Mot-clef : Giuseppe Verdi

verdi mode d'emploi

Giuseppe Verdi, un mode d’emploi fort utile

De L’Opéra d’Alain Perroux, à Janáček de Marianne Frippiat en passant par Wagner, et Richard Strauss de Christian Merlin, l’Avant-Scène Opéra étend sa collection « Mode d’emploi » avec Giuseppe Verdi, sous la plume de Chantal Cazaux, aujourd’hui rédactrice en chef de la revue. Une riche entreprise en cette année Verdi-Wagner ! Le lecteur retrouve des repères historiques et esthétiques, disposant ainsi d’une vision de Verdi et de sa musique dans ...
Traviata - Acte 3 - Cyrille Cauvet 01

Saint-Étienne : une Traviata de grande qualité

Cette Traviata de Saint-Étienne, coproduction avec l’Opéra de Monte-Carlo, ne réserve que des satisfactions, à commencer par une excellente distribution. La soprano canadienne Joyce El-Koury possède une belle présence scénique, une voix à la fois puissante et souple, et une incroyable longueur de souffle, ce qui lui permet d’enchaîner de longues phrases sans effort apparent. Grâce à cela, elle maîtrise également de fort beaux piani bien timbrés, dont elle use et ...
icma 2013

Milan : Concert de Gala des ICMA 2013

Pour ce concert de gala annuel des International Classical Music Awards 2013, l’Auditorium de Milan accueillait les lauréats pour une belle soirée de musique. Fondé en 1993, l’Orchestre Verdi de Milan, s’est imposé comme l’une des grandes formations symphoniques européennes sous la baguette, entre autre, de Riccardo Chailly. Outre l’Orchestre laVerdi a, au fil des ans, étoffé ses activités : un chœur, un orchestre baroque et un orchestre amateur complètent une ...
5927_-ND39996 Marie-Nicole Lemieux (Mrs Quickly), Gaëlle Arquez (Mrs Meg Page), Svetla Vassileva (Mrs Alice Ford) et Elena Tsallagova (Nannetta) Opéra nat

Un Falstaff plaisamment mené à Bastille

Présenté la première fois en 1999, ce Falstaff nous revient après quelques années de sommeil sur la scène sans doute un peu trop vaste de l'Opéra Bastille, avec une toute nouvelle distribution sous la direction du chef israélien Daniel Oren. Dernier opéra de Verdi, obéissant aux règles de l'art de la comédie, abandonnant quasi complètement la notion d'air chère à l'opéra italien au profit d'un chant continu plus que porté ...
NANCY : Pre-generale Macbeth

Avec Macbeth, Nancy honore le génie de Verdi

Année du bicentenaire de sa naissance oblige, Verdi est à l’affiche de l’Opéra national de Lorraine avec Macbeth, coproduction avec l’Opéra national de Bordeaux déjà présentée en Aquitaine début 2012. Contrairement à notre confrère, qui en déplorait le kitsch et le grand guignol, la mise en scène de Jean-Louis Martinoty nous semble plutôt devoir être mise au compte de ses réussites. Certes, la qualité de la distribution réunie à Nancy est ...
Verdi, Un ballo in maschera, par Hans-Jörg Michel

Bâle : Un bal masqué intense et enjoué

Voici un fort intéressant regard porté sur Un ballo in maschera. Négligeant tout autant le tropisme italien, même de bon aloi, auquel toute mise-en-scène verdienne serait sensée se plier, que le Regietheater, cette production sert finement l’ambiguïté dont Verdi a fait la substance de cet opéra trop rarement joué. Non pas un droit fil narratif mais un alliage de situations hétérogènes ; non pas l’unique genre tragique mais un entrelacs ...
Calleja_2010_12_E_15-53

Récital Joseph Calleja au Théâtre des Champs-Elysées

Il reste bien peu de l’hommage à Mario Lanza, sous lequel était placée la prestation de Joseph Calleja, si ce n’est le titre du concert. En effet, le ténor, si peu invité sur les scènes parisiennes, a préféré régaler son public d’airs d’opéra plutôt que des chansons qui constituent l’essentiel de son dernier CD, « a tribute to Mario Lanza ». C’est tout aussi bien, car dans ce répertoire ultra-classique, ...
rsys_35819_50cc94e611321

