tout juste correct, et l’on est surpris de nombreuses fois de constater des décalages entre les différents groupes qui manifestement ne cherchent pas la même cohésion en tous points, en tout instant. Ce défaut serait moindre si un quelconque aspect concerné avait été utilisé ; ...
Vers un nouveau genre ?

Le Petit Cheval Bossu, vers un nouveau genre ?

Que le télescopage et la diversité des troupes classiques en Russie créent nombre d’occasions cocasses ! En une semaine ont lieu pas moins de trois (re)créations (Coppélia, le Petit Cheval Bossu, le Corsaire) dans trois théâtres différents (Bolchoï, Mariinsky, Mikhaïlovsky) avec des chorégraphes (Ratmansky, Vikharev, Ruzimatov), officiant dans l’un ou l’autre, et reprenant des ballets dans les théâtres qui n’avaient pas cette œuvre dans la même forme à leur répertoire. Le Petit ...
A la croisée des styles

Don Quichotte au Mariinsky, à la croisée des styles

Des équipes insolites sont formées lors du festival organisé par le Mariinsky, le théâtre mélangeant des artistes étrangers invités pour l’occasion et des danseurs locaux. Le couple exotique et assez improbable Valdes-Sarafanov ne captive pas particulièrement, tant de nombreux accrochages dans le partenariat semblent être le défaut de mise en comparaison de leurs chorégraphies habituelles. Et ce n’est pourtant pas faute d’avoir précédemment apprécié l’un et l’autre (à Baden-Baden, et ...
…Ou comment clore avec souveraineté

Ballet du Théâtre Mariinsky à Baden-Baden…Ou comment clore avec souveraineté

Gala de Danse Les galas de danse de grandes troupes nationales sont rares en France, mais c’est une grande habitude du Kirov et du Bolchoï que de terminer une tournée par un gala festif ; devant la succession d’extraits de ballets, il est parfois difficile de se montrer exigeant en matière de cohérence de choix des morceaux, et en rendre compte relève plus de la distribution de bons points que d’impressions profondes. ...
Splendeurs et misères du Mariinsky

Splendeurs et misères du Mariinsky

Comme l’année précédente, le Kirov passe les fêtes de fin d’année à Baden-Baden. Les deux représentations de Don Quichotte étaient l’occasion d’évaluer à nouveau cette troupe dont la moitié est constamment en tournée et qui vient d’intégrer très récemment un grand nombre de jeunes danseurs sortis entre autres de l’école Vaganova, première pourvoyeuse d’artistes du Kirov. En matinée, officiaient Alina Somova et Mikhail Lobukhin dans les rôles principaux. Mlle Somova est ...
Et, soudain, l’apparition d’un vrai cygne…

Le Lac des Cygnes au Mariinski : une référence

Cette chronique de DVD sera, une fois n’est pas coutume, relativement courte. C’est que, une fois n’est pas coutume, les mots seront bien en deçà de ce que cette simple galette en plastique recèle. Il ne s’agit pas d’une énième version du Lac des cygnes, dont vous pourrez trouver dans nos pages nombre de comptes-rendus. Là, le Kirov danse le Lac des Cygnes, qui est le ballet créé pour ce ...
Casse-Noisette revisité

Casse-Noisette revisité par Mihaïl Chemiakine

Qui ne connaît le ballet Casse-Noisette de Tchaïkovski, cette merveille féerique basée sur un conte d’Hoffmann, et qui est un peu à la danse et à la musique ce qu’Alice au Pays des Merveilles, avec ses frayeurs enfantines, est à la littérature ? Créé en décembre 1892 au Théâtre Mariinski de Saint-Pétersbourg, Casse-Noisette est le résultat de la collaboration du chorégraphe français naturalisé russe Marius Petipa, de son assistant Lev Ivanov et ...
Nouvel an au Mariinsky

Nouvel an au Mariinsky avec Valery Gergiev

Pour ce concert live du nouvel an à Saint-Pétersbourg, le programme choisi rend hommage à l’Europe dans son ensemble, même si les musiciens d’Europe de l’est sont majoritairement à l’honneur. Ainsi trouve-t-on l’Italien Verdi, le Français Berlioz, l’Allemand Wagner, le Hongrois Liszt, l’Autrichien Johann Strauss fils au milieu des Russes Glinka, Rimsky-Korsakov, Rachmaninov, Borodin et Stravinsky. Un très beau programme qui offre des extraits d’opéras (en particulier des ouvertures) des ...
Rien que pour Gergiev

Rien que pour Gergiev

Avant de parler de l’interprétation, il faut préciser le choix de la version utilisée par Valery Gergiev. Le Lac des Cygnes a été créé en 1877. Cette première présentation, dans le cadre de l’illustre Bolchoï de Moscou, ne rencontra guère de succès. Il faut dire que la chorégraphie, œuvre du modeste Julius Reisinger, n’était pas des plus inspirées. En dépit de nombreuses reprises et d’une nouvelle chorégraphie parisienne en 1880 ...
Réveillon du Nouvel An 2007 au Théâtre Mariinsky de Saint Pétersbourg

Réveillon du Nouvel An 2007 au Théâtre Mariinsky de Saint Pétersbourg

BelAir Classiques nous gratifie d’un très beau DVD pour Noël, celui du réveillon du Nouvel An 2007 au Théâtre Mariinsky de Saint-Pétersbourg. Occasion oblige, le choix des œuvres est très consensuel : extraits de La Belle au Bois dormant, La Mort du cygne et final de Il Viaggio a Reims. Mais la beauté des œuvres et la très belle interprétation, à la fois par l’orchestre et par les danseurs, justifie largement ce ...
Anna Netrebko, le talent enfin !

Anna Netrebko, le talent enfin !

L’emballage est si beau que souvent on en oublie le contenu. L’éblouissante plastique de la jeune soprano russe a jusqu’ici réussi à aveugler le chaland et les critiques sur son réel talent de chanteuse lyrique. Pourtant, comme sur sa beauté plastique, rien à redire à sa voix. Elle est belle. Très belle même. Certainement l’une des plus belles voix du moment. Malheureusement, la soprano moscovite ne semble jamais avoir su ...
La voix lumineuse de Renée Fleming

La voix lumineuse de Renée Fleming

L’âge d’or des cantatrices n’est plus. Le Panthéon lyrique affiche complet et a refermé à jamais la grande porte d’entrée de son caveau. Il faut un sacré coup de gueule pour forcer la serrure d’un tel lieu. Entourée de fleurs et de parfums, Renée Fleming prend la pose, – gravures à l’ancienne, imitant celles au burin et eaux-fortes – aux côtés des Lotte Lehmann, Maria Jeritza, Rosa Ponselle, Geraldine Farrar, ...
Le lac des cygnes

Un Lac des Cygnes du Kirov… pour l’excellence du corps de ballet

Le Lac des Cygnes est l’œuvre du ballet russe classique par essence. Qui ne connaît quelques mélodies émaillant la partition sublime de Tchaikovsky ? Ce n’est pas pour autant l’assurance que tous les danseurs russes soient les meilleurs à pouvoir danser ce ballet. Pour quelle raison avoir enregistré Yulia Makhalina et Igor Zelensky, alors que ces deux danseurs ne sont en rien révolutionnaires, et que l’on parvient même à s’ennuyer avec une ...
La Russie à l’honneur

La Russie à l’honneur

Gergiev ouvre le festival Europalia 2005. L’automne belge se pare régulièrement des couleurs d’Europalia. Europalia, mot valise composéd’» Europe » etd’» Opalia » qui désigne la fête romaine de l’opulence des moissons, est une manifestation pluridisciplinaire consacrée à un pays du vieux continent ou d’autres territoires. L’édition 2005 est dédiée à la Russie, État pour lequel la Belgique a déroulé le tapis rouge médiatique et diplomatique (Vladimir Poutine est venu inaugurer le festival). En échange, ...
Chostakovitch : effrayante, terrifiante symphonie

Chostakovitch par Gergiev : effrayante, terrifiante 4ème symphonie

Les auditeurs ont beaucoup de chance de pouvoir entendre aujourd’hui la quatrième symphonie de Dimitri Chostakovitch (1906-1975). Composée en 1936, l’œuvre ne fut pas tout de suite exécutée en public. Il faudra attendre Décembre 1961 pour que l’œuvre soit crée sous la baguette de Kyrill Kondrashin à Moscou et surtout la reconstitution de la partition à partir d’un arrangement pour deux pianos et des parties orchestrales, le texte original ayant ...
Un Ring dans l’esprit de la troupe

Un Ring dans l’esprit de la troupe

Der ring des Nibelungen On l’attendait avec impatience, et Valery Gergiev n’a jamais eu peur des défis ni des efforts de longue haleine. Son marathon de seize heures est mené tambour battant, son travail d’arrache-pied pour constituer un ensemble cohérent porte manifestement ses fruits. Gergiev chef wagnérien ? Sans aucun doute et de toute première force même, sensible à la mélodie comme au rythme, large dans ses tempis et précipité lorsque l’action l’exige. ...

Le combat avec le Démon, ou l’Enfer peut attendre

Le Diable à l’opéra : les abîmes de la possession, le côté sombre de l’âme humaine prompte à pactiser avec le Mal qui la taraude…une thématique « d’enfer », un créneau porteur qui dope les théâtres lyriques. Cependant, il est permis de le ranger dans deux catégories, les Lucifers illustres – et les autres, plus obscurs, que les capricieux hasards de la destinée ont relégué dans l’ombre. Dans la première, l’on identifiera sans peine ...

Le Diable amoureux

Valeri Gergiev / Lev Dodine C’est sur un ouvrage rare qu’a commencé l’an neuf au Théâtre du Châtelet dans le cadre de sa Saison Russe. Le Démon d’Anton Rubinstein (1829-1894) n’avait en effet été présenté pour la première et dernière fois en France en 1911, Théâtre Sarah-Bernhardt qui fait incidemment face au Châtelet. Rubinstein était un immense pianiste qui fit une carrière de légende, comparable à celle de Liszt et de ...

Onéguine et Tatiana

Second avatar des échanges de la saison 2002-2003 entre les Théâtres du Châtelet à Paris et Mraviinski à Saint-Pétersbourg, ce dernier proposait sur la scène parisienne une nouvelle production d’Eugène Onéguine étrennée en août dernier en Russie, qui accueillera bientôt à son tour celle du Démon donnée en alternance au Châtelet. Réalisé par Patrice Caurier et Moshe Leiser, ce spectacle souligne les mérites d’un théâtre de troupe. Car il résulte ...