Munich : Rigoletto ou le trou du souffleur

Heureusement qu’il y ait le trou du souffleur, point d’attraction principal du nouveau Rigoletto munichois. C’est là que les chanteurs se retrouvent pour délivrer, face au public, leurs airs et duos. C’est un concept shakespearien nous apprend Árpád Schilling, homme de théâtre hongrois, dans le programme. Apparemment, pour lui, le théâtre de Shakespeare se caractérise non seulement par l’absence de décors, mais aussi par une absence quasiment totale de toute ...
(c) Bernd Uhlig

Traviata hyperréaliste et violente à La Monnaie

Pour les fêtes de fin d’année, La Monnaie de Bruxelles propose une Traviata mise en scène par une icône du théâtre allemand radical et avant-gardiste : Andrea Breth. Dès lors, point d’évocations luxueuses du Paris du XIXe siècle, mais une approche hyperréaliste, violente et ultra-contemporaine. Transposée dans notre époque de crises et de scandales sexuels, cette Traviata, ne capitule forcément devant rien pour tenter de suggérer l’hypocrisie et la décadence des mœurs ...
choeurs_warner

Des C(h)oeurs à l’ouvrage par Alain Platel

Indiscutablement, cette œuvre  bouscule et sème le trouble. Seule une plus longue décantation, celle de la durée du spectacle y suffit malgré tout, dissipe plus ou moins le malaise ou l’agacement qu’elle génère dans un premier temps. Plus, sachant que les musiques qui sous-tendent cette chorégraphie d’Alain Platel proviennent des deux immenses créateurs que furent Richard Wagner (1813-1883) et Giuseppe Verdi (1813-1901), l’accolement d’une danse pour le moins originale et ...

ICMA 2013 : les nominés

Le jury des International Classical Music Awards (ICMA) vient d’annoncer la liste des productions de CD et de DVD nominés pour l’édition 2013. La remise des prix et le concert de gala 2013 se dérouleront à Milan, le 18 mars 2013, l’orchestre symphonique Giuseppe Verdi de Milan, sera dirigé par John Axelrod. Les ICMA sont les seuls prix internationaux de musique classique et le jury se compose de 16 médias. Pour ...
Macbeth.02w

Macbeth à Lyon, une idée ne fait pas l’opéra

Les « Macbeth » de théâtre d’aujourd’hui ne sont plus des dictateurs à lunettes noires avec leurs soldats, ils sont passés dans le camp des banquiers, des traders de la City et autre Wall Street. C’est le parti pris par Ivo van Hove pour sa mise en scène du Macbeth de Giuseppe Verdi à l’Opéra de Lyon. C’est dans le décor d’un bureau gris sans âme, avare de meubles, avec une ...
_MG_1218

Cologne : le meilleur et le pire pour la Force du destin

Cette nouvelle production fut attendue. Pour de longues semaines, l’Opéra de Cologne remplit les colonnes de la presse locale (voire nationale !), mais pour des raisons non-artistiques ! Suite à une interminable querelle sur le budget, la ville de Cologne licencia son directeur Uwe Erich Laufenberg, malgré un bilan artistique extraordinaire. A sa place fut nommé son ancienne adjointe, Birgit Meyer, qui avait évité, sagement, de prendre parti pour son ...
Ernani.cd.01

Pour Fabio Armiliato et Daniela Dessì, on n’est jamais si bien servi que par soi-même

Pour Fabio Armiliato et la soprano Daniela Dessì, on n’est jamais si bien servi que par soi-même ! Premier de quatre albums comprenant Otello de Verdi enregistré en avril 2011 à l’Opéra Royal de Wallonie, La Fanciulla del West de Puccini enregistré en juillet 2005 au Festival Puccini de Torre del Lago et La Traviata de Verdi en janvier 2010 au Teatro Regio de Parme, cet Ernani de Verdi fait la ...
Papatanasiu & De Biasio  © Yves Renaud (1)

La Traviata en ouverture à Montréal

L’Opéra de Montréal ouvrait sa 33ième saison, samedi 15 septembre 2012, avec La Traviata de Giuseppe Verdi, l’un des chefs-d’œuvre lyriques qui attirent toujours les foules. C’est la recette infaillible retenue par tous les directeurs de théâtre qui leur garantit invariablement une sécurité financière en période économique incertaine. On ne peut logiquement s’opposer à cette politique. Mais hélas, la richesse ne fait pas toujours le bonheur ! Cette production vue ...
Attila-19_vign

Attila : pour l’Odabella de Lucrecia Garcia

Pour conclure avec brio ce mini-festival de juin 2012 (après une Flûte qu' il vaut mieux taire, après un Nixon in China décevant), cet Attila rarement monté in loco (Ramey, Connell, Ordonez, Chernov/Ferro … 1991!) nous est repris dans la nouvelle production, claire et nette, droite dans ses bottes, de la Scala (20 juin 2011). Nicola Luisotti dirigeait à Milan….. il officie également ce soir à San Francisco. Lucrecia Garcia ...
Ballo In Maschera_une

A Turin, le Regio clôt le Bal de la saison avec brio

Dépoussiérer n’est pas synonyme de transposer. Ainsi dans sa mise en scène créée lors de la saison turinoise de 2003/2004, Lorenzo Mariani situe le drame de Verdi à la belle époque. Si l’intrigue verdienne veut se référer à l’assassinat du roi Gustave III de Suède en 1792, aucun événement ne justifierait sa transposition au début des années 1920 si ce n’est l’occasion pour Maurizio Millenoti d’habiller le plateau de costumes ...
macbeth.014w

A Genève, le Chœur sauve Macbeth et sa Lady

Devant le rideau fermé, occupant toute l’ouverture de scène, le Chœur du Grand Théâtre de Genève chante « Patria oppressa ! » Vêtu de costumes noirs, personnages blafards, la mine triste, son chant s’élève avec une solennité, une intensité dramatique, un ressenti d’authenticité qui donne le frisson. Alors, Macduff comme pour les remercier d’avoir si bien compris la tristesse du moment, entame un sensible « O figli, o figli miei ...
doncarlo-vevey

A Vevey, petit théâtre, grand Don Carlo

Monter Don Carlo de Verdi demande des moyens souvent considérables. Des moyens théâtraux, des décors, des costumes. Des moyens musicaux, un orchestre, un chœur imposant, des solistes. Devant l’ampleur de la tâche, nombre de maisons lyriques renoncent à une telle entreprise. Résultat : on ne donne plus Don Carlo ou alors dans des reprises poussiéreuses sans intérêt. Ah ! les Don Carlo qu’on a pu voir sur nos écrans de ...
MACBETH Opéra de Tours 11 mai 2012 © Fr Berthon  6517

Macbeth à Tours : brillante fin de saison

Pour cette nouvelle production de Macbeth présentée en conclusion de la saison tourangelle, Gilles Bouillon reste fidéle à ses principes : un cadre scénique épuré auquel quelques accessoires donnent sens, un souci d’intemporalité en convouant toutes les époques pour n’en caractériser aucune, un travail minutieux de mise en évidence des ressorts dramatiques de l’ouvrage, une direction d’acteurs assez conventionnelle mais toujours précise. Il souligne en particulier le caractère profondément nocturne ...
Botticelli-Lamentation2

Le Requiem revisité par des Scandinaves

1. Présentation générale du requiem catholique La douleur insupportable engendrée par la disparition d’un être cher a poussé presque chaque humain terrassé par la peine à manifester et parfois concrétiser ses sentiments dans telle ou telle réalisation à ambition artistique ou littéraire sensée survivre à cette disparition irréversible. Le Requiem ou Messe de Requiem vient du latin requies, le repos. Il accepte encore d’autres synonymes latins comme Missa pro defunctis ou encore ...
Falstaff (1)

A Lausanne, savoureux Falstaff

Qu’est-ce qui fait qu’un spectacle d’opéra soit réussi ? Comment faire en sorte que le théâtre, la musique, le jeu des acteurs, les décors, les lumières se potentialisent au point de porter tous les protagonistes au-delà de leurs capacités propres ? Malgré tous les ingrédients les meilleurs qu’on peut mettre pour réaliser cette sauce idéale, la mayonnaise est si souvent difficile à prendre que lorsqu’elle est présente, c’est un bonheur ...
Rigoletto 1_cologne0312 (1)

L’émouvant Rigoletto de Thalbach et Altinoglu

Mantoue est renversée. Les rues, les maisons, voire le Palais du Duc, tout est disloqué dans cette ville où règnent le sexe et le crime. Dans ces superbes décors surréalistes imaginés par Ezio Toffolutti, Katharina Thalbach règle une mise en scène d’un naturel et d’une lisibilité parfaits. Sans s’éloigner un seul centimètre de l’histoire conçue par Verdi et Piave, sans chercher un quelconque « concept », cette production fascine grâce à une ...
Barenboim&Filarmonica_vign

La Scala et Barenboim à Paris, en mode symphonique

Ancien locataire des lieux à l’époque où il était directeur de l’Orchestre de Paris, Daniel Barenboim revenait pour deux concerts dans une salle Pleyel rénovée depuis, avec un de ses orchestres actuels, le Filarmonica della Scala, extension de l’orchestre d’opéra de la Scala de Milan. Il reviendra un peu plus tard dans la saison avec son autre orchestre, la Staatskapelle de Berlin. Pour cette fois il a choisi un premier ...
macbeth1_bordeaux

Le Grand guignol de Macbeth

Jean-Louis Martinoty continue dans ses pire travers avec ce Macbeth. Vision certes très classique des choses, avec quelques idées heureuses telle ces sorcières en habit "double face" mais le kitsch se dispute au vulgaire. Les Ecossais sont comme il se doit en kilt - fort semblable à la jupe pour hommes de Jean-Paul Gaultier, les sorcières s'amusent autour d'un arbre renversé, les morts jonchent le sol (à l'instar d'Andrea Chénier ...
Vincent Delhoume (Matteo Borsa), Alexande Duhame (Ceprano), Florian Sempey (Marullo) & Zelko Lucic (Rigoletto) © Opéra national de Paris / Christian Leiber

Un Rigoletto dans la tradition, en clair-obscur

Cette première de Rigoletto est une reprise de la production de Jérôme Savary, plusieurs fois rodée sur la scène de Bastille, avec une nouvelle distribution. Massif et imposant, le décor tournant assure une unité aux trois actes : tout de pierres apparentes fissurées, décoré par de discrètes fresques, les mûrs en sont décrépis, rongés à l’image de la corruption qui mine la cour de Mantoue. Sans être novateur, ce parti-pris monumental ...
Ernesto Morillo_montreal0112

A Montréal, les sortilèges d’Il trovatore

Verdi ne fait pas dans la dentelle dans Il Trovatore. Mais il y a une telle puissance dramatique, malgré un livret jugé médiocre et invraisemblable, une telle richesse dans les grands airs et les ensembles, un tel feu d’artifice déployé à l’orchestre, qu’il est difficile de ne pas succomber sous ses charmes. L’Opéra de Montréal a réuni un quatuor vocal de bonne tenue, rendant justice à l’un des opéras les ...
riccardo_muti_mtpl_0112

Riccardo Muti embrase Montpellier

Les concerts affichent complet depuis plusieurs mois. Et pour cause ! Chaque – rare- venue de Riccardo Muti en France est un événement. Et depuis le Requiem de Cherubini au Festival de Saint-Denis, le Maestro n’avait plus dirigé dans l’Hexagone. Jean-Paul Scarpitta en invitant dans « son » opéra un des monstres sacrés actuel de la direction d’orchestre frappe donc fort. Œuvre magistrale, plateau vocal de « stars », tout est réuni non seulement pour ...
glyndebourne_falstaff

Vittorio Gui, bijoutier de Falstaff

Ainsi Falstaff, l’opéra des opéras comme le définissent certains (dont votre serviteur) est entré au répertoire du célébrissime festival de Glyndebourne en 1955. Le festival devait alors reprogrammer cette production jusqu’en 1960, date de cet enregistrement. Si la première production était sous la baguette de Carlo Maria Giulini avec le baryton suisse Fernando Corena dans le rôle-titre, à partir de 1957, le chef Vittorio Gui prenait les rênes orchestrales de ...
forza3_paris

Bilan positif pour La Forza del destino

L'Opéra national de Paris continue son exploration des grosses machines lyriques. Après les monstres véristes que sont Andrea Chénier et Francesca da Rimini, place à un opéra monumental de Verdi. La Forza del destino appartient sans doute au genre d’opéra problématique à mettre en scène. La difficulté d’une telle représentation réside proprement dans la variété des lieux de l’actions, dans la multitude des sentiments à évoquer, dans le changement soudain d’ambiance ...